Féminine vs Masculine , le plus fréquent

Forum Lesbien - Créé le - 7 Participations

Féminine vs Masculine , le plus fréquent

bjr

éternel debat je sais mais je m'interroge sur la complémentarité de chacune dans un couple homo femme

peut il y avoir 2 féminine? si oui l'une se rend elle + masculine pour creer une sorte de complémentarité d'approche ?

une femme féminine peut elle "devenir " masculine avec une autre partenaire plus tard

la fidélité ? un point d'honneur plus important encore chez un couple homo ? ou pas ?

la différence d'âge, un problème ?

mci de vos réponses


Rencontre lesbienne
0 vote

merci bcp de ta réponse

j'avoue j'ai rédigé vite fait

je suis amoureuse je pense mais elle est en couple ahahah

du coup je me demandais si d'une relation a une autre les complémentarité pouvaient évolué

merci bcp


0 vote

Salut Lovesince.

je suis convaincu que la féminité ou la virilité se cultive ou pas, selon justement le ou la partenaire avec qui l'on est, que ce soit chez les homos (homme et femme) ou chez les hétéros. Cela se fait intuitivement au fil du temps, sans vraiment que les protagonistes n'y prennent garde, n'y s'en rendent compte réellement.

Donc oui bien sur, une femme est capable de se masculiniser selon la personne avec qui elle vit (ou de se féminiser).

Quant à la fidélité, je ne me prononcerais pas. je crois qu'il n'y a pas vraiment de règle générale. Les hommes seraient moins fidèles du fait que l'acte sexuel est externe à leur propre corps ( contrairement à la femme) et donc peut se pratiquer sans engagement émotionnel, ce qui ne serait pas le cas chez la femme. Mais ce n'est que ma théorie perso..

Enfin, pour la difference d'age, c'est toujours plus confortable, flatteur et dynamisant pour la plus agée. Pour la plus jeune, cela peut etre stabilisant, nourrissant et facile sur le plan sexuel. Maintenant, cela complique toujours la relation, crée des jalousies et des rancoeurs. La >Bruyère disait en gros : "Entre le plus agé et le plus jeune, je ne sais pas, dans le couple, qui est le plus à plaindre" ( mais bon, ça date et c'est une vision assez radicale).


0 vote


41 remerciements

Mimoza,

"Quant à la fidélité, je ne me prononcerais pas. je crois qu'il n'y a pas vraiment de règle générale. Les hommes seraient moins fidèles du fait que l'acte sexuel est externe à leur propre corps ( contrairement à la femme) et donc peut se pratiquer sans engagement émotionnel, ce qui ne serait pas le cas chez la femme. Mais ce n'est que ma théorie perso"

Largement externe, mais l'essentiel, la prostate, est interne ^^ La libido masculine est assez impérative chez les jeunes, l'acte sexuel masculin presque illimité en fréquence et dans le temps jusqu'à un âge tardif, et sans conséquence apparente, au moins dans l'immédiat. Concernant les gays, le peu qui stabilise les couples hétéros - à savoir devoir élever longuement des enfants jusqu'à l'âge adulte - n'existe pratiquement pas, et la visibilité du couple gay encore souvent réprouvé par la morale. Il en résulte un papillonnage sexuel, qui était limité par le passé par la difficulté de faire des rencontres, et ne l'est plus. De plus la société est désormais organisée pour pouvoir vivre seul et pouvoir changer de partenaire, même les hétéros en profitent quoique la présence d'enfants finisse par leur couter très cher en pensions alimentaires. La bonne question qui faut se poser n'est pas pourquoi les gays masculins sont infidèles, mais plutot pourquoi ils seraient fidèles ^^. La réponse est à mon avis le plus souvent éducative, les hommes éduqués dans des cultures favorisant la stabilité des couples reproduisent plus facilement ce schéma.

Pour les filles je ne saurais être affirmatif, mais il me semble que les lesbiennes qui ont longtemps reproduit par éducation le schéma traditionnel de la femme plutôt fidèle, on tendance à s'aligner sur le fonctionnement masculin, qui ne l'est naturellement pas si on ne l'éduque pas différemment...

Concernant la féminité des hommes, ceux qui ont une part de féminité plus importante que la moyenne en sont imprégnés. Ils peuvent la contrarier mais pas vraiment la changer fondamentalement.


0 vote


Salut ;)

Voilà ma petit contribution, car je trouve le débat intéressant!

Perso, je n'ai encore jamais été en couple avec une fille mais évidemment je me suis posée ce genre de questions.

Féminine/masculine... déjà ça dépend de comment chacun perçoit ces deux notions. J'ai les cheveux courts, je ne me maquille quasiment pas mais je ne me trouve pas masculine pour autant, mais peut-être que certaines personnes me perçoivent ainsi. Je pense que 'toutes les combinaisons', si je peux dire ça comme ça, sont possibles.

Après au niveau de la complémentarité et de la fidélité, je pense que c'est propre à chaque couple (hétéro ou homo d'ailleurs) et comment le couple choisit de 'fonctionner'.

Pour la différence d'âge, dans les seules relations que j'ai eu, je suis sortie avec des personnes plus âgées que moi. D'ailleurs ce n'est pas une garantie de maturité, je l'ai appris à mes dépends lol ... mais perso ça ne me gène pas plus que ça! Après je ne sais pas si je pourrais évoluer dans une relation amoureuse avec une fille plus jeune que moi, je ne sais pas trop pourquoi... mais je n'en fais pas non plus un critère absolu :)


0 vote

Meilleure réponse

Bonjour,

Je suis en couple avec une fille de 25 ans alors que j'en ai 30 (oui je sais y'a marqué 28 :) )et effectivement parfois nous ne sommes pas sur la même longueur d'ondes, car elle a envie de sortir ou de faire la fête et moi beaucoup moins. En général, je fais des efforts et j'y vais quand même, mais des fois j'ai pas envie.

L'écart n'est pas très important, mais se ressens surtout au niveau des envies et des réflexions (je pense beaucoup plus à l'avenir qu'ellle par exemple).

Nous sommes toutes les deux féminines et ni l'une ni l'autre n'avons un comportement masculin parce que nous sommes bien comme ça.

Je pense que ça ne sert a rien de reproduire le schéma hétérosexuel en fait. A part installer un rapport de dominant dominé malsain.

Alors certes quand on est au lit on aime bien ça parfois, mais ça reste un jeu et surtout on alterne souvent.

"une femme féminine peut elle "devenir " masculine avec une autre partenaire plus tard"

Surement, je n'en sais strictement rien, mais perso je me vois pas devenir masculine et je pense que si ma copine le devenait, ça ne me plairait pas.

la fidélité ? un point d'honneur plus important encore chez un couple homo ? ou pas ?

Pas plus que chez les hétéros, il y a des gens fidèles, d'autres non. Il ne faut pas nous mettre sur un piedestal sous prétexte que nous sommes des femmes.


2 votes

Citation de Lovesince #304637

" peut il y avoir 2 féminine? si oui l'une se rend elle + masculine pour creer une sorte de complémentarité d'approche ? "

-> 2 femmes féminines peuvent être ensemble et se sentir bien ensemble en restant féminines. J'en ai vu dans mes connaissances. On n'en voit moins dans le milieu ou dans les séries, les films, les représentations du couple lesbien.

Cette "complémentarité" entre une femme féminine et masculine peut être très affirmée dans certaines cultures. Si tu vivais en Asie ou si tu faisais partie de la communauté lesbienne afro-américaine, tu le sentirais. Il y a une démarcation forte, heureusement que c'est pas si extrême en France.

" une femme féminine peut elle "devenir " masculine avec une autre partenaire plus tard "

-> pourquoi pas mais pourquoi changerait-elle ?

Si une femme féminine se masculinise c'est qu'elle a besoin de changer et qu'elle n'a peut-être pas assumer cette envie. Serait-ce nécessaire d'être en couple avec une femme en particulier pour changer ?

" la fidélité ? un point d'honneur plus important encore chez un couple homo ? ou pas ? "

-> On peut être homosexuel(lle) et fidèle. J'ai des exemples dans mes proches. Certains couples sont très épanouis et merci à eux de nous rappeler qu'il n'y a pas que du "lesbian drama" entre filles : p Je ne sais pas ce qu'il en est pour les gays. J'ai parfois lu des forums oú les gays disaient clairement qu'ils en avaient marre des hommes pas sérieux...Ils ne parlaient pas exclusivement d'infidélité mais bon je pense qu'il y a des hommes sérieux malgré la difficulté d'en trouver =)

L' infidélité n'a pas le même sens suivant les personnes : ça dépend surtout des "règles" que chaque couple se fixent.

"la différence d'âge, un problème ?"

-> Si la différence n'est pas grande c'est pas un souci. Ce qui compte vraiment c'est la maturité et que l'on soit sur la même longueur d'ondes.


1 vote




Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit