Un retour de karma ?

avatar contributeur de Fierdre
Modération Fierdre

Lundi, j'ai discuté avec une perruche. Oui oui, une perruche. Et dans la conversation sont venus les mots retour de karma.

Aujourd'hui je voudrais donc vous parler de ce fameux retour de karma.

Certains appellent ça le karma, d'autres le destin, le hasard, dieu. cette chose a beaucoup de noms mais elle est commune à toute l'espèce humaine de par le monde et à travers l'histoire. La psychologie sociale appelle ça la croyance en un monde juste.

la croyance en un monde juste, c'est tout simplement le fait de penser que si on agit mal quelque chose de mal nous arrivera en retour, et inversement, si on agit bien, le bien nous reviendra.

On a tous déjà vécu des moments où on s'est senti victime, où on a assisté à une situation injuste, un événement négatif et où la personne à l'origine de ce mal-être a été puni d'une quelconque façon. et on s'est tous dis ''tant pis, bien fait pour lui!''

Prenons un exemple. si vous voyez un jeune homme dévaliser une vieille femme et se faire renverser par le bus en s'échappant, on va tous se dire ''bien fait pour ta gueule, connard!''

La croyance en un monde juste peut s'exprimer simplement par les phrases ''je mérite ce qui m'arrive, et il m'arrive ce que je mérite. si je propage le mal, on me renverra du mal. si je propage du bien, on me renverra du bien''.

la grosse faille de ce raisonnement de penser, que nous avons tous, bien sûr, c'est que parfois les choses ne se passent pas comme on voudrait que nous le voulions. Laissez-moi expliquer avec des exemples !

Si vous apprenez qu'un voleur a atterri en prison, les conséquences de son acte correspondent à votre croyance en un monde juste. Il a brisé une règle et a été puni.

Prenons un autre exemple, vous apprenez qu'une jeune fille a été agressée, mais que son agresseur n'a pas été puni. Pire, qu'il a été innocenté.Les faits concrets ne correspondent plus à votre croyance en un monde juste, vous êtes en face d'une injustice flagrante.

C'est ce qu'on appelle la dissonance cognitive, quand la croyance personnelle ne correspond pas aux faits concrets. Quand il y a '' décalage''.

S'ensuit alors un mécanisme mental tentant de rétablir l'équilibre. comme le coupable a été innocenté, ou n'a pas été trouvé, ou peu importe, l'esprit essaie de trouver un coupable, quelqu'un à blâmer ou à punir pour rétablir l'équilibre entre le monde et la croyance personnelle. Et c'est ce mode de raisonnement primaire mais naturel, qui amène à des réflexions du style:

''mais... tu l'a provoqué''

'' mais, comment etais-tu habillé?''

''tu t'es mis en danger tout seul''

''tu l'as bien cherché''

C'est ce qui'pousse aussi les gens a accepter de vivre des situations néfastes pour'eux meme (prenons le cas d'une femme battue par exemple). Ou a accepter des lois, ou normes sociétales répressives.

c'est humain. c'est parfaitement humain. c'est un raisonnement extrêmement primaire du cerveau. c'est une soupape de l'esprit qui nous permet justement d'accepter les injustices, de reduire les sentiments de malaises liés a l'impuissance, voire, a reduire le sentiment de culpabilité.

Alors la prochaine fois que vous vous direz '' bien fait pour lui/elle'', vous penserez a moi, et vous vous demanderez pourquoi vous avez dis ça !

avatar contributeur de -Camille-
-Camille-

sympas ce petit pavé !

je crois au karma mais a ma facon et l'exemple que tu a citer avec la fille qui se fais agresser et les :

''mais... tu l'a provoqué''

'' mais, comment etais-tu habillé?''

''tu t'es mis en danger tout seul''

''tu l'as bien cherché''

pour moi c'eest pas du karma juste de la conerie humaine :) ( dans le sens ou se genre de raisonement ne devrai meme pas excister )

sinon moi je connais bien la lois de murphy ! (je posterais peu etre la deccu tien)

avatar contributeur de Fierdre
Modération Fierdre

la mythique loi de Murphy!

avatar contributeur de Aislinn
Aislinn

Bonjour

Je crois au karma mais comme malheureusement effectivement la vie est injuste et que j´ai besoin de justice et d´équilibre je préfère penser que ce qui ne se paye pas dans cette vie se payera dans la prochaine (j´ai envie aussi de croire à la réincarnation). J´ai lu il y a longtemps "le livre de la vie et de la mort tibetin" de sogyal rinpoché: c´est un livre qui m´a appris beaucoup de choses sur la spiritualité boudhiste je le conseille vivement.

avatar contributeur de Plume
Plume

Salut Fierdre,

Je ne crois pas au karma ni a la justice de ce monde ou a une quelconque morale. Mais.. je rêverais pouvoir discuter avec une perruche!!!

Plume


"Dès que tu avances sur le chemin, le chemin apparaît" Djalâl ad-Dîn Rûmi

avatar contributeur de Tangerine
Tangerine
- modifié par Tangerine le 11/03/2021 - 11:11:41

C'est très intéressant, Fierdre, en effet on interprète les évènements en fonction de nos croyances, plus qu'en fonction de la réalité.

Je ne crois pas à la justice universelle, en un karma et un hypothétique retour de karma. La justice en tant que justice divine, partant d'en haut, n'existe pas, c'est une construction mentale portée à son maximum par notre espèce hautement sociale, car sans l'institution de la justice (via les lois, les codes civil et pénal, les chartes et règles religieuses, etc.) notre société ne tiendrait pas.

Je crois que les humains ne sont pas les seuls à s'inventer une justice. Les animaux aussi ont un sens aigu de ce qui est leur "droit"... si vous avez déjà vu un chien être jaloux d'un autre qui aurait reçu plus de croquettes que lui, ou un chat faire la gueule parce qu'on l'a laissé tout seul dans l'appart, vous voyez ce que je veux dire. De la même façon, un lionceau qui joue à grignoter les pattes de sa mère finira par se prendre un coup sur le nez s'il y va trop fort. Une façon d'apprendre la différence entre le bien et le mal, la justice, quoi.

Dans le détail, si on fait du bien autour de soi, ceux qui en ont bénéficié auront plus envie d'en faire en retour. Si on a fait du mal à quelqu'un, il y a des chances qu'il refuse par la suite de te rendre service.

Ça existe, mais ce n'est pas ça qu'on appelle le "karma", qui lui est une invention.

Le coup du voleur qui s'enfuit et se prend un bus, ce n'est pas un retour de karma, c'est sa propre imprudence (faut regarder avant de traverser, banane !) et le total hasard.

La personne gentille, appréciée de tous, aimante et aimée, qui marche sur le trottoir et se prend un pot de fleur sur la tête qui la tue, où est la justice ?

Non, il n'y a pas de justice dans le monde, le pire peut arriver à n'importe qui. Et je trouve important de bien se le mettre dans la tête, car c'est ça qui rend la vie et ses dons d'autant plus précieux.

Dans ce que tu dis, la dissonnance cognitive, c'est très intéressant : c'est une fabrication mentale par-dessus la fabrication mentale d'une justice universelle. Là on commence à s'éloigner gravement de la réalité des choses. Et en effet ça débouche sur des horreurs : "tu l'as cherché, fallait pas choisir cette jupe", "s'il n'a pas été condamné c'est bien qu'il est innocent"... etc.

avatar contributeur de Kitsune
Kitsune
- modifié par kitsune le 11/03/2021 - 18:53:27

hier soir j'ai faillit répondre et puis finallement, comme je ne trouvais pas mes mots, j'ai abandonné.

il y a quelques temps, je suis retombé sur une publication de Raymond Moody. c'est homme à fait un travaille prodigieux à une époque ou la collecte de données était, longue, fastidieuse et demandaità la fois, d'être très alerte et très mobile et particulièrement au fait de ce qui était recherché.

pour ceux et celles qui ne le connaisse pas, c'est lui qui à vulgarisé l'experience des NDE (near death experience) qu'on traduit en français par EMI (Experience de Mort Iminente)

il a en quelque sorte prouvé qu'il y avait un vie après la mort.

quand j'ai lu ton sujet Fiedre, il y a une chose qui m'a sauté au yeux tout de suite, c'est la notion de punition.

je ne prétend pas avoir La réponse mais s'il y a bien un élément récurant dans le témoignage de ceux qui vivent une NDE c'est que nous sommes ici pour apprendre. du coup, le côté punission n'a pas sa place.

la fille qui se fait violé à sont experience à experimenté et cette dernière n'est pas forcement en lien avec une punition de cause à effet sur son comportement ou sur sa tenu, mais peut être plus tôt sur une manière de faire avancer le shmilblique.

  • Et de sa vie en comprenant l'impacte que peut avoir un acte d'une tel violence

  • mais aussi peut être pour trouver des moyens d'inover de nouvelles techniques de résiliences

  • ou alors peut plus modestement d'apprendre à se reconstruir suite à ça.

  • a moins qu'elle n'ait été elle même un agresseur dans une précedente vie

il ne faut pas oublier une chose primordial, c'est le choix. aussi choquant que cela peut parraitre, nous faisont des choix de vie avant de nous incarner.

après, comme tout sportifs, il y a ce que nous esperons accomplir ; ce que nous pouvons accomplir sur place - dans le sens ou parfois nos réussites sont etroitement imbriquer les unes dans les autres et si l'un avance d'un pas dans une direction, ça peut être un possible de réalisation d'un but choisi _ un peu comme un effet boule de neige et il y a ce que nous sommes capable d'accomplir. (et oui car un athlète qui s'entraine tout les jours au 100 m à parfois des raté !!!

j'ai la chance de connaitre un brahmane. ce qui me permet de pouvoir discuter de ça ... mais je suis souvent troublé quand on en discute lui et moi car autant, les gens qui expliquent leurs experiences de mort iminente parlent de cet amour absolu, qui leurs permet de faire la lumière sur des pans "obscures" de leurs vies, autant je suis mal à l'aise quant à l'impacte concrète de nos experiences.

savoir qu'avant de m'incarner, j'ai choisi, mes plaies et mes douleurs mais aussi mes bourreaux ET qu'en plus, dans cet autre monde, mes bourreaux actuel et moi sommes les meilleurs ami(e)s du monde ... y a des moments, ça me fait un peu grincer des dents !

avatar ancien membre
Modération Ancien membre

Citation de Kitsune #356733

Vaste sujet que chacun appréhendera suivant ses propres expériences.. ou croyances. Mais mettons de côté la croyance pure pour s'arrêter sur ces "coïncidences" parfois étonnantes que nous avons tous vécus. Il est certain pour ma part que chacun de nos choix à des conséquences plus ou moins importantes dans notre vie, et parfois même, avec des incidences sur ce qui nous entoure. De la à dire que tout est lié il n'y a qu'un pas que je franchis allégrement, même si j'y mets certaines limites. Les travaux de Raymond Moody son passionnant et m'interpellent à plus d'un titre, pour autant, si j'aime a pensé que nous avons un certain libre arbitre, considérer que nous avons fait le choix d'une incarnation plus ou moins douloureuse suivant ce que nous avons besoin de vivre, afin de progresser.. oui, pourquoi pas (cela s'entend), mais c'est peut-être aussi donné une explication "a l'inconcevable", à ce que notre mental, notre coeur, ne peut admettre face à la "cruauté" de la vie parfois.

avatar ancien membre
Modération Ancien membre

Peut-on croire en rien ?

Douter de tout pour se targuer d'être incrédule sans jamais apporter de réponses ?

Croire qu'être croyant -voire crédule- est vain ou biaisé n'est-ce pas paradoxal ?

Peut-on ne pas croire ? Peut-être est-ce dans ces moments là qu'en effet le cerveau nous fait croire.

Croire serait une nécessité pour vivre ? Il y a donc une forme de vérité, même fausse, une réponse quoi...

avatar contributeur de -Camille-
-Camille-

en tout cas

je sais que je ne sais rien

avatar ancien membre
Modération Ancien membre

Moi je crois que le cerveau humain est hyper créatif et nous construit rien que pour nous a partir de nos expériences, toute une série bien confortable de schemes de croyances dont on peut pas ( par manque d'energie et de ressources cognitives ) se séparer totalement... sans tes schémas de croyances tu deviendrais schizo ou dément... un amas d'infos non gérées c'est comme fukushima et Tchernobyl sous cocaïne dans ta tête!



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr