Les enfants suivent ils l'orientation de leurs parents ?

Dropkick  

Bonjour à tous. Je me demandais si l'orientation sexuel d'un ou des parents pouvait avoir une incidence direct sur celles des enfants ? Je pense que oui puisque je suis dans ce cas là. Je vais en profiter pour vous raconter comment c'est arrivé.

Déjà ma vie présente, je suis un homme, la trentaine passée, marié et père de 2 enfants, une maison, 2 chiens et un chat. Bref une vie classique et posé. Mais derrière tout ça c'est un peu plus complexe puisque j'éprouve une forte attirance sexuel pour les hommes depuis de nombreuses années (environ 15). Jusqu'à présent je ne suis pas passé à l'acte, ma femme est au courant mais elle est pas du tout ouverte à un plan à 3 ni à me laisser aller à droite à gauche (c'est compréhensible mais ca serait l'idéal pour moi) et comme je n'arrive pas à la tromper (déjà essayé 2 fois mais j'ai fait un blocage, je culpabilise) du coup je me contente de vidéo pour satisfaire mes envies en attendant qui sait un changement de position de ma femme sur la question ou bien un déblocage de ma part.

Vers mes 14 ans je suis tombé par hasard sur un dvd et des magazines x (hetero) caché derrière le bureau informatique. J'ai tout de suite compris que c'était à mon père vu qu'il faisait tous les soirs l'ordinateur (mais on avait pas internet à cette époque). J'ai rien dit bien sûr et je me suis contenté de les decouvrirs, c'était une première pour moi, jamais je n'avais vu de film x. Régulièrement quand j'avais envie je retombais dessus. Puis plusieurs mois après en voulant de nouveau visionner il y avait un nouveau dvd en plus et de nouvelles revues. Cette fois c'était un dvd sur des scènes bisex et gay/lesbienne idem pour certaines revues. Passé la question de pourquoi mon père regardait ça je m'y suis aussitôt plongé et à nouveau apprécié avec une préférence pour les scènes lesbiennes et bi mais pas pour les gays. Je me disais que mon père devait être ouvert d'esprit, ça ne me choquait pas plus que ça même de savoir que ma mère ne devait sûrement pas être au courant.

Les mois défilaient et le nombre de dvd et revus aussi, cette fois c'était des dvd amateurs, trans, idem pour les revus, rien à voir avec les années précédentes puisque oui on devait être en 2005 soit 2-3 ans après.

Un jour je me suis quand même beaucoup questionné sur la provenance des livres et dvd surtout que certains livres étaient bien abîmés et très anciens ou bien d'une semaine à l'autres des livres partaient puis revenaient. Et puis tout cela avait un coût important et ma mère calculant toutes les dépenses aux centimes près c'était pas du tout crédible que mon père les achetaient. J'étais persuadé que quelqu'un les lui prêtaient, pourquoi pas un collègue de boulot par exemple.

Ayant passé le stade de découverte j'ai peu à peu arrêté de regarder derrière ce bureau. Plusieurs mois après j'ai eu la curiosité de vérifier si il y avait de nouveaux dvd ou revues. Mais la j'ai senti avec ma main que c'était du textile et effectivement c'était de la lingerie sexy pour femme. Il y avait de tout, soutien-gorge, string, décolleté, porte jarretelle, collant, nuisette ainsi qu'une boîte de préservatif. Je suis resté bouche bé et je me suis tout de suite dit que mon père avait une maîtresse assez sérieuse au point qu'elle lui laissait sa lingerie quand il rentrait. Le même jour j'ai découvert de nouvelles revues et en feuilletant je suis tombé sur une feuille blanche et là j'ai été pris d'une très grosse boule aux ventres, dessus il y avait des photos de mon père, nu ou en peignoir ainsi qu'une annonce : "homme marié, 41 ans, 3 enfants, adore se soumettre, dispo le dimanche matin,...." ect ect. C'était un choc pour moi, j'avais été naif, mon père, non seulement trompait ma mère, mais avec des hommes et en se travestisant. C'était carrément une double vie. Après ça je n'ai plus jamais regardé derrière ce bureau. Je m'en voulais de l'avoir découvert. Mais une fois le choc passé je me suis rapidement dit que je préférais en faite qu'il trompe ma mère avec des hommes qu'avec des femmes. Et puis c'était sa vie, il en faisait ce qu'il voulait.

Aujourd'hui je suis presque fasciné par mon père, je sais pas si il la trompe encore ni la fréquence mais réussir à franchir le pas en quelques années et à ne laisser rien paraître. S'éclater en faisant ce qu'il aime. Et au moins ma mère ne souffre pas puisqu'elle ne doit même pas avoir un seul soupçon, il est très investi dans leur couple, d'ailleurs sans tomber sur un dvd plusieurs années avant je ne l'aurais jamais deviné. La seule chose qui compte pour moi c'est qu'il se protège.

Des fois je me dis que je devrais aller voir mon père et lui dire tout ce que je sais et comment je l'ai découvert, que je ne lui en veut pas du tout et qu'aujourd'hui 18 ans après c'est moi qui ressens de l'attirance pour les hommes sans être capable de me lancer. Peut être me donnerait il de précieux conseil pour réussir à me lancer et répondrai aux nombreuses questions que je me pose : Comment a t'il découvert son attirance ? A quel moment de sa vie ? Comment à t'il eu la force de se lancer ? A t'il culpabilisé ? Est ce toujours d'actualité ?

Je me demande du coup si sans cette découverte sur mon père j'aurai eu cette orientation ? Je ne pense pas, j'ai découvert cette orientation parce que c'était l'orientation de mon père, j'ai appris en même temps qu'il l'a vivait. Aujourd'hui je suis tout proche de la vivre, pas par choix mais par envie. Et aujourd'hui me travestir ne m'intéresse pas mais dans 10 ans ?

Et vous comment avez vous découvert l'orientation de vos parents ? Et est ce le même chemin que vous avez suivi ?

avatar contributeur de Dime
Dime  

Bonjour.

On est forcément imprégnés et influencés par ses parents.

Cependant, pour l´instant, tout le monde s´accorde à dire qu´il n´y a à priori pas d´influence genetique sur l´orientation sexuelle...

Et les enfants de couples lesbiens ou gays sont plutot heteros dans l'ensemble .

Noelia  

Bonjour !

Je ne suis pas dout dans un cas semblable au tien Dropkick mais je pense qu'avoir des parents ayant une sexualité différente et le savoir ça permet de se familiariser avec le sujet, d'avoir une figure de référence, même une "figure d'autorité" référente, quand on est enfant, et donc finalement ça ouvre une possibilité et l'assurance que c'est ok, que c'est possible, qu'on ne sera pas rejetté en étant de même.

Je ne sais pas si c'est clair mais du coup, pour moi, on n'a pas la même orientation que nos parents mais avoir des parents qui ne sont pas purement hétérosexuels et éventuellement donc qui ne nous élèvent pas en considérant que l'hétérosexualité est la norme absolue, ça aide à accepter des envies différentes, voire à s'ouvrir sur le "champ des possibles" de l'attirance romantique/physique/sexuelle. Pour autant on peut à mon sens, et comme signalé au dessus, tout à fait avoir des parents pan, homo, hétéro ou quoi ou qu'est-ce et avoir des attirances qui n'ont rien à voir.

avatar contributeur de Féfé13090
Féfé13090  

Je sais que se n'ai pas vraiment ça car moi et mes deux frères nous le sommes mais on a une maman et un papa ma maman n'est aucunement lesbiennes et mon père a fait une autre famille avec un femme

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Dime
Dime  

Citation de Féfé13090 #347196

C´est un point qui m´a toujours interpelé. Lorsque deux freres, voire la fratrie entiere est homo, sachant que le modele parental est hetero.

Aurais-tu une explication Fefe ? ayant trait à votre edication par exemple, ou autre ?

avatar contributeur de Jessica69
Jessica69   - modifié par Jessica69 le 06/12/2020 - 13:43:09

Citation de Dime #347240

deux freres, voire la fratrie entiere est homo

Peut-on connaître la source ? 😉

Jessica Mrg

avatar contributeur de Killer_Queen
Killer_Queen  

Citation de Dropkick #347092

Quand on te donne une vision de la sexualité, ça peut jouer, par exemple j'ai grandi dans une famille hétérosexuelle, hormis le frère de ma mère, et j'avais donc supposé " naturellement " que j'étais hétéro, mais au final je me suis découverte bisexuelle, je dirai que... Comment dire ? Les enfants ne suivent pas nécessairement l'orientation de leur parents, ça dépend de chaque individu, j'en suis la preuve, j'ai grand dans une famille hétéro mais je ne le suis pas ^^

avatar contributeur de Dime
Dime  

Citation de Jessica69 #347280

Si j´ai bien compris les ecrits de fefee, c´est son cas.

En outre je connais deux cas chez moi ,dans mes relations, deux freres , des jumeaux et deux freres non jumeaux.

J´ai vu aussi un reportage à la tele ou la mere, catho, etait desespee, Sur ses trois enfants, deux garcons et une fille, tous avaient fait leur coming out les uns apres les autres.

Je trouve ces cas interressants, un peu comme si leur orientation avait avoir avec leur milieu et leur education.

Noelia  

Il me semble que les fratries hétérosexuelles existent aussi x)

Cela dit, c'est vrai, ça peut être interpellant, puisqu'assez peu probable si on considère que la distribution des orientations sexuelles est homogène.

avatar contributeur de Jessica69
Jessica69   - modifié par Jessica69 le 06/12/2020 - 21:49:19

La probabilité de trouver une fratrie ou sororité homosexuelle me semble faible d'autant que celle qu’un garçon soit gay augmente de 33 % pour chaque frère né avant lui. (à prendre avec des pincettes)

![ici](https://www-psychologies-com.cdn.ampproject.org/v/s/www.psychologies.com/amp/Couple/Sexualite/Homosexualite/Articles-et-Dossiers/Nait-on-ou-devient-on-homo?amp_js_v=a6&_gsa=1&usqp=mq331AQHKAFQArABIA==#aoh=16072861287179&referrer=https://www.google.com&_tf=Source : %1$s&share=)

Jessica Mrg

avatar contributeur de LadyBloodT
LadyBloodT  

Perso je suis trans pansexuelle, mon premier petit frère est homosexuel, le 2eme on ne sait pas. Mes géniteurs sont un couple mariés depuis 1997, de ce que j'en sais pas d'aventures extra-conjugales, pas de religion, acceptation de l'homosexualité de mon frère, rejet de ma transidentité.

Noelia   - modifié par Noelia le 07/12/2020 - 00:15:31

De toute façon si cette thèse était vraie, il n'y aurait pas autant de problématiques de rejet dans les familles justement ^^"

C'est pour ça que je pense que ça peut jouer dans un sens (simplement en montrant ou non qu'une autre voie que l'hétérosexualité est possible voire en montrant ou non que cette autre voie est fortement désaprouvée) mais qu'il est certain que non : la sexualité des parents ne défini pas la sexualité des enfants.

Suivre, finalement, est peut-être un bon mot. Par défaut, quelque soit l'orientation des parents et avant de se confronter à d'autres réalités, la réalité des enfants c'est celle de leurs parents, en ce qui concerne l'orientation sexuelle. Donc par défaut les enfants s'imaginent certainement le futur (pour peu qu'ils l'imaginent) avec les clefs que leurs parents leurs donnent. Mais les premières clefs ne font pas toute une vie et une orientation.

Pour participer à ce sujet vous devez obligatoirement créer un compte.






Communauté Bi

BeTolerant est fier de sa communauté bisexuelle. Notre communauté est un véritable site de rencontres bi tolérant et bienveillant.

Parlons Coming-out

Le coming-out pour une femme ou un homme bisexuel est une étape difficile. Échangez votre expérience sur notre forum coming-out.