Interrogation sur mon orientation - Paumée

Misteriosa93  

Bonjour,

Comme je l'explique dans le titre du post je suis paumée.

Contexte: je n'ai eu aucun relation amoureuse aussi bien avec des hommes que des femmes. Ma vie est sinistre de ce côté là 😭

Ma thérapeute m'a conseillée pour me familiariser avec la communauté, d'aller prendre un verre dans un bar lesbien. Pour prendre d'abord la température, je suis allée faire un tour du côté du marais. Et bien la prise de température est devenue négative 😉 . En effet, j'avais l'impression que tous les gens me regardaient, alors que ce n'était pas le cas, je ne me suis pas sentie à ma place, comme si j'étais une intrus dans ce "monde", et j'ai également ressenti une sorte de "dégout". Je viens de me rendre compte, qu'en séance, je n'avais pas encore employé le mot "lesbienne" ou homo. J'ai l'impression d'être homophobe de moi-même, alors que la communauté LBGT ne me dérange pas.

En gros, comment faites-vous la différence entre attirance réelle pour quelqu'un et admiration et/ou curiosité ? Je me demande réellement si je suis bien attirée par les femmes, ou est-ce juste de la curiosité. Pour info, cela fait longtemps que j'ai pas ressenti de sentiements envers quelqu'un, donc je suis paumée de ce coté là.

Merci de m'avoir lu jusqu'au bout, et espère avoir été claire.

avatar contributeur de Quercus
Quercus  

Salut,

ton absence de relation amoureuse est-elle due aux circonstances (parce que tu n'as pu trouver personne) ou bien car tu n'as jamais éprouvé ce désir (pas envie d'avoir des relations sexuelles) ? Si c'est le cas, il n'est pas impossible que tu sois tout simplement asexuelle avec une attirance romantique pour les femmes. Bien sûr, c'est dans l'hypothèse où tu n'as jamais eu d'attirance sexuelle. Ca ne reste qu'une idée pour t'avancer, ne prend pas ça comme du béton, mais comme une piste de réflexion, toi seule peut réellement savoir ce qu'il en est ;)

Si tu viens de te découvrir homo, pas étonnant que ça soit dur pour toi. C'est le cas pour beaucoup de gens ici, peu de gens qui le découvrent osent tout de suite ouvertement dire "je suis gay/lesbienne/bi".

Quant à la différence entre l'attirance réelle et le simple fantasme, c'est dur à dire... ça s'éprouve, tout simplement ? Une femme qui serait attirée par un homme n'aurait pas à se poser la question, ellevalà où ses sentiments la portent. Je pense que c'est ça, les hétéro n'ont jamais à se justifier, par contre on demande toujours aux homo d'apporter des preuves. Il ne faut pas trop se poser la question, si tu sens que tout ça n'est que du fantasme, tu le sauras, tôt ou tard. Cette aussi question est récurrente, beaucoup de bi/homo se la posent. Et tu n'as pas à trop t'en faire, tu n'as pas besoin de passer par la case "coucherie" pour savoir si tu es réellement attirée par une femme, ce que tu éprouveras ne te mentira pas ;)

Dime   - modifié par Dime le 20/09/2020 - 09:12:58

Bonjour.

Je ne vais pas trop m´aventurer dans des interpretations à trois sous, mais je te dirais quand meme que certaines personnes peuvent avoir été tellement formatées dans leur enfance qu´elles ne peuvent envisager leur homosexualité. Ce sont des gens qui peuvent parfois occulter, refouler leur attirance homo toute leur vie. Je ne dis pas une verité mais plutot un sentiment que j´ai, sans en etre certain et ne sachant pas s´ils en sont conscients ou non.

Voilà, c´est juste une reflexion que je te lance, sans bien-sur pour antant dire que cela te concerne...

Misteriosa93  
Clem13  

Alors moi j'aime pas le mot lesbienne, je dit que je suis 'gay' je trouve ce mot plus sympa!

Donc ce n'est pas homophobe, il y a des mots pour te convenir.

Après une approche pure et dure dans le milieu LGBTQ+ ça peut être glauque. Genre des bars anciens où des anciens se réunissent depuis des décennies et qui te dévisagent si tu passes la porte. Voilà la réalité parfois donc il vaut mieux chercher ailleurs sur les sites de rencontre on a des gens hors milieu, c-a-d gay mais pas dans le milieu gay de la ville.

Sinon à Paris il doit y avoir des endroits genre salon de thé lesbien, ou des trucs gay vegan (le cliché oué je sais mon imagination déborde) un peu + dynamiques que le magasin qui vend des pâtes en forme de pénis (même si les pâtes c'est bon pour la santé!)

avatar contributeur de Manatee
Manatee  

Salut,

Je suis d'accord avec Clem13, cela est peut-être un peu intimidant d'aller direct dans un bar. Si tu ne te sens pas trop à l'aise, commence par les sites de recontres ou bien des associations, pas forcément LGBTQ+, mais qui te permettent de rencontrer de nouvelles personnes.

Je me dis qu'avant d'avoir telle ou telle orientation, on est avant tout attiré par des personnes avec leur personnalité, leur caractère et forcément aussi leur corps. Si jamais tu as l'occasion de faire une recontre sympa avec une femme, que vous liez un lien de confiance, amical et qu'en plus tu ressens un désir charnel, tu auras ta réponse. Un conseil, ne t'arrête pas à un échec ou une déception. On trouve rarement chaussure à son pied du premier coup.

Ne pense pas que ta vie est sinistre sur ce point. Il ne faut pas toujours se comparer aux autres. Cela prend plus de temps pour certains, avec parfois plus de doutes et de questionnements c'est tout. T'inquiète tu n'es pas la seule dans ce cas :)

Fais toi confiance et comme tu dis, passe à l'action sans te mettre la pression car seule toi auras les réponses à tes questions.

Et dernier conseil, fais ça avec plaisir. Dis toi que l'idée c'est de faire des rencontres, peu importe le résultat. Juste de passer un moment agréable et je crois que quand l'évidence se présente, le mental se calme et tu n'auras plus tous ces questionnements. Tu sauras.

J'espère que j'ai pu t'aider un peu.

Bon courage

Misteriosa93  

Pour participer à ce sujet vous devez obligatoirement créer un compte.