Quelle est votre relation avec votre père depuis votre coming out?

Publicité
photo de l'auteur Hugotheo
Hugotheo
Homme de 33 ans

Bonsoir je me pose énormément de question en ce moment le mariage approche et entre peur et excitation je me retourne la tête pour un rien.

Quelle est votre relation avec vos père depuis votre coming out, moi il a extrêmement mal pris la nouvelle il la toujours considéré ma sexualité comme une honte, il ne ma presque pas adressé la parole durant plusieurs années sauf pour des blagues de merde du style "comme vas ma fille" ou bien de "femme a barbe" ou encore "la flicette " même si j'ai toujours sus remettre en place les personne avec des propos homophobes avec lui j'en est toujours été incapable je ne sait pas trop pourquoi une forme de respect, de peur et je m'en voulais de le décevoir.

Avec le temps il c'est calmé mais nous n'avons jamais retrouvé la moindre complicité, ni même le moindre sujet de conversation, que j'allais chez mes parents je discutait exclusivement avec me mère même si il restait avec nous.

Mon copain c'est le premier mec que mes parents on rencontré ça se passe relativement bien, et mon père a aimé l'idée qu'il porte notre nom après le mariage.

Une fois l'homme de ma vie rencontré la demande en mariage faite il y a peux j'ai voulu me marier rapidement dans moin de 15 jours petit mariage simple de 32 invités mairie et restaurant, j'ai voulu me marier rapidement car mon père est en fasse terminale d'un cancer, je ne veux pas qu'il soit la pour mon mariage pour partager notre bonheur mais plus comme une revanche lui prouver que oui je suis gay et que j'épouse un homme et je veux qu'il soit la pour le voir avant qu'il nous quitte.

J'ai honte c'est mon père je m'en veux de vouloir me vanger d'une certaine façon de c'est propos homophobe durant toutes c'est années, mais j'ai besoin de lui montrer que deux homme peuvent s'aimer d'amour lui prouver que ça haine n'a eu aucun effet sur moi, mais c'est mon père et je culpabilise de penser ça a la fin de ça vie.

Je n'est pas fait ma demande en mariage à mon homme par vengeance pour mon père je l'aime vraiment et je veut passer ma vie avec lui c'est uniquement que j'ai voulu faire ça vite pour que mon père soit encore là et assiste à notre mariage, mon copain lui a perdu son père jeune et trouve ça bien qu'il y est au moin un de nos deux pères présents à notre mariage et comprend mon sentie revanche.



Rencontre gay   >   Rencontre gay Paris

Date de publication : 03/12/2019 à 01:00
#318511
photo de l'auteur Minos
Minos
Homme de 22 ans

Hello Hugotheo, très touchante ton histoire,

Je suis navré que ton père est eu cette réaction...

Personnelement quand j'ai du le dire à mon père je lui ai dit 2 minutes littéralement avant qu'il parte en réunion et que j'aille chez ma mère pour une semaine (garde alternée) et au final il m'a enlacé et m'a remercier d'avoir assez confianc en lui pour lui en parler. Il a très bien réagit, me pose des tas de questions sur le milieu LGBT+ et s'intérresse vraiment. Il accepte et fait beaucoup de blague dessus. (ce que j'apprécie).

(pour répondre à ta quesiton de comment ça s'est passé)

Pour revenir à toi, plus que vengeance je pense que tu veux simplement partager tes valeurs avec lui. Lui montrer comme on voudrait pouvoir montrer la pureté des sentiments que peut avoir une personne de tous genres et toutes sexualités envers son âme soeur.

Navré que l'état de ton père ne facilite pas la situation, mais si tu peux lui montrer et changer ton point de vu...

J'espère que ça s'arrangera pour toi.


 2 votes #318512
photo de l'auteur steph41190
Steph41190
Homme de 44 ans

Salut à tous!

Pour moi c'est pas compliqué mon père est DCD (cancer aussi) quand j'ai eut 18ans...mais je pense qu'il ne l'aurait clairement pas accepté, car il avait été élevé lui même dans un milieu plutôt "grenouille de bénitier" ou l'on inculque "la bonne parole"... puis c'était dans les années 50 c'était totalement différent d'aujourd'hui! Une fois que l'ont est "formaté" c'est difficile d'accepter quelque chose, alors que l'on vous dit "que c'est pas bien et que l'ont ira en enfer!"

En tout cas bon mariage à vous deux Hugotheo!

Cordialement,

Stéphane


 0 vote #318514
photo de l'auteur nitromentis
Nitromentis
Homme de 25 ans

Personnellement, mon coming out était plus du fait que je suis un homme que sur ma sexualité, malgré le fait que je suis gay

Quand j'ai fait mon premier coming out à mes parents, j'arrivais pas à m'exprimer et mes parents ne m'avaient pas compris, ils ont pensé que c'était un caprice

Une fois mon deuxième coming out fait (grâce au soutient d'une de mes cousines) mon père a essayé de mieux me comprendre, on a eu une longue conversation, il est très ouvert à tout ce qui est LGBT+ mais ça l'a beaucoup freiné parce que je suis son enfant

Il a pensé que j'allais aimer les filles parce que je suis un mec, je lui ai dit clairement "je ne suis pas attiré par les filles, mon genre n'a rien à voir avec ma sexualité" et il l'a compris, par contre ma mère elle ne veut pas en entendre parler

Mais mon père est fier de moi, et c'est le principal pour moi

En ce qui concerne ton cas, laisse le temps faire malheureusement, même si ton père est en phase terminale, peut-être qu'au fond de lui il veut que tu sois heureux ? Mais oui, concentre toi sur ton mariage, sinon tu vas pas apprécier "le plus beau jour de ta vie", amuse toi, penses pas aux mauvaises choses, sois heureux


 0 vote #318518
photo de l'auteur Ovniscient
Ovniscient
Homme de 23 ans
- modifié par Ovniscient le 03/12/2019 - 11:09:57

Mon père n'a jamais eu la moindre réaction concernant mon homosexualité. Et j'ai remarqué qu'il l'oublie certains jours.

On a jamais vraiment parlé de tout ça mais avant il me demandait tout le temps: "alors? Avec les fillles?" et maintenant il me demande: "alors? et tes amours?".

Enfin bref, dans mon cas, je pense que mon orientation n'a engendré casiment aucun changement dans ma relation père-fils. Ni même avec les autres membres de ma famille d'ailleurs.


 0 vote #318519
photo de l'auteur Cabby
Cabby
Femme de 54 ans

Mon père n'était pas chaud au début, c'est ma mère qui l'a convaincu (ils étaient divorcés mais se voyaient souvent) qu'il devait accepter sinon il ne me verrait plus. Bon moi c'était un peu spécial, j'avais presque 40 ans et 3 enfants.

Nous n'avons jamais été très proches, il était gendarme, partait souvent pour de longues périodes quand j'étais enfant, en plus scorpion tous les 2 (28 ans et 4 heures d'écart qui dit mieux) ça clashait pas mal !

Mon père avait Parkinson, on ne se voyait pas trop souvent mais à chaque fois je le voyais amaigri et vieilli. Quand j'ai su qu'il faisait des AVC à répétition j'ai senti que la fin était proche et je me suis arrangée pour aller le voir juste après les fêtes. Malheureusement, il est mort le 21 décembre (funérarium le 24 décembre).

C'était il y a 9 ans, mais j'ai cette douleur en moi qui ne me quitte pas depuis, la douleur de ne pas pu lui avoir dit que je l'aimais au moins une fois dans ma vie.

Récemment, ma compagne avec laquelle il s'entendait très bien, ma raconter qu'une fois il lui avait dit que j'étais la seule de ses enfants (j'ai 3 frères aînés) à ne jamais lui avoir rien demandé (en argent) que je m'étais toujours débrouillée seule et qu'il en était fier ! J'aurais aimé qu'il me le dise à moi !

Tout ça pour dire que quelque soit les embrouilles que tu as pu avoir avec ton père, si tu l'aimes dit lui. Accepte qu'il ne soit pas parfait, personne ne l'est ! Et même si tu as un sentiment de vengeance, ce n'est pas si grave parce que tu sais que ce qu'il a dit c'est plus par peur et par méconnaissance.

Tu vas commencer une nouvelle vie, une belle vie j'espère, ne laisse pas un "détail" y apporter une ombre parce qu'elle sera indélébile !

Je te souhaite beaucoup de bonheur.


 0 vote #318523
photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 37 ans

"j'ai voulu me marier rapidement car mon père est en fasse terminale d'un cancer, je ne veux pas qu'il soit la pour mon mariage pour partager notre bonheur mais plus comme une revanche lui prouver que oui je suis gay et que j'épouse un homme et je veux qu'il soit la pour le voir avant qu'il nous quitte." "Je n'est pas fait ma demande en mariage à mon homme par vengeance pour mon père je l'aime vraiment et je veut passer ma vie avec lui c'est uniquement que j'ai voulu faire ça vite pour que mon père soit encore là et assiste à notre mariage, mon copain lui a perdu son père jeune et trouve ça bien qu'il y est au moin un de nos deux pères présents à notre mariage et comprend mon sentie revanche."

A chaque topic tu montes la barre un peu plus haute, ici franchement plus haute, et encore j'avais raté celui de l'aventure du policier gay. Voilà pour la forme.

Sur le fond, il est recommandé d'avoir une relation apaisée avec un parent que l'on sait condamné. Par gratitude, respect et humanité, mais aussi pour soi, car les regrets qui ne sont plus réparables rongent pendant des années. A mon avis qu'il assiste ou pas à ton mariage, autrement dit qu'il soit là pour toi, ne serait plus vraiment la question, il a certainement déjà beaucoup donné. Mais plutôt que tu sois là pour lui le temps qu'il lui reste à vivre. C'est une obligation morale des enfants que les parents ont élevé, nourris logé, et soignés lorsqu'ils étaient malades. Et meme s'ils ont parfois failli, on est pas obligé de reproduire ce que l'on a regretté. Bon après s'il avait la force et l'envie de venir à ton mariage, il ne faudrait évidemment pas lui refuser ce plaisir.

Noter qu'en France il existe une possibilité de demander à son employeur et la CPAM un congé d'accompagnement d'un parent en fin de vie (style mi temps, se renseigner)


 0 vote #318524
photo de l'auteur Kendany
Kendany
Homme de 24 ans

Pour ma part mon pére pervers narcissique est mort d'un cancer aussi .( Décidement cette maladie semble être à la mode )

Je ne lui ai pas fait de CO mais hélas il l'a deviné. Et évidémment comme c'est dans sa nature d'appuyer là ou ca fait mal. Il c'est bien sur empresser de s'engouffrer dans cette faille. A travers dés tas de sous entendus et "blagues" à caractéres homophobes. Et ca allait même jusqu'a l'insulte des fois. J'ai d'abord fait mon CO à ma mére qui la comme je m'y attendait trés bien pris. Même si elle était trés étonnée. Tout comme mon frére et ma soeur. Du coup quand elle l'a apprise elle m'a fait promettre de ne surtout pas le dire à mon pére. Mais bon ca ne servait à rien il l'avait déjà deviné de toute facon.


 0 vote #318528
photo de l'auteur nitromentis
Nitromentis
Homme de 25 ans

Vu les témoignages, les homophobes meurent de cancer :/

(ça pourrait un bon retournement de situation)


 1 vote #318529
photo de l'auteur Kendany
Kendany
Homme de 24 ans
- modifié par Kendany le 03/12/2019 - 12:33:09

Citation de nitromentis #318529

Oui. Enfin bon aprés. si ca pouvait juste pas être nos darons ☺️


 1 vote #318530
photo de l'auteur Nina82
Nina82
Non binaire de 24 ans

Moi mon père s'en fout complètement du fait que je sois lesbienne, ou non-binaire, au handicapé.e, ou chomeuxe.... Ou celib, ou en couple

En fait mon paternel n'est qu'un géniteur, qui n'a jamais voulu assumer le fait d'être père ; il l'était sans y être.


 0 vote #318532
photo de l'auteur nitromentis
Nitromentis
Homme de 25 ans

Il assume pas son rôle de père ? Il avait qu'à mettre la capote, problème réglé

M'enfin, autant qu'il s'en foute plutôt qu'il te mettes à la rue parce que t'es lesbienne, etc


 0 vote #318533
photo de l'auteur mimoza
Mimoza
Homme de 47 ans

Interressant de voir la diversité des cas.

Pour toi hugo, et comme l'a souligné Lindos, il est plus important que tu sois là pour son départ plutot qu'il soit encore là pour ton mariage. Je pense qu'il te diras une belle phrase avant de partir, qui comptera pour toi.

Pour ma part, j'ai décidé de ne plus voir mon paternel. Il me faisait peur de toute façon. Ne pouvant encaisser son homophobie, j'ai cessé de le cotoyer et nous changeons de trottoir l'un et l'autre lorsque nous nous apercevons en ville. Je le lui aurais dit si j'avais vécu avec un homme, mais comme il ne s'agissait que de sexualité, j'ai toujours eu la pudeur de penser que ça ne le concernait pas. Quelle a finalement été son influence dans ma sexualité ? Grande question à laquelle je n'ai pas la réponse.


 0 vote #318534
photo privée de l'auteur redmood
Redmood
Homme de 27 ans

J’ai fais mon CO auprès de mes soeurs, avec qui rien a changé. Mais pas auprès de mes parents. Mais, j’ai remarqué qu’avant, mon père me demandait parfois à propos d’une éventuelle fille. Ça fais un long, très long moment, que je n’ai plus aucune questions, ni remarques par rapport à ça. Est-ce qu’il s’est lassé, en voyant que ça piétinait dans la semoule ? Est-ce qu’il a deviné ? Est-ce qu’il se doute de quelque chose ? Je n’en sais rien du tout. En tout cas, s’il se doute de quelque chose, je note que la seule variable qui a changée (au moins pour le moment), c’est les questions récurrentes du genre "Bon, alors, elle s’appelle comment ?".

D’après ma grande soeur, ma mère aurait de très sérieux doutes, mais ma mère m’en as jamais parlé directement. Si c’est bien le cas, je serais très étonné qu’elle en ai pas parlé avec mon père. Ceci explique peut-être cela XD

Voilà, affaire en cours donc ^^


 0 vote #318539
Meilleure réponse

photo de l'auteur w0nderwOOman
W0nderwOOman
Femme de 40 ans

Touchant témoignage Hugotheo. Au risque de me tromper, je ne crois pas que tu veuilles réellement te "venger" bien que je comprenne ton ressenti.

mais j'ai besoin de lui montrer que deux homme peuvent s'aimer d'amour lui prouver que ça haine n'a eu aucun effet sur moi, mais c'est mon père et je culpabilise de penser ça a la fin de ça vie.

Plus que de lui prouver ce qui est vrai ou faux, au sujet de l'amour entre 2 hommes, j'ai l'impression que tu aurais plus envie de lui dire - si ce n'est pas déjà fait - que son comportement et ses mots pendant toutes ces années, t'ont fait mal, parce que toi tu l'aimes. Quand on aime une personne, on ne dit pas des choses qui lui font mal et on ne cherche pas à l'humilier.

Alors, tu n'as pas à culpabiliser, car ta réaction est un signe évident que tu aimes ton père malgré tout. J'espère que tu auras l'occasion lui dire ce que tu as sur le coeur.

Mon père est mort, il y a très longtemps. Ne pratiquant pas le spiritisme, je n'ai donc aucune relation avec lui... (et ce n'est pas plus mal : c'était un ouf)

Bon courage


 4 votes #318544
photo de l'auteur Frango
Frango
Homme de 56 ans

Bonsoir Hugotheo,

Je comprends tout à fait que ton père ait pu avoir cette forme de réaction. Mais il ne faut pas lui en vouloir. Surtout pas !

Dis-toi bien que ton père t'aime certainement plus que tout et que, à ce titre, il désire le meilleur pour toi. Et, pour lui qui est hétéro, ayant vécu la majeure partie de sa vie à une époque où l'homosexualité était considérée comme une déchéance, ça a dû être difficile à admettre...

Pour ta mère, c'est très différent, inconsciemment elle peut même se dire qu'elle sera la seule femme de ta vie. Simple réminiscence du complexe d'oedipe. Et puis, il y a aussi la question des tempéraments qui peuvent mieux s'accorder... Bref.

Mais revenons à ton père, puisque c'est plutôt lui qui te pose problème. Ou, plutôt, qui te pose "question". Car, entre vous, le dialogue semble difficile. C'est ce que j'ai vécu avec le mien. A présent qu'il a rejoint le pays de ses pères, j'espère qu'il me comprend mieux. Tu ne dois pas rester bloqué sur l'idée qu'il est "contre". Bien sûr, tu ne vas pas te dire qu'il est "pour". Mais, à partir d'aujourd'hui, dis-toi qu'il est "avec". Tu comprends ? Tu es sans doute habitué à avoir fait "sans" lui. Faire des choix, prendre des décisions qu'il aurait désavoués. Alors, tout ça, tu l'as fait "sans" lui, le mettant dans un coin de ton coeur. Mais maintenant, arrivé au moment ou il va partir de se monde, il va falloir que tu apprennes à faire "avec" lui. C'est le plus grand témoignage d'Amour que tu puisses lui faire. Et crois-moi, tu en seras heureux et fier toute ta vie ! Ce mariage, il sera "avec toi et tu seras "avec" lui.

La haine et la rancoeur, laisse-les à tes détracteurs... Continue ton chemin dans la lumière. Il n'y a qu'à ce prix que tu trouveras un bonheur durable.

Bisous, Frango.


 0 vote #318555
photo de l'auteur Kaeli
Kaeli
Femme de 32 ans

Hello,

Sur le principe d'acceptation ou non,

Et bien on ne peut pas plaire à tous le monde... C'est ce que je répète constamment à ma fille... Dans ton cas c'est ta sexualité qui n'est pas bien passé, pour d'autres les motifs peuvent être diverses comme des choix professionnels... Nos parents idealisent parfois nos vies avant même notre naissance... Et lorsque nous ne prenons pas le chemin qu'ils s'étaient imaginé pour nous, on vit parfois de lourdes réactions... Rejets, desintérêts, désavouer etc...

Pour ma part c'est plutôt vie professionnelle qui ne convient pas à mon père... Il est pas non plus en bonne santé... Mais très honnêtement j'ai été plus en paix avec la situation en prenant du recul avec lui... On se voit 1 fois ou 2 par an en se croisant chez mamie ;-) il va partir certe mais je me dis que ce n'est pas parce qu'une personne part qu'on doit changer quoique ce soit, je vis pour moi et pas pour lui, je lui en ai longtemps voulu comme toi pour les mêmes raisons de vannes etc... depuis mon enfance, et j'ai tout fait pour l'impressionné ou retrouver grâce à ses yeux car nos parents sont un peu nos héros dans notre tête... Et puis j'ai accepté que ce n'était qu'un homme, et un homme imparfait, mais aussi que je n'avais en réalité pas besoin de lui ou de sa bénédiction pour quoi que ce soit dans ma vie, et que nourrir des sentiments de vengeance et regrets m'intoxiquaient, alors j'ai tout bonnement cesser de voir en lui plus qu'un être humain.

Mari toi, pour toi, et ton homme, n'oublie pas que le mariage est un moment important pour vous et seulement pour vous, car tu vas y construire des souvenirs inoubliables et il ne faudrait pas les entaché avec des sentiments toxiques de vengeance...

N'attend pas de ton mariage des mots de regrets de la part de ton père, peut être qu'il finira par en avoir, peut-être jamais... Essaie plutôt d'être en paix avec tout ça, ne penser qu'au bonheur à venir avec ton homme et pour ton père accompagne si tu le souhaites dans ces derniers moments et si cela peut te soulager dis lui ce que tu as sur le cœur avant le dernier soupir mais laisse derrière toi ce qui ne te rend pas heureux.

;-)


 2 votes #318556
photo de l'auteur Sijose
Sijose
Homme de 51 ans
- modifié par Sijose le 04/12/2019 - 14:10:16

Bonsoir,

je devais avoir 25 ans quand mon père l'a appris par une personne de la famille à qui je m'étais confié.

Je ne vivais plus chez mes parents et mon père est venu chez moi pour me tabasser, m'insulter et est reparti en larmes tellement il avait honte de moi... Je vous rassure, ce jour là il n'a pas réussi à me cogner, j'avais attrapé un vase sur la table de salle à manger qui nous séparait avec l'intention de le lui fracasser sur la gu....

Je n'étais pas un dur à cuir, mais c'était la première fois que je ne lui ai pas permis de me frapper.

Je n'avais pas le choix et je n'ai pas réfléchi tellement il était violent par moment...

On ne c'est plus vu pendant plusieurs années, 7-8 ans plus tard, j'ai rencontré ma femme, revu mon père et nous n'avons plus jamais reparlé de tous ça .

Par contre , je suis resté distant avec lui quand on se voyait et jusqu'à la fin de sa vie.

Je sais qu'il se plaignait à mon frère de mon attitude et me trouvait limite prétentieux.


 0 vote #318560
photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 37 ans

Citation de nitromentis #318529

Malheureusement les cancers ne reconnaissent pas les homophobes, même les cancérologues peuvent mourir d'un cancer...

Dans les conditions actuelles, qui pourraient évoluer en mieux comme en pire, environ une personne sur deux devrait développer un cancer au cours de sa vie, mais en France la moitier seront en rémission après 5 ans et 40 pour cent seront guéris. C'est en grande partie une conséquence de l'allongement de la durée de vie, mais pas que. La (triste) réalité c'est qu'on est pas encore capables de les prévenir efficacement, ni de toujours savoir les soigner de façon élégante. Cela pourra évoluer dans le bon sens, mais le soucis c'est que pendant ce temps leur nombre augmente.

Pour en revenir au sujet, les gens se pourrissent inutilement la vie avec des principes anachroniques, style homophobes, qui risquent de les couper de leurs proches, alors qu'ils finissent un jour ou l'autre par se faire rattrapper par de vrais drames pour lesquels ils auraient bien besoin de l'appui ces proches, ne serait-ce que la vieillesse et la mort.


 0 vote #318562
photo de l'auteur Hugotheo
Hugotheo
Homme de 33 ans

Merci pour vos messages.

Le plus difficile dans ma vie a été cette cassure avec mon père a cause de ma nature, j'avais toujours été proche de lui, le fils parfait, j'aai j'ai toujours été sportif il m'accompagnait toujours au sport' ont regardait les matchs ensemble, on fessait du vélo ensemble on allait à la pêche, je aussi devenu adulte on partageait toujours c'est activité, j'étais policier une fierté pour lui, et BOOM un jour le fils idéal est gay et la tous est fini et je ne suis plus rien pour lui durant des années.


 0 vote #318566
photo privée de l'auteur gael3592
Gael3592
Homme de 35 ans

Citation de Lindos #318562

Pour en revenir au sujet, les gens se pourrissent inutilement la vie avec des principes anachroniques, style homophobes, qui risquent de les couper de leurs proches, alors qu'ils finissent un jour ou l'autre par se faire rattrapper par de vrais drames pour lesquels ils auraient bien besoin de l'appui ces proches, ne serait-ce que la vieillesse et la mort.

Depuis quand Lindos devient aussi humaine ?


 0 vote #318581
photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 37 ans
- modifié par Lindos le 04/12/2019 - 10:06:27

Citation de gael3592 #318581

Je n’ai jamais évolué sur le respect et l’entraide mutuelle des parents et enfants. C’est humain parce que la biologie utilise l’attachement et les émotions comme moyen, mais c’est aussi humain parce que la survie du groupe et de chacun de ses membres dépend de cet objectif.

Là je rappelais que vieillir en bonne entente avec ses enfants est impératif à bien vieillir, même si les enfants ont déçu l’avenir radieux qu’on attendait d’eux, et même si on y avait consacré toute son énergie. Mais le principe reste le même lorsqu’on conseille d’être délicat dans un CO aux parents, de se souvenir qu’ils existent lorsqu’on a pris son indépendance, et surtout de se préoccuper de leur vieillesse comme ils se sont préoccupés de notre jeunesse (toute ressemblance avec l’actualité ne serait que pure coïncidence ^^)

Ceci étant j’ai conscience des contraintes pratiques et de la culpabilité inutile qu’elles entraînent, des difficultés à anticiper la maturité (à comprendre l’âge adulte lorsqu’on est ado, à comprendre la vieillesse lorsqu’on est adulte), du poids des traditions devenues trop contraignantes, et à contrario de la progression de l’individualisme.

Tout en ne comprenant carrément plus certaines situations décrites comme françaises, on se croirait dans une fiction ou roman de Zola.


 1 vote #318586
photo privée de l'auteur gael3592
Gael3592
Homme de 35 ans

Citation de Lindos #318586

Peux tu stp retranscrire, en listant des points 1 2 3... Je ne comprends pas trop ce que tu voulais dire.


 0 vote #318592
photo privée de l'auteur Kheops
Kheops
Femme de 31 ans

Woow que d histoires , ça me touche tellement !

Merci pour vos témoignages!

Quant à toi Hugo, j'imagine ce que tu peux ressentir ! Mais voilà ça été dit , fais ta vie pour toi !

J'pense que ton père t'aime, seulement et peut-être qu il a la dent dure .. Et que ça situation peut certainement compliquer son raisonnement . Ma mère est malade aussi , et j'ai constaté qu'elle s'était fermée à la vie . Ce qui pouvait parfois, dans des discutions importantes , mettre fin aux dialogues.

Nous avons qu'une vie , on vie avec beaucoup de remords de ne pas être comme ils auraient voulu qu'on soit ... Mais c'est pas nouveau tout ça, vivez vos vies malgré ses aleas... parfois il n'y a que Ca.

Pour ma part , outing trans .. ça été une grosse bombe pour ma famille car je refoulais ce que je ressentais depuis l 'enfance .. Sauf que bah ça nous rattrape hein !

Ma mère était plus dans la culpabilité, a se demander pourquoi , ou qu est ce qu elle avait pu mal faire ... mais sans jamais me rejeter.

Et mon père, alala .... j j'appréhendais pour mon père. Un jour bien decidee de lui en parler... on était au restau ensemble ... a savoir que depuis mon enfance j'étais plutôt distante de lui et lui de nous ( 4 enfants).

Et donc bah pour marquer ce moment , on était dans un vieu flunch , et j'ai commencé à le travailler pour aborder le secret de ma vie .

Et la contre toute attente ... il m'a coupé et il m'a simplement dit " ne t'inquiète pas, je sais pour toi "

j'etais vraiment sur le cul ... il l a très bien accepté et mes parents , même si je refusais de leur imposer quoi que ca soit; m'ont beaucoup soutenu et accompagné.

Et ce qui est dingue , c'est qu apres le coming out passe , la transition achevée .. mes rapports avec lui sont beaucoup plus simple , il me fait tout le temps des câlins et est fier de me présenter a son entourage ( parents divorcés hein ) Au final , ça nous a tous rapprocher.

Enfin voilà, je dis pas que ca ete facile , ça dépends de tellement de contextes . Mes parents ont toujours été grave altruistes, a donner de l amour à fond ( ils étaient tout deux infirmiers psychiatriques) .

La base des choses , cest la communication .

Pour en revenir a toi Hugo , peut-être ca risque d etre dure .. que ça peut faire mal ... Mais parfois dire ce qu'on a vraiment sur le cœur sans accabler de reproches... peut faire du bien .

Je comprends ton sentiment de vengeance , du mal qu'il peut te faire avec ses réflexions...

Mais voilà, peut-être devrais tu être plus fort et passer au-delà de son déni.

Repondre a l ignorance par l ignorance ne fait que creuser l'écart encore plus .

Certainement que tu y gagnerais plus a l inviter quand meme , pour lui montrer que peut importe ce qu'il en pense ... tu sais ce que tu es , ce que tu veux ... et ça dans le fond c'est peu etre ce que nos vieux recherchent le plus .

Car on sait jamais aussi , après coup , après je ne connais pas toute ton histoire hein , mais est il possible que par la suite de tout ces événements... tu puisses t'en vouloir d'avoir privé, ou au moin donné l'occasion à ton père d'être la pour ce grand jour ?

Soyez fort ,

je vous embrasse .

Gros bisous a vous .


 1 vote #318595
photo de l'auteur Hugotheo
Hugotheo
Homme de 33 ans

Bonjour non mon père est invité et il sera là et il participe financierement, on se mari dans leur village car vu l'état de santé de mon père c'est plus facile qu'il soit sur place, et un mariage dans un petit village de province est infiniment plus facile à organiser et beaucoup beaucoup moin cher.

Dans une semaine je serais marié, et ça me rend vraiment heureux même si je sait que ça ne nous rendras pas plus amoureux mais le côté symbolique et officiel me fait plaisir je suis tellement fier d'être avec mon homme il est tellement parfait que je me trouve incroyablement chanceux de l'avoir rencontré, tous est tellement simple naturel une véritable symbiose je n'imaginais pas un jour recevoir et offrir autant d'amour


 0 vote #319042
photo de l'auteur fiffi
Fiffi
Non binaire de 51 ans

bonjour Hugothéo ,

bon rétablissement pour ton père et tous mes voeux de bonheurs .


 0 vote #319043

Publicité

Publicité


  




Publicité


Publicité