Syndrome du saint Bernard, vous connaissez ?

avatar contributeur Kombucha
Kombucha
10/10/2021 à 08:18 - 10/10/2021 à 08:28

Bonjour,

Magnifique image que celle d’un saint Bernard, tonneau au cou, qui accourt pour sauver le quidam empêtré dans la neige profonde et glaciale. Mais en ce qui concerne l’humain, celui qui est tout prêt quand il s’agit d’aider autrui c’est une autre histoire.

Pour avoir passé des jours et des heures à aider des gens, pensant parfois que se sont des amis, et qu’il en a résulté une amère déception quand j’ai ouvert les yeux.

C’est la personne avec qui je passe des centaines heures à porter ses cartons chez elle, à lui emballer ses babioles pour qu’elle puisse vendre sa maison. Ou à la soutenir moralement, voir à l’appuyer quand elle a besoin d’une pub pour son affaire. Que j’apprécie beaucoup, et d’apprendre qu’en fait je ne suis qu’une connaissance… améliorée.

C’est la personne qui a un téléphone portable qui ne fonctionne jamais comme il faut, même changé quatre fois, mais qui fonctionne beaucoup mieux quand il y a des services à demander. Et qui quand elle demande des nouvelles au bout d’un mois, c’est pour vous demander quelque chose.

C’est cette collègue en arrêt maladie, de qui vous prenez des nouvelles et que vous sentez qu’elle va mal. Vous la soutenez pendant des mois et quand elle va mieux et qu’elle revient au travail, elle vous snobe et retourne vers ses vrais potes, ceux là même qui n’ont pris aucune nouvelle quand elle était au plus bas.

Et puis un jour, vous allez sur le net et vous découvrez le syndrome du sauveur. Et vous vous rendez compte que vous êtes en plein dedans.

Pourquoi ? Parce ce que l’élue de votre cœur, préfère 1000 fois l’intimité d’une personne qui la voit 15 jours à l’année, lors de vacances, quand elle n’a pas autre chose à faire, à la vôtre, qui vous laisse croire à une amitié, quand elle ne vous estime qu’entre la connaissance professionnelle et l’amie. Car vous n’êtes l’amie que quand elle a besoin de vous. Autrement vous êtes la connaissance pro.

Quand vous êtes seule chez vous, à regarder vos quatre murs, parce qu’il n’y a personne qui prenne spontanément de vos nouvelles, sauf service à demander, que vous rendrez automatiquement. Pas une âme pour se dire qu’elle a envie de passer du temps avec vous, gratuitement. Juste parce qu’elle vous trouve intéressante. Alors vous commencez à comprendre que vous n’êtes rien. Rien pour personne, juste « la bonne poire »

avatar contributeur de Rosso
Rosso
10/10/2021 à 09:04

Bonjour Kombucha

Je ne connaissais pas le syndrome du sauveur mais ton histoire ressemble malheureusement à beaucoup d autres ... tu t’ investis auprès d’ une personne , tu es la en permanence , tu n’ attend rien en retour mais tu obtient quand même quelque chose , un rejet ... est ce que cela est juste ou mérité ? Évidemment non

C’ est ton histoire et l’ histoire de ce monde ingrat qui entretient la haine et la colère de certain(e)s dont je fait parti je l’ avoue ...

Mais je peux t’ affirmer une chose c’ est que tu n’ es pas rien , tu es peu être une poire comme tu dis mais tu es surtout une personne sensible et empathique qui as du mal à comprendre le mode de fonctionnement de certain(e)s ... naïve à la limite mais je préfère savoir qu’ il existe des personnes comme toi ...

Ta solitude , ta déception , ta vision de toi même me font mal ... on vis dans un monde ou les sensibles , les compatissants , les gentil(le)s sont considérés comme des faibles qui vivent dans un monde de bisounours ...

Ben ouais mais à choisir entre leur monde hypocrite , cruel , artificiel et le tien je n hésites pas ...

Restes toi même ... ✊

avatar contributeur de Plume
Plume
10/10/2021 à 09:05 - 10/10/2021 à 09:08

Bonjour Kombucha,

Je connais, moi je l'appelle le syndrôme du "chevalier blanc".

Je vais te transmettre le retour de mon psychiatre d'il y a quelques années. Il m'avait dit "les choses changeront quand vous prendrez conscience que vous n'avez pas besoin d'être utile pour être aimée".

Depuis, j'ai pas mal réfléchis à mes attentes d'une amitié et je dose mes services. Et si je constate qu'une personne ne prend jamais de mes nouvelles j'en deduis, sauf exceptions (il y en a une), que ni mon attention pour le bien être de cette personne ni mes efforts pour entretenir cette relation n'en valent la peine.

Quand tu fais un tri dans ta vie, tu provoques des rencontres avec des nouvelles personnes qui correspondent davantage a ta vision d'une amitié et tes relations choisies s'enrichissent.

Bref, c'est bien si tu te rends compte de tout ça. C'est que de cette facon que tu peux changer ton comportement pour faire evoluer en mieux tes relations et qu'elles soient plus appaisée et nourrissantes pour toi.

Belle aventure!

Plume


"Dès que tu avances sur le chemin, le chemin apparaît" Djalâl ad-Dîn Rûmi

avatar contributeur de Dime
Dime
10/10/2021 à 09:20

Kombucha,

Ton post est dur. Tu fais un constat amer.

Les relations humaines sont des échanges. Des échanges et non des dons. En général, plus tu donnes et plus les gens en profitent (meme inconsciemment). Je pense que toi tu ne demandes pas grand chose de façon directe.

Si tu es à l'écoute de tes besoins, si tu va vers les gens pour obtenir l'attention qui te manques, tu devrais avoir plus de retours positifs.

Ne te juge pas si sévèrement. On fonctionne tous de la meme façon. Le "sauveur" souffre souvent d'une mésestime de lui-meme. Comme dit Plume, on peut améliorer sa situation dès lors que l'on comprend son fonctionnement.

avatar contributeur de Alithia
Alithia
10/10/2021 à 15:18

Je comprend tout à fait, je pense que le "sauveur", "St Bernard", ou "chevalier blanc", donne, pour de nombreuse raisons, le désir d'aider, d'être aimer, qui ne sais pas dire non, qui le fait par gentillesse. Et j'en passe.

Mais généralement, on oublis une chose, c'est que nous sommes comme ça, mais pas tout le monde.

Et qu'on oublis souvent de demander à notre tours, ou d'imposer, de refuser.

Ce que d'autre savent faire mieux que nous.

Alors faut apprendre à refuser quand c'est pas possible, faut apprendre à demander quand on as besoin.

Malgré le faite que ça nous mettent mal à l'aise, ou que ça paraissent bizarre.

Celui qui aide à aussi le droit d'être aider.

Et si on te refuse de l'aide, la prochaine fois que cette personne demande, dit non, si elle te demande pourquoi, dit que tu avais besoin toi, mais que tu as était ignorer.

Plus facile à dire qu'à faire je le conçois facilement.

Une chose et sur, continue à être une personne aidante, tu ne sais pas quand, mais peut être que tu as aider, ou aidera une personne qui en avait vraiment besoin, et qui s'en toi, aurai été vraiment mal.

avatar contributeur de Faith141
Faith141
10/10/2021 à 15:40

Comme à la maison, il faut faire un tri ts les ans. Et éliminer....

avatar contributeur Kombucha
Kombucha
10/10/2021 à 16:06

Il faut que j’apprenne effectivement à ne plus être le bon samaritain. Surtout à m’écouter et à savoir mettre la barrière où il faut.

Un ami ça doit être quelqu’un qui t’apprécie et veux te voir parce qu’il en a envie pas parce qu’il a des trucs à te faire faire. Si c’est un ami il trouvera du temps pour venir te voir comme ça gratuitement. Prendra de tes nouvelles, quelque soit la météo dans ta vie. Ca c’est un ami. Les gens qui viennent gratuitement vers moi, ceux là je les garde et j’accepte de les garder. La j’ai l’impression de m’être mise dans la position de la personne qui est utile. Ce sont les objets qui sont utiles, pas les amis. Un objet on le repose après utilisation.

avatar contributeur de Zababa
Zababa
10/10/2021 à 18:30

Oui je connais , que trop bien...l'impression au fil des relations qu'en fait tu ne sert que de "pansement". Mais tout cela peut changer, il faut juste arriver à vivre pour soi sans se projeter au travers des autres. Trop d'empathie tue l'empathie, il faut apprendre à dire non, apprendre et accepter que non en fait les autres n'ont pas besoin de toi, pour vivre ils sont bien capable de se débrouiller tout seuls, et toi de même, la preuve bien souvent quand ils n'ont plus besoin de toi, ils passent à autre chose.

Des amis pour ma part j'en ai très peu, mais ils sont réels je sais que je peux compter sur eux, parce que l'on a subit quelques mauvais coups ensembles et que malgré tout nous sommes toujours là les uns pour les autres.

Et puis je continue encore parfois, à me tromper de personne que j'aide mais cela fait parti de ce que je suis , je ne lutte pas non plus complétement contre ça car je ne veux pas devenir aigrie juste j'essaye d'être plus prudente dans mes choix pour éviter d'y laisser trop de plumes.

Le travail est long mais avec le temps, on apprends de ses erreurs.

avatar contributeur Pause
Pause
10/10/2021 à 20:50

Citation de Kombucha #375694

Je comprends le sens ce post : tout excès est nocif, quel qu'il soit.

Mais je suis d'une autre époque, et j'ai grandi avec des personnes d'une époque encore plus ancienne - je vous parle d'un temps / que les moins de cinquante ans / ne peuvent pas connaître (😉), un temps où les personnes bienveillantes, généreuses et solidaires n'étaient pas considérées comme des loosers mais au contraire comme porteurses des valeurs de base permettant de vivre sereinement dans une société vivante, confiante, sororfraternelle.

Le respect mutuel, l'entraide, la gentillesse restent les qualités que j'apprécie le plus chez les gens, et je n'envisage pas une relation de couple en-dehors de ces valeurs-là.

avatar contributeur Kombucha
Kombucha
11/10/2021 à 09:07 - 11/10/2021 à 09:08

Non, ce n’est pas un bon fonctionnement. Tu donnes énormément aux autres, tu t’épuise et tu n’as aucune reconnaissance. Tu propose ton aide alors que les gens ne ton rien demandé. Tu es envahissant à ta manière, les gens te sont reconnaissants l’espace d’un moment puis te mettent de côté. Et le jour où ils ont besoin et qu’il n’y a personne pour les aider, puisque quelque part tu dis toujours oui, ils te demandent .Et quand tu as fini, on te remets de côté. Finalement tu reste très seule et tu te rends compte, ce qui n’est pas très bon pour ton image de toi même, que tu ne comptes pas pour les gens.

avatar contributeur Pause
Pause
11/10/2021 à 13:06

Citation de Kombucha #375731

"Tu propose ton aide alors que les gens ne ton rien demandé. Tu es envahissant à ta manière,"

Oui, tu as raison,, il faut qu'il y ait un respect mutuel, une forme de réciprocité - même si la vie va vers la vie : ce que tu reçois de quelqu'un, tu peux aussi le rendre à quelqu'un d'autre ailleurs et à un autre moment. Mais il vaut mieux, c'est vrai, éviter de s'enfermer soi-même dans un rôle intenable, basé sur une demande de reconnaissance dissimulée.

"les gens te sont reconnaissants l’espace d’un moment puis te mettent de côté."

Tu sembles avoir été (longuement ?) blessée par l'absence de réciprocité, et c'est une très bonne chose que tu aies pris conscience de la nécessité de récupérer tes billes et mieux contextualiser ta générosité (dont tu es sans doute naturellement remplie). J'espère seulement que ces expériences passées ne te pousseront pas à enfermer ton coeur dans un iceberg, car passer du trop au trop peu n'est pas un réel progrès...

Pour moi, le maître mot est le conseil de Gandhi de devenir le changement que nous souhaitons dans le monde : gardons nos plus beaux joyaux pour celleux qui les méritent 😉

https://static.wixstatic.com/media/6ec05f_8b468a65d3a24a81946118ab98dad433~mv2.jpg

avatar contributeur de Ludidivine
Ludidivine
11/10/2021 à 17:36

Bonjour Kombucha

comme l'évoquait Dime, il y a toujours une attente inconsciente de l'autre...et comme le soulignait Doremi, tout est affaire d'équilibre

C'est quand cet équilibre est rompu et/ou qu on se centre sur cette attente que cela se passe mal, quelque soit le scénario :

soit on attire les personnes qui ont besoin d’être assistées (quelque soit la forme), que ce soit consciemment ou inconsciemment et on est soi même dépendant de leur reconnaissance..

Ou on a soi même besoin d’être assisté/entouré et on recherche une réciprocité quoiqu'il en coute

etc...

les êtres humains ne sont pas 'apparus' avec un altruisme natif (en tous pas pas si élaboré que celui qu'on peut connaitre). Il est né de l'évolution, parceque c était une stratégie gagnante (pour ma par je ne suis pas adepte des thèse créationnistes et je ne veux pas lancer ici un débat qui ne m’intéresse pas à ce sujet) et c'est rentré dans notre comportement (enfin...ok...pas pour tout le monde...) , et je ne sais pas si cela s'applique à tous les types de relation...ce serait péremptoire et je n'ai pas envie de le croire (je pense à l'amour, et l’amitié, la vraie)

Il y a donc toujours une attente, mais dès lors qu'elle est mise au centre de notre action, on risque alors la déception, la frustration etc.....équilibre...équilibre donc...comme cela a été dit...je partage!

avatar contributeur Kombucha
Kombucha
12/10/2021 à 17:52

En fait ludidivine, me concernant l’équilibre est souvent fortement décalé vers l’autre, il faut que j’apprenne à ne pas me laisser happer par mes « pulsions » de faire pour l’autre. Je veux soutenir amicalement quelqu’un, et ça se transforme en travaux divers et variés.

Cette collègue que j’ai soutenu, elle se plaignait que ses amies ne prennent pas de nouvelles d’elle durant sa maladie, alors qu’elle avait besoin d’un réel soutien moral. Le jour où ça a été mieux, j’ai littéralement été snobée, et elle est repartie faire la fête avec ses « vraies » amies. Quand on apprécie vraiment quelqu’un, on a envie de sa présence, de parler avec elle, on l’écoute. Et oui ça aussi c’est un signe, la personne parle, parle, parle de ses peines, ses joies, mais te coupe ou revient sur elle quand il s’agit de t’écouter.

avatar contributeur de Dime
Dime
12/10/2021 à 18:03

Citation de Kombucha #375924

Interressant ce que tu dis. Tu es quelqu'un qui a beaucoup d'écoute et tu tombes naturellement sur des gens qui n'ont pas d'écoute. Il y a une sorte de complémentarité. Les gens qui n'ont pas d'écoute cherchent ceux qui en ont, ça va de soi. Deux égocentriques ensemble, ça ne marche pas du tout.

avatar contributeur Kombucha
Kombucha
12/10/2021 à 18:29

Oui tu admettras que l’un fagocyte l’énergie de l’autre.

C’est comme si nous atterrissions sur une île déserte à deux, la pluie menace de tomber, et il faut construire des abris. Chacun le sien, et pour aller plus vite, l’entraide est nécessaire. Sauf qu’une fois que tu as fini d’aider l’autre à construire son abri, l’autre refuse de t’aider et te laisse te débrouiller. Tu prends 5 fois plus de temps et d’énergie qu’à deux. Du coup tu es épuisé, tu as usé de la force à aider l’autre en plus. La pluie arrive, tu fini trempé car tu n’as pas fini ton abri. Donc tu chopes la mort.

Il n’y a pas longtemps j’étais en crise, en épuisement physique et moral. J’ai commencé a comprendre pourquoi. Je m’investissais beaucoup… trop avec les autres. Je ne prends pas soin de moi car, pas le temps. Je suis toujours en vadrouille. J’ai décidé d’arrêter.

Sauf que… j’y retourne… J’essaye pourtant. Mais l’autre a toujours une bonne raison.

avatar contributeur de Dime
Dime
12/10/2021 à 19:07

Citation de Kombucha #375930

Inerressant car j'ai une copine trés proche qui est comme toi.

Mais à quoi donc est-ce du ce comportement ? Une forme de résilience (mon amie a subit beaucoup de choses, et continue de subir...) ?

avatar contributeur de Jessica69
Jessica69
12/10/2021 à 21:07

Ayant eu parfaitement conscience de cela très tôt, j'ai obté pour faire don de mes faibles capacités de l'époque à la Croix Rouge... je me suis prise pour une héroïne quelques années, je dispensais mon aide pour le bien de tous... c'etait anonyme vis à vis des aidés et je n'avais rien à en attendre. Cela compensait en moi un besoin impérieux de donner. J'ai vecu beaucoup de cauchemars et d'expériences sur lesquels je peux encore m'appuyer.

La règle... quand tu veux donner donne mais... n'attend rien en contrepartie.


Jessica Mrgn "Tout Homme a contre lui, ceux qui voudraient faire pareil, ceux qui feraient le contraire et la grande armée de ceux qui ne font rien" J.Clarety

avatar contributeur de Ludidivine
Ludidivine
12/10/2021 à 22:24

Citation de Kombucha #375924

oui en effet...mais ce déséquilibre a une raison, même si comme cela a été dit tu auras du coup tendance à attirer des personnes qui ont besoin de s'appuyer sur quelqu'un en étant centrées que sur elles memes (les divas en somme), il y a autre chose que tu pourrais explorer (je ne dis pas que c est le cas) : est ce que tu ne vois pas seulement les (non) retours de ceux dont tu attends quelque chose en ayant fait une action pour eux, mais que tu ne verrais pas ceux qui te témoignent une certaine forme de reconnaissance que tu ne perçois pas car ce n'est pas chez auprès d'eux que tu cherches de la reconnaissance?

Il n'y a évidemment aucun jugement dans cette piste (et ce n'est peut etre pas pertinent) car nous voyons toutes et tous ce sur quoi nous fixons notre attention et ...nos attentes

@jessica69 : lorsqu'on arrive a faire les choses uniquement parcequ elles nous remplissent et non en étant remplis par la perception des autres, c est là que vient la sérénité...je suis tellement d'accord

Et tout n'est pas blanc ou noir, il n'y a pas l'action désintéressée d'un côté et l'attente de reconnaissance seule de l'autre, il y a un savant mélange, cet équilibre où nous faisons les choses pour nous , pour etre alignées avec nous mêmes, et peut être que du coup on aidera naturellement les personnes qui ne sont pas juste celles qui sont les "divas"...alors est ce que cela vient des autres ou de nous même, telle est la question dont il faut chercher la réponse

avatar contributeur de Dime
Dime
12/10/2021 à 23:28 - 12/10/2021 à 23:29

De nous-meme. Suis quasi sur à mon age...

Citation de Ludidivine #375972

avatar contributeur Kombucha
Kombucha
12/10/2021 à 23:28 - 12/10/2021 à 23:36

Fondamentalement ce n’est pas ça. C’est pas une question d’attente. C’est une question que je n’attire les personnes les plus saines. Quand tu fais du positif et que tu le fais gracieusement, tu n’attends rien en retour, tu le fais parce que tu as envie de le faire point. Mais ce que je n’accepte pas c’est que la personne te trahisse, ou te méprise.

Et puis tout est une question de dosage, on ne peux pas tomber dans un total déséquilibre. Aider de façon altruiste dans une association, est très différent d’aider une connaissance dans le besoin.

Il y a une fois où une personne, la main dans une attèle m’a demandé de lui tondre sa pelouse, car les vibrations à cause de s’être blessé elle ne pouvait pas. Le lendemain elle enlevait l’attèle pour taper au marteau en bricolant une structure en palettes.

Je veux bien aider quelqu’un dans le besoin, mais servir de valet.

Dîme, oui il y a probablement une histoire personnelle qui engendre ce type de comportement.

avatar contributeur de Ludidivine
Ludidivine
12/10/2021 à 23:31

Citation de Dime #375993

Je le pense aussi...

avatar contributeur de Dime
Dime
12/10/2021 à 23:31 - 12/10/2021 à 23:33

Citation de Kombucha #375994

Un vrai cas clinique en somme ?

avatar contributeur Kombucha
Kombucha
12/10/2021 à 23:38 - 12/10/2021 à 23:57

Dîme, me concernant je me pose la question.

En tout cas je vous remercie de vos réponses. Ça m’apporte de la réflexion.

avatar contributeur Kombucha
Kombucha
13/10/2021 à 11:04

C’est vrai que c’est une chose qui me travaille, cette solitude. L’impression aussi de beaucoup de superficialité autour.

avatar contributeur de Dime
Dime
13/10/2021 à 11:17 - 13/10/2021 à 12:18

Citation de Kombucha #376040

Oui c'est étrange. J'ai le meme age que toi et je ressens la meme chose. Je ne rencontre plus personne et il n'y a rien qui se passe. Meme pas un regard ou un sourire. C'est un peu effrayant. Je ne sais pas si ça tient à notre personne, ou notre attitude peut-etre, ou bien encore c'est le mauvais age...Je n'en sais rien mais je suis un peu sidéré. Comme si j'avais vieilli tout d'un coup et que la sexualité ou l'amour n'était plus pour moi. Je suis pret à l'accepter mais je trouve ça trop tot.

avatar contributeur Kombucha
Kombucha
13/10/2021 à 12:28

Dîme, c’est vrai que j’ai l’impression que passé 40 ans c’est beaucoup plus compliqué

avatar contributeur de Dime
Dime
13/10/2021 à 12:37 - 13/10/2021 à 12:44

Citation de Kombucha #376049

ça doit etre ça. Seule la chair fraiche est appétissante ! lol. Il y a une date de péremption. A consommer de préférence avant 40 ans..

avatar contributeur Pause
Pause
13/10/2021 à 13:24

Citation de Kombucha #376049

Citation de Dime #376050

😮 Mon étonnement est grand en lisant ces lignes les ami.e.s car mon expérience est toute différente (cette plus que décennie qui a suivi mes quarante ans est au contraire la plus belle de ma vie...) : ne renonçons jamais à aimer, à rencontrer, à explorer, l'amour est un royaume immense et fabuleux, aux mille et un visages, aux dix-mille mystères.... Comme le chantait Hélène Martin, "mon dieu, mon dieu, cela ne s'éteint pas..." (Aragon, "Le feu" : https://www.youtube.com/watch?v=7t4zeBU_f18)

avatar contributeur Kombucha
Kombucha
13/10/2021 à 16:46

Je ne renonce pas à aimer, mais, à l’évidence rencontrer quelqu’un est compliqué.

Je n’y crois plus. Plus du tout.

avatar contributeur de Santana
Santana
13/10/2021 à 16:58 - 13/10/2021 à 18:51

Bonjour Kombucha,

Je n’avais pas osé jusqu’à présent poser quelques lignes sur ton post.

J’ai été très émue par ton témoignage.

J’ai pu lire chacune des réponses postées par un grand nombre, j’ai trouvé les échanges vraiment intéressants.

Je rejoins particulièrement @Dime … effectivement.

Nos histoires personnelles, peuvent aussi être une explication, comme si notre façon de faire était un dommage collatéral.

Savoir doser est très compliqué lorsque c’est un « fonctionnement » qui date ..

le simple fait que tu l’aies exposé ici, va déjà peut être te permettre d’y voir plus clair.

De mieux comprendre pourquoi peut être aussi, tout du moins d’envisager d’être plus « regardante » .. faire le « tri » de ne pas dire oui, tout le temps, à tout le monde.

Courage pour prendre en main cette partie de toi qui est magnifique, et de ce fait que du dois préserver .. et distribuer avec parcimonie..



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr