Je vais sans doute mourir

Amour et intimité


auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Je vais sans doute mourir

Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonjour,

Suite à une énième déception amoureuse, je suis complètement submergé et j'enchaîne les tentatives de suicide. C'est une très longue histoire, je ne sais pas si je dois en parler en détail. Je n'ai pas eu de relation, mais le mec m'a laissé entrevoir un très grand espoir. On a finit par coucher ensemble après une dispute, mais ça n'a pas arrangé les choses. Lors de mes premières tentatives, il a eu vraiment peur et il a essayé de m'aider, puis il en a eu marre. Je devenais insupportable avec lui. Il a coupé court, il m'a engueulé au téléphone et m'a raccroché au nez en me disant qu'il ne voulait plus entendre parler de moi.

Il y a 3 semaines, j'ai pris 12g de paracétamol d'un coup, associé à pas mal d'alcool. Au final, j'ai passé une journée à vomir toutes mes tripes. Je continuais à lui envoyer des messages et j'essayais de l'appeler. Je restais sans réponse à chaque fois. J'ai pensé qu'il avait bloqué mes sms et appels alors je lui ai envoyé un message un peu haineux et désespéré sur messenger, il a finit par me bloquer. Je continuais à l'espionner sur les réseaux sociaux, sur Instagram, il s'est aperçu que j'avais vu sa story, il était en train de faire la fête avec des amis. Alors il a fini par me bloquer là aussi.

Je me suis posé beaucoup posé de questions sur moi-même. J'ai finit par découvrir que je souffrais de névrose d'abandon depuis toujours. Pour vous expliquer brièvement, j'ai envie d'être aimé, mais je fais tout pour me faire détester, par peur d'être abandonné. Ce que j'ai fait : je l'ai espionné, j'ai épluché tous les sites de rencontres pour voir si il y était, j'ai même créé des faux profils pour lui parler et le tester, je faisais des crises parce que j'avais l'impression qu'il m'ignorait... Je lui ai laissé un long message sur whatsapp, pour tout lui expliquer, la maladie etc. Je suis resté sans réponse encore, mais cette fois il m'a pas bloqué.

J'ai pris conscience de mon état et j'étais en train de le faire souffrir aussi mais ça m'aidait pas à aller mieux. Je sais que je devrais suivre une psychothérapie, mais j'ai lu les témoignages de personnes dans le même cas, il y a peu de résultats, ça va être long et coûteux. Alors je me dis que je ne serais jamais heureux avec quelqu'un. Il faut dire que je n'ai pas eu beaucoup d'espoirs dans ma vie. Les prétendants ne se précipitent pas, il faut dire que la nature ne m'a pas gâté, je plais à très peu de monde. J'ai 24 ans, je n'ai eu que 2 vraies relations qui ont duré un mois chacune. Il s'est avéré que mon 1er copain a été diagnostiqué bipolaire et qu'il ne le savait pas à l'époque. Avec un névrosé, le cocktail a été explosif lors de la rupture.

Alors voilà où j'en suis aujourd'hui. J'ai retenté le coup mercredi soir dernier, j'ai pris 10g de paracétamol et après j'étais à court. Jeudi, je me sentais pas si mal que ça, je me suis dit que j'avais pas pris assez alors je suis parti me réapprivisionner (3 boîtes de 8 comprimés d'1g). Dans la même journée, en espionnant sur les sites de rencontres, je suis tombé sur le nouveau profil du mec qui m'a déçu. Je surveillais tous les sites et ça faisait 3 semaines qu'il avait tout supprimé. Alors ça m'a motivé plus que tout à en finir. J'ai pris 16g jeudi soir, avec de l'alcool encore. Je lui ai envoyé des messages désespérés encore, les photos des boites de médicaments vides. Pas de réponse. Je me suis rendu chez lui, je me suis garé juste devant son portail pour qu'il me voit. Je l'ai vu sortir de chez lui à 6h30 du matin, je dormais dans le coffre, la banquette arrière à moitié rabaissé, j'avais les jambes qui dépassaient sur les sièges. Il a fixé ma voiture 10 secondes, je pense qu'il m'a vu et il est parti. J'ai essayé de vite sortir et de le rattraper, mais je l'ai pas retrouvé. J'ai passé la journée à dormir dans ma voiture. J'ai pas vomi non plus cette fois. Je lui ai renvoyé des messages pour lui dire que j'allais rester ici pour mourir. J'ai essayé de l'appeler, à un moment il a finit par me bloquer, je tombais directement sur sa messagerie. Je voulais l'attendre toute la journée qu'il rentre chez lui, mais j'ai finit par perdre patience, j'étais épuisé. Le soir, je décide de ressortir un faux profil sur le site de rencontre où il s'est réinscrit. Je vois qu'il me met un like et on matche. Je me demande ce qu'il cherche. Il me dit chercher du sérieux. La discussion s'est poursuivie samedi, j'ai bien finit par lui demander "Ca fait quoi de laisser mourir quelqu'un ?". Et là plus de réponse. J'ai fini la dernière boite de paracétamol que j'avais, soit encore 8g. Je lui ai envoyé un long message plein de haine sur whatsapp, dernier moyen de communication qui m'était possible. J'ai enfin eu droit à une réponse. Il me dit de le laisser tranquille, qu'il a essayé de m'aider le plus possible mais j'étais borné. Je lui redis que j'ai pris une tonne de médicaments et que de toute façon c'est trop tard et qu'il sera enfin tranquille. Il m'a traité de monstre, qu'à cause de moi, il va porter un fardeau toute sa vie, qu'il va avoir ma mort sur sa conscience. La discussion a finit par un adieu de chacun : Lui : Adieu, je ne veux plus avoir affaire à toi, ni sur les réseaux sociaux, ni dans la vraie vie. Vis ta vis, je vis la mienne. et moi, un simple : Adieu. Il m'a ensuite bloqué.

J'ai pris 34g de paracétamol en l'espace de 4 jours, j'ai bu de l'alcool aussi. On est lundi et je suis toujours de ce monde. J'ai vais plutôt bien, juste un peu mal au ventre. J'ai peur de mourir dans d'atroces souffrances. Je ne pense peu de chances de survivre. J'ai lu que déjà avec 12g, c'était mortel. L'attente est vraiment horrible, c'est angoissant. Je n'ai pas eu le courage d'en finir d'une façon plus radicale et rapide.

C'est pas la peine de me dire que c'est lâche ce que je fais. Je voulais juste qu'on m'écoute. Je ne demande pas d'aide pour qu'on me sauve. Je suis quelque de très solitaire. Je vis seul, je ne connais personne dans la ville où je suis. Je me suis installé il y a un mois, pour le boulot et pour me rapprocher du mec en question. Et voilà que ça fait 2 semaines que je suis au chômage et seul avec ma peine.

Merci à ceux qui ont eu le courage de tout lire, c'était un peu long je l'avoue.


0

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

bonjour, le premier "pas" est fait puisque tu as compris qu'il s'agissait d'une peur de l'abandon. Maintenant il faut comprendre d ou vient ce traumatisme, en parler avec ta famille si c'est possible. Je dirais que ce qui est inperatif aujourd'hui c'est de ne pas rester seul: sortir , rencontrer des gens, même pour boire un café. Ca permet de tromper la solitude un instant. Mourir oui mais de toute façon nous allons tous y passer n'est ce pas? pourquoi cette precipitation...faites des choses simples qui vous plaisent, traitez vous avec compassion: comme si vous etiez "convalescent". Vous allez voir vous allez reprendre des forces. Un jour vous recroiserez cet amour dans la rue, vous serez beau, epanouie, mieux dans votre peau et vosu verrez qu il le sentira et acceptera peut etre de vous parler. Là vous lui faites un peu peur et c'est normal. Bon courage


0

photo de l'auteur Atlantique
Atlantique
Homme de 51 ans
Bordeaux

Oui c terrible . Tu n as pas voulu sincerement mourir , ca ressemble plus a du chantage affectif. Tu esperais une reaction positive de ce garçon.

Mais il n y a que dans les films tu sais qu on se jette dans les bras de celui capable de mettre fin a ses jours. Dans la vraie vie, ça fonctionne pas de tenter de,recuperer un amour en le culpabilisant.

Va voir la definition de la dependance effective, je pense que tu vas te reconnaitre.

Oui, il faut que tu laisses ce garçon en paix. Chacun de vous a besoin de retrouver la serenité.

Quant aux medocs, je ne suis pas medecin, mais fais toi ce premier cadeau : va consulter, tu as soumis ton foie a rude epreuve et il est peut etre endommagé.

Ta santé est essentielle, tu en as besoin pour de nouvelles aventures. Te detruire ne changera pas la situation, tu l as compris et ton ex a refusé ce chantage.

Il te faut rencontrer un psy pour apprendre a penser autrement.

Je te souhaite force et courage.

Biz


0

photo de l'auteur faith141
Faith141
Homme de 44 ans
paris

Salut, je te conseille d'appeler des maintenant le 15. Tu leurs dis ts simplement ce que tu as consommé comme médoc et la quantité. Le samu te donnera la marche à suivre.

Fais le MAINTENANT PLS.

Il faut gérer le plus urgent, et c'est cela.

Si tu oses pas appeler, dis le sur le forum. Éventuellement, je peux les appeler.


0

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements

Bonsoir,

Merci pour vos réponses.

Il est trop tard pour appeler le samu, mon corps a déjà assimilé les médicaments et les dégâts sont déjà faits. Mon foie est foutu et même si j'avais l'envie de vivre encore, je devrais subir une greffe.

Pour répondre à Atlantique, la dépendance affective fait je pense partie de la névrose d'abandon.

Suite à ma discussion de samedi avec lui, il m'a dit qu'il avait peur et qu'il était en pleurs, parce que je l'espionnais, je venais chez lui. Alors j'ai un peu culpabilisé.

Ce soir, comme à mon habitude, je scrutai les applis de rencontre et j'ai vu qu'il s'était réinscrit sur une autre appli et qu'il se connecte régulièrement. En annonce : Dial et voir au feeling.

Ca me fait terriblement mal de voir ça et me donne vraiment l'envie de partir. Je me demande si il a un minimum d'humanité. Quand bien même il voulait retrouver la serennité, il chercherait pas aussi activement à rencontrer de nouveaux mecs. Sachant que j'étais peut être déjà mort. Il sait que je suis susceptible de l'espionner, alors il aurait pu attendre pour se réinscrire.

Contrairement à moi, il a pleins d'amis, j'ai pu voir qu'il y a avait pas mal de gays dans ses contacts. Alors il est surement pas sur les sites pour de l'amitié.

Comment on peut ignorer les appels de détresse de quelqu'un, le bloquer à tout va ? Il était le seul à pouvoir faire quelque chose. Si il était impuissant face à ça, il aurait au moins pu appeler les secours.


0

photo de l'auteur faith141
Faith141
Homme de 44 ans
paris

J'insiste pour que tu appelle le samu.

Fait le,


0

photo de l'auteur Wiloooo
Wiloooo
Homme de 30 ans
Lyon

33 remerciements
Administrateur

Bonsoir

Les autorités compétentes ont été alertées. Je ferme et bloque ce sujet. Nous ne prenons pas à la légère ce genre de topic.

Bien à vous


0


Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit