Pourquoi en 2022 les peoples, nous appel encore Transsexuel(les) ?

avatar contributeur de GloBeyoncé
GloBeyoncé
25/08/2022 à 22:47

J'ai toujours apprise

Depuis 2017, on ne dit plus transsexuel(le).

C'était un terme designer par des psychiatres pour nous catégoriser de crazy, que l'on est des malades mentaux. Depuis 2017 - 2018, la loi (belge) nous à reconnue, mais je vois encore des gens nous dire transsexuel(les) au lieu de personne transgenre, pourquoi ?

avatar contributeur de Betty Bee
Betty Bee
25/08/2022 à 22:55

Citation de GloBeyoncé #416855

je vois encore des gens nous dire transsexuel(les) au lieu de personne transgenre, pourquoi ?

Parce qu'ils ne comprennent pas la transidentité, en ont une image très négative, et, globalement, se fichent bien de savoir ce qu'on vit puisqu'ils ne se sentent en rien concernés.


Yes I know I'm queer...

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
25/08/2022 à 23:47

Citation de Betty Bee #416860

C'est presque ça, mais je vais y mettre plus de relief. Avant d'arriver ici, je connaissais zero trans, et je ne savais pas à quel point les mots avaient une importance alors j'utilisais celui que je connaissais cad transexuel.les en l'utilisant sans aucune arrière pensée, ni en voulant blesser qui que ce soit.

Question con mais est ce que vous parlez le langage des signes ?

Je vais etre honnete moi non ...parce que je ne connais personne avec une déficience auditive profonde. On en compte pourtant 500 000 en france.

On s'intéresse à un sujet quand on fini par être touché de pres ou de loin par celui ci, et est ce qu'on peut en vouloir aux gens de ça ? Dans ce cas là, tout le monde se doit de se flageller parce qu'on le fait tous, avec ttes sortes de "minorités".

avatar contributeur de Lyys
Lyys
25/08/2022 à 23:55

Citation de Phoenix73 #416884

C'est pas faux

avatar contributeur de Occamj
Occamj
25/08/2022 à 23:59

Bonsoir,

Et pour compliquer le tout, certaines personnes s'autodétermine "transexuelles" pour faire un distingo avec les trans n'ayant pas effectué de chirurgie.

On peut comprendre que ça devienne obscur aux non-initiés !

avatar contributeur de ST-Eva-Ts
ST-Eva-Ts
26/08/2022 à 00:04 - 26/08/2022 à 00:04

Peut-être que cela viendrait du monde anglophone ?

Et comme le monde est envahit majoritairement par la langue anglo, on se retrouve une fois de plus avec une approche assez stéréotypée sur le sujet, les peoples ne faisant que relayer les infos plutôt que de risquer d'être trop "subversifs". C'est rare une Emma Watson, par rapport aux nombreuses JK Rollings, quand on y pense. 😉

Sinon, en anglais, de ce que j'ai pu comprendre, au travers de certaines personnes s'exprimant sur le sujet comme Laverne Cox, dans un documentaire auquel elle a participé (Identité trans au-delà de l'image sur Netflix), c'est que là-bas ils continuent d'utiliser majoritairement les termes "transexual women", mais sans qu'il y ait le coté péjoratif que l'on a eu en France en francisant le transexual en transexuel(le).

D'une part, parce que le terme en anglais est neutre, alors qu'en France, tout le monde a envie d'utiliser le mauvais genre pour désigner une femme trans : "un transsexuel" ; et un homme trans : invisibilisé du fait de la méprise précédente ou "une transsexuelle".

Et d'autre part, parce qu'aux US, ils ont réussi à se réapproprier les termes de la culture majoritaire, mais pour en faire leur propre culture. (Il faut dire qu'ils ont l'habitude avec les "minorités" ethniques qui doivent se battre pour vivre au jour le jour).

Par contre, ce n'est pas tout blanc, ils ont bien d'autres problèmes, dont la vision de la transidentité dans les médias vue et relayée par les personnes non-concernées...

avatar contributeur de Occamj
Occamj
26/08/2022 à 00:15

Une analyse très fine à laquelle je concours.

Une question de génération aussi, les plus jeunes insistant davantage sur leur expression de genre et moins sur la transition physique, il me semble.

avatar contributeur de Cmsta
Cmsta
26/08/2022 à 00:26

Citation de Phoenix73 #416884

Tout à fait en phase avec cette analyse Phœnix ..

avatar contributeur de Dayzelle
Dayzelle
26/08/2022 à 02:35 - 26/08/2022 à 02:39

Hello,

Pour reprendre ce qui a été dit plus haut, je fait partie de celles qui s'autodéterminent transsexuelles. La raison ? Je n'ai jamais été dans le "milieu", je n'y connaissais rien là dedans en ce qui concerne les termes, les trucs mal vus ou non, les combats à propos de ces mêmes termes, entre ceux qui sont "interdits" maintenant et les nouveaux.

D'autre part, je pense profondément que le combat du terme "transsexuelle" versus "transgenre" n'est pas le bon combat à mener. Je n'ai que des ami(e)s cis, et pour en avoir parlé avec elle/eux, "transgenre" est limite bien plus mal compris par le grand public et il en découle un côté péjoratif dans l'esprit des gens ("Tu peux te revendiquer être un arbre maintenant" etc. voilà ce qu'en pensent beaucoup de non-initiés de ce terme...). Transgenre est un terme "fourre-tout", très, voire trop généraliste qui englobe tellement de significations potentielles que ça ne veut plus rien dire pour beaucoup (dont moi); à contrario "transsexuelle" a le mérite d'être très clair et les gens comprennent de suite de quoi on parle. Et de mon expérience perso, cela n'a jamais suscité de retour négatif et encore une fois, pour en avoir parlé avec pas mal de cis, ils ne sont même pas au courant de cette histoire de psychiatrisation supposée de ce terme et n'y associent absolument pas la notion de maladie mentale... (chose que j'ai moi-même apprise ici ou là assez récemment finalement)

Je pense que cela remonte à un vieux trauma dans "le milieu" datant de plus de 20 ans et qu'à un moment il faut arrêter de se prendre la tête car la mémoire collective n'en a pas gardé trace ...contrairement à la "communauté" trans qui ressasse cela en permanence depuis trop longtemps et continue de fait, de faire vivre ce côté péjoratif 🤷‍♀️

Je sais que du fait de mon parcours atypique je ne rejoins pas souvent la pensée habituellement acceptée dans le milieu trans; cela n'est pas de la provoc, juste que l'on peut être concerné(e) sans pour autant adhérer à tout ce qui est communément considéré comme acceptable par ce même milieu. Par exemple l'article "Phrases à éviter face à une personne transgenre" (https://betolerant.fr/article/10-phrases-interdites-transgenres) gentiment créé par Wiloooo, dont je connais les bonnes intentions, comporte pour moi certaines aberrations.

En somme je ne suis pas étonnée ni choquée que le terme transsexuel(le) soit encore largement utilisé. Difficile de remplacer un mot par un autre qui ne veut pas dire la même chose, mais il est aussi difficile de remplacer un mot qui a été utilisé pendant des décennies. C'est un peu comme le combat de vouloir changer "Email" par "courriel"... c'est trop tard et il y a des combats bien plus importants que de batailler sur de simples termes.

avatar contributeur de Wiloooo
Modération Wiloooo
26/08/2022 à 02:42 - 26/08/2022 à 03:39

Parce qu’hélàs chacun évolue à son rythme c'est tragique mais c'est le réel.


Webmestre, gourgandine et créateur de cette communauté...

avatar contributeur de Kitsune
Modération Kitsune
26/08/2022 à 03:31 - 26/08/2022 à 06:22

Alors je me permet d'intervenir, même si je sais que le terme transexuel est utilisé à tord et à travers.

Je suis une personne transgenre ET transsexuel.

Ça veut dire que je suis une personne transgenre = un homme né dans un corps de femme

Mais aussi une personne trans-sexuel = ce qui signifie que j'ai fais les operations.

Je me rend bien compte que cette distinction ne parle pas à tout le monde mais c'est du factuelle.

Ce qui m'atriste c'est de voire à quel point un mot peut violenter au lieu d'être une force .

Alors je ne me out pas dans ma vie de tout les jours et je considère les non opéré comme mes égaux.

Par contre la vie m'a apprit à conciderer mes cicatrices comme autant de victoires.

Renier ce mot : trans-sexuel, c'est comme ces gens qui disent personne de couleure en parlant des personnes noirs. Comme si c'etait bien de gommer la couleur alors qu'au contraire, il faut être fièr d'être ce qu'on est. Le terme "Personne de couleure" est une forme d'expression du racisme et bien renier le mot trans-sexuel est pour moi l'expression d'une forme interiorisé de transphobie.

Inconsciente mais réelle


Aller de fleur en fleur et ne prendre de chacune que le meilleur

avatar contributeur de Alithia
Alithia
26/08/2022 à 05:00

La pédagogie c'est l'art de se répéter.

Donc, non, transsexuelle ne renvois pas à l'opération.

Transsexuelle est le terme utiliser dans le millieu médical pour décrit ce qui était avant une maladie mental (pour ne pas dire perversion).

Maladie, que l'ont soigné, sois par la thérapie de conversion, sois par une transition brutal, et psychiatrique.

Tout comme l'hystérie, maladie mental féminine.

Aujourd'hui, considéré comme une insulte, et à juste titre.

Être transexuel ce n'est pas être opérer, c'est être malade mental.

2019, quand ce terme est retiré, et que nous sommes plus des malades mentaux, il a était remplacer par transgenre pour des raisons évidente.

Juridiquement et dans le millieu de la médecine, il faut des terme précis pour parler.

Pour les docier de remboursement de secu, pour classifier les discriminations entre autre. Et le mot transgenre ne sort pas de nul part.

Il a était réfléchie et décider poir coller à la réalité du terrain.

Aujourd'hui les transition sont nombreuses.

Et les opération ne sont plus une nécessité absolue.

Distinguer les personnes trans "opéré" des autres ne sert en vérité, qu'à créer une hiérarchisation, ou régulièrement, certaine personne opéré on tendance à prendre de haut les personnes qui ne le sont pas ou ne le veulent pas. J'en est déjà fait les frait à plusieurs reprise.

Une personne opéré ou non n'est pas moins ou plus trans.

Les associations se battent justement pour que les termes adéquates sois utiliser.

Continuer à utiliser le terme transsexuel reviens juste à sapé le boulot de pédagogie fait par les associations.

Toit comme le terme intersex, qui dois être utiliser à la place d'hermaphrodisme malgré l'usage populaire.

Le mots transexuel dois disparaître, poir une définition et une terminologie plus clair de la transidentiter.

Une personne trans est une personne qui n'est pas du genre auquel on la assigner à la naissance.

Ah et oui, le mots en anglais est transexuel. Mais il n'a pas la même définition, ou le même passif que nous en France.

Transexuel n'a pas pour eux la même histoire et la même signification que nous.

Et poir répondre à la question, c'est juste car l'usage populaire a enregistrer le mot transexuel, grandement du au site de rencontre et porno. Ainsi qu'au média, et qu'il faut avant toit faire changer l'usage pour utiliser les termes adéquates.

avatar contributeur de Alma08
Alma08
26/08/2022 à 06:00 - 26/08/2022 à 06:04

Comme pour tout sujet, les avis Sont diverses et Tous respectables.

Chacun avec son parcours de vie et sa façon de l'accepter.

Je suis feministe et pourtant je ne souhaite Pas enlever le genre neutre qui est le meme que le genre masculin, du dictionnaire ni de l'usage quotidien.

Pour moi les changements ne passent pas par la langue sinon par les mentalités. Changer la façon de nommer complique la comprehenssion pour Tous, et on peut passer a cote de ce qui est vraiment important, changer les mentalités.

A la base, il faudra meme Pas avoir besoin de nommer tellement souvent le mot trans. L'ideale ça sera homme/femme. On verra la, la l'acceptation pour tous.

C'est plus compliqué pour les personnes non binaires. Je ne sais Pas utiliser le iel, par exemple, et ne pas savoir comme nommer l'autre nous fait revenir souvent sur son identité. Si on ne sait pas on ne peut Pas passer a cote de cette différence, et a Mon Avis, quand on continu de Parler d'une différence c'est qu'on a Pas accepte cela comme "normal'.

On renvoyant au meme temps cette différence a la personne concernée à travers nous questionnements

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
26/08/2022 à 06:03 - 26/08/2022 à 06:08

Citation de Alithia #416904 La pédagogie c'est l'art de se répéter.

La pédagogie a été mon métier pendant 20 ans et l'intervention de chacun et chacune va dans ce sens depuis le début de ce sujet. Beaucoup de dignité dans les échanges. Comme Phoenix il a fallut m'instruire pour connaître les bons termes à utiliser et l'on voit ici que cela n'est pas si simple.

Alors moi modestement de l'extérieur cela me gène qu'il y ait un terme distinguant les filles et garçons opérés car cela me donne l'impression qu'il y a comme tu l'a dit une hiérarchie. Je discute avec des filles trans et je dois avouer que je m'en fout de ce qu'il y a dans leur culotte quand l'alchimie prend. Et ce n'est pas une opération qui va me faire changer d'avis sur cette personne.

Est-ce qu'il aurait un système de point ? Déjà touste ne parte pas à égalité, il y en a où il y a du boulot. Est-ce qu'ils ou elles partent déjà avec - 10 points. Ensuite est-ce que l'on va gagner un point à chaque opération. Tout cela est bien sûr ridicule.

