Aide  Besoins d'aides et de compréhension sur certains points

Afin d'éviter les maladresses et de blesser la communauté transgenre merci de bien vouloir prendre connaissance des phrases à ne pas dire face à une personne trans.

Programere   - Modification par le 08/08/2020 - 21:29:01
Ce sujet est une demande d'aide, bienveillance et courtoise sont de rigueur.

Bonjour tout le monde,

Pour cadrer ma situation : Cela fait 2 ans que j'ai compris que j'étais trans, 5 mois que je suis hormonée, et 1 mois que j'ai commencé ma transition sociale. Mais certains points ne peuvent pas être rêglé par des amis ou par l'introspection, et j'ai vraiment besoin d'aide sur certains points, mon estime étant fragile en ce début de transition. Pour raconter mon parcour rapidement, je pense avoir bien réussie ma transition sociale, je ne maîtrise pas encore bien ma voix ( je regarde TransVoiceLesson sur youtube en complément de l'ortho, cela est il efficace ? https://www.youtube.com/c/TransVoiceLessons/videos ), cela ne gène pas mes employeurs ( je travail dans la FPT ), tout le monde l'accepte autour de moi sans problème. Sauf peut-être papa, il va reçevoir la lettre dans pas longtemps 😏 Pour sa part, je pense qu'il pètera un cable. Je suis bien entourée, j'ai ma soeur, ma mère et une amie qui m'aide à apprendre les codes sociaux et culturel de la femme. Je ne me fais pas de bile concernant si j'ai fait le bon choix, je supportais plus du tout la faim constante que la testo me procurait, l'avoir coupé m'a donné un bien fou. Bref.

Sauf que : Je ne supporte plus le monsieur. On me l'a sorti deux fois depuis ma transition sociale ( mon endocrino et la guichière de laposte après avoir lu le nom de l'expéditeur 😒 ), est-ce que c'est normal que cela me touche énormément ? Je ne dis rien pour pas passer pour une chieuse, mais vu comment j'embête ma mère et ma soeur derrière, des fois je me dis que...

Embêter aussi pour la PMA, je vais juste changer mon prénom pour l'instant.

Et dernier point qui me tracasse beaucoup : je me suite inscrite sur Tinder car je me sens enfin prête à faire des rencontres, notamment des femmes ( les hommes je vais plutôt les harponner en dehors des applications de rencontre, j'ai moins peur car je contrôle un peu plus la situation ), mais j'ai déjà un peu de mal avec cette application, même si j'ai eu quelques matchs ( j'en ai 9 et une seule qui me répond 😐 ), il est pas rare que je me fasse supprimée dans la minute qui suit, peut-être que les personnes ont mal lu le "femme transgenre". Mais voilà, je me suis présentée en tant que femme trans, et j'ai demandé à être affichée en tant que femme. En excluant les bisexuelles, j'ai l'impression d'être un canari noir parmis les femmes lesbiennes. Je peux tout à fait comprendre qu'une lesbienne ne veut pas d'une femme avec un pénis, où qu'une femme misandre puisse me considérer encore comme un homme si elle n'est pas informée. Cependant je me sens perdue dans ma recherche et je sais pas si je dois plutôt approcher les femmes hétéro ( et mettre ma personne dans la recherche d'homme ) que les femmes lesbiennes. Je ne sais pas non plus si je dois dire que je suis trans, étant donné que si je le dis pas j'aurais l'impression de potientiellement léser la personne, ou bien de pas le dire pour des raisons de sécurité. Et par exemple, le cas ou j'aurais l'impression de léser, est-ce que c'est se dévaloriser ou est-ce que c'est normal de prévenir de sa propre condition avant toute approche ? Et j'ai voulu rechercher des applications de rencontre qui s'adapteraient mieux à mon cas, et j'ai tendance à croire de plus en plus que je vais devoir me confronter physiquement aux personnes ( c'est peut-être plus sain et que ce sera un mal pour un bien ). Et je suis sensible aussi aux propos que tiennent les TERF, et étant encore plus sensible avec les hormones, cela me boulverse beaucoup. Le pire étant que je cherche pas à les lire, mais que je tombe quand même dessus. Ce qui enfonce un peu plus le sentiment d'être incomprise et de solitude.

Voilà, merci d'avoir pris la peine de me lire.

Ancien membre   - modifié par Madleinrapee le 09/08/2020 - 00:06:46

bonsoir

e vois que tu n as pas eu encore de réponse, mais on est samedi soir.

j'ai un enfant transgenre, tu peux me contacter en mp dès que ton compte sera validé. Mais y a beaucoup de personnes trans ici avec qui tu pourras rapidement partager ton expérience, et poser tes questions.

Tu sembles avoir déjà fait beaucoup de chemin, et très positivement: travail, amis, et une partie de ta famille, c'est énorme et tu as des alliés-es.

Si je puis me permettre, ton endocrino est vraiment indélicat, c est lui qui a un problème, pas toi.

Prévenir ou pas ? Tu n'as pas à prévenir systématiquement, je crois que c'est plus une question de contexte.

Mais sur un site de rencontre , prévenir quelqu'un, ce n est pas se dévaloriser comme tu le dis. C'est au contraire à mon sens être attentive à l'autre, même s'il ne s'agit pas de tromperie. En revanche je ne suis pas sûre que Tinder soit le bon site si tu es vulnérable actuellement....

Après, il vaut mieux te tourner vers des personnes ouvertes , et te détourner de celles et ceux qui ne veulent ou peuvent pas comprendre ( même si elles te plaisent)

Pour les terf . il faut juste ignorer, te sortir ça de la tête, elles se trompent et se contredisent totalement sur ce qui fait une femme, nous pourrons en parler si tu veux.

avatar contributeur de Maya67
Maya67  

Bonjour programere

Bienvenue sur le forum.

Tu sembles avancer à grands pas, les changements hormonaux ne sont pas pour rien dans ta sensibilité. Tu peux éventuellement prévoir quelques phrases types quand on te dit Monsieur.

Pour Tinder, je ne connais pas, en général, pour toi présente toi telle que tu es, ta personne dans sa globalité.

Des personnes vivant ou ayant vécu ce dont tu parles vont peut-etre répondre et mieux t éclairer.

Je te souhaite de faire de belles rencontres

Romane

Vlid  

Bonjour et bienvenue, Programere.

Bravo à toi pour le parcours que tu as déjà réalisé. Cela fait plaisir de lire que tu te sentes soutenue par tes proches et amis.

Je ne suis pas trans mais l'avis et les conseils de Madleinrapee me semblent tout à fait pertinents et rejoignent ce que j'ai déjà pu voir dans mes différentes lectures de témoignages de personnes trans.

Je te souhaite à mon tour une bonne continuation et de belles rencontres !

Vlid

Envoyé depuis l'application android
Stephanie69  

Bonjours soeurette ☺️

Nous avons sensiblement le même parcours sauf que j'ai commencée ma transition social avant le ths (8 mois de ths) . Tes questions et problèmes sont tout a fait compréhensiblent et normaux , nous les rencontrons toutes 😉 . Cela s'amèliorera petit à petit avec l'avancement de ta transition. Les sont fortement déstabilisant mais il faut essayer de ne pas trop y préter attention , je sais que ce n'est pas facile mais ce n'est souvent pas forcément fait dans une mauvaise attention 😌 J'ai changée de prénom officielement et fait changée tous mes documents ... cela commence d'aller beaucoup mieux maintenant 😉

Pour la voix tu es sur la bonne voix si je puis dire (sans mauvais jeux de mots !! 😄 ) c'est beaucoup de séances d'ortophonie et de la patience c'est un des points les plus important pour le passing , le téléphone et son lot de étant très compliqué à gérer pour moi 😌

Quand aux sites de rencontres là ce n'est pas facile pour nous et je ne te donnerais pas de conseils 😉 C'est toi qui voit comment tu veux te présenter , je peut juste te dire que moi je me présente toujours comme je suis sans rien cacher car cela évite les mauvaises surprises dans les deux sens . Mais sans se voiler la face il est vraie que cela limite énormément les contacts !! 😌

Je te souhaite de trouver ton bonheur et stabilité dans ta vie 🙂 Quand on a le soutien de sa famille (ce qui est mon cas aussi 😻 ) c'est déjà une énorme chance pour nous !!! 💖

Excusez moi pour mon orthographe mais je n'ai jamais étée doué pour cela !! 😌

Stéphanie

Programere   - modifié par Programere le 09/08/2020 - 22:49:41

Merci pour vos réponses et vos messages, ça me touche beaucoup.

Aujourd'hui ça va mieux, j'ai surtout quelques yoyo émotionnels qui peuvent survenir, et je deviens submergé de doute ou d'idée noir. Etant donné qu'avant la prise j'étais déjà en proie à me faire envahir par mes émotions, c'est encore plus exacerbé qu'avant, c'est arrivé trois fois depuis ma prise d'hormone, c'est pour moi rare sachant qu'avant de comprendre que j'étais trans j'étais sujet en quasi permanence à la dépression, et je règle ces sentiments de solitude qui me broie la tête en essayant d'avoir un minimum de contact social.

D'où mon inscription, je vais aussi pouvoir aider d'autres personnes sur certains points je pense.

Madleinrapee :

Je sais bien, mais la j'étais sur un poste qui m'avait touché et j'me suis sentie très mal derrière. Sachant que j'évite beaucoup les réseaux du style twitter.

Merci beaucoup pour votre proposition. 😊

Stephanie69

C'est pas grave, pour moi du moment qu'il n'y a pas besoin de déchiffrer 😁

Puis j'en fais pas mal aussi 😏

Et puis je vous souhaite à tous aussi de faire de belles rencontres ( ou d'autres ? ).

avatar contributeur de Archlinette
Archlinette  

Bonjour,

je répond un peu tardivement mais voici mon retrour d'experience sur certains points, en comptant donc que ce n'est que mon experience justement ;)

Je rejoins Madleinrapee sur l'endocrino et je comprend l'impact... Toujours ettonant que les praticiens qui s'occupent du parcours de transition puissent mégenrer, malheureusement ce n'est aps un cas isolé... Tu n'as pas d'autre piste pour un/e praticien/e plus "concerné/e"?

Pour ce qui est de la poste il est clair que tant que le CEC (Changement Etat Civil) n'est pas fait tu vas être confrontée à ce genre de problématiques de manière constante...

Personnellement j'avais mis en place quelques "astuces" pour les bureaux de poste ou équivalent, même si celles-ci n'était pas toujours efficaces:

  1. Se faire un abonnement qui vaut attestation hébergment à ton prénom d'usage (les fournisseurs d'energie "historiques" ne demandent pas de confirmation d'identité du momen,t que tu paies tes factures), cela peut-être pratique dans certains cas et aider pourt la suite pour le CEC en preuve d'utilisation de l'identité revendiquée.

  2. Si as ton travail tu as une carte professionnelle négocie pour que celle-ci soit à ton prénom d'usage, cela passe dans pas mal de cas avec justement le document du dessus et negocitaions en magasin ;)

  3. Si tu vois un psychiatre et que tu es "reconnue" pour disphorie tu peux demander un "certificat d'apparence" qui atteste que ton apparence n'est pas celle de ton sexe et genre assigné de naissance et cite ton prénom d'usage. Après il faut être réaliste il faut expliquer ce document à chaque fois car personne n'en a la connaisssance mais du coup argument et valeur juridique de ton coté ;)

Après je dirai, et donc d'un point de vue de personne concernée et expérience personnelle, qu'il reste malheureusement toujours des personnes qui (du moment qu'elles sont au courant de la transition vécue) font des mégenrage dans les formulations ou expressions, après cela veut surtout dire que ce sont ces eprosnnes qui ont un problème avec leur vision du genre et pas pour autant que tu dois remettre ton identité en cause ;)

Pour ce qui est des rencontres cela est un sujet tellement délicat que je ne peux que te dire de le faire comme tu te sens la plus à l'aise tout en prenant en compte les risques psycho-sociaux que cela peut avoir comme impact quand la personne réagit mal en face si elle n'est pas au courant (qui s'est déjà faite traiter de monstre et d'abonimation en public en terasse de café....), je te conseillerai de prendre en compte l'impact que tout cela à sur toi principalement tout en revendiquant qui tu es (car nier ton genre, ou tes besoins de prise en considération de ton corps, pour correspondre à une attente de rencontre risque d'avoir un fort impact mental).

Pour ce qui est de la voix l'orthophonie est clairement un plus pour se rendre compte de celle que l'on possede mais aussi se rendre compte que tout ne passe pas par celle-ci, comme toute specialité cela dépend aussi enormément du praticien / de la praticienne qui t'accompagne.

Tu as possibilité de discuter entre personnes concernées dans ton secteur géographique? Cela fait aussi souvent du bien de trouver un espace de parole (si disponible bien entendu) et peut permettre de sortir de l'isolement tout en etant dans un endroit "safe" permettant les expressions de ses réalités ;)

Bon courage à toi.

Programere   - modifié par Programere le 10/08/2020 - 21:06:23

Merci pour tes astuces, ça va m'être bien utile.

Je connaissais pas le certificat d'apparence venant du psychiatre, quand je le verrais je lui en demanderais un ( si c'est possible de le lire 😆 ).

Pour le reste je préfère tout de même prévenir pour l'instant sur les applications de rencontres. Je suis plus à l'aise actuellement qu'avant ma transition, sachant ( comme pas mal de transgenre ) qu'avant ma vie sentimentale a toujours été semblable à un désert de Sibérie 🤣

Hmm j'ai maché avec une autre femme trans, j'vais voir 🤔 Mais après j'voulais éventuellement voir des groupes à Outrans sur paris ( ou transout je sais plus ). Mais avec le COVID c'est pas si évident, j'en ai marre de porter un masque alors pour l'instant je me contente de sortir avec mon amie, ou voir mes potes.

Ha et j'ai l'impression que les personnes qui me connaissent comme à changer de comportement avec moi. Je sais pas si c'est moi qui délire ou pas, où si c'est une impression partagé par d'autres trans. Par contre je préfère largement l'approche des inconnus ( vendeur/vendeuse ) à mon encontre.

Puis je pense changer de praticien, y a des choses qui sont pas clair pour moi, et j'ai pas l'impression qu'elle soit si au courant des différents produits concernant le fait de couper la testo, j'aimerais prendre autre chose que l'androcure. Parce qu'au bout de 5 ans faire continuellement des IRM c'est pas mon trip je dois avouer.

En tout cas merci encore ❤️


Pour participer à ce sujet vous devez obligatoirement créer un compte.