Aide  Victime de parents toxiques, je dois à 30 ans, tout remettre en question. Ma sexualité ?

Artemis30 - Modification par Wiloooo le 14/02/2020 - 19:59:14

Bonsoir, On dira que je m'appelle Léa, pour l'instant désolée. J'ai 30 ans. Je me suis inscrite sur ce site, en espérant trouver une écoute, des avis, des conseils ? Il faut dire que mon histoire est plutôt compliquée. J'essaierai de la résumer au mieux. Je ne peux pas en parler à mon entourage et l'univers entier s'accorde à me faire comprendre qu'il faut que ça change et qu'il faut que je prenne des décisions. Cependant, rien est simple. Je dois d'abord commencer par le commencement. J'ai eu une enfance, puis une adolescence, plutôt chaotique.. à base de père toxicoman puis alcoolique, de violences, d'abus sexuelles, de fugues, de tentatives de suicides et... de manipulations de ma mère. Je viens "d'apprendre" qu'elle m'aurait manipuler toute ma vie, et je pense que je le savais au fond, mais je n'arrive pas à croire que j'ai pu me laisser, à ce point, diriger, comme une marionnette... Cliché ? Je ne sais pas.. Mais il faut croire que l'amour que j'ai pour mes parents dits "toxiques", m'ai assez aveuglé pour que je puisse maintenant remettre en question une bonne partie de mes décisions et de ma vie. Et je le ressentais, en moi, mais il fallait qu'on me le confirme. Et maintenant que je sais, il faut que je choisisse, c'est eux ou c'est moi. Victime d'abus très jeune, puis ado, je n'ai jamais été sûre de ce que je ressentais pour le sexe opposé. Ma première relation sexuelle, consentie et voulue, s'est faite avec une fille. Jusqu'à maintenant, je suis incapable de dire si c'est son rejet suite à ça qui m'a poussé à laisser tomber cette voie. Mais la vie a continué, avec son lot d'aléas. Et je ne suis jamais sortie avec une femme de ma vie. J'ai eu 3 expériences, mais toujours sexuelles. Je ne suis jamais resté plus de 3 ans avec un homme.. Je n'ai aimé aucun des hommes avec qui j'ai été. Je pense, maintenant, que je peux dire que je ne les comprend pas. Mais j'ai toujours cru que c'était normal.. Ou que c'est moi qui avait un problème. Enfin, en ce moment, je vis avec un homme, depuis 1 an et je n'y arrive plus... Et biensûr je ne suis pas dans la meilleure situation possible. Je ne sais pas quoi faire. J'espère trouver quelques réponses. Merci à celles qui liront jusqu'au bout.

Reglisse

Coucou Léa,

Tes traumatismes sont profonds. Te confies-tu à un(e) psychologue ?

En quoi tu "n'y arrives plus" avec ton compagnon actuel ?

Je n'ai pas vécu une enfance comme la tienne. Par contre, je connais les conséquences des violences psychologiques et sexuelles (mais j'étais adulte et ce n'était pas mes parents ! ).

Si tu veux te confier sur ton enfance et ton adolescence, tu peux t'adresser à l'OVEO ( https://www.oveo.org/ ).

Amicalement, Réglisse

SensetVie

Salut Léa 🙂 ,

Ce n'est pas évident quand on a ce passé-là (chacun le sien particulièrement, évidemment). On nage dans une incertitude quasi-constante et l'on va de question en question, la base étant la confiance en soi que naturellement l'on n'a pas. Il faut se la construire et vivre des choses qui réassurent, petit à petit, posent des repères. Pendant longtemps on se sent bancal et l'on cherche... Des réponses, des pistes d'explications, des directions à suivre. On n'a pas pu se reposer sur quelque chose de stable et de fiable alors on ère et on essaye d'avancer dans la vase. Il me semble, m'a semblé plus précisément. Car il y a une suite à tout ça, un moment où l'on arrive en terrain nouveau, reposant, là où les appuis deviennent solides et l'horizon plus grand, l'air léger.

Si je peux te donner un conseil, c'est de ne pas rester auprès de quelqu'un quand tu ne t'y sens plus à ta place, d'être attentive à tes ressentis. De ne pas te juger et de tout t'autoriser, surtout ta liberté. D'aller vers les autres au feeling car ils peuvent t'apporter et ils te donneront une partie des clefs par ce que tu partageras avec eux. D'oser le risque de l'incertitude même si tu n'es pas "dans la meilleure situation possible", en te faisant confiance pour y arriver. Ta voix intérieure peut te montrer la voie... Du moment que tu lâches prise pour te laisser sentir ce qui est bon pour toi.

Je ne sais pas si ces mots peuvent t'aider, n'hésite pas à indiquer ce que tu veux préciser ou les aspects qui t'interrogent particulièrement 😉

Émilie

Artemis30 - modifié par Artemis30 le 28/12/2019 - 00:04:37

Et Merci Reglisse.. Je t'ai répondu 2 fois mais les réponses ne s'affichent pas.. Je disais qu'effectivement, j'ai besoin d'un spécialiste, j'en ai déjà vu par le passé, mais je n'en ai pas actuellement, et je recherche vivement, j'ai besoin de démêler tout ça..


● en ligne
Plume

Bonsour Artemis30,

C'est "du lourd" ce que tu nous racontes là.. C'est déjà étonnant que tu tiennes debout et que tu puisses tenir ce genre de discours lucide et sensé sur ton histoire..

Concernant ton enfance, un enfant est par essence en situation de fragilité (affective) par rapport a ses parents donc cest plus qu'humain de t'etre laissée manipulée comme tu dis.. il serait insensé de culpabiliser pour cela..(!)

Ensuite une telle histoire influe forcément encore aujourdhui sur ta façon de t'écouter et de réagir aux attentes des autres.. On ne guérit pas de séquelles de ce genre, juste en le décidant.. Mais apprendre a s'écouter, a se respecter et a prendre soin de soi peut se faire a tout âge. Apprendre a dire non, a changer d'avis, a s'expliquer, a expérimenter... aussi.

Je te souhaite d'avoir plusieurs vies et d'en découvrir sans cesse une plus douce que la précédente.

Plume


● en ligne
Fiffi

Bonsoir Léa ,

en prenant conscience de certaines choses , tu es en effet à un moment ou il te faut prendre des décisions . Un spécialiste t' aiderais à démêler tous tes problèmes , à les classer par priorité afin de les affronter un par un .

Tu as eu un passé douloureux mais tu es jeune ; même si le chemin vers du meilleur est long est difficile , cela vaut la peine de le suivre .

Bon courage .

Artemis30 - modifié par Artemis30 le 28/12/2019 - 00:28:44

Plume, Fiffi, merci! J'espère en avoir le courage oui.. C'est si beau ce que vous m'écrivez, tous. Je me sens comprise. C'est troublant. Enfin, merci d'avoir prit le temps de me réponde. Avec, vos mots...

Tangerine - modifié par Tangerine le 28/12/2019 - 10:09:16

Bonjour Léa,

Ne te pose pas trop de questions pour l'instant sur ta sexualité, tu verras que les réponses viendront naturellement quand tu te seras un peu "réparée".

La priorité pour l'instant, c'est de prendre soin de toi. Un psy pourrait t'accompagner dans cette démarche, trouve celui qui te convient et... au boulot !

Pas à pas, identifier tes blessures, et définir petit à petit qui tu es et ce que tu veux, ce que tu aimes, ce que tu refuses. Avec patience et bienveillance envers toi-même.

Ce processus nécessite un environnement de vie le plus serein possible. Peut-être, si tu t'en sens capable, qu'il vaudrait mieux que tu quittes l'homme avec qui tu vis. Ça t'occupe inutilement l'esprit, te stresse aussi sans doute. Pourrais-tu t'installer seule, ou bien trouver une colocation si tu préfères vivre entourée ?

En tout cas plein d'encouragements, je suis certaine que tu as la force en toi pour réussir, ce premier pas que tu as fait en en parlant ici le montre ;)

Frango

Bonsoir Léa,

Tu as écrit : "Merci à celles qui liront jusqu'au bout". Mais bon, les forums étant ouverts à tous les membres de Beto, je m'incruste un peu...

Tout d'abord, tu as bien fait de t'inscrire sur ce site d'échange et de "rencontre" (dans le sens large du terme).

Tu as bien compris, qu'ici, on peut se soulager de ses maux les plus difficiles à vivre et aussi à écrire... Car, écrire, c'est déjà "accepter".

Il ya beaucoup de personnes qui ont vécu des traumatismes, chez nous. D'autres moins. Ce qui nous rassemble tous, c'est ce pouvoir de l'écoute et de la bienveillance dans la tolérance. Mais ça, tu le sais déjà...

Ce que tu as vécu a été très difficile à vivre et, sans avoir été à ta place, je peux comprendre qu'il y ait quelques troubles chez toi. Qui pourrait sortir indemne d'une telle situation ???

Effectivement, comme certaines personnes te l'ont dit plus haut, tu pourrais faire appel à un médecin specialiste. Mais, déjà, si tes relations avec les hommes ne sont pas stables, celà peut venir d'un manque de confiance envers tes partenaires, dû, sans doute au rejet que tu fais de ton père. Mais il peut aussi y avoir un manque de confiance en toi et une remise en cause des valeurs existentielles. Il faudrait que tu arrives à t'accepter telle que tu es et à t'aimer telle que tu es, pour te redonner confiance ne toi. Là, déjà, plus de la moitié du boulot serait fait... Tu vois ce que je veux dire ? Je crois que tu as cruellement manqué d'amour, lorsque tu étais petite et que, à présent, tu le recherches...

Je t'embrasse Frango.

Membre Anonyme

En effet il serait faux de croire que pour se réparer , il faille - obligatoirement - passer par un psy .

C'est parfois nécessaire , utile , en aucun cas une obligation .

Certains ont suffisamment de ressource en eux pour rebondir d'eux-mêmes - à force de lucidité .

(ils deviennent alors un appui/un soutien dans une démarche déjà bien entamée)

"Ne peut s'aider que celui qui le veut"

(pas grâce au ciel , c'est certain - proverbe anonyme)^^

Quand on ne se sent plus bien dans une situation depuis trop longtemps , il faut savoir s'en défaire .

C'est tout con , très basique .

L'habitude rend insurmontable ce qui est pourtant devenue une évidence .

(à force de ne pas vouloir voir , on devient aveugle - ou borgne)

Mimosa

Bonjour Artemis.

En effet, ce n´est pas etonnant que tu aies du mal a cerner exactement tes desirs et tes attentes d'adulte. Tu as surement ete soumise a une education qui ne te permet pas de voir clair en toi.

Dans le meme temps, tu t´appuies sur un homme malgré toi, parceque c´est plus facile lorsque l´on est un peu fragile.

Dis-toi que tu fais ce que tu peux. Si vraiment tu subis cet homme, ça ne peut pas te rendre heureuse. Si ça t´apporte un peu de securité pour faire face, c´est un moindre mal. Le probleme, c´est que tant qu´on est en couple, on rencontre rarement quelqu'un d´autre, Et le temps passe sans que l´on s´épanouisse reelement . Fais du mieux que tu peux. Peu de gens ont la chance d´avoir choisit entierement ce qu´ils vivent.

Tazsud

Je pense qu'il est normal que tu te sentes perdue au regard de ton vécu. Essaie aussi de te recentrer sur toi (ce n'est pas t'isoler) : qui tu es, que ressens-tu, ...


Sujets similaires
  1. Pourquoi les filles attends toujours que soit l'autre à écrire ?
  2. Age de votre premier émoi amoureux.
  3. Les hommes en lingerie féminine, sexy?
  4. Le coming out : comment l'annoncer à sa famille !
  5. Discrétion et vie infernale
  6. Amour et non réciprocité, comment s'en débarrasser?
  7. Trouver l’amour quand on est trans (ftm)
  8. Quand on aime un peu, beaucoup, passionément, à la folie, pas du tout
  9. Avoir des excès de colère, je ne me reconnais plus
  10. Une grande solitude qui me pèse
  11. Est ce que je 'l'intéresse ?
  12. Les transsexuels ftm et les femmes

  S'inscrire pour participer