Je devine que cela doit être un bonheur d'être opéré pour toustes lorsque cela achève un parcours semé d'embuche mais est-il utile de se balader avec une pancarte pour provoquer ceux ou celles qui n'ont pas fait ce choix et qui ont autant de légitimité.

Monique 💋 👠 💓 🎼 😉

avatar contributeur de GloBeyoncé
GloBeyoncé
26/08/2022 à 08:13

Citation de ST-Eva-Ts #416889

(fr) Transsexuel-le = (eng) transexual

(fr) Transgenre = (eng) transgender

avatar contributeur de Pom2reinette
Pom2reinette
26/08/2022 à 08:24

Bonjour Globeyoncé, pour répondre partiellement à ta question, il y a encore quelques mois, avant de m’inscrire sur beto et me pencher sur la question de ma propre identité sexuelle je n’avais vraiment aucun vocabulaire sur les différents sujets LGBTQ+

Et j’avoue que n’étant ni concernée par les sujets de la transidentité, ni de l’homosexualité, ni des dysphories du genre ni ni… ni moi même ni dans mon entourage, je ne m’étais simplement pas questionné, et les quelques mots de vocabulaires que j’entendais ici ou là dans les médias ne me permettaient pas de faire la différence entre les termes de « personne transgenre » et « transsexuel ».

Il y a encore une gros travail de communication à faire vers le grand public car tant qu’on ne connaît pas la définition d’un mot on ne peut pas bien l’utiliser (et en l’occurrence on utilisera le terme transsexuel à tord car c’est encore celui qu’on entend le plus). Et on ne conçoit pas toujours l’impact des mots utilisés sur les personnes concernées…

avatar contributeur de Betty Bee
Betty Bee
26/08/2022 à 08:47

Pour moi - et je pense pour pas mal de personnes de ma génération -, le mot "transsexuel.le" évoque d'abord les brésiliennes du bois de Boulogne et le porno fétichiste. J'ai aussi remarqué que les cishet que j'entends utiliser ce terme d'une part mégenrent systématiquement la personne (ils disent toujours "un transsexuel" pour une femme trans) et d'autre part semblent ne percevoir cette personne qu'en termes de sexualité - en résumé leur compréhension de la transidentité se résume à "tellement pédé qu'il est devenu gonzesse". Il y a encore beaucoup de chemin à parcourir...


Yes I know I'm queer...

avatar contributeur de Alma08
Alma08
26/08/2022 à 08:57 - 26/08/2022 à 08:58

Citation de Betty Bee #416916

On vient a nouveau a ce qu'on connait.

C'est ce qu'on connait qu'on retient.

Cela ne veut Pas dire qu'il n'y a Pas d'autres choses.

Deja pour moi, Perso, je me suis jamais questionné sur l'orientation sexuelle des femmes trans, le sujet et questionnements pour moi n'etaient Pas la. Du coup le mot transexual n'avait ríen a avoir avec la sexualite sinon avec le sexe (organe sexuel, le corps)

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
26/08/2022 à 09:48

Je ne savais pas du tout que le terme transexuel.les renvoyait à maladie mentale et pour moi c'était juste une personne nee ds le mauvais corps de base. Apres il faut etre honnete, si une personne pense qu'un.e trans a une maladie psy, peu importe les mots utilisés...en fait c'est la pensée et l'idée qu'on se fait qui est important pour moi, pas forcement le vocabulaire mais voyant que ca peut blesser puisqu'il y a un historique derrière, je fais attention aux mots employés.

avatar contributeur de Occamj
Occamj
26/08/2022 à 10:20

Bonjour,

Je plussois: dans la bouche d'un médecin, "transexuel.le" ça sent le manque de connaissance voire la transphobie. Vocabulaire du passé nous assimilant à des malades. Et un passé si proche que la sécu parle encore de "transsexualisme"...

Je dis en général aux gens que je préfère le vocable transgenre, sans en faire pour autant une montagne, en fonction des circonstances.

avatar contributeur de Wiloooo
Modération Wiloooo
26/08/2022 à 10:22

Comme quoi il faut tjrs éduquer même ici.

=)


Webmestre, gourgandine et créateur de cette communauté...

avatar contributeur de Betty Bee
Betty Bee
26/08/2022 à 10:31

Citation de Phoenix73 #416919

c'est la pensée et l'idée qu'on se fait qui est important pour moi, pas forcement le vocabulaire

Sur le fond, oui, bien sûr... Mais "la pensée" se forme à partir de mots, et les mots ne sont pas neutres, ils ont une histoire et des signifiés implicites qui déteignent sur la pensée. Ce qui me gênes avant tout dans le terme "transsexuel" n'est pas le terme lui-même mais ce qu'il représente dans l'imaginaire collectif. Changer le vocabulaire utilisé pour penser un sujet ouvre une opportunité de le penser autrement.


Yes I know I'm queer...

avatar contributeur de Rosso
Rosso
26/08/2022 à 10:40

Je tient à m excuser par avance mais j ai déjà utilisé le terme transsexuel.le et je peux vous jurer que je ne l ai jamais fait en pensant que c était blessant (jusqu a ce qu on me l explique) je n ai jamais utiliser ce terme en pensant à une maladie .

Je me trompe peu être mais je ne pense pas être là seule personne à avoir ce “raisonnement”

Maintenant oui je comprends que c est évident pour moi que je n ai jamais considéré une personne transgenre comme malade mais que ce n est pas forcément évident pour les résonnes en face .

Qu il y ai des personnes transphobes oui , qu il y ai des personnes qui blessent volontairement oui mais mettre tout le monde dans le même panier n est pas forcément “juste”

avatar contributeur de Wiloooo
Modération Wiloooo
26/08/2022 à 10:42

@Rosso On sent que tu n'as pas dit cela par malveillance.

Ici personne ne sera traité de transphobie pour rien =)


Webmestre, gourgandine et créateur de cette communauté...

avatar contributeur de Jade 54
Jade 54
26/08/2022 à 10:43 - 26/08/2022 à 16:09

un lien proposé par une amie sur le blabla qui s'intègre bien dans ce sujet:

Depuis plus de deux siècles, le concept de transsexualisme a progressivement émergé de la médecine, du droit et de la théorie de la sexualité. « Les trans’, écrit Emmanuel Beaubatie, sont des personnes qui ne se reconnaissent pas dans la catégorie de sexe qui leur a été assignée et qui entreprennent d’en changer ». Comment se déroule cette expérience de passage, quelles inégalités subissent ceux qui l’entreprennent ? Quelles sont aujourd’hui les contraintes imposées par la médecine et le droit ?

https://www.youtube.com/watch?v=rY2VaLhjQ5c

bonne écoute

pour aller plus loin:

https://www.editionsladecouverte.fr/transfuges_de_sexe-9782348057373

Jade

avatar contributeur de Betty Bee
Betty Bee
26/08/2022 à 11:05

Citation de Rosso #416927

mais mettre tout le monde dans le même panier n est pas forcément “juste”

Utiliser le terme "transsexuel.le" par ignorance n'est pas de la transphobie, c'est juste, bin, de l'ignorance quoi 😅


Yes I know I'm queer...

avatar contributeur de Occamj
Occamj
26/08/2022 à 11:21

Il n'est nullement question ici de procès stalinien en transphobie. D'autant que, je le rappelle, ce débat de vocabulaire n'a pas vocation a être réglé de façon univoque par diktat, ici ou ailleurs. Des avis dissidents existent, et le respect exige d'entendre et de comprendre tout le monde, si possible.

Donc on se calme et on boit frais à Saint-Transland.

avatar contributeur de Alma08
Alma08
26/08/2022 à 12:49

Citation de Occamj #416942

😍😍😍

Les café philo de betolerant....

avatar contributeur de Rosso
Rosso
26/08/2022 à 14:52

Citation de Wiloooo #416928@Rosso On sent que tu n'as pas dit cela par malveillance.

C est gentil mais être blessant même involontairement est forcément culpabilisant .

Le problème est que je reste persuadé que beaucoup de personnes n ont pas conscience de la portée de certaines phrases ou expressions , alors effectivement il faut passer par une “éducation” mais en tenant compte du fait que tout le monde n intégré pas les informations avec la même rapidité .

Évidemment il y en à qui refusent et refuseront peut-être toujours le dialogue , ou remise en question d eux mêmes ou de leur façon de s exprimer .

Je craint que certains cas soient définitivement irrécupérables

Deja pour dialoguer il faut en principe au minimum être 2 ET que les 2 soient prêt à changer leur vision des choses ... et la ça se complique

Que ce soit pour faire accepter le terme transgenre ou n importe quoi c est parfois une mission impossible

avatar contributeur de Alithia
Alithia
26/08/2022 à 15:33

Comme on dit, faute avouer a moitier pardonner, et si tu prend en compte et cherche à t'améliorer, alors l'autre est pardonner !

L'erreur est humaine, et même si l'ignorance ne pardonne pas tout, chercher à s'améliorer c'est très bien :)



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr