Aide Doute sur mon genre

Afin d'éviter les maladresses et de blesser la communauté transgenre merci de bien vouloir prendre connaissance des phrases à ne pas dire face à une personne trans.
Anonyme
Publiée le 24/02/2020 à 23:14
Auteur du sujet

bonjour à toutes et tous,

je fais appel à vous pour maider à me positionner sur mon genre. Je vais avoir 43 ans cette année, je suis né homme mais depuis que je suis petit je suis en admiration et fasciné par les femmes. Vers l'âge de 10/12 ans j'ai commencé à fouiller dans la penderie de ma mère. J'y ai rapidement pris goût et j'ai toujours eu la sensation d'être mieux dans mon corps habillé en femme. Petit j'ai souvent rêvé de me réveiller dans le corps d'une femme. Toutefois, j'ai toujours gardé pour moi ce comportement et je le pratique uniquement dans l'intimité. Aujourd'hui, je ressens de plus en plus le besoin de porter des vêtements féminins, j'aimerais me comporter en société comme une femme mais j'ai peur du regard des autres, peur de me tromper sur mon orientation sexuelle, peur de ne pas être crédible (au fond c'est sûrement ma plus grande inquiétude) et également peur pour ma carrière professionnelle. J'aime les femmes et ne suis pas attiré par les hommes.

Voilà pour une première présentation, j'aimerais échanger avec vous sur mon comportement et avoir un regard extérieur sur ma situation.

Je vous remercie par avance.


Alithia
Publiée le 24/02/2020 à 23:43

Je ne dirais qu'une chose. tant que tu apportera trop d'importance au regard des autres, tu ne pourra jamais être toi.

La transidentité, c'est pas facile a vivre, mais si c'est ce que tu souhaite, alors fonce, le travail, ça se retrouve, la famille, sa se reconstruit, les amis, ça se console.

Même si les débuts sont difficile, même si tu perd, tu peux recoller les morceaux.

La question reste, Que veux tu faire ?

Brunette58
Publiée le 25/02/2020 à 01:49

Oui il faut que tu vives pour toi et pas à travers le regard des autres.

Après on peut être homme et aimer porter des vêtements féminins et ça ne regarde personne.Et si tu as envie d'assumer dehors et bien fais le.Au pire tu peux le faire dans des endroits choisis et tu verras bien si tu as besoin de plus par la suite.

Mais je pense vraiment quil faut assumer ses goûts sans forcément remettre toute sa personne en question. Soi toi même tu n'as pas à ressembler à qui que ce soit

PetiteCore
Publiée le 25/02/2020 à 06:49

Je ne saurais dire si tu es trans ou pas, tu es le ou la seul-e à détenir la réponse. Nous pouvons simplement essayer de t'aider à la trouver en toi.

Je me reconnais un peu dans ton histoire, j'ai longtemps vécu ma féminité dans l'intimité et je n'ai commencé ma transition qu'à 40ans, il y a 3 ans. Comme toi, j'étais terrorisée par l'idée de perdre mes amis, ma famille, mon travail, etc... Et comme toi, je n'ai jamais été attirée par les hommes, uniquement par les femmes.

Pour commencer, si tu en a la possibilité, peut-être peux-tu te rapprocher d'une association qui organise des groupes de parole trans : rencontrer des gens comme soi permet de dédramatiser.

Si tu veux, je peux aussi t'indiquer des forums ou serveurs discords dédiés qui seront peut-être plus adaptés, par MP.

Et si tu as des questions, n'hésites pas.

Anonyme
Publiée le 26/02/2020 à 00:09
Auteur du sujet

Merci, j'ai besoin effectivement d'échanger ce que je vis et ressent avec des personnes ayant vécues les mêmes doutes et questions que moi. Il y a deux associations près de chez moi, je vais en contacter une pour savoir comment ça se passe.

Je me sens plus à l'aise, plus serrein dans l'intimité lorsque je m'habille et me comporte comme une femme. Cette sérénité que je trouve aujourd'hui ne doit pas se transformer en stress et pression en faisant le choix de vivre au quotidien ainsi. En parcourant les forums, je me rend compte qu'il est très difficile d'assumer ce choix. Comme dit Brunette58, je pense que je dois procéder étape par étape afin de connaître mieux mes envies, mes besoins, pour savoir où je suis le plus à l'aise.

J'aurai certainement des questions

Brunette58
Publiée le 26/02/2020 à 00:16

on ne peut pas dire "se comporter comme une femme". Nous les femmes sommes toutes différentes et n'aimons pas toutes les mêmes choses

Anonyme
Publiée le 26/02/2020 à 08:31
Auteur du sujet

le terme se comporter n'est effectivement pas adapté, nous sommes tous et toutes différents. Je ne veux pas ressembler à... ou être comme... mais juste être moi et me sentir bien dans mon corps et dans ma tête. C'est ce que je recherche aujourd'hui

MARYE
Publiée le 26/02/2020 à 09:00

Je comprend totalement ton attitude devant ton miroir..

Je suis passée aussi par ce moment. Chacun et chacune de nous a sa propre sensibilité. Mais nous devons nous soumettre àla Vérité. Quelle représentation de nous même est en adéquation avec le coeur .

La problématique est la facilité de pouvoir se mentir à soi même. La force de la conformité sociale est tellement puissante. Il faut arriver par un travail d'introspection à discerner sa propre vérité en ayant la conscience de toutes les influences extérieures afin de déterminer la conséquence des modifications sur le moi profond.

A partir des réponses obtenues, on peut envisager les conséquences et commencer éventuellement le parcours de la trans identité.

Après lorsque l'on a commencé, il y a des moments clés où l'engagement est puissamment mis en évidence, notamment la prise d'hormones. 4 fois par jour, je m'applique cette substance qui produit en moi l'harmonisation entre ce que je suis avec ce que j'ai été, ce que je fuis acec ce qui est, ce que je deviens avec ce qui s'est construit...

Ce sont des moments magiques où je me sens en paix et ensymbiose avec tout ce qui est de moi.

Membre anonyme
Publiée le 26/02/2020 à 10:13

Et si tu pars de l'hypothèse de travail, Anonyme, qu'une femme et un homme sont des êtres très semblables, cela n'éclaire t'il pas ton chemin ?

Je suis toujours étonné de cette "radicalisation" vers un genre ou l'autre.

N'y a t'il pas place pour un entre deux sans passer par les hormones, le bistouri,… ?

C'est une vraie question et pas une polémique.

Dans ma vision des choses, il y a toute une palette de gens entre l'homme mâle et la femme femelle.

Tout va très bien aux extrèmes mais les gens qui sont quelque part entre les deux, pourquoi devraient-ils choisir leur camp impérativement à un extrème ou l'autre ?

Être ce que l'on est ne consisterait-il pas à rester dans cet entre-deux ?

Ne peut-on pas être un homme dans la vie et avoir son jardin secret fantasmagorique ?

Ou bien, ne peut-on pas vivre une vie sociale "lambda" et une vie "autre" dans la peau d'une femme parce que l'on est en vacances et que l'on va profiter de celles-ci pour se faire plaisir comme d'autres gens profitent de leurs vacances pour faire du naturisme sans que personne ne le sache dans leur monde social ?

Pourquoi ne pas prendre cela comme un jeu; la vie est-elle chose si sérieuse ?

Ne sera t'il pas temps ensuite, si cela nous fait réaliser une impériosité vitale, de penser hormones et bistouris ?

Tu n'évoques pas du tout ta sexualité.

Pourtant, cela compte dans la vie et un avantage du genre, quand on est hétéro, c'est qu'il est plus facile de s'associer.

Es tu partant pour remettre en cause cette facilité par une transition qui va faire fuir bien des partenaires potentielles ?

Mon propos ne brosse pas dans le sens du poil; j'en conviens.

Mais il me semble que cette réflexion de fond est utile parce que l'approche qui t'es proposée par ailleurs est celle d'un non choix puisque que cela s'est imposé à eux-elles.

Des personnes te répondent en te disant d'être toi-même en te faisant faire un virage à 180° au motif que tu le fais à 30° en te travestissant et te fascinant pour la condition féminine.

Autant cela peut-être une évidence pour ces personnes, autant il te faut vérifier que c'est bien ta situation également.

C'est possible mais il peut aussi en être autrement…

Membre anonyme
Publiée le 26/02/2020 à 10:35

C'est du bon sens , Anonyme : puisses-tu trouver tes propres réponses :)

Brunette58
Publiée le 26/02/2020 à 13:54

j'applaudis ta réponse sociable."sois toi même en changeant de corps".Ce n'est pas logique mais attention car là on touche un point sensible qui vaut des menaces de mort et de viol IRL.

Tout ça finalement c'est un renforcement des clichés. "je suis une femme car j'aime ça et je resens ça".

Non la vérité c'est que tu es toi avec tes goûts,tes envies,tes humeurs...bien assumes les et c'est tout.

Je ne dis pas que c'est simple mais en vrai ça le devrait et c'est possible même si "l'enfer c'est les autres".

Membre anonyme
Publiée le 26/02/2020 à 14:18

Merci pour ton appréciation, Brunette. 🙂

Mais j'entrevois aussi, selon le cas, la pertinence de faire une transition.

Il ne s'agit donc pas de passer un message subliminal à ceux et celles qui l'ont fait ou envisage de la faire, dans l'idée de leurs dire qu'ils ou elles font erreur.

Je n'ai ni la compétence pour l'affirmer, ni celle de prétendre le contraire.

Il y a sans doute parfois de graves erreurs de casting à réparer, auquel cas, il existe un arsenal de choses à mettre en œuvre.

Mais je suis étonné par cette polarisation sociétale homme / femme qui voit des femmes-hommes ou des hommes-femmes vouloir rejoindre les bords alors qu'ils / elles sont dans un entre deux qui a possiblement une légitimité.

A ce jour, je ne connais qu'un membre sur tout le site qui assume cet entre-deux.

Personnellement, je trouve que cette démarche courageuse mériterait plus de visibilité.

Brunette58
Publiée le 26/02/2020 à 15:00

Pour moi l'entre d'eux hors personnes nées avec les 2 sexes ça n'existe pas. On n'ait avec un corps, c'est le nôtre et le reste n'est que clichés.

Alithia
Publiée le 26/02/2020 à 15:30

Oki on a compris.

Pour toi ça n'existe pas, mais ça veux pas dire que c'est le cas de tout le monde.

Donc, comme ça n'impacte pas ta vie, m

Mais la leurs bien sur que si, ça serai cool que tu tempére un peu t'es propos et que tu laisse les gens être ce qu'ils ont besoin d'être :)

Et au passage ça me soûle d'entendre que j'existe pas, parce que a ce que je sache, j'écris ces mots :p

Membre anonyme
Publiée le 26/02/2020 à 15:43

Quand je parle d'entre deux, je ne parle pas de transgenres.

Pour moi, un trans est une femme ou un homme dans un corps qui lui est étranger.

Dans cette hypothèse, soit le cerveau peut faire le chemin vers le corps, soit le corps va devoir être modifié, si le statut quo n'est pas vivable.

Je parlais d'entre deux en pensant à la narration d'Anonyme qui me fait penser au fait qu'il devrait être facile pour un homme de se travestir si ça lui fait du bien et si ça nourrit sa part de féminité.

Cette même latitude devrait être aussi praticable pour des femmes qui ont en elles une potentialité masculine.

Je n'emploie pas le terme "travestissement" dans un sens péjoratif.

Les stéréotypes bougeraient et l'espace serait plus grand pour tout le monde.

Membre anonyme
Publiée le 26/02/2020 à 15:48

@Brunette

Tout n'est pas noir ou blanc , il y a des zones grises et/ou la réalité de chacun(e) .

Je trouve en effet très intrusif -et très cliché- de venir dire à quelqu'un(e) :

"fais comme çi , ne fais pas comme ça " ... alors que l'on n'est pas confronté soi même à ce genre de questionnements ou cette réalité .

Il y a suffisamment d'infos sur le net - et/ou documentaires - pour se renseigner avant d'intervenir sur un sujet qu'on ne maîtrise pas , par méconnaissance .

(+1 avec Alithia)

Alithia
Publiée le 26/02/2020 à 16:43

Brunette tu as le droit de penser ce que tu veux, en vérité, ça m'empêchera pas de dormir.

Mais faux pas oublier que tu es sur un poste de demande d'aide. Donc de potentiellement quelqu'un qui est dans une période de difficulté, ou de fragilité.

Cette personne viens se livrer ici, parfois avec beaucoup d'appréhension.

Imagine, si tu venais poster ton dernier messages, sur une demande d'aide parce que je serai perdu d'être agenre, alors que j'aurai besoin d'aide et d'écoute, ton message aurai une violence potentiellement grave.

Tu peux dire ce que tu pense, j'ai pas de soucis la dessus, mais y a des lieux et des moments, ou ne dit pas n'importe quoi n'importe où.

Et si tu veux vraiment discuter de tes pensées, ouvre un poste débats, la tu aura tout le loisir de te confier.

Pour en revenir à la demande :

Veux tu transitionner ? Ou te genrer au féminin.

Est ce simplement l'habillement et les comportement féminin qui t'intéresse ou te sens tu femme au fond de toi ?

Prend le temps de réfléchir, la réponse arrivera, mais il faux du temps, de la réflexion, mais aussi, ne pas trop te forcer à trouver la réponse non plus, détend toi, profite de la vie comme tu l'entend.

Tu n'en as qu'une, et elle peux vite se terminer, donc il n'est jamais, vraiment jamais trop tard pour se re-découvrir :)

Brunette58
Publiée le 26/02/2020 à 17:13 - modifié par Brunette58 le 26/02/2020 - 17:27:29

Loool je vais vraiment devoir préciser que tu existes ? J'espère pas quand même

Dsl je suis sur tel donc là je vais répondre au dernier message.

Non il n'y a pas de violence ds mes propos. Je trouve qu'il y en a plus ds le fait de dire qu'on est une femme qd on fait ceci ou cela. C'est comme "part de féminité" en réalité ça n'a aucun sens et c'est même dangereux car ça enferme les gens. La seule vérité c'est qu'une femme a un vagin. Toi tu le vois comme de la violence moi je le vois comme libérateur. Je pense au contraire que je nie moins l'auteur du post que toi finalement. Parce que moi justement je lui dis qu'il peut et doit être lui même sans s'enfermer ds les stéréotypes.

Bientôt on va nous faire croire que pleurer c'est être une femme à la vitesse où vont les choses. Non la sensibilité ce n'est pas une part une féminité c'est juste humain.

Quand les hommes auront le droit de pleurer sans être traités de personnes faibles par exemple on aura peut être de dire "pleurer comme une fille" par exemple.

Si mes paroles ne changent rien à ta vie alors arrête de me reprendre à chaque fois. Je n'ai absolument pas la volonté ni la prétention de pouvoir le faire. Mais en tout cas les paroles ont qd même un mauvais écho chez toi pour me dire que je suis violente.

Moi cette personne je ne nie pas son ressenti je lui dis au contraire qu'il a le droit de sentir tout ça. Qu'il n'y a pas de mal dans tout ça.

La seule différence c'est que toi tu lui conseillerai bien de changer son identité alors que moi je lui conseille plutôt de revendiquer ses goûts

Wiloooo
Modération
Publiée le 26/02/2020 à 18:09 - modifié par Wiloooo le 26/02/2020 - 18:09:31

Message de la modération :

Dans ta réponse tu as bien mis "Pour moi...." oui pour toi c'est le schéma traditionnel : fille / garçon.

Et bien figure toi que pour d'autres il en est autrement. Je t'invite vivement à respecter cela ainsi qu'à respecter le fait qu'une personne peut se sentir femme sans avoir un vagin. C'est son droit tu n'as rien à redire avec cela.

Merci de revenir au sujet, et je ne veux plus lire ce genre de contribution, qui encore une fois peuvent heurter certaines personnes.

Alithia
Publiée le 26/02/2020 à 18:09

Je m'arrête la, parce que c'est un poste aide, donc j'attendrais sagement de nouvelle information de l'intéresser, dans le bute de conseiller :)

Juliemedit
Publiée le 26/02/2020 à 21:51

Bonsoir Anonyme.

Découvrir ce que l'on est au fond de soi est une grande aventure.

Lorsque j'ai eue la révélation de ce que j'appelle ma singularité de genre, au delà du grand bonheur que j'ai ressentie, je n'imaginais pas un instant ce qu'allait devenir ma vie.

L'évolution qui se fait en nous est personnelle, probablement très différente d'une personne à l'autre, tout comme les sensations, les émotions.

Le rapport au vêtement féminin évolue aussi avec le temps. Par moment, il suffit d'un tissu féminin sur la peau pour ressentir une émotion intense. Cela ne veut pas dire forcément qu'on a envie d'être vue en femme, mais que cela nous fait plus nous sentir femme.

Si tu veux, on peut en parler.

Envoies moi un message. je te répondrai avec plaisir.

Bises.

Julie

Wiloooo
Modération
Publiée le 27/02/2020 à 15:55 - modifié par Wiloooo le 27/02/2020 - 15:55:35

Un message d'alerte a été ajouté sur l'ensemble des sujets liés à la transidentité, ainsi que sur le forum transgenre.

Maintenant vous n'avez plus d'excuses, nous serons plus sévères si certains blessent cette minorité =)

  S'inscrire pour participer au sujet