Qu'en est-il de la gérontophobie ordinaire et sournoise ? - Page n°2

Reglisse

Coucou Jstophe,

Penses-tu vraiment que ce soit plus simple pour les hétéros ? Penses-tu que ce soit plus simple pour un homme de ton âge qui veut fréquenter une femme assez jeune ?

Je vais peut-être te décevoir, mais non, ce n'est pas plus simple pour les personnes hétérosexuelles que pour celles qui sont homosexuelles.

Dans mon cas, c'était en réel. Mais c'est une rencontre très particulière et digne d'un roman… Moi, j'avais un grand besoin d'être écoutée avec empathie. Lui était petit, obèse, fumeur (il a très vite arrêté de fumer parce que je ne supporte pas le tabac), timide, dépressif (il était d'ailleurs persuadé de ne plus jamais rencontrer personne), mal habillé, avec des cheveux, une moustache et une barbe négligés. Mais j'ai eu un coup de foudre : avant même qu'il parle, j'ai ressenti sa gentillesse et sa fragilité.

On peut avoir 30 ans et se sentir vieux (et se complaire dans de vieilles idées d'un autre temps). On peut en avoir 60 et se sentir jeune (et avoir des pensées modernes).

Si je peux te donner un conseil : cesse de te dire que les gens te jugent tout le temps par rapport à ton âge (d'ailleurs, il n'est pas marqué sur ton front que tu as 62 ans ! ). Cesse aussi de penser que ci ou ça sont des obstacles. Car, tant que tu penseras cela, des barrières infranchissables se dresseront entre les autres et toi.

Amicalement, Réglisse

Jstophe

Merci de préter attention à mon humble personne. Bien sûr, dans l'absolu, vous avez raison, mais c'est la théorie. En pratique, c'est une autre histoire. Oublier (le terme est mal choisi) le passé ? Est-ce vraiment possible, c'est comme si je me reniais, comme si je trahissais mon histoire, mon vécu.

Accrocher un sourire, je ne demande que cela, mais il faut y avoir une (ou plusieurs) raison. Laisser mon âge au vestiaire - parce que c'est un boulet que je traîne - quand je rentre en scène, seul un très bon comédien y parviendrait.

Depuis longtemps, j'ai pris mon parti de rester seul sur le plan sentimental, telle une fatalité inexorable. Mais si je me suis inscrit sur plusieurs sites, dans le passé, et sur celui-ci, à présent, c'est que tout espoir n'est pas perdu. Je ne me fais plus d'illusions, par expérience, mais je ne raccroche pas les gants, alors je m'imagine qu'une toute petite lueur subsiste, ne serait-ce qu'une bougie et non les feux de la rampe.

Je suis très sensible à vos propos, je sais que si personne n'habite dans mon coeur, il y a quelqu'un (au pluriel) dans ma tête.

Le fait que les homos ne représente que 5 ou 6 pour 100 de la population n'arrange pas les choses. Et ceci est une réalité indiscutable.

Ma34lr

bonsoir, tu as entierement raison, tout dépend des personnes, et quand la difference d'âge est trop importante, les problèmes le sont tout autant.

Par experience,

Cordialement

Jstophe

La chanson de Serge Reggiani ( une de mes idoles dans ma jeunesse ) illustre bien ma situation.

Si je désire un garçon (terme que je préfère à Homme, car plus charmant et mignon) plus jeune que moi, ce n'est pas forcément pour vivre en couple ensemble. On peut avoir un amant tout en gardant sa vie privée, sa vie personnelle, et chacun son "chez soi".

Membre Anonyme - modifié par SuzanneTD le 05/01/2020 - 04:32:28

Bonsoir Jstophe ,

A 62 ans - refuser le terme d'homme en lui préférant garçon , tel que tu le présentes est sujet à questionnement - Ces jeunes , qui ont toute ton attention , n'en sont pas moins hommes ...

J'ai cru percevoir un sourire même de loin , au fil des échanges - Preuve si en fallait que ces forums servent - au moins à briser une solitude , au mieux à se faire des amitiés , au plus à se rencontrer et peut-être rencontrer la personne tant attendue .

Sans ouverture - tous les échanges (virtuels ou pas) resteront "lettre morte" .

Sans famille , sans amis , sans amoureux : la priorité voudrait se faire des amitiés d'abord .

De celles qui te remplissent , t'épaulent , t'aident , t'engueulent aussi - quand c'est nécessaire .

Parce que oui - l'amitié se construit sur des valeurs communes et pas sur des compromissions nécessaires à la survie d'un groupe .

(ex: je te like , tu me likes)^^ - suis mdr^^ - lol - etc ...

(bon , je me calme)^^

Bref , tu auras compris l'essentiel de mon message - Fais toi d'abord des amitiés qui , elles , t'apporteront cette joie qui te fait tant défaut aujourd'hui .

Et puis - souviens-toi , ces jeunes d'hier sont devenus "vieux" eux aussi - comme toi , comme moi , comme beaucoup d'entre nous - la vieillesse commence dans la tête - mon compteur s'est arrêté à 30 ans :)

@les fans : https://www.youtube.com/watch?v=B-8z3kSfPfM :)

Lindos

Les amours n'ont pas d'âge dit-on, même si de trop grands écarts compliquent les relations, et si ne pas savoir vieillir n'est pas un gage de maturité. Mais bon, pas mal de gens, et notamment de gays, se verraient bien éternellement jeunes, entourés des pucelles et puceaux, c'est même une tradition patriarcale.

Toutefois rester systématiquement bloqué sur le désir d'un âge jeune est un mécanisme un peu différent, souvent né de frustrations à un âge moins mature, et/ou idéalisant cet âge, qui peut parfois être très jeune (enfance, adolescence, jeune adulte, etc).

Cela peut sembler sans solution - ne serait-ce parce qu'on a jamais vu un jeune rester jeune et un senior vivant s'arreter de vieillir, et même déchainer les passions voire les chasses aux sorcières. Mais en réalité les frustrations, idéalisations, maturité affective, etc, sont des questions récurrentes depuis le début de l'humanité, qui ont trouvé des solutions, de compréhention des limites, d'empathie, de contournement, de compensation, d'apaisement, de changement d'habitude, etc, qui ne nécessitent pas nécessairement de devoir faire appel a des guérrisseurs de l'esprit, ni d'ostraciser les gens qui en souffrent.

Mais comme ce sont des sujets un peu complexes, et assez tabous, je ne me vois pas me lancer dans de grandes explications.

Juste te dire que ta situation inconfortable n'est pas sans solution.

ELOULUI

BONJOUR que de dialogues et de point de vue sur le sujet chaque etre humain est different cependant il faut voir la realite en face pour mon cas ci rare d etre inter sexe effectivement dur a vivre et pourtant j ai vecu l amour autant l homme que je suis que la femme aimer par des hommes et des femmes pourtant il reste conflit entre elle etlui a ce jour et grace a ce site que je remercie d exister j ai de nouveau trouver l amour avec une femme qui est merveilleuse et qui aime aussi bien l homme que la femme et elle fait l amour avec les deux et aime autant denise que denis comme quoi il ne faut jamais desesperer je pourrai te dire patience et peu etre revoir ta facon et ta conception d aimer et d etre aimer je comprend ton ressenti pas facile a vivre mais ci tu partais du principe l amour n a pas d age et le principal d etre aimer par plus jeune ou plus vieux et bien regarder autour de toi essaye d eliminer l age et ne regarde que l envie de decouvrir l amour simplement pas d a priori laisse toi aller a la vie et regarde le soleil quand tu le regarde il brille pour toi bonne chance atoi et l espoir fait vivre a ce jour je revis elle et lui

Zeugma - modifié par zeugma le 06/01/2020 - 14:35:52

Si ce sujet porte en effet une certaine complexité, il apert que quelques évidentes inductions permettent tout de même de l’aborder…

1/ Tout d’abord à partir de ce qu’est l’homosexualité, nous savons que si elle n’est pas une erreur de jugement personnel, nous devons l’attribuer à une disposition de la nature qui nous propose (et sous le rapport du besoin nous impose même) une orientation affective pour la même sexuation que la notre, cela induit donc que la nature soit porteuse d’une diversité de complexions qui admettent toutes une possibilité d’en vivre à tous les âges…

2/la différence d’âge dans le rapport affectif est la même que l’on soit hétéro ou homo, c’est donc uniquement par habitude culturelle que l’une et l’autre orientation se trouve être plus marquée de difficulté, à cause de la représentation que l’on a d’une relation socialement admise entre personnes de même sexe plus que par leur différence d’âge…

3/Et puis nous avons un rapport esthétique envers notre corps et donc aussi envers le corps de l’autre, toutefois plus notre jugement personnel s’enracine dans l’origine de la beauté, plus la qualité de la relation humaine s’impose sur la quantification formelle de l’esthétisme…Donc il se fait que la présence de l’autre soit regardée en tout premier selon le bien et plus selon le beau, ce qui réduit toute l’infortune des disgrâces physiques de naissance ou de l’érosion du temps…

4/Et si pour ne pas avoir déjà au court d’une cinquantaine d’années, consommé toute l’ardeur de son corps dans des étreintes aimantes, c’est plutôt notre imaginaire qu’il faille blâmer et pas notre corps, car c’est uniquement par un excès de représentations que nous voulons garder notre corps en capacité de les réaliser…

5/Enfin nous savons que le plaisir des sens exhale un sentiment de vitalité et que c’est surtout par lui que nous homosexuels-les devons notre affectivité, car en effet, privé de la finalité naturelle de nos organes, à savoir la reproduction, leur usage ne s’en trouve que plus ardemment en recherche d’une autre raison d’être qui les apaise…(ce qui est vrai aussi de l’hétérosexualité sans désir de reproduction) puisse la tendresse d’un partage et d’un échange amical adoucir et apaiser nos dernières années…

bien à vous...

Membre Anonyme

Quelle évolution,

entre un Lindos qui explique l'attirance pour les jeunes de manière très objective, et un Lindos qui dit que les jeunes gays s'intéressent qu'à la cylindrée du viecule du senior.

Bravo Lindos

Membre Anonyme - modifié par Krikri le 06/01/2020 - 19:56:44

Un tout grand merci pour votre témoignage !

Il est vrai que je n'avais pas considéré cette problématique sous cet angle.

Je pense que l'amour reste un produit de consommation, qui doit rester dans un cadre sociétal bien précis, au risque d'être perçu comme un marginal. Et c'est une étiquette bien difficile à porter.

En effet, beaucoup de jeunes recherchent éventuellement l'esthétisme du corps, les projets de vie bien construits, le partage de la même génération et l'évitement du regard des autres.

Des jeunes sont certainement intéressés par des personnes plus matures et donc plus expérimentées mais peut-être ont-ils peur du jugement ?

L'exemple le plus frappant qui me vient à l'esprit : une fille de 20 ans sort avec un homme de 60 ans. La fille est traitée d'opportuniste et reçoit des remarques du style "comment tu vas fonder une famille ou autre", "comment tu peux coucher avec lui", etc. et le type, lui, est renvoyé à l'image du gros pervers dégueulasse. Alors que leur amour est sincère et non ambigu..

Membre Anonyme

Le témoignage de Jstophe est touchant.

J'ai vu le film il y a longtemps et il m'a dérangé à l'époque.

Je pense, Jstophe, en te lisant que l'on peut-être son pire ennemi.

On s'enferme dans un schéma mental qui transphorme les bonheurs possibles en impasse.

Ce n'est bien sûr pas un repproche personnel, tellement le procédé touche tout le monde, peu ou prou.

Et si on raisonnait rencontre avant de dresser le profil type fantasmé de son partenaire idéalisé ?

Tu évoques l'aspect théorique des réponses qui te sont faites mais ta sectorisation des gens, sur quelle réalité repose t'elle ?

Je cherche nullement à t'affilger mais à te faire réfléchir.

Accorde toi des libertés et tu pourra en jouir.

C'est ce que je te souhaite et c'est possible car, à 62 ans comme à 20, chaque jour fait 24h et porte son possible.

Tazsud

Je généraliserais ton propos à plein de sujets : il y a un film qui date de quelques décennies qui s'appelle (en vf) : "les hommes préfèrents les blondes". On entend dire aussi des trucs du genre : on est attiré par notre contraire, ...

Même si une bonne part des jeunes recherchent des jeunes certains y préfèrent les hommes murs (pour différentes raisons). En la matière de nos jours (par rapport à simplement 20 ans en arrière) on pourrait dire que tout est imaginable. Il faut sans doute se laisser porter. Ta préoccupation a toutefois l'air d'être plus profonde qu'une simple relation avec un jeune : peut-être le sentiment comme tu le dis que ta jeunesse n'a pas été profitable que tu l'aurais souhaité ...

Lindos

"Quelle évolution, entre un Lindos qui explique l'attirance pour les jeunes de manière très objective, et un Lindos qui dit que les jeunes gays s'intéressent qu'à la cylindrée du viecule du senior."

J'ai pu écrire qu'ils pourraient s'y intéresser plus, autrement dit qu'ils ne s'y interessent pas assez ^^

Chaque génération a ses qualités, parfois chez les seniors la puissance est plus sous le capot, pourquoi la négliger ? ^^

Membre Anonyme

S'Intéresser à quoi ? La puissance sous capot ? Ou bien le fait d'échange plaisir matériel contre sentiment /rapport sexuel?

Oui

Négliger ou se méfier ?

Déjà cette idée de profiter de la richesse d'un vieux est abominable. C'est réducteur des jeunes, mais aussi des vieux. Est ce que tous les vieux sont prêts à se faire profité ? Est ce que tous les jeunes sont indignes à donner leur corps et âme contre un peu de confort matériel ? Est ce ton fantasme de profiter le pouvoir d'un vieux ? Aie, aie aie...

Un vieux a son vécu, il a des expériences et succès (ou pas). Est ce qu'une raison de faire profiter aux autres, oui il faut. Il peut consoler un jeune en détresse, il peut conseiller un jeune en quête du chemin, il peut aider un jeune à trouver du boulot. En contre partie, un jeune avec gratitude le remerciera sans pour autant donner son cul ou quequette. Invite a Manger ou à une sortie amicale. Si y a vraiment une alchemie, c'est eux qui décide le chemin qu'ils vont entamer après.

Mais si au début, aider un jeune contre quelques coup de bite ou de cul en retour ? Ah ça c'est pas saine. Ton idée n'est pas saine non plus. Est ce ton propre fantasme avec un vieux ? Si tel est le cas, j'ai rien dit. Ça ne me regarde pas.

Lindos

Je réagissais indirectement à l'avis de l'auteur, je cite : "Si je désire un garçon (terme que je préfère à Homme, car plus charmant et mignon) plus jeune que moi, ce n'est pas forcément pour vivre en couple ensemble. On peut avoir un amant tout en gardant sa vie privée, sa vie personnelle, et chacun son "chez soi"." .

Citation de gael3592 #321244

Je plaisantais en forçant le trait, mais j'y vois un fond de vérité.

Quand dans une famille papa a une grosse voiture, est-ce que maman et les enfants marchent à pied ? Non, ils profitent de la voiture de papa, et marchent à pied que s'ils en ont envie. C'est naturel, c'est le principe de solidarité d'un couple, c'est l'engagement des gens qui se marient "pour le meilleur et pour le pire".

L'alternative du chacun pour soi, si chère aux gays, est une vie d'éternel adolescent, une absence permanente d'engagement.

Oui la voiture et la piscine ne sont pas neutres dans une "famille", pas moins que la sexualité, même si cela ne sera pas l'essentiel qui fera la longévité d'une relation. Les gens n'ont qu'une vie.

Ce principe n'oblige pas nécessairement de coucher sous le même toit, comme le voudrait le Pacs, c'est plus un principe de solidarité globale. Qui inclut la cylindrée de la voiture ^^

Reglisse

Lindos, tu crois vraiment qu'en général une personnes plus jeune va avec une personne plus âgée pour augmenter son niveau de vie ? C'est une idée un chouilla paternaliste, non ? Les gens intéressés uniquement par le fric peuvent très bien aller avec des jeunes ayant une bonne situation professionnelle, voire un héritage.

Pour ma part, je ne fréquente pas des personnes d'âge mûr pour profiter de leur confort (qu'ils n'ont pas toujours). Quand je me suis mise avec mon ami (qui a 20 ans de plus que moi), je venais de fêter mes 24 ans.

Il avait des dettes, alors que je n'en avais pas. L'un de ses copains lui prêtait une vieille bagnole pourrie, alors que la mienne avait 5 ans. Il avait des enfants, alors que je n'ai aucun affinité avec aucun gamin (j'ai fait de gros efforts pour lui). Il est venu s'installer dans la maison que je louais parce qu'elle était plus confortable que celle qu'il louait. Il était dépressif, mal dans son travail, véritable panier percé, dans une difficile procédure de divorces. Alors que moi, j'avais certes perdu confiance en moi, mais je commençais à remonter la pente. Mais j'ai eu un coup de foudre, il m'a écoutée et j'ai eu envie de l'aider (parce que c'est dans ma nature).

Je n'ai eu aucun mieux vivre en étant avec mon ami. Par certains aspects, c'est même le contraire. Mais je ne le regrette pas car l'argent, ce n'est pas trop mon truc.

Tous les "jeunes" sont-ils des profiteurs qui cherchent un mieux vivre ? Certains, oui, mais la plupart, non.

Tous les "vieux" sont-ils plein aux as ? Oh, non ! Ceux qui ont connu des séparations ou qui ont toujours galéré dans le travail sont souvent assez pauvres.

Tant qu'au fait de vouloir vivre ensemble ou pas, de s'engager ou pas… ce n'est pas propre aux gays. Il suffit d'entendre les femmes hétéros se plaindre du refus d'engagement des hommes hétéros pour le comprendre. Et puis, une personne a plein de raison de vouloir faire du chacun chez soi (volonté d'indépendance, jobs éloignés, gardes d'enfants, etc.). C'est très courant chez les personnes âgées et chez les jeunes, tous sexes ou orientations sexuelles confondus.

Tazsud

il semblerait selon les sondages que les motivations des plus jeunes à se rapprocher de plus matures sont diverses : assise financière et sociale, protection, expérience(s), exostisme, fantasme, ... alors qu'il y a quelques décennies on restait souvent dans le mythe du sugar daddy avec une grosse voiture, une grosse fortune et accessoirement une grosse b...

Viroushka - modifié par Virak le 07/01/2020 - 10:59:08

Rien de tout ça ne m'avait éfleuré l'esprit quand je m'étais engagé plus jeune dans une relation sincère avec une personne bien plus agée.

Les artifices de l'amour sont à définir pour ceux qui le vivent vraiment avec le coeur.

Je pense qu'on a sans doute vu des personnes émettre des soit disant hypothèses sur les couples qui existent.

C'est pas joli d'entendre tout ça dans son entourage, je peux l'assurer mais un forum c'est différent fort bénéfique même.

Bien que ca peut faire toujours parler les gens qui peuvent interpréter comme ils l'entendent

tant mieux pour eux de façonner et d'approcher les gens irl comme sur le virtuel.

Pendant ce temps-là d'autres prennent leur envol et regardent ce qui peut se dire sur Terre.

Pour ceux qui aiment lire c'est plutôt cool.

Membre Anonyme

Hé oh... Ne change pas de contexte.

Tu parlais bien de l'attirance, pas de vie de couple.

Ton point de vue de solidarité dans la famille oui, parce qu'il y a un lien amoureux.

quand ils ne sont pas en couple. Mais ils se profitent , ça s'appelle comment ce genre de relation d'après toi ? Pute et son client ?

D'ailleurs, l'habile ne fait pas de moine. Une bagnole n'est pas signe de richesse. Dès premier jour de l'achat,il pert la valeur. Une piscine non plus, qui rachète une maison avec piscine ? Bonjour les taxes.

Faut vraiment que tu sois plus claire dans ta tête.

Lindos - modifié par Lindos le 07/01/2020 - 13:55:32

Certe, mais...

La solidarité du couple semble être devenu un gros mot chez les gays, à fortiori dans les relations intergénérationnelles. Dans le contexte où l’état est en train de se désengager de la solidarité, où la famille sera de moins en moins l’état, où la tendance est aux solidarités entre vieux distinctes des solidarités entre jeunes.

Le désir et l’eau fraîche tout le monde y est favorable, mais isolément c’est rarement ce qui fait la longévité d’un couple, et donc sa solidarité.

Je sais bien que les hétéros suivent la même tendance quasiment copiée sur les gays, et encore les maris sont contraints par la justice de participer financièrement à l’éducation de leurs enfants. Mais la réalité est que le vrai mari des mères célibataires c’est actuellement l’état, et donc chacun d’entre nous. Et pour l’instant car dans une tendance lourde de désengagement de l’état, c’est-à-dire de chacun d’entre nous, parce que les classes moyennes sont harassées de charges (les riches n’ont pas envie de payer).

Il peut être utile de se souvenir que la langue française est pauvre par rapport à pas mal de langues étrangère, l’amour, avec un grand A, c’est assurément le désir, mais aussi l’attachement (ce qui semble acquis sur ce forum), et aussi la raison. Il faut être un pays riche ayant un état providence pour l’avoir oublié, très peu de pays sont dans cette situation.

Bref, sans nécessairement s’attacher à la voiture et la piscine, idée qui est évidemment une plaisanterie en forme de provocation (quoi que avec le réchauffement climatique...lol ^^), les outils juridiques existent pour que les couples gays soient aussi solidaires qu’une famille.

A fortiori les couples intergénérationnels, ou les jeunes et les seniors n’ont pas les mêmes vulnérabilités, et peuvent s’entraider efficacement. C’est sans rapport avec le fantasme des sugar daddy qui n’étaient pas très partageux, en tout cas pour ce que j’en sais c’est-à-dire pas grand-chose (ni sur la grosseur du truc ah ah).

Alors quand je lis des larmes et en substance, « senior cherche jeune ami sexe friend, chacun vivant sa vie de son coté», à part vendre les mouchoirs pour essuyer les yeux je ne vois pas trop d’issue. Un couple gagne à ne pas être uniquement de simples amis partageant un lit, et y gagnera de plus en plus dans le contexte économique à venir. Sans doute simple retour de balancier de ce qui a déjà existé, mais l’histoire est un autre débat. Ceci étant, si l’ubérisation parvenait à reconstruire la même valeur d’usage avec des appli 4,0 pourquoi pas, mais en l’état actuel du droit, et probablement à l’échelle d’une vie, le couple solidaire est ce qui fonctionne encore le mieux (y compris pour élever des enfants d’ailleurs). Et dans ce contexte les couples intergénérationnels ne sont pas les plus mal lotis.

.

En fait je parle toujours de la même chose, l'amour qui est désir, attachement et raison. La raison c'est aussi aimer le confort, ou la sécurité, ou en tout cas une différence qui devient complémentaire.

Membre Anonyme

Oh que non mon gars, arrêt de nier. tu ne parles que les jeunes sont plutôt attiré par la grosse cyclindree des vieux.

Tu places amour ce terme divin sur des simples êtres qui enquêtent d'une relation. C'est du bullshit. Ou es amour quand y a même pas une attirance ? attirance de l'argent et confort donnera-t-il amour ??? Qui n'aime pas le confort, et l'argent, mais on est tous en relation amoureuse ???

Kendany

C'est assez marrant ça. Je sait que le fait d'aimer des personnes d'âge mûre éxiste bien évidemment. Que ce soit chez les hétéros hommes ou femmes, et les autres orientations sexuelles. Pour diverse raisons. Car certains aiment la maturité, l'expérience de la vie, un côté un peu mentor ou protecteur etc.... que peuvent incarner les personnes d'âge mur. Bon il y aussi la stabilité, et la stabilité "financière" évidemment. Qui peut attirer les jeunes avides de confort ( En parlant de jeunes attirés par la cylindrée et l'argent de monsieur. Je pense que ce n'est plus la peine de remuer le couteau dans la plaie et de recommencer une troisième dispute à ce sujet. Les personnes concernées comprendront ) Mais je ne sait pas si c'est moi. Mais j'ai l'impression que c'est surtout répondu chez les jeunes homosexuels masculins. Je me trompe ?

Vraiment bien plus que les autres. Je me demande pourquoi. Ou alors ce n'est qu'une impression.

Zeugma

L’amour est le premier constitutif de la stabilité de toute la personne humaine en vue de son bonheur, mais avec autant de gradualités qu’il existe de relations entre deux personnes, puisque l’amour qui est purement qualitatif, pâtit de toutes les particularités de l’une et de l’autre personnes…

ainsi nous mêlons à l’amour des limites et des imperfections de nos caractères, de nos habitudes de vie, de nos idéaux etc…

C’est pourquoi aussi lors d’une relation amoureuse entre deux personnes d’ages très différents, la notion d’autonomie reste le point d’achoppement la plus répandue, elle l’est car ce qui permet l’autonomie d’un jeune et ce qu’elle est devenue à un âge plus mûr ne s’accorde qu’avec difficulté, cela provient justement des additifs à l’amour que nous y mêlons…

Reglisse - modifié par Reglisse le 11/01/2020 - 11:59:28

Traditionnellement, ce sont surtout les femmes qui cherchent le confort auprès d'un homme, jeune ou vieux, capable de subvenir à leurs besoins matériels et financiers. L'amour n'est pas toujours au rendez-vous. Certains hommes hétéros (même assez jeunes) trouvent gratifiant de "s'offrir" une jolie nana, qu'ils gardent tant qu'elle fait tout pour leur plaire.

Quelque soit le couple, la dépendance économique peut être problématique car celui qui possède l'argent a une puissance énorme et il peut en abuser à sa guise. Il est très difficile de quitter un conjoint dont on dépend…

Heureusement, une relation, avec ou sans différence d'âges, n'implique pas forcément des personnes désireuses de dominer ou de profiter de l'autre !


Sujets similaires
  1. Le petit monde merveilleux des névroses. ( Attrapez les tous !!! )
  2. La vie en colocation S.O.S
  3. Plus de nouvelles, ça vous énerve ?
  4. Compteur bekiss remis à zéro ?
  5. Ca devait arriver !
  6. Besoin d'aide pour une lettre de motivation
  7. betolérant sur tout sauf.....sur l'age ???
  8. Les ondes wi-fi
  9. Comment vivre pleinement son homosexualité en milieu rural ?
  10. Les petites erreures cognitives de la vie de tout les jours.
  11. Les cheveux longs ou courts....
  12. comment qualifieriez vous le suicide ?

  S'inscrire pour participer