Au delà de la mort.

avatar contributeur de Anubis
Anubis
19/09/2020 à 20:21

Sans toi plus rien ne vit, plus rien ne brille. Assise nue sur la pierre froide et rugueuse de ton lit, je songe à toutes ces choses qui nous ont ouvert les portes de la décadence, nous promettant jouissances perverse sans remords, sans regret moral. Etendue la peau frigorifiée, je me remémore les bruits d'ambiance et de l'aisance. J'aimerais encore que nous déversions l'une sur l'autre tant de torrent passionnel. D'étancher notre soif immorale, d'apaiser le feu qui nous brûles. Elixir divin, gage d'un partage absolu. Debout à côté de ton corps au teint légèrement olivâtre reposant dans ta prison de granit, je t'observe, comme si souvent je l'ai fait lorsque tu étais chaude et ta poitrine soulevée par la vie. Mais cette nuit, tu es si belle, calme et paisible, l'air sereine. J'attend que tu lève les paupières, que d'une main tu me caresse écartant tes lèvres pour libérer ta jouissance. Je te vois là, dans ton lit de pierre, entourée de ta sombre chevelure aux couleurs désormais mates. Ta bouche s'ouvrant sur un gouffre, un lac sans fond, glacé et asséché. Je t'assied, seule ta mollesse m'oppose une résistance. Tes jambes sont noircies jusqu'à tes cuisses. Ta vulves se perd dans des teintes verdâtres et violacées. Tu es si désirable, totalement abandonnée à mes soins, j'entend l'écho de ton " viens plus près ". Ma langue se dirige entre tes jambes, dégageant des effluves qui empoisonnent mes sens, brûlent le peu d'humanité qui me reste. Dépourvue de rationalité, je te lèche avec avidité, ouvrant toute grande ma bouche sauvage. Avec douceur, je m'étend à tes côtés, on es enfin réunies, dans un contact charnel au delà de la mort. Je me sens macabre, écoeurante. Je fixe ton visage, attendant que tes bras s'enroulent sur moi, mais rien ne se passe. Mes yeux se referment sur ton visage juste au moment ou tu te retournes vers moi souriante, des étoiles dans les yeux et une main dans tes longs cheveux, m'accueillant à jamais à tes côtés dans la mort.

avatar contributeur Dime
Dime
19/09/2020 à 20:35

Salut.

Il faut etre bien accroché pour lire ton texte. Mais il m´a plu (bien que je ne sois pas du tout coutumier de la litterature fantastique).

avatar contributeur de Anubis
Anubis
19/09/2020 à 20:38

Citation de Dime #341789

Merci

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
19/09/2020 à 21:22

Je trouve que tu as ce style si particulier qui parvient avec justesse à extraire, de la plus morbide des scènes, ce qui a de plus beau et de plus vivant.

Il s'en dégage quelque chose d'assez indescriptible, en fait. Et comme je te le disais, j'ai dû chercher mes mots pour exprimer mon ressenti, même si je ne suis toujours pas sûre d'être parvenue à le faire. Quoi qu'il en soit, je suis fan :)

avatar contributeur de Anubis
Anubis
19/09/2020 à 21:25

Citation de BeSweet #341793

Merci BeSweet.

avatar contributeur de Multicolore
Multicolore
19/09/2020 à 22:35

Belle écriture, beaucoup d'émotions dans un sujet un brin dérangeant, un sentiment d'étrangeté, un malaise adouci par les mots, une indescriptible sensation ambiguë

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Anubis
Anubis
19/09/2020 à 23:36

Citation de Multicolore #341806

Merci de ton commentaire Multicolore

avatar contributeur de Triskell
Triskell
20/09/2020 à 11:02

Écrit dérangeant, troublant. J'ai du le relire pour m'imprégner. Je me suis sentie sale.

Puis je l'ai relu. Et la beauté du texte a primé.

Aussi étrange que cela peut être, j'ai aimé.

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
20/09/2020 à 13:03

Étendue livide, sans vie, perdue dans une

Marre de sang dégoulinant de toute part

J'attends immobile dans une lueur vide

Qui m'a accueillie cette nuit sombre où d'un

Coup de cutter sur ma peau j'ai purgé toute

Ma rage et ma passion de vivre, fatiguée

De répèter sans cesse la même routine,

Les mêmes erreurs et espèrant qu’un jour

La douleur, l'angoisse et la peine s'efface.

Mais il ne reste que l'obscurité et la mort

Mon esprit est là au dessus de moi

Il me regarde d’un air sournois

Et attends son heure pour se venger

De mon geste qui l'a expulsé de ce corps

Ce mannequin désarticulé pathétique

Ce visage à tout jamais fermé

Qui a retiré tout espoir de la revoir

Elle qui faisait le jour et la nuit

Sur cette jeune fille jadis éprise…

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Multicolore
Multicolore
20/09/2020 à 16:36

Je suis toujours autant en admiration de tes écrits Gizlu...

Envoyé depuis l'application android
avatar ancien membre
Modération Ancien membre
20/09/2020 à 16:38

Merci à toi multicolore et à Anubis de m'avoir inspirée 😊 bon dimanche

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Anubis
Anubis
20/09/2020 à 20:02

Citation de Gizlu #341842

Pas mal du tout Gizlu ☺️



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr