Une discussion qui m'a perturbé

photo de l'auteur Nahisa
Nahisa
Femme de 24 ans
Angers
Bonsoir à tous;
Je suis arrivé dans une nouvelle ville hier pour un stage. Aux cuisine du foyers je suis tombée sur un gars, on fait rapidement connaissance en cuisinant puis il passe prendre un verre. A la vue de mon drapeau lgbt il me demande si j'ai un copain, je lui répond que non puisque je suis lesbienne. Je crois que j'ai jamais autant choqué quelqu'un de ma vie, il a directe posé son verre et n'y a pas retouché. Il me demande pourquoi j'ai choisi "ça", que c'est du gachie, que je pourrais pas avoir d'enfants et cuisiner à la maison pour mon mari; ses mots : "t'es une femme tu dois cuisiner pour ton mari, tenir la maison et le réconforter"; là c'est moi qui ai été choqué.
On continu à discuter :
-tu veut pas changer, fait un effort
- euh, j'ai mis assez de temps à découvrir qui j'était , c'était dur je ne pense pas changer, du moins  pas maintenant
- Mais fait un effort quoi, tu peut être normal c'est facile ! Tant que t'as pas essayé, tu peux pas savoir.
La discutions continu sur le même thème ponctué de ses "fait un effort". 
Puis il décide de partir et je me lève pour lui faire la bise et là il me dit : "ah bah non, je peut pas, tu sais t'es pas heu"; donc un ptit paf dans la main entre bonhomme et le voilà parti.

J'avoue qu'après cette épisode je me sentais un peu bizarre, c'est la première fois que je parle avec une personne qui ne considère pas l'homosexualité comme acceptable ou normale et je voulais vous en faire part parce que ça ne passe pas, je ne pensais pas que ça me perturberais autant.

Voilà ~~  :)


photo de l'auteur ChatdeMars
ChatdeMars
Homme de 20 ans
Lille

5 remerciements
C'est sur que la première fois qu'on a ce genre de conversation c'est toujours assez déstabilisant. Surtout quand on se retrouve face a des personnes aussi irrespectueuse et sourde. 
Je n'ai pas grand chose d'autre a te dire a part d'essayer de ne pas y penser plus que ça. Lui n'y pense probablement déjà plus, il t'a même sûrement oublie alors fait de même. Après tout, des gens bizarres, on en rencontre des centaines dans une vie ;)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Heureusement que c'est pas avec moi qu'il a discuté, je pense que je me serais énervée. Surtout qu'il n'y a rien qui m'énerve le plus qu'une vision patriarcale archaïque qui voit la femme au service de l'homme. Je serais toi, j'essayerai même pas de le revoir. C'est même pas juste un problème qu'il n'accepte pas l'homosexualité, je dirais qu'il n'accepte même pas qu'une femme puisse être indépendante et faire ce qu'elle a envie de sa vie.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonsoir,

laisse cette personne à sa médiocrité.
Que des clichés dans son discours :  femme au foyer, "la normalité"....

Bref je ne sais pas d'où il sort mais le temps s'est arrêté pour lui et la fée "bêtise " s'est penchée sur son berceau à la naissance.

Aucun intérêt à "calculer " ce type de personne.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je pense que tu as eu une bonne réaction face à cette personne, la plupart des gens se serait énervée mais tu as su garder ton calme et poser les choses avec lui. Malheureusement, il n'a rien voulu savoir. La seule chose à te dire c'est qu'il a sûrement vécu dans une grotte depuis 30 ans ^.^ le monde a évolué, les mentalités aussi ! 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
C'est trèèèès bien que tu sois restée calme.
J'aurais fait sensiblement pareil, mais tout en restant calme, je l'aurai gentiment invité à se barrer !
Qu'éventuellement je n'avais pas de temps à perdre avec un imbécile congénital et que si j'avais développé une thèse sur le "crétinisme des Alpes", je l'aurais choisi comme sujet :)
Tout aussi poliment et toujours calmement, je l'aurai invité à ne plus m'adresser la parole.
Voyons voir... comment expliquer la médiocrité à un médiocre ?

Bref, surtout ce n'est pas à toi d'être perturbée : toi, tu es NORMALE :-)
Le malade, si tant est que la connerie soit une maladie, c'est l'autre demeuré !
Mais il est important de rester courtois et calme car souvent le message, quand c'est froid et déterminé, passe mieux^^

photo de l'auteur wilden
Wilden
Homme de 24 ans
Nantes

10 remerciements
Modérateur
Bravo pour ton calme,  je l'aurais tellement jeté dehors.

Clairement c'est assez courant , après le fait qu'il se permet de te dire tous ça en plus il te connait pas c'est trop en mode irrespect 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Il y a un net problème d'empathie. Toute personne qui estime qu'il est facile d'être normal, facile d'embrasser le système de valeurs dans lequel elle n'a pas de soucis à se tenir, que tout comportement n'est qu'une question d'effort, n'est plus en phase avec ce monde-ci - et n'est pas en phase avec ce que nous savons désormais qu'est l'humain : une bestiole complexe.

Cela dit, il n'est pas possible de savoir l'effet que votre discussion aura eue sur lui. Cela a pu être aussi difficile à métaboliser que ça l'est pour toi, au fond : une personne qu'il considère comme anormale, qui ne se rend pas à ses injonctions, que cela ne met pas en colère, qui garde son sang-froid et son équilibre - alors qu'il la juge probablement hors-équilibre -, ça peut remuer des choses - pas nécessairement tout de suite, pour plus tard aussi. Mais, pour le moment, il semble aussi décidé à te demander de changer qu'il l'est à défendre sa volonté de ne pas, lui, changer d'un iota sur ses valeurs et son idée de ce qu'est "une femme" :D

En attendant, ce n'est pas si simple pour toi de digérer tout ça - qui est un petit déni d'humanité - quelque part, ça fait toujours douter, ou ça donne un sentiment de salissure, ou d'insécurité. Voir des amis, en causer avec des gens, se faire plein de bien, rire beaucoup. Se faire un bon petit repas, sortir.

Tu nous dis comment ça va, passés ces quelques jours ?

photo de l'auteur Nahisa
Nahisa
Femme de 24 ans
Angers
Merci pour vos réponses; la pilule est passé de mon coté.
Je l'ai recroisé dans les escaliers et ile m'as sortie : "alors t'as un copain ? t'as changée d'avis ?" puis il m'as donné des petits coup de poing sur l'épaule (qui m'ont fait un peu mal quand même, en même temps le mec est vachement baraqué) avec un "t'es un bonhomme toi; tu me fais un peu peur quand même".
Au fond il a quand même l'air de respecter mon choix, ou alors il me voit comme une personne malade; allez savoir ...

Je suis aller à la gay pride de Rouan aujourd'hui, rien de mieux pour vous remonter le moral :D

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
"Peur" ?! Il a dit que tu lui fait peur ?! Il y a encore des gens qui ont cet état d'esprit de nos jours ? 

Je ne comprend pas pourquoi tu ne le remets pas à sa place...

photo de l'auteur jawax
Jawax
Femme de 30 ans
Villeurbanne

2 remerciements
Sinon, tu peux lui dire avec toute la sérénité du monde que la prochaine fois qu'il dit un truc aussi idiot, tu l'émascules et tu porteras ses testicules en pendentif, car on est une espèce très sauvage, nous les lesbiennes. Tu grognes un peu après, et le mec viendra probablement plus te parler. :D

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Au contraire, je pense qu'il ne faut pas qu'il ai peur des lesbiennes car ce sont des femmes comme les autres. Il faut qu'il accepte ton orientation c'est tout.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
je pense qu'il n'a pas compris et que de toute façon ce sont des choses d'un niveau trop élevées pour son QI d'huitre.

Par contre les coups de points sur l'épaule, il ne faut pas accepter.

Parce que demain ce sera quoi ? une claque sur le visage puis des coups de poings....

J'ai l'impression qu'au départ il te draguait, puis déçu il te teste.

Il ne faut pas hésiter à imposer tes limites.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
"La voie du milieu"

Pour ma part, les coups de poing sur l'épaule, je considère ça comme une marque de respect "entre mecs".
Comme de plus il a assorti ça du commentaire : "t'es un sacré bonhomme", ça peut coller...
Sans doute a t-il vu gazon maudit et ne retient-il que le rôle de Balasko en "mec" ?
Beaucoup de gens voient les lesbiennes comme des déménageurs et des gays comme des folles... Vi, je sais, il y en a mais pas seulement ;-)

Que les coups fassent mal, surtout s'il est baraqué, ça peut s'expliquer.
Et s'il a tapé juste en haut, quasi de face, c'est un point sensible, sur le muscle^^

Mais je ne reviendrai pas sur le fait qu'il considère les homos comme des malades, des anormaux...
Aussi je rejoins Jawax sur le port des bijoux de famille :-)

Et je rejoins Amaury car je pense qu'il t'avait calculé ;)

Affaire à suivre quand même pour le cas où il continue son évolution.
Ce 2ème post est quand même bien plus positif que le 1er, non ?
Que voulez-vous, je ne désespère pas de la nature humaine. En fait, je ne désespère de rien moua^^

photo de l'auteur jawax
Jawax
Femme de 30 ans
Villeurbanne

2 remerciements
Aisudoragon a écrit :
Au contraire, je pense qu'il ne faut pas qu'il ai peur des lesbienne s car ce sont des femmes comme les autres. Il faut qu'il accepte ton orientation c'est tout.


S'il se met vraiment à avoir peur après cette réflexion stupide, on ne peut hélas rien pour lui, car le constat est douloureux: ce mec est définitivement ultra con. En fait, il est déjà ultra con, si je me souviens bien, parce qu'il a déjà dit que Nahisa lui faisait peur...

Bien entendu, les lesbiennes et les gays sont des personnes absolument normales, mais bon... On a bien brûlé des femmes rousses parce qu'elles étaient rousses et que ça voulait dire que c'étaient des sorcières... Je propose maintenant que nous disposions de l'éternité pour chercher une once d'intelligence dans cette démarche, les roux étant aussi des personnes normales.

Ma boutade avait une autre visée: répondre à une réflexion absurde par une autre, afin de le mettre face à sa connerie. Là où je te rejoins, c'est qu'effectivement, il y a de grandes chances que ce brave spécimen de la gent masculine ne saisisse pas la subtilité derrière ce message...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je suis totalement d'accord avec toi mais, pour reprendre ton exemple, on a arrêté de bruler les rousses et ce n'est pas parce qu'elles nous font peur. Au contraire il faut que le fait que les gays et lesbiennes (et tous les autres êtres humains aussi) sont des gens normaux qui ne méritent pas ce genre de comportement lui rentre dans la tête et qu'il s'ouvre un peu au monde.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Aisudoragon :
"brûler les rousses", "pointer les homos", etc. ... bref stigmatiser les différences, c'est tellement humain !

Cela rassure les gens d'appartenir à une "certaine" "normalité".
Pour la même raison que des gamins vont rallier une majorité de "copains" se moquant d'un "poil de carotte" car pendant ce temps là, ce n'est pas "soi" qui est pris pour la tête de turc...
On dit aussi hurler avec les loups...
Voilà quoi !

M'enfin faut réussir à faire son trou, sans marcher ni mépriser quiconque^^.
Faut donc savoir prendre des coups et des fois, bah faut savoir en donner ;-)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
ça c'est un mec mal renseigné et un peu beaucoup renfermer dans ses clichés !

Moi je pense que je lui aurai poser la question "et toi pourquoi tu es hétéro hein ? Tu veux pas changer..."
Mais je sais pas si je serai rester calme, ou alors à l'extérieur mais dans ma tête il se serait pris au moins une bonne quinzaine de baffe... Surtout à la prononciation de ce morceau de phrase : "tu peut être normal c'est facile !" et je lui aurai demander à quel époque il vivait pour le "t'es une femme tu dois cuisiner pour ton mari, tenir la maison et le réconforter"... Encore très présent dans les mentalité, malheureusement, il suffit de regarder où sont les promotions pour la fête des mères, et comment elle est représenter dans les publicités...

Mais en effet dans ses cas là il faut rester calme pour pas qu'il se trouve une raison supplémentaire de "te changer"...

photo de l'auteur Lesdixgagas
Lesdixgagas
Femme de 26 ans
Paris

3 remerciements
C'est ça le problème mis à part sa bêtise c'est que quand tu dis à une personne que t'es lesbienne directement dans sa tête tu devient un mec...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Un sombre con macho et homophobe, rien à en tirer, laisse tomber et n'écoutes pas ses propos. Il n'y a pas de normalité, tu est ce que tu est, tu fais ce que tu veux de ta vie comme de ton corps.

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit