Question du genre et spiritualité

Amarol

Bonjour a toustes ! Premier sujet de ma part sur ce forum, j'avais envie qu'il me ressemble un peu =)

Je me demande quel est votre rapport au genre en fonction de votre spirtualité ?

Je pense par exemple au concept du yin et du yang, qui ne peux pas etre reduit au "feminin - masculin", mais qui pour moi a tout de même sa place. Il ne s'agit pas de diviser deux categorie, mais de les unir dans leur complementarité. Les unirs EN nous, et AUTOUR de nous

Je pense aussi aux principes des vies anterieurs. Pour celleux qui ont vecu des regressions dans leur vies anterieurs, ou tout autre aventure humaine non materialisable, ceci peux avoir du sens. Dans mon histoire, j'ai beaucoup, beaucoup, beaucoup été un homme par le passé, et j'ai mis du temps dans cette vie a accepter mon corps et sexe de femme actuel.

Ce sont les deux choses qui me viennent, mais je serais ravi.e de discuter de tout cela et plus, avec vous. L'approche est trés large, mais je me demande si beaucoup de gens auront envie d'en parler, alors je tente hihi !

Bien a vous ^^


● en ligne
FlowerofLife - modifié par le 19/06/2020 - 22:44:32

Bonjour

Je pense comme toi

Le Yin et le Yang ne se réduisent pas qu'aux opposés féminin/masculin, ce sont deux complémentarités, deux polarités. On a tous ces deux polarités en nous, charge à nous de les équilibrer.

Concernant notre genre dans nos incarnations précédentes et leur impact dans notre vie actuelle, j'ai deux théories ( mes théories, je précise que je ne détiens pas la vérité, que c'est Ma vérité, celle qui résonne en moi, et, que chacun est libre de penser comme il veut)

  1. Nous avons été hommes/femmes une multitudes de fois; il se pourrait alors que dans cette vie-ci on ait gardé une empreinte très forte de notre toute dernière vie, qui résonne tellement en nous que notre âme, notre coeur et notre corps sont toujours imprégnés de notre genre(s) précedent(s).

  2. On choisit notre corps au moment de se réincarner, donc notre sexe, on sait qu'on sera bi, homo....etc

On est alors peut-être venu pour vivre des expériences de rejet, d'abandon, de tolérance, d'injustice, d'amour, de respect... etc C'est alors la théorie du karma, et de l'évolution de notre Âme

Membre Anonyme

Bonjour,

Question intéressante, en résonnance avec une réflexion personnelle que j'ai eu en lisant d'autres posts.

Je suis une femme, dans un corps de femme. J'ai des relations exclusivement avec des femmes, je n'ai (quasiment) jamais eu d'attirance pour un homme. Cependant, ma question du genre n'a jamais vraiment été exploré avant maintenant.

Il y a une quinzaine d'années, j'ai constaté que je ne me sentais pas vraiment femme, mais pas homme non plus. Ma compagne de l'époque n'était pas ouverte à ce genre d'interrogation, j'ai donc vite enfoui la question au fond de ma psyché, par peur de la perdre.

Je suis depuis une dizaine d'années sur un chemin d'éveil spirituel, et effectivement cette question de l'équilibrage yin yang m'a permis d'abordé ce que je pressentais chez moi comme une forme d'androgynat, mais relative à l'âme (qui n'a pas de sexe). J'ai donc compris pourquoi je n'arrivais pas à m'identifier réellement comme une femme au sens archétypale, sociétale du terme. Mais ce flou s'est aussi "exprimé" par rapport à ma couleur de peau ou mon identité civile(nationalité, mademoiselle ou madame, citoyenne ou non) pour lesquelles je ne vois pas vraiment de sens dans mon monde. Je dis dans mon monde car, en bonne connectée que je suis, j'ai beaucoup de mal à m'ancrer dans le monde matériel et à me conformer à des étiquettes et des règles enfermantes.

En lisant certains posts depuis que je suis inscrite, je comprends que cette non-identification stricte à un sexe porte un nom. Mais je ne prendrai pas cette étiquette car elle ne me parle pas plus. Aujourd'hui, je me définis comme une âme, faisant l'expérience d'une vie terrestre dans un corps de femme, étant attirée sexuellement par des âmes dans des corps de femme, ayant une double origine ethnique, avec tout un tas d'autres choses. Même les mots gay, homosexuelle, queer, lesbienne ou autres ne m'ont jamais vraiment parlé. Je les emploie parce que dans ce monde, le verbe est roi. Mais...

Je pense surtout que ce chemin d'éveil permet d'aborder les choses de manière plus ouverte, moins sclérosantes. Et qu'il n'est pas étonnant de voir un nombre grandissant de personnes qui ne se reconnaissent plus dans les schémas et codes établis, que ce soit le genre, les rôles civiques, les traditions, les origines/nationalités etc.

Est-ce qu'il y a un lien avec les vies passées/parallèles ? Possible. Je n'ai fait qu'une régression où je semblais être une femme. Mais lors d'un travail d'accompagnement, la thérapeute m'a indiqué que j'avais effectivement été souvent incarnée en homme également. Non pas que je ne crois pas en ces vies, mais je ne m'y accroche pas. Cela pourrait avoir une incidence, tout comme un certain nombre d'influences liées au karma ou aux choix d'incarnation pour cette vie.

On peut d'ailleurs extrapoler vers les personnes qui souhaitent changer de sexe. Est-ce seulement un excès de polarité yin ou yang, je ne le crois pas. Mais est-ce un appel ou une réminiscence d'une vie passée/parallèle? Possible...

Zoe6

je partage vos avis , à la nuance près avec FlowerofLife sur le choix de l orientation sexuelle .

A mon sens on choisit son lieu d incarnation, sa famille,son genre mais pas vers qui notre attirance se fera...ca depend tellement des vibrations de chacun.e,des rencontres que l on est pret.e a accueillir ou pas, de tant de parametres divers et variés que je n arrive pas a imaginer que ce choix soit fait avant mais plutot qu il peut évoluer jusqu'au dernier souffle!

Chagrindame - modifié par chagrindame le 20/06/2020 - 00:11:31

Bonsoir à Tous et Toutes

Je ne pars pas des mêmes Bases de connaissances que vous sur le sujet, pourtant, je vous rejoins sur certaines de vos pensées...( que ce soit sur ce sujet ou d'autres, je n'ai pas de connaissances de bases, mais, j'ai des savoirs par d'autres biais que le trajet classique et habituel)

Mes Savoirs sont Validables nulle part parceque je sais "ce que je sais" par des chemins parfois cahotiques , mais, pas que

Je m'explique à ma façon et peut-être de manière instinctive ...... Souvent, je dis de Moi que je ne suis qu'une AME et seulement une Ame....Une Ame érrante sur certains plans et à la fois très Lucide sur d'autres plans.....Certainement par le fait que je ne cherche pas à être Utile au sein de la Société ni à me Présenter sur divers Titres Sociales, mais plutôt , que j'ai une forte tendance à Etre et seulement Etre indépendemment d'une position sociale....

Je suis fascinée et passionnée sur un sujet qui est prédominant chez Moi ,celui de l'HUMAIN avec tout ce qu'il a de Potentiel , de meilleur et de pire......Et surtout, Je suis en permanence dans des questions existentielles.... Je crois à la Réincarnation......Enfant, je me sentais déjà vieille......Vers 25 ans, j'avais l'impression d'avoir 100 ans et je me dis que peut-être , je suis une vieille Ame.....???

Amarol - modifié par Amarol le 29/06/2020 - 14:33:12

Salut a toustes !

Merci pour vos reponses, toutes aussi sensées les une que les autres, a mon oreille =)

C'est drôle car je ne voulais pas repondre avant mon retour de périple, et j'ai bien fait, car ma vision des choses a changée pendant ce periple ^^

Aprés un soin trés intense, je me suis rendue compte que comme dit Chagrindame, le corps (vehicule terrestre) porte une âme, qui n'as pas vraiment de pretention sexuelle. De plus, mon essence viens d'un endroit où l'androgynie est une notion familiére et commune.

Comme dit Magicienne, tous ces mots, dans un monde où le verbe est roi, ne me parle pas trop non plus. A part peut etre le therme androgyne, qui est compréhensible par toustes et pas pejoratif.

Je me demande si ces thermes ne nous divisent pas plus qu'ils ne nous unissent, et même si le fait d'appartenir a un groupe peut nous aider dans nos demarches, je sens que dans les millieux millitants, alternatifs, LGTBTQI+, il y a beaucoup de frictions a cause de ces appartenance.

Plus le temps passe, et plus je me rend compte qu'il y a autant de definitions du genre que d'humain.e sur terre, et c'est un jeu plutot jouissif que de trouver quelle est sa propre place, sa propre incarnation en tant qu'être unique =)

Je pense qu'une de mes missions sur cette terre-ecole, comme beaucoup d'entre nous, et d'incarner le fait que le genre ne se nomme pas, il se VIT ;)

Par rapport a ce que dit FlowerofLife, contesté par Zoé, je me demande aussi si nous savons avant de naitre quelle seras notre attirance pour les genstes. Et je me pose la question : Est ce que tout serais decidé par avance ?

Il est possible que nous decidions d'être homo, pour vivre cette experience, mais il est aussi possible que ce ne soit pas decidé par avance, et que le conditinnement, le flow de la vie nous améne a avoir une experience bi, homo, hétero ... Comment avoir une reposne a cela ?

Je me dit de plus en plus que n'aimer qu'un seul sexe est une sorte de "pathologie". Ne pas pouvoir envisager un sexe, c'est potentiellement avoir un probléme avec, et donc avoir a regler une blessure, un blocage ... Quand je pense a cela, je me rend compte que vraiment, je ne pourrais pas tomber amoureus.e d'une homme, même si sont âme brille de milles feu devant moi ... C'est problématique je trouve haha !


Sujets similaires
  1. BeTolerant la suite
  2. la maturité; interprétation personnelle
  3. Le destin, la providence, y croyez-vous ?
  4. La solophobie, est-ce que ça vous parle ?
  5. D'autres personnes LGBT et croyant(e)s ?
  6. Orientations sexuelles et acceptation de la diffe
  7. croire en l'homme et en la société; tjrs possible?
  8. SQUEEZIE chez ARDISSON, le clash !!
  9. Question du genre et spiritualité
  10. 75000 et après ? #JPeuxPasJAiClimat #ClaimTheClimate
  11. Les féministes contre le manspreading masculin
  12. Tatouages, piercings : pour ou contre?

  S'inscrire pour participer