Aide coming out à soi-même...

Clemclem666

bonjour à tous et à toutes,

je viens sur ce site et ce forum pour y voir plus clair..enfin voir plus clair c'est un bien grand mot..je vais vous raconter brièvement..

depuis que j'ai 15-16 ans j'ai toujours eu des doutes sur mon orientation sexuelle, à chaque fois plusieurs de mes amies filles, je l'ai voyé différement, potes avant tout mais toujours avec cette attirance,. Au départ, je me suis dit que ce devait être l'adolescence etc... mais maintenant à 28 ans, je suis certaine que j'aime les filles...autant vous dire qu'avec le confinement je l'ai enfin accepter moi même.. mais maintant c 'est d'en parler à mes amis, à ma famille qui me fait flipper...ma cousine de 18 ans est lesbienne et elle l'assume pleinement, plusieurs fois je souhaiterai lui en parler même cela ça me fout les pétoches...je ne sais pas comment en parler et assumer..même si je pense que ma famille va me sortir un "je le savais"...je sais pas je suis perdue...et du coup je viens vous voir pour entendre vos expériences, vos conseils... bref m'aider ....

bonne soirée !

Frango

Bonsoir Clemclem,

Tu l’écris toi-même : « mais maintenant à 28 ans, je suis certaine que j'aime les filles...autant vous dire qu'avec le confinement je l'ai enfin accepté moi-même ».

Donc, déjà, de ce côté-là, ça va. Tu acceptes de vivre ta vie telle que tu la décris.

Ce qui te pose problème, c’est de l’annoncer à ton entourage.

Je crois que si tu n’as jamais eu de « petit ami », tes proches doivent s’en douter…

Surtout si, dans ton entourage (ta cousine), il y a une lesbienne. Ça peut permettre « d’ouvrir la voie ».

Sinon, ce que tu peux faire c’est, lors de discussion, en famille, ou entre amis, lancer le sujet « innocemment », sans prendre trop parti. Tu verras bien quels seront les réactions. Et alors, tu pourras donner « dans le calme » un avis contraire… Tu vois le truc ?

Ce n’est jamais facile de l’annoncer lorsque l’on ne sait pas comment les autres vont réagir. Autant sonder l’auditoire au préalable…

Bon courage.

Je t’embrasse, Frango.

JustMe

Bonsoir,

Comment est perçue l'homosexualité de ta cousine dans ta famille ? Si elle est très bien acceptée, elle t'aura ouvert la voie car tu sais que tu ne seras pas rejetée.

Personnellement j'ai fait mon coming-out une fois que j'étais en couple depuis qq mois, que je savais que c'était sérieux, qu'on ne pourrait pas me dire que c'est juste une passade. Ma cousine, plus jeune de 6ans de moins que moi a fait son coming out 2 ans après moi et m'a remercié d'avoir déblayé le terrain ^^

Es tu proche de ta cousine ? Tu pourrais commencer par lui envoyer un message en disant que tu as besoin de parler de certaines choses avec elle ?

Mawalou

Je comprend la difficulté à s'ouvrir aux autres la dessus. C'est un moment où on est très vulnérable, surtout quand on vient tout juste de l'accepter.

J'ai moi même fait mon coming in et out à 25 ans alors je me sens d'autant plus touchée par ta situation. Et c'est pas si vieux que ça vu que je vais sur mes 28.

De ce que je comprend (d'après ce que t'as écrit) t'aurais avant tout besoin d'en discuter avec des personnes qui te feraient te sentir en sécurité par rapport à ça avant de te lancer.

Quand j'ai fait mon coming out j'avais aucune personne lgbt dans mon entourage et j'ai cruellement ressenti ce manque.

Faire son coming out c'est pas quelque chose de pressant en vrai. Alors si j'avais à te donner un conseil ça serait de discuter et d'échanger un maximum avec des personnes du même bord que toi et de prendre ton temps. Quand l'envie de le dire sera plus forte que la peur de le dire alors lance toi

Prend aussi le temps d'être plus en confiance avec toi même. On a beau écrire qu'on vient de s'accepter en fait c'est pas totalement juste. D'abord on accepte le fait de l'être et maintenant faut accepter le fait de le vivre, le fait que ça va changer certaines choses dans la vie.

Alors je le répète mais prend ton temps et échange au max avec des personnes sécurisantes et surtout ne te force pas

Envoyé depuis l'application android
Membre Anonyme - modifié par le 03/06/2020 - 01:30:42

Coucou ClemClem ! 🙂 🍀

Je pense que tu ne devrais pas voir l'ensemble de la pente que tu veux gravir mais seulement tes pas au fur et à mesure. Si tu regarde l'ensemble de la pente, ça va te paraître énorme le parcours à effectuer.

Écoute, déjà, ne t'inquiète pas : le confinement vient à peine de se terminer (ça fait 23 jours seulement !), laisse le temps au temps, n'essaie pas de précipiter les choses. Tu viens de prendre vraiment conscience de ton amour pour les filles, tu viens à peine de complètement l'accepter. Ne brûle pas les étapes, c'est un marathon, pas un sprint 😉

Laisse les choses se mettre en place, ensuite viendra le moment où ce sera vraiment très fort : tu auras besoin d'en parler parce que sinon tu auras la sensation de ne pas exister, d'être perçue comme quelqu'un qui n'est pas vraiment toi et tu auras besoin de te sentir acceptée et entourée.

Le plus simple serait évidemment d'en parler à ta cousine quand tu le sentiras. Elle est lesbienne et s'assume pleinement. Ne t'inquiète pas, tu n'auras pas besoin de réfléchir longtemps pour trouver comment le lui dire parce qu'elle comprendra certainement et t'aidera à te mettre à l'aise, à trouver les bons mots, et ça se fera tout seul.

N'aies donc aucune crainte, laisse les choses se faire et tu verras, tout se passera bien.

Tu as la chance d'avoir une cousine qui aime aussi les femmes, une famille qui n'a pas l'air intolérante d'après ce que tu as écrit, donc tu as un contexte qui facilitera beaucoup ton CO.

Mais fais les choses par étape : quand ton besoin de faire ton CO se fera sentir, alors tourne-toi vers ta cousine. Elle t'aidera. Et un CO réussi te mettra davantage à l'aise pour le suivant. Fais les choses au fur et à mesure. Ca marche ? (sans jeu de mot)

😉


  S'inscrire pour participer