J'ai 19 ans et je n'ai jamais fait l'amour

avatar ancien membre
Ancien membre
05/05/2020 à 00:21

Je me lance, j'ai 19 ans, je suis gay, "out" auprès de toute ma famille et mes amis. Je n'ai vraiment aucun problème majeur d'acceptation et je ne suis pas à plaindre. J'ai des projets, une petite soeur géniale, pas énormément d'amis mais ceux que j'ai me sont très chers. J'ai simplement un sujet qui me tracasse un peu et si cela peut paraître un rien je vous prie d'excuser les préoccupations d'un mec de 19 ans... Quand j'ai fait mon coming-out à 14 ans, je pensais que tous mes ennuis s'étaient envolés. Je découvrais que je pouvais ressentir du désir et que les gays aussi avaient droit à leur part de bonheur. En fait je découvrais même qu'on pouvait être gay. C'est idiot mais n'ayant aucune représentation directe dans mon entourage et n'étant pas spécialement très au fait des personnalités LGBT+, la représentation / projection était difficile. Bref. Alors a commencé une longue série de râteaux par des hétéros et donc de déceptions. Je suis (vraiment) tombé amoureux d'un mec dans un stage de musique à 16 ans et quand il m'a fait par de son non-intérêt à mon égard ça m'a vraiment foutu par terre. Personne n'a semblé comprendre à quel point j'étais dévasté et ça m'a vraiment fait de la peine. Il m'a fallu du temps avant de m'en remettre. Après, j'ai commencé à "fréquenter" les bars gays où l'intello sérieux et un peu coincé que j'étais s'est peu à peu dévergondé. J'embrassais des gars de temps en temps et je pensais aimer ça mais je suis tombé sur des gens peu recommendables et ça m'a un peu reffroidi... Pour rassurer les courageux qui en sont à ce stade de la lecture, il ne m'est heureusement rien arrivé de très grave, seulement des préliminaires râtées que j'ai amèrement regrettées par la suite. Ces événements ont un peu brisé l'être romantique que j'ai toujours été, j'imagine que ça fait partie de la vie... En terminale je suis parti en région parisienne pour suivre une terminale spéciale pour futurs musiciens et j'y suis resté un an après en prépa. Là j'ai eu plusieurs fois l'occasion d'avoir des rapports sexuels qui se sont tous soldés par des échecs de ma part : pannes... J'y ai beaucoup repensé et je crois que l'idée de coucher avec quelqu'un m'effraie. J'ai peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas y arriver, je me sens "impuissant" face à ça et j'ai beaucoup de mal à en parler. Ma famille , aussi géniale soit elle, ne peut pas faire grand chose d'autant plus que mes parents sont un peu mal à l'aise, je le vois bien, quand j'aborde mes relations à demi-mots. Mes amis n'ont pas vraiment les mêmes problèmes que moi, ils sont plutôt du genre à "choper tout ce qui bouge" sans vouloir être blessant. Je pense être quelqu'un de sensible qui a besoin de temps pour faire confiance et être vraiment à l'aise physiquement avec quelqu'un. Toutes mes expériences à sens unique ne m'ont pas vraiment aidé à prendre confiance en moi. Je vais probablement partir à l'étranger l'année prochaine pour suivre mes études, j'espère que cela m'aidera à avancer. Je remercie vraiment tous ceux qui ont pris le temps de lire, si vous avez des conseils, une histoire à partager ou n'importe quoi, allez-y, je serai heureux de vous lire à mon tour. Merci encore, M. alias Harfenist23

avatar ancien membre
Ancien membre
05/05/2020 à 00:58

Salut,

comme tu le dis si bien toi même tu as besoin de temps afin que la confiance s'installe.

Ne t'inquiètes pas il y a souvent beaucoup de personnes qui sont dans cette optique aussi.

Je suis loin d'avoir beaucoup d'expériences (2 précisément, une de 2 ans qui s'est malheureusement achevée pour cause de décès et la seconde depuis février) mais ce qui est certain c'est que sans avoir cette confiance et un minimum de sentiments j'aurais été dans l'impossibilité de faire quoi que ce soit en terme de sexe avec ces personnes.

J'ai eue mon 1er rapport à 24 ans mais ça m'a pas dérangée car j'ai pris le temps de trouver la personne qui me convenait et pour durer longuement pas juste pour me faire tirer.

Tout dépend de tes envies, même si les personnes sont dures à trouver elles existent et tu finiras forcément par trouver la bonne personne qui te correspondra.

Léa.

avatar ancien membre
Ancien membre
05/05/2020 à 01:22

Citation de LadyBloodT #331505

Merci beaucoup Léa,

Ton commentaire positif me remonte le moral :) je prends note et te souhaite le meilleur pour la suite

avatar ancien membre
Ancien membre
05/05/2020 à 02:03

j'ai aussi ressenti une appréhension les premières fois. la première fois avec une fille et longtemps après la première fois avec un homme. un conseil prends ton temps pour trouver le bon partenaire pour t'accompagner

avatar contributeur de Dime
Dime
05/05/2020 à 02:38

Salut Herfenist.

Ton témoignage est touchant.

Tu m'as l'air d'etre quelqu'un de bien. Ne t'inquiète pas pour ton avenir. Tu vas vite pouvoir vivre quelque chose de chouette je pense. Surtout à l'étranger, tu seras probablement plus libéré pour vivre ta vie intime.

Je te souhaite les meilleures ondes possibles mon ami, et je ne doute pas de ton potentiel à etre heureux.

avatar ancien membre
Ancien membre
05/05/2020 à 06:12

Yo ^^

Déjà bravo d'avoir partagé ton expérience c'est pas tjr facile :)

J'suis pas un professionel en la matière (pour te dire je ne suis même pas out :3 ) mais franchement mec faut pas te mettre la pression pour ça fin j'veux dire considère ça plutôt comme une chance de ne l'avoir jamais fait dans un monde ou on peut perdre sa virginité en 20m. J'suis dans le même cas que toi et ça me rend triste que ça te mettes dans cette état quoi ^^" Crois moi, vaut mieux être prêt et pas avec n'importe qui quand tu iras sinon tu regretteras comme tes premières expèriences :)

xoxo et bon courage

avatar contributeur de David37
David37
05/05/2020 à 08:25

Prendre son temps. C'est très important ! Ne jamais brûler les étapes de la vie. Les choses se feront naturellement quand elles devront se faire ! Mais surtout Prendre son temps ! J'avais 27 ans lorsque j'ai connu ma première fois. Je ne vais pas insinuer que je suis un exemple, loin de là ! Simplement, te livrer mon expérience personnelle dans ce domaine.

avatar ancien membre
Ancien membre
05/05/2020 à 09:00

Ahh M.alias Harfenist23,

Offres toi le droit d'aimer, offres toi en retour le droit d'être aimer....avant de te donner d'amour.

Il n'y a pas de règles, pas de bonnes méthodes...pas de bonnes réponses, il y a juste la bonne personne.

avatar ancien membre
Ancien membre
05/05/2020 à 09:40

Citation de Harfenist23 #331504

J'ai 22 ans et je suis vierge. Généralement quand je dis ça, c'est choquant, on cherche à dresser mon portrait psychologique etc. La vérité c'est que a ce niveau là je suis comme toi, j'ai besoin de temps et de confiance pour envisager de me retrouver nue devant quelqu'un et de passer à l'acte (et pourtant ce n'est pas l'envie qui manque, j'ai vraiment envie d'essayer mais la réalité c'est que je suis quelqu'un qui de base n'aime pas le contact physique, même le plu simple et il m'est extrêmement difficile de trouver ne serait-ce qu'une personne pour sauter le pas). Alors courage à toi je sais ce que c'est.

avatar ancien membre
Ancien membre
05/05/2020 à 10:24

« J'ai 19 ans et je n'ai jamais fait l'amour » « j'ai eu plusieurs fois l'occasion d'avoir des rapports sexuels qui se sont tous soldés par des échecs de ma part : pannes... »

Bonjour,

Je pense que tu es une personne sensible, et qu’il faut rester pragmatique : tu n’as pas de bébés à fabriquer, tu n’es pas obligé de coucher rapidement pour aimer, ni pour séduire même si c’est devenu à la mode, être sans expérience est normal quand on est jeune, et quand on a ton âge on a la vie devant soi, on est pas obligé de se précipiter surtout si c’est pour se mettre en danger psychologiquement ou physiquement, et on a le droit de préférer une relation tendre de qualité, inévitablement plus rare.

En même temps comme dirait notre président, il est logique que tu t’y intéresses, il est habituel qu’un jeune gay soit plutôt frustré de voir ses potes hétéros multiplier les conquêtes (ce qui n’est pas nécessairement ce qu’il font de mieux), il est fréquent que cela entraîne un manque de confiance en soi qui perturbe plus ou moins la tête et le corps, et c’est une bonne initiative de se dire un jour qu’il va falloir grandir et mettre un orteil dans l’eau au lieu de tourner autour de la piscine.

Il y a une chose et une seul à ne jamais oublier quand on est jeune, ne jamais prendre de risque aux conséquence irréversibles, autrement dit ne jamais s’exposer à des violences ou des risques sanitaires graves (je ne pense pas au Covid lol, qui ne pose pas de vrais soucis à ton âge).

« Je vais probablement partir à l'étranger l'année prochaine pour suivre mes études »

C’est vrai que de voyager désinhibe, à la fois soi-même et les gens qu’on rencontre pour qui on est quelque part un exotisme, une liberté. Le revers de la médaille c’est que « partir c’est toujours mourir un peu », surtout lorsqu’on revient. Mais l’expérience de la vie c’est cela aussi.

Sauf que dans les circonstances actuelles il ne faut pas trop faire de projets à moyen terme, les frontières internationales vont rester peu perméables jusqu’à la fin de cette année, au mieux on pourra voyager en se pliant à des « quarantaines ». Mais bon cette circonstance est comme le reste, elle n’est qu’une étape dans une existence fort longue quand on est qu’au début de celle-ci. A moins qu’un nouveau virus ne se mettent à s’attaquer aux jeunes, mais là on manquerait vraiment de chance, cette probabilité est faible .

Bref, en mettant les choses en perspective, en se faisant plus entreprenant comme la plupart des gays ont été obligé de faire, tout en restant prudent, tout en restant soi-même, on finit par avancer :-)

avatar contributeur de Maya67
Maya67
05/05/2020 à 10:32

Bonjour,

A la lecture du titre, je me suis dit "il est où le problème? ce n'est pas bizarre!"

Et j'ai lu, tu es touchant, tu apprends les relations humaines et amoureuses, et bien crois moi si tu veux, j'ai 53 ans et j'apprends encore...

Tu as toutes tes réponses dans ce que tu as écrit, c'est très bénéfique d'écrire, de lire ce que les autres écrivent, de répondre éventuellement, cela nous permet de poser et prendre du recul.

Alors je suis d'accord avec toi, tu as besoin de romantisme, de sentiments, de confiance pour avoir ce plaisir de faire l'amour. C'est tellement agréable dans cette situation d'amour que je te le souhaite et je suis certaine que cela va arriver, ta façon de dire les choses démontre une sensibilité qui va forcément plaire, n'en doute pas. Continue à t'affirmer ainsi.

Je suis contente vraiment que dans toutes tes éxpériences, même les très désagréables, tu n'aies rien subi de très grave.

Alors continue à t'écouter, à t'affirmer et ce, toute ta vie, avec les évolutions choisies.

Ne t'inquièe pas fais toi confiance, aime et laisse toi aimer

Bonne journée

Prens soin de toi

avatar contributeur de Dany19
Modération Dany19
05/05/2020 à 13:52

Hello

je viens de lire ton message et ton "appel" à l'aide. Je vais te parler de mon histoire, et aussi celle d'amis proches car chacun à sa propre histoire et la vie comme il l'entends. Tout d'abord je veux que tu saches qu'il n'y rien d'anormal et aucune honte de ne pas être passer a l'acte. En effet, tous ou du moins beaucoup de personnes pensent que c'est une nécessité et que plus vite on perd notre virginité mieux c'est ... Et pourquoi ce sentiment?! Tout simplement parce qu'on est dans une société de consommation et ou il a encore beaucoup trop de préjugés et l'importance du regarde des autres.

J'ai bientôt 25 ans, j'ai vécu beaucoup de choses mais je n'ai pas la prétention d'avoir toutes les réponses, en effet nous apprennons tout au long de notre vie. En revanche j'ai eu une certaine expérience sur des moments forts qui peuvent subvenir dans ce voyage de vie. En te partageant plusieurs histoires que cela soit moi ou celle des autres tu te rendras compte qu'on est tous différent chacun prend le temps et doit faire ce qu'il veut au moment ou il se sent prêt. De plus, sache que souvent c'est ceux qui parle le plus qui au final en font le moins. Donc avoir dans ton entourages des personnes qui se vantent de leurs méritent et je ne sais quoi d'autres n'est en soi pas une référence. Tu peux entendre écouter et comprendre les différent points de vues or à la fin il faut que tu fasses comme bon de te semble.

J'ai eu mon premier rapport à 13 ans, alors oui beaucoup pourrait penser que c'est un viol ou être effaré par ça peut importe ce qu'ils en pensent je sais pourquoi j'ai décidé ça à ce moment là de ma vie. Car oui j'ai décidé et j'ai demandé à mon copain qui était plus âgé d'avoir ce rapport. Je suis resté deux ans avec, entre nous il n'y a eu aucun amour c'était juste du sex on était disons même plus sexfriend qu'un couple à proprement parlé. Nous nous sommes séparé, j'ai ensuite eu un second copain durant un an avec qui j'ai vécu de bons moments.

Après ça j'ai eu des moments difficiles vers les 16/17 ans car pendant longtemps mon entourage m'avait fait comprendre qu'être gay était une tare ... Toute ma famille sans exception (parents inclu) étaient homophobes ... Donc pendant longtemps je me suis caché et j'ai énormément eu du mal à assumer ça, j'ai donc eu énormément de partenaires pour me sentir "vivre" ... J'ai fais beaucoup de "merde" et j'ai même réussi plus tard à me dégoûter du sex et de ma propre personne car je sentais "souillé" ...

Arrivé à 18 ans j'ai décidé de changer, jusqu'alors j'étais un mec timide sans répartie qui s'effacer sans dire un mot. J'ai décidé d'affronter la vie et la société. J'ai fais mon coming out surtout pour mes parents car je n'en avais pas besoin (les hétéros doivent ils arriver et dire "hey cher parents j'aime les filles ..." mais c'est un autre sujet sur lequel je ne débattrais pas ici.

Et j'ai bien annoncé que s'ils ne voulaient pas l'accepter ce n'était pas grave que je ferais mon chemin et surtout que j'assumais qui j'étais que cela leurs plaisent ou non. Et à ma grande surprise ils ont accepté difficilement certes mais ils ont surmonté ça car ils m'aiment, l'amour d'un parent est généralement plus fort que tout.

Petit à petit ma famille l'a appris (car ma mère avait peur que je sois rejeter et perso je m'en tapais un peu) mais j'ai par contre fait en sorte que s'il devait y avoir un rejet que cela soit que moi et non mes parents. Les esprits se sont ouverts je leur ai démontré par mes actes et mes mots que c'était ainsi et qu'ils n'avaient pas besoin de flipper, qu'ils ne veuillent pas l'accepter soit mais ne pas fuir par rapport à l'inconnu. Maintenant une partie de ma famille m'a accepté et est heureuse pour moi l'autre cela dépend de leurs humeurs ...

Mais en acceptant que j'étais pas malade et en décidant d'avoir du caractère et en défiant "la société et le regard des autres" je me suis enfin senti libre de vivre ma vie et pour moi.

Maintenant je suis moi, j'aime qui je suis et vivre ma vie comme je l'entend alors oui la vie n'est pas toujours resplandissante mais elle vaut la peine d'être vécu, oui il y aura des moments de chute mais d'autres plus merveilleux qui sauront te prouver que le magnifique voyage de la vie est un don et une chance.

Retient que celui qui est fort n'est pas celui ne tombe jamais mais celui qui se relève peut importe les chutes.

Ensuite ma soeur de coeur, elle a attendu longtemps car elle ne se sentait pas prête et appréhender de passer à l'acte. Elle a finalement eu la chance de trouver un gars qui l'a aidé et soutenu malgré son inexpérience ils ont pris leurs temps et elle l'a fait à 22 ans. (nous avons le même âge). Et bien malgré que son entourage dont moi on ai pu le faire avant ou eu plus d'expériences elle s'est pas précipité et pour elle c'était au bon moment avec la bonne personne.

Après j'ai une excellente connaissance, qui l'a fait à 27 ans mais vu qu'il a encore du mal à accepter et aussi le regard des autres il a voulu le faire précipitamment avant ses 30 ans. Il ne le regrette pas mais finalement sa première fois c'était pas du tout ce qu'il avait espérer et il s'est déçu de s'être précipité ... à cause des autres ...

Sache que généralement la 1ère fois ne se passe pas tjrs comme on le voudrait si on le fait avec une personne inexpérimmenté (deux puceaux/vierges par exemple). Mais je te conseille d'attendre le bon partenaire, et laisser les choses se passer. Ne te mets pas de pression sinon tu es quasi sûr de faire un couac. De plus il faut que ton partenaire soit compréhensif et qu'il ne te mette pas la pression car ce n'est à mon sens pas le bon. S'il est correct il prendra le temps et saura te rassurer, s'il a l'expérience alors il fera tout bien.

Autre point, le sex n'est pas une obligation, je connais des asexués (si je ne me trompe pas de terme car beaucoup trop haha) donc qui ne ressente aucun désir sexuel pour eux comme pour l'autre. Peut-être l'es tu? ou a moitié? Qui sait.

Avant toute chose prend du temps pour toi et apprends à te connaître. En effet, si tu ne fais pas un point sur toi et n'apprends pas à te connaître tu pourrais "regretter" certaines expériences.

Sache que tu n'as pas à te forcer ou précipiter car la société, les stéréotypes, les étiquettes, le regards des autres etc tous ceci c'est pour moi de la bêtise. Pourquoi ne pourrions nous pas être nous? Parce que cela va à l'encontre de tout? Et alors? c'est par cette diversité et différence que l'on peut évoluer et non en étant des troupeaux de moutons sages et obéissants ...

avatar ancien membre
Ancien membre
05/05/2020 à 19:40

Bonsoir Harfenist,

Merci de te confier à nous, en toute simplicité.

Quand on est gay, il y a plus de risque de se prendre un râteau (comme tu dis), en déclarant sa flamme à quelqu’un, que quand on est hétéro.

Il vaut mieux aller dans les bars, par exemple, même si l’ambiance n’est pas forcément très saine et ne conviendra pas à tout le monde. Bref…

Donc, si j’ai bien compris, ton problème provient des pannes d’érection que tu as, lorsque tu te retrouves avec un autre homme ? Tu le désires, mais tu n’y arrives pas.

En fait, à force d’y penser, tu t’es mis à avoir peur de ne plus y arriver. Et lorsque le moment arrive, crise d’angoisse ; c’est la panne !

En fait, tu n’as pas assez confiance en toi et il faudrait que tu rencontres celui qui t’aime assez pour te redonner cette confiance.

Car je suis certain que, si tu aimes un homme suffisamment pour qu’il occulte tes pensées, tu vivras pleinement ta sexualité, en oubliant tes blocages.

Tu es un romantique et il te faut de la douceur, de l’écoute et, surtout, de la compréhension. Alors, ne te mets pas en danger avec le premier venu. Réserve-toi pour celui que tu attends vraiment.

Bonne soirée, Frango.

avatar ancien membre
Ancien membre
06/05/2020 à 15:25

Merci beaucoup à tous pour vos si gentilles réponses ! Cela m'aide vraiment et me redonne confiance en moi. Cela fait vraiment plaisir de ne pas se sentir seul :) Je prends note de tous vos précieux conseils, merci aussi d'avoir partagés vos expériences ! Je vous souhaite à tous plein de bonnes choses et surtout le meilleur pour la suite !

avatar contributeur de Jstophe
Jstophe
06/05/2020 à 19:42

" Merci beaucoup à tous pour vos si gentilles réponses ! Cela m'aide vraiment et me redonne confiance en moi. Cela fait vraiment plaisir de ne pas se sentir seul :) Je prends note de tous vos précieux conseils, merci aussi d'avoir partagés vos expériences ! Je vous souhaite à tous plein de bonnes choses et surtout le meilleur pour la suite ! "

Quelle belle récompense pour toi ! ( au passage: merci BeTo )

Juste un petit tour sur ma jeunesse. J'ai eu ma première relation amoureuse et sexuelle à 25 ans, quand l'homosexualité venait d'être dépénalisée. Avant, bien sûr je n'avais pas honte, mais j'avais du mal à m'assumer, pensant que tous les garçons étaient attirés par les filles et reciproquement. Je me sentais tellement seul en tant que homo. C'est en 1982 que j'ai découvert ce que l'on appelait le milieu gay. Bien sûr, on peut s'y prendre la tasse et surnager, refaire surface. Disons que d'une manière simpliste, il y a à boire et à manger, à prendre et à laisser. Prendre son départ sur le "tard" n'est pas un handicap, au contraire si c'est bien réfléchi. Etre précoce, c'est la porte ouverte à moultes aventures sans saveur, éphémères.


Sauf erreur de ma part, j'ai toujours raison.

avatar contributeur de Yukina
Yukina
20/05/2020 à 23:34

Heya Harfenist23 :)

Ton témoignage est touchant :) et oui, je pense que tu es quelqu'un de sensible, et qui a besoin de prendre confiance en soi. Mais tu sais quoi ? J'ai envie de te dire "te prends pas la tête, laisse les choses venir !" ... En effet, même si t'as déjà eu des expériences, à 19 ans, t'as pas fini de te découvrir et de découvrir le monde :)

Perso, j'ai vécu ma première relation à 21 ans, qui a été un pur carnage ^^" ... J'ai eu d'autres relations par la suite, mais c'est vraiment que depuis 2 ans que j'ai commencé à me connaitre davantage et savoir ce que je voulais et ce que j'aimais. Comme toi j'ai besoin d'aimer pour être à l'aise, et encore, ça ne fait pas tout. Je crois que c'est un ensemble de choses qui fait que l'on se sent "bien" avec quelqu'un... Et je crois "qu'on le sait" , quand "ça va fonctionner" ... Mais il faut parfois passer par des expériences pas toutes "satisfaisantes" pour se connaitre davantage...

J'ai maintenant la chance d'être en couple avec une personne que je crois dur comme fer être mon ame soeur. L'histoire est trop longue à raconter mais "j'ai su", quand je l'ai rencontrée, que "c'était elle". Peut-être que je l'aurais également su si je l'avais rencontrée il y a 5 ans... Mais peut-être que ça n'aurait pas fonctionné si je n'avais pas eu les expériences que j'ai eu entre temps... Alors tu vois, tout peut tellement dépendre de tout...

Ainsi, je t'invite à te laisser porter et à vivre les choses comme elles viennent, en suivant ton instinct, tout en restant fidèle à toi même :) ... Parfois, les choses nous tombent sur la tête sans qu'on les attendait ; et parfois, ces choses sont très belles :)

Je te souhaite plein de bonheur :) Et comme tu l'as vu, ici nous sommes nombreux à pouvoir te lire et te répondre, alors n'hésite pas :)



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr