L'application est disponible sur Android en cliquant ci-dessous. N'oubliez pas de nous laisser un avis =)
BeTolerant application sur Google Playstore

Asexualité ou blocage ? Suis-je le seul ?

Forum Gay


auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Asexualité ou blocage ? Suis-je le seul ?

Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Suis-je le seul à ressentir cela ?

J'ai 22 ans et je n'ai eu qu'une courte relation avec un garçon, un peu par hasard. Je suis attiré par les garçons, je me dis gay, mes amis et une grande partie de ma famille sont au courant. Je trouve certains garçons beaux, charmants, attirants, et cela n'arrive jamais avec des filles.

Cependant je ne ressens pas le besoin d'être en couple. Mes amis ont tous un copain ou une copine ou s'adonnent à des coups d'un soir. Mais moi je n'ai pas une folle envie de voir un garçon dans mon lit, même pour un après midi, je n'ai pas une folle envie de partager ma vie avec l'un d'entre eux. J'ai rencontré quelques garçons mais ça ne va jamais très loin car je ne m'implique pas énormement. Je me sens hors du jeu du sexe et de l'amour.

Certains d'entre vous resssentent-ils cela ? J'ai pensé que je suis peut-être asexuel, ou peut-être que j'ai un blocage par rapport à ma sexualité que j'ai pourtant en apparence bien acceptée ...


photo de l'auteur BarelyInsane
BarelyInsane
Homme de 26 ans
Paris

Ce qui fera bien la différence, c'est ta volonté.

Est-ce que tu aspires à être en couple, à partager tes moments ou ta vie avec quelqu'un, à aimer et d'être aimé, mais tu n'arrives pas à franchir la première étape ou tu ne peux plus continuer ? alors là c'est probablement un blocage.

Sinon, si tu n'éprouves pas des désirs sexuels, ou des sentiments d'affection et d'amour, alors tu es peut-être asexuel ou aromantique, respectivement.


photo de l'auteur Lunik
Lunik
Femme de 28 ans
Bruxelles

Aromantique ? c'est ne pas avoir de sentiments amoureux pour autrui ?

Si tu ne ressens aucun désir sexuel, tu es asexuel.


photo de l'auteur anamajob
Anamajob
Femme de 24 ans
Cholet

Moi je ressens l'envie d'être en couple, mais pas d'être collé à quelqu'un...surtout pas de dormir avec par exemple.

Et pareil, pas envie d'être dans un couple où on se voit tous les jours, ça me fait peur. Peur de la routine et de l'engagement...

Peut-être que l'amour tel qu'on nous le présente dans la société ne nous convient pas ? On a ce modèle de couple unique, mais tout le monde n'est pas à l'aise avec.


auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements

J'ai fait quelques recherches sur l'aromantisme ... En effet c'est un peu ça, je n'éprouve pas de sentiments romantiques. Je me disais que c'est parce que je ne suis jamais tombé sur la bonne personne, mais ne la cherchant pas ça ne risque pas d'arriver. Enfin ça me parait bizarre quand même, comment peut-on être privé de sentiments amoureux ?! :S


photo de l'auteur Lunik
Lunik
Femme de 28 ans
Bruxelles

Citation de Anonyme #292618

"..ne le cherchant pas..."

Justement, laisse-toi vivre, ne le cherche pas =)

L' amour ne se vit pas comme dans téléfilm ^^


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

A mon avis la sexualité prend trop d'importance, j'ai vécu avec deux hommes et deux femmes, successivement, des mecs portés sur la chose, des femmes plus calins. La sexualité c'est un terme générique, je crois qu'il est bon de trouver la sienne avec son/sa partenaire. Ma période la plus heureuse n'a pas été centrée sur la sexualité définie par les psy, les médias, et c'était merveilleux. Aimer vraiment permet de dépasser toutes ces normes, ces injonctions, et il y a autant de façon de faire l'amour que d'êtres. Aujourd'hui je suis parfaitement capable d'aimer sans rapport sexuel et ça me conviens très bien.

Le corps peut être repensé.


photo de l'auteur GrillePain
GrillePain
Femme de 26 ans
Toulouse

Je suis dans un cas qui ressemble un peu au tien : de l'attirance (physique, émotionnelle), des envies par-ci par-là mais pas l'envie d'être en couple, en tout cas pas tant que j'suis pas face à une personne où ça aurait peut-être du sens.. et en tant qu'homo tu tombes pas sur ce genre de rencontres à tous les coins de rue, déjà quand une rencontre avec qui ça accroche bien amicalement et un peu plus, c'est une petite "exception"... du coup comment savoir si c'est une question d'être aromantique (ou asexuel), ou une question de "pas la bonne personne" ? Seul l'expérience pourra le dire !

Maintenant comme dit plus haut, et ce que je soupçonne également pour ma part (bien que je veuille pas comparer en tout point), c'est le que le couple tel qu'il est présenté ne convient pas : être inséparables, tomber amoureux vite et se comporter de telle ou telle façon parce que c'est comme ça qu'on fait, etc..

Peut-être que le couple n'est pas du tout ton truc, peut-être aussi que ça peut l'être mais à ta façon, lorsque tu te sentira compatible avec le style de quelqu'un d'autre justement, au delà de la simple attirance physique et/ou amicale. L'étiquette qui s'adapte à la relation, et pas la relation qui s'adapte à l'étiquette, en résumé.

Quant à "comment on peut avoir aucun sentiment amoureux ?" je pense que ça dépend à quel point tu te reconnais ou non dans un truc qui est .. culturel. Et de la définition que tu met derrière. L'amour à mon sens est bien plus vaste que ça, et ne demande pas nécessairement de devenir dépendant, ou hyper intense, ou "absolu" ou que sais-je.. si certains voient l'amour amical/romantique/etc dans des casiers bien distincts tant mieux pour leur organisation, mais c'est pas le cas de tous, bref :)

Pour l'asexualité eh bien tout dépend aussi si tu fantasmes des fois sur les hommes qui te plaisent, parce que plein de gens n'ont pas forcément d'attirance sexuelle de prime abord pour des coups d'un soir (même si on en a fait le terme de demi-sexualité, où l'attirance vient pas tout de suite mais une fois que t'es déjà proche émotionnellement de la personne). Si une fille même super bien gaulée, pile dans toutes mes préférences et tout venait de nul part me faire des avances, je serais pas du tout dans le truc.. est-ce ça que veulent dire les demi-sexuels, je sais pas x)


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

La sexualité véhiculée par les médias oscille entre violence, performance, bien être genre new age, obligation, ça ne me gonfle même plus, je suis loin de tout ça. Vraiment la seule personne que j'ai réellement aimé était d'une grande pudeur et ça m'allait si bien. Les autres, je les ai plus ou moins oubliés.

Trop souvent il y a un désir de possession qui se substitue au désir sexuel et ça c'est une histoire de pouvoir, de prise de pouvoir, non merci.

Comment le dire, c'est un peu comme rencontrer sa moitié(e), ça n'existe pas ou c'est souvent la catha, faut être complet après la vie se charge de tout, et tout est plus simple!


Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit