perdue, perdu dans mon identité

Ancien membre  

Comment dire...?

Je disais avant :"je suis garçon manqué" parce que je ne voulais pas être nunuche; mais la jalousie des filles m'a rendue misogyne.

Trop agressée par les mecs, j'ai détesté ma beauté. Les compliments me révulsent.

Je ne veux pas être masculine, et pourtant...c'est comme un fantome, un reflet vague qui ondule sans jamais se définir.

Je veux etre aimée et en même je fais tout pour être rejetée car je sais....Je sais, ou plutot je ne sais pas qui je suis, ce que je ne suis pas.

Le trouble est venu en moi quand j'ai voulu trouver une femme trans, mais j'ai peur ; peur de moi. Pourquoi me reconnais-je tant chez les trans? Pourquoi est-ce que ça me rend si triste? Pourquoi me sens -je plus moi depuis que j'ai osé me raser la moitié du crâne alors que j'ai toujours défendu les longs cheveux féminins?

C'est quoi etre trans ou non-binaire?

On me rejette car je suis bi, double.Bisexuelle, bigenre ou bipolaire? Est- ce que tous mes "bi" ne reflètent pas en vérité UN désir plus coriace et dur à admettre , celui d'être homme?

Ancien membre  

Sur la question binaire, transendité, il y a surement des gens mieux placés que moi pour te répondre et je suis sur que cette aide, cette écoute dont tu as besoin, tu la trouvera ! En revanche je peux te dire que les gens qui te jugent parce que tu es ceci, tu es cela, ils existeront toujours. Pour trouver qui tu es, tu dois avant tout te baser sur ton propre ressenti, ce que tu ressens, sur ce que tu as besoin.

avatar contributeur de MissKim
MissKim  

je comprends parfaitement ton ressenti... oui la non binarité peut expliquer beaucoup de choses, à partir du moment où a mis le pied dans la question du genre et des stéréotypes de genre....

Ancien membre  

misshorror: le souci c que mon ressenti est très flou et refoulé, il "traine" en moi au lieu de s'exprimer

misskimm:c pour ça que j'ai jamais voulu m intéresser au genre, j ai peur de ce qui en découle

avatar contributeur de MissKim
MissKim  

en fait, quand on s'aperçcoit que la question du genre est essentiellement liée à une construction sociale, que tout ça finalement est un grand théâtre, la question du genre on peut se l'approprier et en jouer sciemment...

Ancien membre  

jouer avec soi, oui, mais c un peu etre sur la corde au dessus du vide non?

avatar contributeur de MissKim
MissKim  

oui tout-à-fait ça peut être très risqué... on peut même en mourir pour ça...

Ancien membre  

je connais ce ressenti hélas, c pour ça que je me suis toujours retranchée derrière un genre féminin.... c d'un compliqué....

avatar contributeur de MissKim
MissKim   - modifié par missKim le 22/06/2020 - 10:17:57

c'est vrai que se retrancher dans son genre biologique même s'il ne correspond pas est plus sécurisant, mais peut à la longue porter un malaise, en tous cas ça a été comme ça pour moi

Dime  

Salut Charlina.

Quand on croule sous les contradictions, que l´on evolue dand un brouillard epais, n´a-t-on pas tendance a rechercher des raccourcis, des reponses toutes faites ?

Ton hypothese me semble un peu trop simple à priori. Mais bon, ce n´est que mon ressenti apres lecture de tes posts, donc je n´ai pas beaucoup de matière pour tirer des plans sur la comette.

Ancien membre  

Combien avons-nous été désignées comme "garçon manqué" de ne pas respecter des codes attribués ?

Nous n'en étions pas moins "fille" .

Un trouble semé qui poursuit .

De quelle catégorie fais-je partie ?

Fille ou garçon ?

On peut être femme et aimer une femme .

On peut être homme et aimer un homme .

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19566556&cserie=20122.html

Ancien membre  

Parfois il est bon de ne plus réfléchir, et de se laisser aller à ses désirs, en ignorant les autres.

Accorde toi de temps en temps le plaisir de succomber à tes envies.

Si tu veux un jours être féminine et en robe, fait toi plaisir.

Demain ça sera garçon manquer, et bien pas de soucis.

Tu n'a pas de case à cocher, de stéréotype à ressembler.

Tu est toi, et tu peux être tout, changeante, fluide.

Et même si certain ce moque beaucoup d'accepteront comme tu es. Et même d'apprécieront d'avantage si tu te laisse à être toi même.

Mais pour cela, paradoxalement, il faut savoir laisser son inconscients te dire ce que tu veux :)

Ancien membre  

C'est beau et fort ce que tu décris et je m'y reconnais parfois. La vraie question n'est-elle pas : qui tu veux être TOI? Les autres n'ont qu'a s'adapter à ce que tu veux être de toi.

Enfin, c'est ce que j'aimerai me dire, je crois.


Pour participer à ce sujet vous devez obligatoirement créer un compte.