"se sentir homme/femme/agenre" : qu'est ce que ça signifie ?

AlixilA  

Bonjour à toutes, tous et ... Heu ... Il manque un pronom neutre 😄

Question à un million de sesterces :

Qu'est ce que ça signifie de se sentir homme ? Ou femme ? Ou neutre ?

Qu'est ce qui vous fait dire que vous etes un homme/femme/neutre à un moment précis ?

Le fait de se sentir homme ou femme, est-ce finalement simplement répondre à des normes de société ?

Bon courage, vous avez trois heures 😅

avatar contributeur de Sawyer
Sawyer  

Alors bon dans mon cas précis la question de mon genre ma jamais vraiment traversé l'esprit je suis comme je suis et puis voila. Bien que récemment dans ma nouvelle relation je me suis ouvert au crossdressing. Donc je suis physiquement un homme, intérieurement aussi...mais je dois avouer que j'ai un certain charme vêtue en vêtements féminins ^^

Au quotidien je ressent pas de "pression" à me sentir homme pour une norme, juste je le suis et j'avais pas mal l'esprit occupé a d'autres soucis pour ne pas avoir le temps de me poser la question sur ce sujet

Le mieux selon moi est juste de trouver comment on ce sent le mieux avec soi, puis après a voir comment on peux l'exprimer dans la "société"

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Deyura
Deyura  

Coucou ^^

En fait je ne sais pas vraiment quoi répondre à ta première question, quand je me sens féminine je me sens juste moi-même, c'est un peu compliqué à décrire... x)

Sinon comment je sais que je suis une femme ? Ou plutôt comment je l'ai découvert ? Comme pour beaucoup de trans, à la puberté.

Mais dans mon cas c'est un peu différent car j'ai plus une dysphorie sociale qu'une dysphorie de mon physique / corps (même si les deux sont présentes)

Donc pour moi c'est surtout le regard des autres qui joue, et surtout l'image de moi-même que me renvoient ceux qui me regarde.

Je n'aime pas quand les autres me regardent comme un homme et me traitent comme tel, et c'est tout l'inverse quand je suis perçue comme une femme (à savoir que j'utilise mes "deux identités" au quotidien ^^)

En fait les notions d'homme et de femme sont propre à chacun, personne ne voit la même chose avec le même point de vue. (Même si certains se rejoignent)

Bon après bien sûr il y a les idées reçues et les stéréotypes...

Je dirais donc s'identifier à un genre, c'est t'identifier à tes propres idées par rapport à ce genre, et peut-être un peu aussi aux stéréotypes ;)

Bye !

avatar contributeur de ApoFFtX
ApoFFtX  

D'abord merci pour ton post car c'est un sujet qui m'intéresse bien.

Je crois qu'il ne faut pas oublier qu'à la base, l'humain a soumis l'humaine pour posséder son corps a des fins reproductives (cf Françoise Héritier et autres grand•e•s anthropologues).

S'ensuit toute une organisation sociale et sociétale. Et de là, on a déterminé des genres en fonction des organes génitaux. De mâle/femelle, on est passé à homme/femme.

Mais aussi différentes puissent être ces organisations socio-sociétales (selon les cultures/civilisations), chacune a eu pour but de gérer et encadrer la sexualité à des fins de contrôle de la descendance et du pouvoir.

La notion de genre est donc une invention psychosociale mais elle est ancrée en nous avec toute sa puissance archaïque.

Toutefois, aussi archaïque soit-elle, cette notion de genre n'en reste pas moins arbitraire et surtout, issue d'une invention et d'un mensonge/manipulation (même inconscient). C'est pourquoi, il peut y avoir des êtres qui ne se sentent pas à leur place dans ce mensonge, cette classification arbitraire des êtres (de surcroît instaurée de façon despotique).

Pour ma part, je me sens de moins en moins femme mais pas du tout homme. Plutôt ni l'une ni l'autre. De manière générale, je ne me perçois pas vraiment genrée. Cela dit, il m'arrive de me sentir "fémininement" sexy quand je m'habille un peu plus meuf mais plus ça va, plus ce sentiment me vient quand je mets en valeur mon androgynie.

Parfois j'essaie d'être normale mais je m'ennuie vite alors je redeviens moi-même

avatar contributeur de MissKim
MissKim   - modifié par missKim le 02/10/2020 - 19:28:44

je me suis posée la question pendant la transition, cela a été un "brainstorming" finalement j'ai fait une vidéo avec ce que j'en ai déduit...

venez me retrouver sur youtube... Irina XY comédienne

avatar contributeur de Anonymedu57
Anonymedu57   - modifié par le 02/10/2020 - 20:49:13

Citation de AlixilA #342510

Salut, perso je me sens complétement neutre. Je voudrais même qu'il y ait un promon neutre pour monsieur/madame. Je me considère d'abord comme un être humain. Les clichés sexistes et la représentation de la femme dans la société n'y sont pas pour rien d'ailleurs. La femme est représentée comme le sexe faible, l'homme le sexe fort. C'est tellement stupide !!!!

Il y en a des choses à dire là dessus....

Enfin neutre, je suis plutôt perdue là dedans. Je me sens seule à ne pas vouloir de seins ni de formes. Sans pour autant vouloir être un homme. Mais j'ai eu ma puberté comme tout le monde malheureusement....

J'ai déjà pensé à me faire retirer les seins, me mettre à la musculation pour "masculiniser" mon corps. (Oui, j'aurais aimé être taillée en V. Les épaules plus larges que les hanches. Il y a des femmes qui ont cette morphologie)

avatar contributeur de Coré
Coré  

Je ne suis pas sûre que cette question ait plus de sens que demander aux gens qui ne sont pas hétéros, pourquoi ils ne sont pas hétéros.

Tout comme les hétéros naturalisent leur orientation sexuelle, les cis (les personnes qui ne sont pas trans) ont tendance à naturaliser leur identité de genre. Ce que Julia Serano appelle le privilège cissexuel.

La vision de Julia Serano sur ce sujet et notamment son concept de sexe sub conscient est intéressante.

Pour participer à ce sujet vous devez obligatoirement créer un compte.