Faire son deuil ?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonjour bonjour,

Je sais pas trop pourquoi je poste ici mais je voyais pas trop où le faire, désolée si ce n'est pas approprié.
Ayant perdu mon père il y a un peu plus d'un mois, les gens qui l'apprennent me disent "en deuil", ou me dit qu'il faut "faire son deuil", etc. Pourtant je n'arrive pas à croire à ça, j'ai l'impression que personne ne comprend de ce dont il s'agit et qu'on me dit ça parce que de toutes façons le sujet est un peu tabou et qu'il faut dire ça pour passer à autre chose. Parce que les gens pensent qu'on a besoin de penser à autre chose, alors que moi j'ai juste envie de raviver mes souvenirs et de parler de l'homme génial qu'il a été. Peut-être que je n'ai pas encore assez de recul mais ça me paraît impossible de faire ce deuil, comme s'il n'était pas parti, ne partira jamais. Chaque jour je dois me rappeler qu'il est décédé, comme si j'oubliais ça ; clairement je n'arrive pas à croire que c'est définitif. Je n'y arrive pas du tout, en fait je crois que je n'en ai pas l'envie ou simplement que je ne crois pas à cette notion-là.
Est-ce que vous pensez qu'on est capable de faire ce fameux deuil pour une personne aussi proche ? Est-ce que cette tristesse, ce vide omniprésent finit par s'en aller ?

Merci d'avance à ceux qui répondront 


photo de l'auteur NicKz
NicKz
Homme de 25 ans
Lyon

1 remerciement
mh, je suis le premier à poster... Je ne sais pas trop quoi te dire sinon que j'ai aussi perdu mon père y'a 2 ans maintenant, et que 'ça va'. pour moi les premiers temps ont été assez difficile puis j'ai fini par aller mieux relativement rapidement après ça. (EDIT: certains de mes proches se sont demandés pourquoi ça me 'touchait' pas plus) mais les gens m'on dit que chacun fait son deuil 'à sa façon', je pense que la vérité est là.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Coucou Ninon31,

C'est très difficile à vivre de perdre un proche, de "faire son deuil" c'est long, c'est normal que tu ressentes cette grande tristesse et ce vide, j'espère ne pas te blesser en te disant qu'il va falloir le laisser partir, c'est à dire ne pas essayer de le maintenir ici comme "fantôme" dans ta vie, il restera toujours dans ton coeur, avec tous ces merveilleux souvenirs, mais tu dois le laisser partir dans ta vie de tous les jours, et continuer ta vie qui te réserve encore plein de joies et de bonheur je te le souhaite, c'est un peu ça faire son deuil. Il serait le premier à vouloir que tu sois super heureuse, donc pour lui tu dois continuer ta vie à le rendre fier.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut Ninon, 
Perdre son père doit être quelque chose d'extrêmement douleureux surtout lorsqu'on est jeune. Les gens qui te conseillent de faire ton deuil alors que c'est assez récent ne doivent pas comprendre ta situation je suppose. À mon avis il est beaucoup trop tôt pour toi de parler de deuil. C'est quelque chose de très difficile alors c'est normal que tu es besoin de parler de lui et tout à fait légitime. 

Je ne saurais te dire si un jour on arrive a faire ce fameux deuil, car même des années après en y repensant ça reste douloureux, enfin je suppose. 
Disons que pour moi, avec le temps on y pense certes toujours mais relativement moins qu'au début. Et je pense qu'avec le temps on s'habitue à cette douleur donc cela doit sûrement devenir "plus supportable". 

Je ne sais pas si j'ai entièrement répondu à tes interrogations mais sache que tu es dans ton droit de penser tout le temps à lui et de ne pas faire ton deuil aujourd'hui. C'est à toi de gérer la situation comme tu le sens 

Avec tout mon soutien. 

photo de l'auteur NicKz
NicKz
Homme de 25 ans
Lyon

1 remerciement
Je plussoie tout ce qu'a dit POzitivelif3, même si c'est peut-etre un peu tôt et un peu dûr à lire au jour d'aujourd'hui.
C'est peut-etre nul ce que je vais dire mais, Pense à tes études si ça peut t'aider.  
en tous cas, moi, ça m'a fait rater ma licence pro... x)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Merci pour vos réponses.
NickZ c'est sûr chacun le vit à sa façon... et chacun montre ce qu'il a envie de montrer aussi. Pour les études j'essaie, disons que pour le moment ça a bien plombé mon semestre déjà mal commencé haha mais je tente de me ressaisir
En effet c'est surement le problème POzitivelif3, je cherche à le faire vivre encore, tout le temps, mais je pense que c'est un besoin dû au fait que ce soit récent. J'ai besoin d'écouter les musiques qu'il écoutait, de regarder ses photos presque tous les jours, d'écrire à son propos et de lire ses écrits. Peut-être que ça ralentit tout parce que du coup je n'ai pas l'impression qu'il "n'existe plus" mais je me sens incapable de faire autrement. Mais effectivement il faut que je continue à vivre, ce que j'essaye de faire un maximum même si je sens constamment un certain décalage.
AmI75 oui, le temps doit aider (comme dit Grand Corps Malade, "chaque heure passée est une pommade, il en faudra des milliers"). Je n'arrive pas à me dire que je vais porter ça toute ma vie, ce regret de ne pas pouvoir partager les beaux moments avec lui. Merci :)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
C'est malheureux en effet, mais je pense que tu finiras par l'accepter.. Fais les choses à ta manière si pour le moment ça t'aide 

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
Bonsoir Ninon31,

Faire son deuil ce n'est pas oublier, mais parvenir progressivement à continuer à vivre normalement, construire sa vie, faire de projets, être heureux (se). Le temps qui passe est un allié. Mais les premiers mois peuvent être durs, parfois favoriser une dépression il faut rester vigilent.

Pour ne pas oublier tout en continuant de vivre, depuis la nuit des temps les gens ont trouvé des méthodes. Certaines cultures transforment la cérémonie funéraire en fête joyeuse, toutes consacrent des jours spéciaux pour honorer leurs morts, et puis chacun d'entre nous a une pensée à des moments privilégiés, où dans les situations qui ravivent les souvenirs heureux.

Les morts vivent dans la mémoire des vivants, mais n'ont plus la capacité de partager tous les instants des vivants.

J'espère que cela te rassurera sur la peur d'oublier ton père en continuant de vivre.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Ninon31 : Pour les études j'essaie, disons que pour le moment ça a bien plombé mon semestre déjà mal commencé haha mais je tente de me ressaisir  

C'est vrai qu'il faut que tu reprennes en main tes études, c'est la construction de ta vie et ta future famille (couple ou plus), ton père serait triste de savoir que tu rates tes études alors qu'il a tout fait pour t'aider à te construire ton bonheur jusque là, c'est pour ça qu'il faut te battre, une partie pour toi et ton avenir, une partie pour lui et toutes ses valeurs qu'il t'a inculqué.

photo de l'auteur Kattarsis
Kattarsis
Homme de 29 ans
Strasbourg

66 remerciements
Mon copain a perdu sa mère il y a un an et demi, je peux te garantir qu'au bout d'un mois ce n'était de loin pas encore assimilé pour lui, et c'est normal. Et encore maintenant lors des fêtes de familles, dates anniversaires ou autre je sens qu'il est ailleurs. 

On ne réagit pas tous pareil, pas à la même vitesse non plus. Certains arrivent vite à passer à autre chose, d'autres il leur faudra des mois, parfois des années. 

Pour aider à avancer il n'y a pas de miracles, il faut reprendre ta vie "normalement", (sorties, travail, rencontres etc.) et ne pas tout le temps faire tourner ces souvenirs dans ton esprit. Je ne dis pas qu'il faut oublier, bien sûr, mais il faut savoir penser à autre chose. Cela dit je me doute bien que c'est toujours plus facile à dire qu'à faire :-/

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit