Asexualité, qu'est-ce que l'amour ?

avatar ancien membre
Ancien membre
25/03/2021 à 03:13

Bonjour, bonjour !

Alors tout d'abord, je suis toute nouvelle ici donc enchantée à tous.tes !

Je suis ravie de voir qu'il y ait une partie asexualité dans le forum, puisque peu de gens sont au courant de cette orientation.

Voilà, je voulais connaître l'opinion de chacun.e sur l'asexualité et tout particulièrement l'amour.

Puisque si on ne peut pas juger l'amour par l'attirance sexuelle, le désir d'intimité, qu'on peut avoir pour quelq'un, comment savoir si on aime cette personne ou non ?

Je sais que je suis asexuelle depuis maintenant 5 ans et c'est une situation compliquée pour moi.

Je ne peux pas coucher avec quelqu'un. J'aime une femme ou un homme, je les embrasse, je caline, je partage leur vie, mais au moment venu impossible de coucher avec eux, gêne absolue. Je n'ai pas peur du sexe, ce n'est même pas un blocage puisque je peux me forcer à coucher avec quelqu'un s'il le faut (et comme j'ai pu le faire par le passé) mais je n'ai juste aucune envie. Je peux ressentir du désir lorsque je suis seule mais je ne veux pas coucher avec quelqu'un, je n'en ressens ni le besoin ni l'envie.

Aucun.e de mes proches n'est au courant, ils ne comprennent pas le terme d'asexualité et sont plutôt moqueurs à ce sujet. Personne ne conçois qu'on puisse juste ne pas se soucier du sexe.

Mais est-ce que le désir est obligatoirement lié à l'amour ? Est-ce qu'une relation sans sexe est moins intense ? Est-ce que mes sentiments sont condamnés à être "platoniques" puisque je ne veux pas coucher avec la personne que j'aime ? Qu'est-ce qui distingue une amitié fusionnelle d'un amour sans sexe ? Est-ce qu'un amour entre un.e asexuel.lle et une personne qui ne l'est pas est même possible ?

Ce sont plusieurs questions qui me trotte dans la tête depuis quelques temps. N'hésitez pas à y répondre !

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Fierdre
Modération Fierdre
25/03/2021 à 09:39

bonjour :)

je vais te repondre ce que je repond aux autres (meme si je ne suis pas asexuel):

je n'ai pas besoin de coucher avec les gens pour les aimer.

tu peux aimer une personne sans coucher avec.

pour ma part, j'ai beaucoup plus de besoin ''intimes'' emotionnels que physique.

avatar contributeur de CeliaLove
CeliaLove
25/03/2021 à 12:46

Bonjour,

Tranquilise toi déjà tu es juste toi a un moment de ta vie. Tu es peut etre asexuelle pour la vie, peut etre n'as tu pas encore trouvé la personne qui te donnerait envie de sexe, peu importe au final. L'amour et le sexe peuvent être auss fortement liés que dissocier. De ce que j'ai pu vivre dans ma vie, je dirais que l'amour sublime le sexe, l'inverse n'est pas forcément vrai dans mes experiences. Il me semble avoir compris par ailleurs que tu as des rapports charnels et qu'a ce titre cela peut être tout aussi intense qu'un rapport sexuel "classique" donc aimes, vis, aimes et tout va bien :)

avatar ancien membre
Ancien membre
25/03/2021 à 16:29

Merci beaucoup pour vos réponses !

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur Fiffi
Fiffi
26/03/2021 à 00:27

Bonjour Evl .

L ' attirance sexuelle et romantique ( amoureuse ) sont liées pour beaucoup de personnes . Pour d' autres , ils ne ressentent que l' attirance sexuelle et d' autres , en particulier les asexuels , ressentent l' attirance romantique mais pas l' attirance sexuelle .

Il existe d' autres possibilités que l' acte sexuel pour montrer son amour , par exemple comme tu le dis : les embrassades , les câlins , partager sa vie . Le sentiment amoureux se reconnait à son intensité et tu le reconnaitra toi-même quand ilse présentera .

une relation sans sexe peut être aussi intense qu' une relation avec du sexe si le sentiment amoureux est là .

Un amour entre une personne asexuelle et une personne sexuelle est possible mais difficile à vivre . Il faut dialoguer afin de trouver un compromis ; la personne asexuelle ne doit pas subir de pression et la personne sexuelle ne doit pas se sentir frustrée , l' une parce qu' elle ne pourra pas se forcer et l' autre parce qu' elle ne pourra pas recevoir la sexualité qu' elle désire .

J' espère t' avoir donné des éléments de pistes à tes questions , je te souhaite de trouver des réponses satisfaisantes et fais confiance à l' avenir qui réserve parfois de belles surprises .

avatar contributeur de Chtholly
Chtholly
09/07/2021 à 13:46 - 09/07/2021 à 14:02

Bonjour, je vais vous parler un peu de mon vécu.

J’ai eu une fois une relation amoureuse avec une fille asexuelle. Le soir elle me demandait de la masturber et je n’avais rien en retour, même pas une caresse. Les quelques fois où je n’avais pas spécialement envie de la satisfaire elle pleurait, alors je le faisais quand même. C’était assez frustrant aussi bien sur le plan affectif que sexuel, au bout de quelques mois j’ai mis fin à cette relation. Evidemment elle se refusait à toute relation sexuelle.

Probablement qu’avec une autre fille asexuelle la relation aurait été plus harmonieuse et durable.

J’ai perçu quelque chose de particulier dans le premier message. Il aurait été intéressant de pouvoir l’approfondir. La personne parle à la fois de gène absolue, qu’elle n’a ni peurs ni blocages, et qu’elle peut se forcer. J’ai trouvé tout cela antagoniste. J’aurai bien aimé qu’elle nous parle un peu plus de son ressenti, dommage qu'elle ne soit plus là.

avatar contributeur Krapate
Krapate
09/07/2021 à 15:27

Bonjour !

Je sais que c'est mal de juger mais pour le coup ça ne me paraît pas être un fonctionnement très sain, ce que tu as vécu Chtholly. Asexuelle ou pas je ne sais pas, elle est peut-être sur le spectre, mais t'exiger une stimulation sexuelle chaque fois qu'elle en a envie ça n'est pas incroyable, ça n'est pas quelque chose qui s'exige. D'ailleurs ça ne se fait pas en fait, c'est une violation de consentement.

Je ne peux pas répondre à la place de la personne qui a commencé ce forum mais si ça peut un peu éclairer ta lanterne, je peux te parler de mon ressenti à moi, car je me retrouve beaucoup dans le sien.

Je tente une analogie, si ça aide pas tu me diras.

Mettons que tu aimes quelqu'un. A priori toi tu n'as pas de problème de contact avec cette personne, tu aimes la câliner, l'embrasser, avoir des relations sexuelles, etc. Tu l'aimes, elle t'aime, jusque là tout va bien. Mais disons que, parfois, quand tu es avec cette personne, dans un moment d'intimité, tu sentes l'ambiance basculer pour quelque chose de difficilement définissable, un peu plus passionné, un peu plus animal peut-être, et que cette personne se mette lentement à serrer et desserrer ta main. Déjà c'est potentiellement perturbant, parce que tu comprends pas le changement d'ambiance. C'est pas nécessairement désagréable, mais bon c'est curieux. Puis imagine que cette personne se mette à accélérer, puis à gémir, en serrant puis desserrant ta main, à appuyer plus fort, etc.

Là ça peut devenir gênant non ? T'as pas nécessairement peur de sa main, t'as pas de blocage particulier qui fait que ce serait inconcevable pour toi de serrer et desserrer ta main en même temps qu'elle, tu pourrais même te forcer à le faire finalement, par envie de lui faire plaisir, mais c'est juste un peu akward. La gêne, pour moi, elle vient de l'incompréhension de ce qui se passe chez l'autre, de l'impression d'être décalé, de pas du tout être en train de prendre part à ce qui est en train de se passer. Et puis surtout, à choisir, tu préférerais rester dans le moment d'intimité précédent, parce qu'au moins là t'étais là, tu t'y retrouvais, t'avais finalement l'impression d'être sur la même longueur d'onde, d'être avec l'autre, de partager un moment.

Personnellement quand l'ambiance change pour se charger de désir du côté de mon partenaire, je suis mal à l'aise, vraiment. J'ai pas d'instinct pour me guider là dedans, pas de désir non plus, donc j'ai l'impression d'avoir loupé un train. Et quand ça dérape sans faire exprès dans un câlin, je me retrouve à plus savoir quoi faire et à me sentir déconnectée de ce qu'on est en train de faire. Et c'est gênant, de déconnecter d'un moment de partage et de se retrouver avec quelqu'un tout contre soi en train de monter en plaisir tout seul. C'est gênant à la foi pour la situation et parce que tu te retrouves à devoir prévenir que là tu veux vraiment pas faire le rabat-joie mais t'es gêné et tu voudrais freiner le train.

Pour répondre à la question de base... bonne question. Moi je le reconnais au manque assez intense de l'autre même si ça fait pas si longtemps que ça qu'on s'est vu ou parlé, à l'envie de vivre avec, au fait d'y penser beaucoup trop souvent, l'envie malgré tout d'être physiquement proche. Ça me semble être de bons indicateurs. Après j'ai jamais vraiment vécu d'amitiés fusionnelles mais j'en ai été témoin et c'est vrai que je me suis déjà demandé ce qui les distinguaient de mes amours. Ceci étant, c'est peut-être ces amitiés fusionnelles qui se définissent "mal" ?

Après... peut-être que le plus important ça n'est pas le nom qu'on donne à sa relation, c'est la façon dont on la vit. Si les deux parties sont heureuses dans la façon dont la relation est partagée, est-ce que vraiment savoir si on est aimé avec telle nuance, telle intensité, telle je ne sais quoi, c'est si important ?

avatar contributeur de Skela
Skela
09/07/2021 à 15:45

Citation de Chtholly #366447

Du coup je vais poser une question con.

Comment la femme en question pouvait se définir en asexuelle tout en te demandant de la masturber ?

Ou alors j'ai la mauvaise définition de asexuelle ...

En fait, elle était égoiste quoi ? Elle accepte de recevoir mais ne veut pas donner ?

La masturbation c'est un acte sexuel !

avatar contributeur de Chtholly
Chtholly
09/07/2021 à 16:31 - 10/07/2021 à 19:11

Citation de Skela #366472

Bonjour Skela, pour répondre à ta question c'est moi qui la classe dans cette catégorie du fait qu'elle refusait toute relation sexuelle mais voulait juste une masturbation. Après dans asexuelle on peut surement y trouver toutes les nuances. Mais tu as raison, c'est aussi une certaine forme de sexualité. Peut-être qu'il existe un mot pour mieux la définir que je ne connais pas. Etait-elle égoiste ? Je ne saurait dire, peut être en un sens, mais j'avais plutôt pensé à une sorte de conflit à régler avec les hommes enfouis dans son inconscient. Elle était plutôt sympa avec moi le reste du temps.


Citation de Krapate #366470

Bonjour Krapate, tu as raison à la fin de ton message, le plus important c'est la façon dont on vit sa relation et dont on la fait vivre à l'autre.

Ce n'est pas le fait qu'elle me demande une stimulation qui posait problème pour moi, ça ne m'a jamais posé problème, mais tout simplement que parfois je n'avais pas envie par frustration car je n'avais jamais aucun retour.

Pour prendre ton analogie je comprends ton désarroi face à la montée du désir de l'autre. Si c'est quelque chose qui t'es totalement étranger il te faudrait une sacrée dose d’empathie pour le vivre sereinement avec l'autre et l'accompagner dans son désir. Ca doit faire un peu comme si j'étais avec un ami qui a trop picolé, pour moi qui ne boit pas son comportement me sera totalement étranger, je vais commencer à angoisser et je ne saurait pas quoi faire pour le gérer.

Dans cette situation que tu décris, j'aurai un ressenti complètement différent du tien. Je trouverai ça trop mignon et même si ma libido du moment est à zéro je ferai mon possible pour être attentionné envers l'autre et l'accompagner dans son désir montant du mieux que je pourrai, pour lui faire vivre intensément ce moment avec beaucoup de douceur et de tendresse. Dans ces moments là je me donne entièrement à elle.

Citation de Skela #366472

Après réflexion tu as surement raison Skela, elle n'était probablement pas asexuelle et le problème provenait certainement entièrement de moi. Elle devait avoir l'impression d'être avec une fille dans sont lit et pas avec un mec, et du coup ça la coinçait complètement. Et si elle a essayé de m'envoyer des signaux destinés aux vrais mâles hétéros, c'est quelque chose qui m'est totalement étranger et incapable d'interpréter. Du coup elle a certainement du se résigner frustrée à se comporter comme si elle dormait avec une fille.

Votre avis ?



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr