Coming out et moults questionnements

photo de l'auteur Imadreamer
Imadreamer
Femme de 25 ans
Lorraine

1 remerciement
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Hello !

Alors, j'avais écrit un loooong post malheureusement ça a planté quand j'ai voulu le publier... T_T Donc je vous la refais, version 2.0 !

J'ai récemment fais mon coming out à ma famille (voir mon post ici) et je suis actuellement en couple avec une fille super, depuis quelques mois. J'avais déjà partiellement fait mon "coming out" à mon entourage l'an dernier lorsque j'étais avec mon ex (avant cela, j'étais sortie avec des garçons pendant un moment, bien que j'avais déjà eu une copine étant ado).

Le fait est qu'aujourd'hui je m'assume totalement, et le fait de l'avoir dit à ma famille m'a permis de retirer cette épée de damoclès qui flottait au dessus de ma tête depuis un bon moment !

Et donc depuis que j'ai pu tout dire, je me sens enfin libre et surtout libre d'être moi-même voire de le revendiquer. Et bizarrement je finis par faire une fixette là-dessus.. J'ai de plus en plus envie de m'impliquer pour la cause LGBTQI, je me renseigne sur les droits, je regarde des films et séries, etc... lgbt, je milite, je m'affiche plus faisant partie de cette communauté, et mon style aussi à changé... Je me sens d'un coup tellement impliquée et concernée !

Au niveau du style aussi, j'ai beaucoup évolué en un an, et surtout depuis l'été dernier où j'ai finalement enfin ouvert les yeux sur mes préférences et où j'ai voulu m'affirmer dans cette voie-là. C'est comme si, pour être sûre comme puisse me catégoriser comme homo, il fallait que j'affirme un style plus spécifique et moins "hétéro cis".. Dis comme ça, ça me parait ultra cliché ! Et pourtant c'était bien mon intention.. Et à croire que ça a marché (héhé) Ma copine actuelle m'a même dit récemment "Toi t'es une vraie goudou ça se voit direct !" j'avoue que sur le moment j'étais vraiment choquée, parce qu'il y a 2ans, si je disais à quelqu'un que j'étais attirée par les filles la personne ne me croyait pas tellement j'étais "hétéro"... Et là, je me suis rendue compte que j'avais énormément changé.

Du coup, j'ai l'impression de m'être un peu perdue dans tout ça, je repense à il y a quelques années, quand je regarde de vieilles photos de moi, c'est comme si je ne me reconnaissais pas, ou que c'était le "moi" d'avant... J'ai aussi pas mal de vieux souvenirs qui reviennent, et que je vois tout à fait différemment aujourd'hui (comme quoi il y avait un milliers d'indices sur mon orientation depuis des lustres haha).

Dernier point, si vous êtes allées voir mon autre post, je l'ai mis dans le forum bi. Car oui j'ai dis à mes parents que je sortais avec une fille. Mais avant j'ai quand même eu des relations sérieuses avec des mecs, bien qu'elles n'aient pas fonctionnées. Mais aujourd'hui, j'en viens à me demander si je me considère toujours en tant que bi, ou lesbienne. En soi, j'aurais envie de dire que je n'ai pas besoin de me mettre d'étiquette. Mais c'est vrai que je me pose quand même la question. Ca me fait bizarre qu'on dise que je suis lesbienne, c'est comme si je n'arrivais pas à passer le cap de ce terme (si on peut dire ça). Je m'interroge là-dessus du coup, car ce terme me semble limité, dans le sens où je ne sais absolument pas ce que l'avenir me réserve. (je l'ai bien vu par le passé)

Pour celles qui ont eu le courage de tout lire (félicitations) : Est-ce que l'une de vous est passé par là ? Est-ce normal ou je fais vraiment une fixette étrange ? haha


photo de l'auteur Haven
Haven
Non binaire de 39 ans
Toulouse

Salut

Alors faire une fixette sur sa question de d'orientation, est ce si important ?

Tu le dis toi même, tu n'as pas envie de te mettre d'étiquette.

Laisses toi vivre, fais des rencontres, et tu sauras toi même ce dont tu as envie.

Pour le moment tu as l'air d'être bien avec ta copine, alors profiiiiite :)

Je suis passé par là, j'ai construit une vie "cis", et aujourd'hui je me laisse de l'espace.

Ne fais pas la même erreur que moi, à vouloir rentrer dans une case pour le bien social.

Ce qui importe c'est toi, toi, toi et ton bonheur.


photo de l'auteur steph41190
Steph41190
Homme de 44 ans
BLOIS

Salut Imadreamer,

Alors 2 choses:

  1. Vis ta vie!

  2. Pose toi pas de question!

Felicitations pour t'être délivrée de ton "épée de Damoclès"

Merci pour ton implication dans la "cause LGBT" On ne peut que t'encourager dans ta démarche!

Bonne continuation dans ton couple actuel.

Cordialement

Stéphane


photo de l'auteur Cophine
Cophine
Femme de 31 ans
Lille

Bonsoir et bienvenue moi personnellement je me considère lesbienne mais j'ai horreur de ce mot je ne sais pas pourquoi.moi je pense que ça vient du monde où on vit on doit se mettre dans des cases et on se met la pression pour. dans mon monde idéal on devrait n'avoir à se justifier de rien ni à faire de coming out. juste vivre sa vie sans réfléchir alors si tu en es capable ne culpabilise


photo de l'auteur Imadreamer
Imadreamer
Femme de 25 ans
Lorraine

1 remerciement

Merci à tous pour vos réponses !

Alors pour ce qui est de "l'étiquette", ça vient aussi d'une autre problématique, où c'est toujours un peu compliqué quand je suis en couple avec une "vraie" lesbienne (mesdames les Gold Star) et que je dis que j'ai eu des relations avec des mecs auparavant. Implicitement c'est toujours considéré comme "j'ai fais ça pour être comme les autres, mais depuis je suis devenue lesbienne, évidemment j'aime pas les mecs beurk" alors que non, j'en avais eu envie à ce moment là donc je l'avais fais. Et si jamais je me dis bi, ça fait peur ou c'est rédibitoire pour une lesbienne (ce que je trouve con, parce que être bi ne signifie en aucun cas être polygame ou que l'un ou l'autre va me manquer au bout d'un moment). C'est pour ça qu'il y a aussi une notion de "légitimité" à travers ces étiquettes. J'avoue que ça m'énerve un peu, vu que, comme je l'ai dis, je n'ai pas en soi besoin de me coller une étiquette.

Pour le reste, je voulais juste savoir si ça c'était passé de la même façon pour certaines d'entre vous suite à leur coming out ?


photo de l'auteur Jacinthe64
Jacinthe64
Femme de 51 ans
PAU

Bonsoir Imadreamer,

Joli pseudo à la Supertramp un peu. Je suis lesbienne transgenre. Au début de ma transition, il y a 7 ans, je me suis questionnée sur mon orientation sexuelle, surtout que pour une grande majorité les trans MtF sont invariablement attirées par les hommes.

En fait, même si je me sens flatter par un homme qui reconnaît ma féminité, je ne suis pas attirée en retour. Trop d'attributs masculins et comportements virilistes me rebutent au point que je me demande comment les femmes font. C'est pour moi une énigme, mais qui ne m'empêche pas d'avoir un profond respect pour les gay et les hétéros bien-veillants.

Un jour on m'a demandé si je n'étais pas simplement amoureuse de la féminité. Effectivement mais pas que.

Aussi, peut-être savoir ce qui t'attire ou te rebute t'aiderait à y voir plus clair, mais surtout sans étiquette.

Bises colorées, rose et rouge

Jacinthe


photo de l'auteur Cophine
Cophine
Femme de 31 ans
Lille

moi j'ai fait le mien il n'y a pas longtemps à mes parents. Je suis vietnamienne et ce n'est pas encore très ancrée dans ma culture. Mon père n'a trop rien dit. Sur le coup ils ont dit qu'ils s'en doutaient un peu (31 ans célibataire depuis des annees) et qu'ils avaient pas le choix d'accepter mais depuis elle n'arrête pas de dire que je vaisourir seule sans enfant. elle ne veut pas du tout entendre parler de ma copine ne veut pas que je me marie ou que j'ai d'enfant mais pleure sur ma solitude futur.


photo de l'auteur veluma
Veluma
Femme de 44 ans
Grenoble, Isère, France

9 remerciements

Oui les bies font peur chez les lesbiennes voir de la biesphobie.

Perso je trouve cela idiot, ma copine se definie bie (vu que je suis sa premiere relation homo) et tant que son ex ne traine pas dans les parage ca me va :)

Pour ce qui est de se sentir libre apres son coming out et de s'engager plus je pense que c'est normal. Quand j'ai accepté mon homosexualité je suis allé dans des assos lgbti et j'ai cotoyer le " milieu". Il y a des bons et mouns bons côtés ;)


Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit