Débat La philosophie, la science, la religion

Jstophe
Publiée le 23/03/2020 à 23:42
Auteur du sujet

Bonjour, j'ai à coeur de lancer ce nouveau débat, sans aucun doute plein de controverses.

" La philosophie n'est ni science ni religion. Chacun y cherche une vérité mais ne trouve jamais que la sienne, qu'il confronte à celle des autres. "

André Comte-Sponville

Personnellement, je pense que la philosophie fait s'ouvrir vers la monde, la religion renferme les gens dans des croyances totalitairement dictées et non dérogatives. La philosophie, ce peut être l'épanouissement, la religion, c'est le renfermement.

Je ne dirai pas que la philosophie, c'est le Soleil, la religion, c'est la Lune. Je ne le dis pas mais je le crois.

Jstophe.


#327858

SuzanneTD
Publiée le 24/03/2020 à 02:00 - modifié par SuzanneTD le 24/03/2020 - 02:05:54

Les religions sont des boulets qui construisent , contraignent , contrôlent le simple individu - l'individu simple mettra des années à se défaire d'un lavage de cerveau opéré depuis l'enfance .

Pour s'affranchir de ça , il en a fallu (et il en faudra) de la volonté .

C'est possible :)


 0 vote #327872
Mimoza
Publiée le 24/03/2020 à 10:11

Bonjour Jstophe.

Comme il se trouve qu'en ce moment, j'ai tout mon temps, je vais participer à ce topic bien ambitieux.

Tout d'abord, et bien qu'à certaines époques anciennes, science et religion se soient opposées, je pense que ces trois domaines (science, religion et philosophie) ne sont pas à comparer ni à mettre en opposition. Certes, les trois ont le meme but, à savoir de chercher à comprendre et à expliquer le réel, mais ils n'ont absolument pas les memes méthodologies.

Science et philosophie n'ont pour moi pas de quoi etre discutés ou remis en cause en aucune façon.

Pour ce qui est de la religion, c'est une autre histoire.

Pourquoi les peuples, à travers le monde et les différents continents, à une époque ou il n'y avait que trés peu de communication entre eux, ont eu ce besoin commun de developper un monde spirituel imaginaire ? Je pense que c'est ce qui les a élevé en tant qu'homme par rapport au monde animal. Ils avaient besoin de comprendre, de s'unir, d'erriger des lois de bienséance, passé des époques archaiques ou les gens s'entretuaient. Ce ne sont que mes hypothèses car je n'ai pas la réponse.

Ensuite, le danger qui s'est infiltré a été de s'en servir comme d'un pouvoir. Lorsque les gens sont animés d'une pensée commune, il est facile pour certains de s'en servir à mauvais escient. Ce fut le cas en france par le passé (lointain) et ça me semble etre encore le cas dans certains pays musulmans un peu extremistes. Dieu soit loué, la religion a perdu son pouvoir il y a bien longtemps en france (à peu prés au moment de l'avènement de la république je suppose). Si la religion n'a pas de pouvoir politique, je pense qu'il y a plein de bonnes choses à prendre dedans. A chacun d'y voir ce qu'il veut et d'y puiser ce qu'il a envie. La plupart des évangiles chretiennes sont indémodables et trés riches en terme d'enseignement sur les rapports humains. Idem pour le boudhisme et probablement (bien que je connaisse pas) l'hindouisme ou encore l'islam.


 2 votes #327879
Jstophe
Publiée le 24/03/2020 à 12:57
Auteur du sujet

Je pose la question, sans détenir la réponse : les "religions" pratiquées en Asie, surtout en Extrême-Orient, ne peuvent-elles pas être assimilées à des philosophies ? (Je ne parle pas de l'islam).


 0 vote #327897
Lindos
Publiée le 24/03/2020 à 15:46 - modifié par Lindos le 24/03/2020 - 15:51:46

Les scientifiques pensent les religions sont nées avec l'immortalité, autrement dit avec le besoin d'immortalité d'ancètres fondateurs ou remarquables. En principe ils sont protecteurs du clan, pendant que d'autres, ennemis, démons d'origine inconnue, etc, sont potentiellement destructeurs du clan, de la chasse, des récoltes, etc, pourvoyeurs de tempetes, maladies, etc. Au delà de la croyance dans cette immortalité, comme dans toute relation hiérarchisée entre êtres vivants, qu'ils soient mortels ou immortels, la règle est la protection contre soumission. Notamment des signes de soumission appellés cultes.

Des modèles de vie peuvent être appelés philosophie, mais en pratique les gens prient pour avoir de l'aide.


 0 vote #327909
Jstophe
Publiée le 24/03/2020 à 15:53 - modifié par Jstophe le 24/03/2020 - 15:55:48
Auteur du sujet

Lindos : " Les scientifiques pensent les religions sont nées avec l'immortalité, "

Alors, pour les croyants - quel que soit le culte - il y a une vie après la vie.

Est-ce en rapport avec la réincarnation ?

Un des préceptes de la meilleure des philosophies ne consiste-t-elle pas à s'aider soi-même.


 0 vote #327910
Alithia
Publiée le 24/03/2020 à 15:54

"Originairement la science et la philosophie sont une seule et même chose. Philosophie signifie amour du savoir ou de la sagesse. ... Elle est aussi bien métaphysique (science des premiers principes et des premières causes) que physique (étude de la nature) mathématique, réflexion politique et morale."

Ensuite, descarte par exemple philosophe beaucoup sur la religion et dieu.

Les religion sont parfois appeler philosophie de vie. Les théologiens de n'importe quel religion on souvent les sages et scientifique.

Les trois principes sont, dans le passé du moins, assez intimement lier !


 2 votes #327911
Lindos
Publiée le 24/03/2020 à 19:45

Jstophe,

"Alors, pour les croyants - quel que soit le culte - il y a une vie après la vie."

Si on veut être exact, l'immortalité s'est démocratisée au fil du temps, et n'a plus été réservée aux esprits des ancètres fondateurs ou primordiaux, aux dieux immortels, puis aux élites, et l'est progressivement devenu pour toutes les âmes humaines ou presque qui y croient, et le salut de l'âme à été progressivement conditionné au comportement sur terre. Selon des processus différents suivant les cultures, notamment des promesses de paradis ou enfers, ou de meilleures réincarnations selon les mérites des vies antérieures, jusqu'à une perfection nécessitant plus de se réincarner.

Il existe toutefois encore actuellement des croyances d'origine plus ancienne, où Dieu est resté le dieu protecteur de la tribu, mais où le paradis ou l'enfer est sur terre, selon ce qu'on fait de notre vie pour le clan et l'humanité.

Reste que l'histoire de l'humanité est un combat permanent pour la survie comme les autres êtres vivants, pour la survie du clan comme les autres animaux sociaux, pour la survie du savoir qui fait la survie de l'humanité, pour la longévité que nous dispute actuellement un coronavirus, et pour ceux qui l'ont hérité culturelement ou que cela aide, une immortalité à la façon des dieux ...que l'humanité a inventé pour lui venir en aide.


 1 vote #327920