Les violence sur les femmes : 100ème féminicide.

Actualités LGBTi+ - Créé le - 50 Participations

Les violence sur les femmes : 100ème féminicide.

Ce sujet est une actualité

Les violence sur les femmes : 100ème féminicide.
AFP

Samedi, le corps d'une jeune femme de 21 ans a été retrouvé, sans vie, sous un tas d'ordures à Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes). Le principal suspect est son petit ami, né en 1993, qui a été arrêté et placé en garde à vue dimanche dans les locaux de la Sûreté départementale, à Nice. Voici les principaux éléments connus de cette affaire.

Des témoins ont entendu une dispute dans la nuit

Dans Nice Matin ce dimanche, un jeune homme de 19 ans, un voisin, assure avoir été témoin de l'agression meurtrière. Il affirme avoir d'abord surpris une dispute du couple aux alentours de 1h15 dans la nuit de vendredi à samedi. Il assure avoir tenté de raisonner l'homme, mais que ce dernier a menacé de le "planter".

Viennent ensuite des coups, très violents, auxquels le jeune homme de 19 ans dit avoir en partie assisté. Selon le témoin, il lui a "cogné la tête contre une voiture, puis contre un mur", l'a "piétinée (...) Il l’a fracassée. Elle ne bougeait plus et il s’acharnait."

Des voisins affirment avoir appelé la police

Sur France Bleu Azur, une femme du quartier, qui a aussi assisté à une partie de la dispute, raconte avoir appelé à deux reprises la police, et déplore le temps d'intervention trop long des forces de l'ordre.

"J'étais en contact avec la police, je leur expliquais tout en leur disant 'Mais là c'est fini ! Mais vous êtes où ? Je la vois plus, elle est morte cette petite, elle est morte !' ", raconte-t-elle.

Un autre voisin, Adrien, 31 ans, raconte à Nice-Matin avoir entendu des cris dans la nuit de vendredi à samedi, et "un énorme bruit", ce qui le pousse à aller voir dehors. Il entend alors un un voisin lancer: "T’as pas honte de taper une meuf ?". Après avoir appelé la police et constaté qu'elle était sur place, il est retourné se coucher.

Mais quand les policiers sont arrivés sur les lieux, le quartier était redevenu calme. D'après Nice-Matin, deux patrouilles de la police municipale et de la brigade anticriminalité se sont bien déplacées, mais n'ont rien décelé d'anormal dans le quartier, n'ont pas retrouvé de trace de la victime.

Le corps a été retrouvé sur un parking

Le cadavre de la jeune femme, dissimulé sous un tas d'ordures composé de branchages et d'une couette, a été découvert samedi midi sur un parking situé près de la voie ferrée de cette commune proche de Nice. Un riverain, depuis sa résidence, avait aperçu un pied qui en dépassait et prévenu les pompiers.

L'identification de la victime a été compliqué par les coups portés à son visage qui la rendaient "méconnaissable". Son père avait signalé sa disparition.

Le petit ami a été interpellé dimanche

L'interpellation a eu lieu en partie grâce à l'exploitation des images de vidéosurveillance, grâce auxquelles les enquêteurs sont remontés jusqu'au domicile du petit ami. "L'individu interpellé semble correspondre aux images des caméras de vidéo-surveillance de la ville sur lesquelles on le voit se disputer avec la victime", affirme le parquet de Grasse.

Divers témoignages désignent également le petit ami comme le suspect. Des témoins ont raconté avoir entendu la victime dire à son agresseur, lors de la dispute, "Je te quitte".

Des associations assurent qu'il s'agit du "100e féminicide" de l'année

A la suite de ce drame, une centaine de militantes du collectif #NousToutes se sont rassemblées dimanche soir place du Trocadéro à Paris pour dénoncer "le 100e féminicide de l'année". Par "féminicides", les militantes entendent le nombre de femmes tuées par leur compagnon ou ex-compagnon en France.

Le chiffre de 100 a été donné par le collectif "Féminicides par compagnons ou ex", qui recense les meurtres de femmes par conjoint ou ex-conjoint dans les médias et sur internet. Le petit-ami restant, pour le moment, un coupable présumé, "c'est un féminicide probablement conjugal que nous choisissons de publier au conditionnel", a précise lé collectif.

Pour l'année 2018, le ministère de l'Intérieur avait recensé 121 féminicides. Mardi s'ouvrira à Matignon un "Grenelle des violences conjugales" très attendu par les associations invitées mais déjà conspué par les militantes féministes non-conviées.


3 votes

Informations

Date de publication : 04/09/2019 à 01:07
Source : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/ce-que-lon-sait-de-la-mort-dune-femme-à-cagnes-sur-mer-présentée-comme-le-100e-féminicide-de-lannée/ar-AAGGNr5



41 remerciements

Je penche plutot pour une combinaison des raisons.

La première peut être familiale, culturelle, d'essence patriarcale, relative à l'honneur. Le fait apparemment qu'il ait 10 ans de plus qu'elle et ne tolère pas qu'elle le quitte pourrait être de cet ordre.

Une autre est la frustration et les émotions qu'elle provoque, jusqu'à la violence verbale voire physique, frustrations très répandues dans notre société au point d'être culturelles. Dès leur plus jeune âge les gens ne supportent pas la frustration. Aux US où les armes sont accessibles cela peut les conduire jusqu'à des massacres de masse, mais heureusement compensé par une éducation plus stricte.

Un autre point dans cette affaire dont on sait encore peu de chose, apparait être la difficulté qu'a la police pour intervenir : pour compenser les déficits éducatifs il faut de gros moyens qu'ils n'ont pas (localisation precise des alertes, moyens matériels et humains, etc). Quand ils ne sont pas eux même en danger. Apparemment si l'on en croit les media, ils n'ont pas réussi à localiser le crime alerté par les témoins, qui se poursuivait jusqu'à dissimulation du corps de la victime.

Quant-à la justice, les peines devraient faire peur, mais elles ne sont pas connues, lentes d'execution, incertaines, et peuvent même devenir chroniques de sorte que les gens n'ont plus grand chose a perdre. Apparemment l'auteur présumé avait déjà fait l'objet d'une plainte pour violences graves sur une autre femme. De plus il nie les fait ce qui est son droit, mais est aussi culturel en France où les gens ne sont plus éduqués pour prendre leurs responsabilités, et ont toujours intéret à mentir (ce qui nuit par ailleurs aux gens honetes).

En accidentologie on dirait que dans de telles conditions dégradées les accidents deviennent assez probables, la seule incertitude c'est où et quand, et les victimes sont toujours les plus vulnérables.


1 vote

Citation de steph41190 #308938

Ces violences sont clairement déplorables et la justice pratiquée généralement en France est de plus en plus laxiste y compris pour ce genre de crime.

Bonjour Steph merci pour ta participation. Oui comme il l'a été dit dans les réponses de l'article de noob dans son article sur les évènements dans le stade de Nancy, les lois prévues ne sont et ne seront jamais appliquées.

Mais quel est le prix à payer, en France, pour avoir retirer la vie à une personne ? Visiblement aucunes. Sinon on devrait appliqué le "oeil pour oeil, dent pour dent" qui on le traduira chacun comme on veut, veut dire simplement que si tu me frappes je te frappes ? Mince cette pauvre femme ne pourra jamais rendre les coups.

Citation de Lindos #308946

Quant-à la justice, les peines devraient faire peur, mais elles ne sont pas connues, lentes d'execution, incertaines, et peuvent même devenir chroniques de sorte que les gens n'ont plus grand chose a perdre.

Espérons que la justice se fasse violence un jour (rapidement) et qu'elle ouvre les yeux et que du coup elle se mette à loucher sur les vraies peines prévues (prison à vie et ou pourquoi pas prison + très forte amende - histoire de calmer les envies ... - pour ne pas dire prison +++ comme aux Etats-Unis à la 3è c'est la bonne pas de discussion possible ...).

Je sais que je semble faire de la morale. Mais ôter la vie. Puis j'ai lu des articles où les enfants sont mis en avant, comme victime aussi, de par les mots qu'ils entendent, les gestes aussi dont ils ne devraient pas être témoin. Pour le côté traumatisant. Puis surement ne pas devenir celui qu'ils ont vu se faire frapper.... Un autre sujet/débat 😞

Merci pour vos participations, dommage qu'il n'y en est pas plus, même si je n'ai pas su écrire/taper mon propre texte.


0 vote

Ce récit ultra-violent fait froid dans le dos. J'ai du mal à le concevoir. Je suppose que ça dépend de chaque individu et de l'éducation que les gens ont reçu.

Je sais que la passion peut entrainer des changements de comportement et que la violence peut vite arriver. De là à massacrer une femme sciemment jusqu'à la mort, il y a quand meme un grand pas. Je crains qu'il ne soit franchi avec la contribution de la défonce (l'alcool à trés haute dose ou meme avec certains mélanges de drogue peut etre particulièrement explosif au point que le cerveau puisse perdre intégralement ses garde-fous).

Quelle qu'analyse que l'on puisse en faire, c'est en tout cas terrible de voir ce genre de chose dans une société dite civilisée. Je sais que dans certains pays d'afrique, cela peut etre trés violent (massacre à la machette et viol à tour de bras), mais on en est parfois pas si éloigné lorsque l'on lit certains faits divers.


0 vote



41 remerciements

"quel est le prix à payer, en France, pour avoir retirer la vie à une personne ? Visiblement aucunes. Sinon on devrait appliqué le "oeil pour oeil, dent pour dent" qui on le traduira chacun comme on veut, veut dire simplement que si tu me frappes je te frappes ? Mince cette pauvre femme ne pourra jamais rendre les coups."

La peine de mort n'a jamais empéché les meurtres, la loi du talion est surtout moins couteuse à la société à condition qu'il y ait peu de recours. A cours terme les gens craignent surtout de souffrir physiquement, même si la privation de liberté entraine une souffrance psychologique sur les gens qui perdent tout lorsqu'ils perdent leur liberté.

Mais il me semble que le point essentiel est l'interprétation du lien du couple : MA copine ne signifie pas qu'elle vous appartient. Son départ ne doit pas entrainer de frustration. Et une frustration ne doit pas entrainer de violences physiques, y compris de la part des hommes qui font facilement le coup de point ou le coup de couteau.

A l'extrême dans les pays où les mariages entrainent le versement d'une dote, les ruptures de ce qui s'apparente à un contrat ou un déhonneur entrainent des tensions voire des meurtres sordides.

Mimoza,

"Je sais que la passion peut entrainer des changements de comportement et que la violence peut vite arriver. De là à massacrer une femme sciemment jusqu'à la mort, il y a quand meme un grand pas. Je crains qu'il ne soit franchi avec la contribution de la défonce (l'alcool à trés haute dose ou meme avec certains mélanges de drogue peut etre particulièrement explosif au point que le cerveau puisse perdre intégralement ses garde-fous)."

Dans ce cas il semblerait que non, mais il est vrai que des massacres au couteau soient sous l'emprise de substances.


0 vote

Mieux vaut prévenir que guérir, et être plus prudente lors de la phase de sélection. Mais peut-être que l´agressivité attire certaine personne ?


0 vote

Je n'ai pas jamais prétendu ni écrit que la peine de mort était une solution mais je dis que oui les lois qui sont prévues ne sont pas appliquées.

C'est bien pour ça que les gens n'en font qu'à leur tête ... Bref ... Je persiste à croire qu'effectivement il faudrait des lois plus sévères mais là on va dire que les tribunaux seront ... passif et qu'ils n'assureront pas leurs exécutions ... Ainsi va la vie et ainsi donc les femmes subiront encore et encore...

Citation de Dimancche #308964

Merci pour la réponse même si je ne l'ai surement pas comprise. 😕

Serai-ce de l'ironie ? Dire qu'une femme aime se prendre des coups au point de mourir ? 🙄

Je dirai qu'elles ont peur de fuir, où qu'elles ne connaissent pas toutes les assos de défense etc....

Mais qui aime réellement prendre des coups ?


0 vote

Dimanche voulait surement signifier que l'agressivité est un moteur dont bcp de couples usent, car elle se transforme ensuite en énergie sexuelle (réconciliation sous la couette). N'avez-vous jamais vu des couples passer leur temps à s'insulter et à se prendre la tete? c'est juste un moyen pour maintenir leur libido active.

Malheureusement, certains couples s'y laissent enfermer et l'agressivité monte creshendo à mesure que leur couple se délite. C'est le piège qui se referme.


0 vote

Il en manque une à l'appel , 92 ans battue à mort elle aussi , ce week-end , à coups de canne au visage par son mari de 94 ans .

La violence conjugale existe dans tous les milieux , toutes les classes sociales - et sûrement entre gays et lesbiennes aussi . Pour ceux et celles qui s'intéressent à ce sujet ce soir , le film "L'emprise" sera diffusée sur Chérie 25 . Hier M6 diffusait "La femme en or" , dans le même registre . Des films à voir pour comprendre comment la violence s'installe et pourquoi les femmes ont tant de mal à y échapper .

@Mimoza , tes interventions me laissent de plus en plus pantoise .

3919 - comme le 3/9/19 - Numéro d'urgence à contacter si vous êtes en danger ou connaissez quelqu'un en danger . Je regrette juste que ce numéro ne soit pas encore accessible H24 , sachant que les agressions les plus sévères se produisent souvent tard le soir .


1 vote

Citation de Jeanne00 #308975

Jeanne, Je suis juste trés pragmatique et je cherche toujours à comprendre les causes derrière chaque comportement. Car je prétends que rien n'est d'un fait de pur hasard dans la nature humaine. je prétends aussi qu'il n'y pas de monstres ou de gens parfaits, juste des gens tous différents et semblables à la fois et dont certains cheminements interieurs, depuis la naissance, aboutissent parfois à l'horreur.


0 vote


J'entends bien et , sans animosité aucune , tu procèdes dans le désordre dans tes étapes . Tu sembles surpris qu'une telle violence existe , pourtant tu pars sur des hypothèses sans connaitre ce sujet . Voilà pourquoi , plutôt qu'un long discours , je préfère mettre un film en référence .^^


0 vote

Tu as raison. Le film a l'air bien, avec de bons acteurs.(je n'ai pas la 25 malheureusement). je ne connais pas ce phénomène de violence en effet. On y a tous au demeurant été sensibilisés. Et je pense à peu prés en percevoir les mécanismes. Mais jamais aussi bien que les protagonistes eux-meme, ça c'est sur. Et je peux me tromper dans mes interprétations.


0 vote


41 remerciements

Citation de Dimancche #308964

On retrouve dans les films anciens et les sociétés patriarcales le mythe du bad boy bien foutu, musclé, un rien agressif, et séducteur des filles un peu naives et vulnérables, lesquelles se retrouvaient généralement enceinte d’un enfant non reconnu par le père et au ban de la société. Le bad boy a aussi longtemps attiré des gays, parce qu’il a la vue basse et ne sait pas toujours différencier les femmes des gays, surtout dans les prisons ^^. Une plaisanterie d’hommes des cultures machistes disait que si un mari ne savait pas pourquoi il battait sa femme, elle, le savait.

Mais, au contraire, même dans un contexte traditionnel, une femme plus mature choisissait toujours d’instinct et choisit encore si elle en a le choix un homme protecteur de ses futurs enfants, et d’elle-même qui est l’ultime rempart de ses enfants.

Il a des époques, des lieux, des milieux, des vulnérabilités personnelles surtout chez les jeunes, qui font qu’une femme n’a pas toujours vraiment le choix, et où le choix d’un copain apparaît être assez limité...


0 vote


41 remerciements

Jeanne00,

"La violence conjugale existe dans tous les milieux , toutes les classes sociales - et sûrement entre gays et lesbiennes aussi ."

Les classes sociales plus aisées ont beaucoup à perdre dans la violence physique, elles privilégient plus souvent la violence morale (la violence physique survenant en réaction). De plus les soucis du quotidien, plus fréquents dans les classes défavorisées, sont un facteur aggravant.

Chez les gays et lesbiennes, qui sont jusqu'à présents plutôt en couple dans les milieux favorisés, la violence existe certainement. Mais là encore pour ce qu'on peut lire des témoignages (dont on ne sait jamais s'ils sont vrais, ou des fakes...), elles est fréquemment morale, psychologique. Et la victime qui peut péter un cable.


0 vote

Parce que la vraie vie n'est pas un film, je pose cet article là :

http://www.leparisien.fr/faits-divers/marie-alice-dibon-tuee-par-son-ex-conjoint-elle-etait-enfermee-dans-une-relation-deletere-03-09-2019-8144457.php

Citation de Dimancche #308964

Mais peut-être que l´agressivité attire certaine personne ?

@Dimancche « Il l'a charmée lors d'une course en taxi en lui parlant littérature »

Aucun mec hétéro, même le plus con d'entre eux, ne draguerait une meuf en lui disant : j'ai trop envie de te tabasser, tu me plais bien.

Et pour ceux qui aiment les films, je recommande Jusqu'à la garde. Il est assez fidèle à la réalité. La violence conjugale, je sais ce que c'est mais j'aurais préféré ne rien savoir du tout, comme plein de gens...

Parce que la vraie vie n'est

@Jeanne : Le 3919 a commencé par un gros fail... en espérant que les choses vont s'améliorer.


0 vote


41 remerciements

j'ai trouvé deux études intéressantes du ministère de l'intérieur, montrant que les homicides sont essentiellement des féminicides commis par des hommes, sans emploi ou retraités, plus souvent dans la force de l'âge que jeunes ou vieux, plus souvent sur des victimes plus jeunes, plus souvent dans des régions cosmopolites ou défavorisées :

https://www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr/wp-content/uploads/2017/09/Etude-nationale-sur-les-morts-violentes-au-sein-du-couple-annee-2016.pdf

https://www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr/wp-content/uploads/2018/11/Etude-nationale-sur-les-morts-violentes-au-sein-du-couple-annee-2017.pdf

On est encore loin de l'égalité homme-femme, mais je ne serais pas surpris que les choses évoluent, le comportement des femmes s'alignant lentement sur le comportement des hommes, notamment leur tonus agressif.


0 vote

@Lindos - Merci pour tes infos . La violence commence toujours par l'humiliation , la maltraitance psychologique , avant d'arriver aux coups . Dans les milieux défavorisés , tout se sait et très vite . Dans les milieux aisés , tout est beaucoup plus discret voire étouffé . L'entourage est souvent le dernier informé tellement la honte rend ces femmes très discrètes , très effacées . Elles préfèrent souvent donner le change tellement "être une femme battue" n'est même pas concevable dans ces milieux .

@Wonder - Bien sûr que la vie n'est pas un film , prendre appui sur un film sert juste à alimenter ce sujet , ou prendre de la distance avec des histoires trop personnelles . En parler devient plus facile , peut-être . "Jusqu'à la garde" est un film que j'ai volontairement râté à sa sortie où j'avais plus besoin de me détendre les neurones plutôt que de me rajouter du poids - question de circonstance . No comment sur le fail ...

@Mimoza - "L'emprise" est accessible en streaming , la qualité de l'image n'est pas top .


0 vote


41 remerciements

Jeanne00,

"La violence commence toujours par l'humiliation , la maltraitance psychologique , avant d'arriver aux coups . Dans les milieux défavorisés , tout se sait et très vite . Dans les milieux aisés , tout est beaucoup plus discret voire étouffé . L'entourage est souvent le dernier informé tellement la honte rend ces femmes très discrètes , très effacées . Elles préfèrent souvent donner le change tellement "être une femme battue" n'est même pas concevable dans ces milieux ."

C'est vrai, en partie grace à la minceur de l'isolation phonique dans les habitats sociaux ^^

Plus sérieusement, quoi que, si on regarde dans "l'étude 2017 des morts violentes au sein du couple" les gens en activité, minoritaires parmi les homicides, la part des professions intermédiaires, artisans, commerçants, chefs d'entreprise, cadres et professions intellectuelles supérieures, et agriculteurs exploitants représentait 8% du total des auteurs d'homicides, contre plus de 27% pour la population des employés et ouvriers. Et le nombre de victimes respectivement 11,2% contre plus de 33%.

Apparemment c'est surtout l'inactivité qui favorise les violences physiques, ou le dimanche pour les gens en activité. Et soit les milieux plus aisés sont moins nombreux, soit ils ont la main moins lourde, soit ils ont la prudence de ne pas prendre de risque juridique inconsidéré...


0 vote

Oui , pour les homicides . En ce qui concerne les femmes battues , en effet l'épaisseur des murs de pierres de la résidence secondaire étouffe tous les bruits et toute envie de rébellion . A croire que la promiscuité a , finalement , aussi ses avantages . Malgré tout , on en voit de plus en plus de ces affaires au sein de "bonnes familles" qui mèlent féminicide et infanticide à la fois . Même si ces "bonnes familles" ne souhaitent toujours pas voir leur nom associé à un scandale , encore moins celui là .

Tant que les peines pour s'être attaqué aux biens seront plus lourdes que celles pour s'être attaqué aux personnes , je considérerai que nous vivons dans une société malade .


0 vote

J'ai cessé de suivre ce film très dur . Tant que la protection de l'enfance et celles de femmes pourtant cabossées" seront traitées avec autant de légèreté face au patriarcat encore bien ancré , ces violences ne cesseront pas . Chez nous aussi , le poids de la tradition pèse lourd , encore . Les hommes ne se défond pas "comme ça" de leurs privilèges ... Nous avons du lutter pour conquérir nos droits et devrons le faire encore pour les conserver ... La femme n'a pas que des devoirs , il serait temps que cela soit enfin compris par tous . (droit de vote , de travailler sans l'autorisation du conjoint , d'avoir un compte bancaire personnel , droit à disposer de son corps - par la contraception , l'ivg , la reconnaissance du viol conjugal - acquis depuis si peu pourtant) . A travail égal salaire égal et plus que tout , le respect de l'intégrité physique et morale de toutes les femmes .

Les femmes ne sont pas devenues revanchardes , elles revendiquent leurs légitimes libertés . Enfin .


0 vote

L'emprise sur Chérie 25 , ce soir , avec Odile Vuillemin (de la série Profilage) .


0 vote

Il y a quelques années, 7 à 8 (sur TF1) avait suivi le vrai procès d'Alexandra Lange, où l'on a même pu voir (et c'était exceptionnel) l'avocat général - Luc Frémiot - demander l'acquittement. Son réquisitoire était historique et bouleversant, moins intense que la version Marc Lavoine. Oui, j'ai regardé le téléfilm jusqu'au bout : en effet, Fred Testot joue un peu trop bien ! c'en est effrayant... NB : le cas Alexandra Lange n'a rien à voir avec l'affaire Jacqueline Sauvage, d'ailleurs Hondelatte en a fait un podcast intéressant, dont l'écoute est bien plus supportable que le visionnage de l'Emprise. Encore une précision, Hollande a fini par gracier Mme Sauvage sous la pression médiatique et émotionnelle. De plus, la grâce présidentielle n'annule pas une condamnation.

Citation de Lindos #308997

On est encore loin de l'égalité homme-femme, mais je ne serais pas surpris que les choses évoluent, le comportement des femmes s'alignant lentement sur le comportement des hommes, notamment leur tonus agressif

Voici Maxime Gaget, un homme qui a subi des violences conjugales et qui a écrit le livre Ma compagne, mon bourreau. Le procès de son ex-compagne a été médiatisé à l'époque, tellement c'était inhabituel.

Il y a quelques années, 7

Effectivement, les hommes battus sont moins nombreux que les femmes battues, mais les souffrances et humiliations subies sont similaires.

149 000 hommes ont été victimes de violences au sein de leur couple en 2012 et 2013, selon l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (source) OK : à ce jour, on n'a pas encore entendu parler de "masculinicide", mais plutôt de veuves joyeuses...


0 vote

Coupure pub - je suis l'émission d'après film ...

Il ne fait aucun doute que la parité ne se fera pas uniquement sur le bon , c'est même déjà bien engagé dans bien des domaines ^^ . Merci de mettre un peu d'humour entre les lignes @Lindos - sur un sujet qui pourtant ne s'y prête pas vraiment :-)

@Wonder - Merci pour tes infos . Il va de soi que la violence faites aux hommes existe aussi - Là , je suis un peu plus soucieuse de "ma paroisse" ce qui ne veut pas dire que je sois indifférente au sort des autres non plus . C'est global , et chacun se doit de se sentir concerné qu'on soit homme ou femme , ou les deux . Coupure pub terminée ...^^


0 vote

J´ai l´impression que les violences physiques au sein des couples homo sont plus rares que chez les couples hetero. Est-ce un mythe ou une réalité ?


0 vote

C'est fou cette capacité qu'ont ces hommes a toujours minimiser les aspects les plus négatifs de leur personnalité . Morceau choisi : " ... ben , j'étais un peu agressif , un peu violent ..." . Ah oui , Lindos , les violences psychologiques ne sont que les préliminaires aux violences physiques . Et nous savons tous que les préliminaires ne sont pas moins intenses que ce qui s'en suit ... On peut faire un copier-coller de ce parallèle , c'est tout pareil , le plaisir en moins . La mesure se fait dans la souffrance . L'homicide souvent involontaire n'est que l'aspect paroxystique d'une perte de contrôle . Je suis plus réservée sur les homicides intentionnels . Quoiqu'il en soit ce débat est intéressant et nécessaire . Les diverses infos devraient donner matière à l'alimenter encore un peu ...


0 vote

Citation de Dimancche #309047

Sur le plan physique , peut-être . Je n'irai pas jusqu'à "mettre ma main au feu" en ce qui concerne la maltraitance psychologique dont les exemples/témoignages foisonnent assez souvent .


0 vote

Peut-être devons-nous à la violence passive qui entoure les homos d'avoir cette capacité à mettre un terme , au sein d'un couple , à ce qui n'est pas satisfaisant ou en passe de dégénérer . Je m'interroge .


0 vote

Citation de Dimancche #309047

Très bonne question ! Mythe ou réalité... je crois plutôt que c'est un double tabou. Déjà que c'est très tabou chez les hétéros car comme dit la dame de l'émission qui s'est terminée tard sur la 25, "il faut d'abord sortir du silence, pour pouvoir sortir de la violence". Homo ou pas, c'est très difficile de dénoncer la personne qu'on aime aux flics. Déjà que les victimes hétéros ne sont pas toujours bien accueillies, je ne peux que comprendre la réticence des homos concernés à aller porter plainte. Et sans aller jusque là, parler à son entourage de son homosexualité n'est pas easy pour tout le monde, alors dire en plus qu'on se fait taper dessus par une personne du même sexe que soi et qu'on fréquente sexuellement : on cumule. Déjà que la majorité des gens ne conçoit pas qu'un homme hétéro puisse subir des violences dans son couple... impossible de savoir si c'est plus rare chez les homos, car en France, il n'y a aucune étude ni stats sur ce sujet ( https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/26278-Violences-domestiques-realite-couples-homosexuels-egalement )


1 vote

ClubDesEtoiles merci pour vos réponses

Vous cherchez la compréhension plus que la compassion ? Où je me trompe ... bof non je me trompe pas ^^

C'était un sujet :) pas un débat !

En tout cas les femmes, hum, battez-vous ! si quelqu'un me comprend :) (personne surement héhé ^^ ).


0 vote

Citation de Gay62200 #309054

Tu te trompes : la compassion je ne la cherche pas, j'en ai déjà ;-)

Pardon de nous intéresser à ce sujet d'actualité... les galettes des rois tu vois, c'est pas trop mon truc :P

Et puis personne ne se bat dans ce topic... l'ambiance est plutôt posée et pacifique :)


0 vote

@Gay - Arrêtes de faire ton caliméro , nous avons eu un accrochage c'est pas bien grave hein . Personne n'est mort ^^ . Un grand merci sincère pour ton sujet , vraiment :-)


0 vote

Mdrrr Caliméro ça s'écrit avec un C majuscule :/ c'est un personnage de dessin animé :/ Donc nom propre ... Bref ...

Bref je me disais que quand même on aurait pu participer plutôt disons plus positive, partager nos ressenti ... déception ....


0 vote

On essaye pourtant . La minuscule voulait ne pas donner d'importance au terme . Les subtilités du langage à distance , on va dire ... ^^


0 vote

Eh bien vas-y Gay62200 : dis nous comment positiver sur la violence conjugale, je t'écoute te lis.


0 vote

Une femme est décédée tuée par son copain , elle a été retrouvée dans enroulé dans un tapis sous des détritus ... en gros voilà son retiendra de vos commentaires :/ Même le Caliméro a pleuré rooo sympa le forum question actu ....

C'était une actu pas un débat (mais dsl si je perçois pas les 2 comme la même chose ) 🙄

Bref passons .......... autant se désabonner de son propre article ...


0 vote

Dommage que tu le prennes ainsi. Bonne nuit...


0 vote

Bon alors , tu espérais quoi en créant ce sujet ?! - Qu'on se contente de lire sans réagir ?! - C'était quoi ton but , au final ? Avoir des retours concentrés sur ta personne ? ... Expliques parce que vraiment tu es difficile à suivre sur ce coup là . Toujours est-il que ce sujet existe (avec ou sans toi) et c'est tant mieux . Inutile de le faire partir en vrille par ego mal placé , merci .

La mauvaise gestion de ses frustrations , c'est bien le fond de ce sujet finalement .


0 vote

C'est une blague ?

Moi moi moi ? Sérieux ?


0 vote

Tout se passait bien avant tes dernières interventions incompréhensibles , il me semble .


0 vote

Citation de Jeanne00 #309065

Je suis médiocre je le reconnais mais alors la sérieux "Bon alors , tu espérais quoi en créant ce sujet ?! - Qu'on se contente de lire sans réagir ?! - C'était quoi ton but , au final ? Avoir des retours concentrés sur ta personne ?"

Genre moi j'attends de la plainte ? Du soutien ?

Je pige rien :/


0 vote

Manifestement , oui . Restons-en là , c'est mieux . ^^


0 vote

Citation de Jeanne00 #309068

Tout se passait bien avant tes dernières interventions incompréhensibles , il me semble .

Heu disais simplement que je ne ressentais pas de compassion :/


0 vote

Citation de Jeanne00 #309070

Je voulais juste rediriger mon article ... vous avez vraiment l'esprit ailleurs :/


0 vote

Cool - dodo - cool - dodo - cool - dodo - cool .... 🤗


0 vote

Facile ...

Bref j'aurais du placer cet article sur le forum débat plutôt que actu 🙄

N'empêche qu'une femme est décédée ...

Puisse le blabla lui permettre d'aller vers les saintes en toute quiétude ...


0 vote

Quel irrespect - Allez redirige , vers quoi je ne sais pas bien mais vas-y redirige ...


0 vote

Citation de Jeanne00 #309075

Quel irrespect - Allez redirige , vers quoi je ne sais pas bien mais vas-y redirige ...

Je pense que (je ne juge pas que) vous n'arrivez toujours pas à voir la compassion :/

Pourtant Lorient ? Pêcheurs ? Prières ? Consciences ? ... Espérances aussi ?

Vous avez raison surement ... comme d'hab 🙄

je préfère abandonné mais pas dans le bon sens .....


0 vote

Tu fais juste la démonstration (pour la seconde fois en ce qui me concerne) du parfait macho qui ne supporte pas de voir des femmes prendre la parole . Moins encore quand elles détournent l'attention de ta personne . Tes "arguments" sont creux , pour rester soft . Tu n'abandonnes rien ni personne , tu te fuis . C'est plus inquiétant .^^


2 votes

Mon dieu et c'est moi le caliméro 😱 bravo :/


0 vote

Allez , tu as raison . Tu es une belle personne qui a fait de ce sujet un beau témoignage de la compassion qui te caractérise . (encore qu'il ne suffit pas de l'écrire , et encore faut-il qu'elle soit vraie) . Pour mettre un terme à ces joutes verbales qui semblent t'amuser , mes propos sont bien évidemment et définitivement ironiques , cette fois . Il n'y en aura pas d'autres . A bon entendeur .


1 vote




Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit