Troubles du spectre autistique



Elfilosophe
Publiée le 04/03/2020 à 10:39 - Modification par Wiloooo le 04/03/2020 - 22:28:35
Auteur du sujet

Bonjour,

Voila je lance le sujet, car vous semblez être nombreux a connaître de près ou de loin ces dit troubles.

La tendance est d'utiliser plutôt le terme de «troubles du spectre autistique», retenu dans leDSM-5, pour désigner l'étendue des troubles caractéristiques des TED ( troubles envahissant du développement)

Les TED sont définis comme un groupe hétérogène de troubles qui se caractérisent tous par des altérations qualitatives des interactions sociales réciproques et des modalités de communication et de langage, ainsi que par un répertoire d’intérêts et d’activités restreint, stéréotypé et répétitif.

Ces anomalies qualitatives atteignent de manière envahissante la personne et son fonctionnement, et ce, en toutes situations.

Je pense avoir des troubles du spectre de l'autisme, possiblement en comorbidité avec l'un des troubles suivant: trouble du déficit de l'attention,, trouble bipolaire, trouble anxieux ou trouble dépressif

Je sais que seul un diagnostique posé par des spécialistes répondra à mon questionnement, en attendant j'aimerai échanger avec vous car le diagnostique est si complexe que les spécialistes s'y perdent eux même et notamment lorsque cela concerne les femmes.

Et suite a une échange sur un autre post, mes premières questions seraient pour les personnes concernées :

Comment vivez vous votre sexualité ? Est elle atypique, hors norme? Vous pose t'elle problème dans vos relations?

Bonne journée à tous


Mimosa
Publiée le 04/03/2020 à 12:09 - modifié par mimoza le 04/03/2020 - 12:12:29

Elfi,

pourquoi se chercher des troubles ? Est-ce pour se rassurer et se trouver des excuses de n'etre pas complètement en conformité avec la "norme" ?

Il existe toutes sortes de profil chez les gens et c'est bien ainsi. Tels sont extravertis, introvertis, anxieux, peureux. Tels parlent trop, pas assez. Tels sont invulnérables, d'autres trop sensibles voire à tendance dépressive . Et aprés ? c'est ce qui fait la diversité de la nature humaine. Ou se trouve etre la norme ? Et pourquoi parler de troubles? La norme pour moi consiste à etre libre et responsable dans la société. Seuls ceux qui sont pris en charge dans des établissements ne sont probablement pas dans la norme.

Et en terme de sexualité, je dirais qu'il n'y a pas de norme. Il y a ce qui est permis par la loi et ce qui ne l'est pas.

Zaran
Publiée le 04/03/2020 à 14:40

Mimoza,

Je trouve ton commentaire extrêmement réducteur et malvenu. Lorsqu'une personne se pose des questions, ne vaut-il pas mieux la rassurer et essayer de la guider, plutôt que de lui dire qu'elle se cherche des troubles ?

Même s'il s'avérait qu'elle ne se trouvait pas sur le spectre autistique, ne vaut-il pas mieux s'en assurer, plutôt que de balayer l'idée et se forcer à rentrer dans une case, une "norme", qui, intrinsèquement, ne nous convient pas ?

Je ne doute pas que ton commentaire était bienveillant, mais le message qu'il transmet ne l'est malheureusement pas.

En ce qui te concerne Elfi, je ne peux malheureusement pas apporter une réponse quant à l'autisme. Je suis surdoué (haut potentiel, zèbre, peu importe comment on veut appeler ça), et même si j'ai entendu dire que cela se posait quelque peu sur le spectre autistique, je n'ai pas suffisamment de connaissances sur le sujet pour t'être vraiment utile.

Ce que je sais, c'est que les recherches sur ces troubles ont été faites en majorité sur des hommes, dont les traits sont plus apparents, plus "envahissants". Il est donc parfois plus dur de détecter l'autisme chez les femmes. Mais seul l'avis d'un.e spécialiste pourra vraiment te donner des réponses.

En espérant que d'autres pourront répondre à tes questions avec plus de clarté !

Plume
Publiée le 04/03/2020 à 15:18 - modifié par Plume le 04/03/2020 - 15:19:23

Bonjour Elfilosophe,

Je ne sais pas (encore) si j'ai des traits autistiques mais pour répondre à ta question je pense être demi sexuelle (terme découvert ici sur ce site, merci Beto). En gros, j'ai besoin de tisser des liens avec la personne avant d'avoir des relations sexuelles.

Ensuite je ne sais pas si je suis hétéro ou pansexuelle.

Enfin cela ne me pose pas de problème en particulier.. La fatigue provoquée par l'hyppersensibilité ou les intéractions sociales est plus handicapante à mes yeux. L'écoute de mon partenaire est un prérequis alors il est peu probable qu'il juge mes difficultés..

Pour répondre à ceux qui ont besoin d'un test pour croire à ce genre de diagnostique, je voulais juste préciser une chose.. A ma connaissance, le décalage enfant se ressent et marque suffisamment pour que chaque personne dans cete situation puisse se reconnaître "hors norme". Après il appartient à chacun de choisir sa méthode pour répondre à ses questions (intimes) d'identité..

Plume

Elfilosophe
Publiée le 04/03/2020 à 15:40
Auteur du sujet

Lorsque la différence n'est pas handicapante , je veux bien croire qu'il ne soit pas utile de vouloir rentrer dans une case .

En revanche lorsque c'est le cas et bien forcément on espère des réponses qui vont nous permettre d'accéder à certains outils.

J'ai toujours été hors norme et cela me convient assez dans certain aspect de ma vie, je m'en trouve plus riche , mais concernant des sphères beaucoup plus importantes, les conséquences de ces différences sont parfois dramatiques...

Lindos
Publiée le 04/03/2020 à 16:03

"Je pense avoir des troubles du spectre de l'autisme, possiblement en comorbidité avec l'un des troubles suivant: trouble du déficit de l'attention,, trouble bipolaire, trouble anxieux ou trouble dépressif. Je sais que seul un diagnostique posé par des spécialistes répondra à mon questionnement."

Bonjour,

Je pense aussi qu'il vaudrait mieux avoir l'avis d'un, voire de plusieurs spécialistes, car les troubles anxio-depressifs peuvent entrainer des comportements, et surtout des ressentis personnels, qui miment à peu près toutes les maladies ou presque.

Laird
Publiée le 04/03/2020 à 16:09 - modifié par Lairds le 04/03/2020 - 16:31:05

Oui, il est très rare de découvrir un TSA chez les femmes. C'est un des nombreux mystères de l'autisme.

Comment vivez vous votre sexualité ?

Depuis que j'ai découvert mon autisme. Je le vis beaucoup mieux. J'apprends encore à me connaitre.

Est elle atypique, hors norme?

Quelle est la norme?

Vous pose t'elle problème dans vos relations?

Oui et non. Personnellement, ça me pose pas de problème.Même si je me sens prêt pour m'engager dans une relation. J'ai envie de partager quelque chose à deux. Après, j'ai un peu l'impression que mon autisme peut faire peur. Que personne n'ose m'aborder. Et comme, j'ai pas les codes sociaux pour aborder les gens. J'ai très peu d'échange.

Pour le côté négatif, j'ai croisé des personnes qui voulaisent juste mettre un autiste sur leur tableau de chasse. Ou, des personnes que je pouvais être une proie facile. Autiste= handicape= faible.....

Elfilosophe
Publiée le 04/03/2020 à 16:57
Auteur du sujet

Parce que je m'informe, j'en parle avec mon entourage,

Et parfois c'est bien aussi de se renseigner avant d'aller voir un spécialiste. Par exemple, j'ai receuilli pas mal d'information concernant mon enfance dont je ne me souvenait plus et qui viennent étayer mes soupçons.

Donc oui je sais que c'est mieux d'aller consulter et je ne l'ai pas cacher, simplement je m'informe avant.

Non il n'est pas très rare de trouver un TSA chez les femmes, c'est simplement que c'est encore méconnu car sensiblement différent des hommes .

Les test ont été fait davantage avec des garçons et des hommes. Et la sciences de ce coté la, ne s'interesse aux femme que depuis peu.

Faut savoir que les femme se diffèrent dans leur capacités a mieux dissimuler les différences, ce qui rend le diagnostique bien plus complexe.

Merci pour tes réponses, cela me confirme l'idée qu'un diagnostique peut parfois améliorer certaines choses.

Membre anonyme
Publiée le 04/03/2020 à 17:15 - modifié par Sociable30 le 04/03/2020 - 17:15:57

N'étant pas dans la situation, je ne peux apporter de réponse à tes questions, Elfilosophe.

Mais, puisque la question de l'autisme est posée, je ne résiste pas au plaisir de proposer le visionnage de ce film (Temple Grandin) en trois parties dans sa copie Daylimotion:

partie 1

partie 2

partie 3

Ce film traite nullement la question de la sexualité mais je pense qu'il devrait être vu par tout le monde, tellement il nous apprend sur le monde autistique.

Une histoire vraie et un très beau film, qui plus est…

Elfilosophe
Publiée le 04/03/2020 à 17:18
Auteur du sujet

Oh merci @Sociable30

  S'inscrire pour participer au sujet