Solitude extreme, a bout de force, je vous paye juste pour un peu d amitié :( - Page : 2

Forum asexuel - Créé le - 54 Participations

Solitude extreme, a bout de force, je vous paye juste pour un peu d amitié :( - Page : 2

Bonjour Shortlife ;)

Andernos... Pour moi qui suis natif de Gironde et dont la famille réside sur le Bassin d'Arcachon, ça me rappelle de supers souvenirs ; mais bref mdrrr :)

J'ai attentivement lu ce que tu as partagé avec les autres membres du site ici ; et tout en tenant compte bien entendu du caractère relatif de ce qu'on pose à l'écrit, je dois admettre que ton "appel à l'aide" me porte un peu à questions... Je tiens tout de même à préciser que de mon point de vue, si l'écrit nous permet de partager un certain nombre de choses avec d'autres, il ne communique pas toujours facilement ni ce que l'on ressent au plus profond de soi, ni toute son histoire de vie. Et qu'en ce sens, puisque je ne peux me fier qu'à des mots posés sur un écran, mon "impression" est relative, imparfaite, pour ne pas dire totalement subjective.

Tandis que par nature je suis plutôt porté par la compréhension empathique de l'autre, là par contre j'aurais tendance à vouloir t'agiter un peu les particules en faisant écho à ce que suggérais Galloromain. Un propos certes provocateur et à l'apparence insensible au premier abord, mais qui a néanmoins le mérite de "réveiller" un questionnement de fond...

Nécessairement, il faudrait être un coeur de pierre pour ne pas être sensible, touché, réceptif à la détresse et au désarroi que tu exprimes dans ce fil de discussion. Mais en même temps, à l'exposé que tu fais des situations qui te placent en difficulté, il semblerait que quoi qu'il se passe ou quoi que tu fasses il n'y a jamais aucune solution positive à rien. Est-ce que je me trompe ?

Ce qui m'amène à me poser la question suivante : Shortlife n'en demande t-il pas beaucoup trop, en fait ?

Ce que j'entends dans ton témoignage et tes réponses (à nuancer donc, car limité par le cadre virtuel de ce mode de communication), c'est que tu es en forte demande d'un certain nombre de choses, et que ça peut avoir pour conséquences d'être régulièrement décu. Les autres sont-ils décevants, ou est-ce toi qui attends beaucoup trop d'eux ? Je me suis d'ailleurs permis d'aller regarder ta présentation ici et au bout de quelques lignes, pardonne-moi (car malgré le vocabulaire et les expressions que j'utilise en réalité j'exprime ça avec tendresse), j'ai dû renoncer : si je devais incarner toutes les qualités que tu requiers, il faudrait que je sois la réincarnation de Bouddha...

Tous sur cette planète nous ne sommes que des femmes et des hommes, autrement dit imparfaits. Certains sont de vrais pourris oui, mais tout de même : la grande majorité d'entre nous faisons ce que nous pouvons, comme nous le pouvons. Nous faisons tous des erreurs aussi, c'est humain, c'est le cas de le dire... J'ai cru comprendre que tu avais énormément souffert, le fait de placer la barre aussi haut peut-il être la conséquence de cela ?

Mais disons que sur le fond, je vais essayer de te dire ce que j'entends en arrière-plan...

Ce que j'entends, c'est que tu demandes "beaucoup". Tu places, c'est du moins mon impression, la barre trop haut. Dans toute relation quelle qu'elle soit (amicale, sentimentale, professionnelle, familiale), chacun y entre avec son histoire de vie, son caractère, ses aspirations, ses valeurs, ses attentes et besoins, ses rêves, ses espoirs, ses peurs, ses limites, ses forces et faiblesses, ses qualités et ses défauts aussi. Mais si tous nous devions correspondre au profil parfait qu'attend l'autre, nous vivrions tous seuls. Personne ne remplit jamais toutes les conditions qui nous semblent nécessaires, peu importe la nature de la relation concernée. Une relation se construit, des liens se tissent sur la base de points communs bien entendu, mais aussi de compromis. Une relation, ce n'est pas "je suis ici venez tous à moi", c'est "faisons ensemble un pas l'un vers l'autre et acceptons-nous, respectons-nous tels que nous sommes". Une relation, c'est accepter que l'autre soit différent de soi. Et puiser dans cette différence tant le plaisir que le bonheur, la joie d'être en compagnie et d'être relié.

Une relation, son sens et sa raison d'être, ne puisent pas leurs racines exclusivement dans ce qui est agréable ou fait plaisir. Etre en relation, c'est en partie accepter la part d'ombre de l'autre et l'aimer malgré tout, accepter ses faiblesses et l'aimer pour ça aussi, accepter ses peurs, ses défauts, ses moments de détresse ou de stress malgré tout. Ce n'est pas toujours facile j'en conviens or c'est pourtant là, justement, qu'on mesure la force d'une amitié ou d'un sentiment amoureux : dans cette capacité à dépasser l'apparence des choses pour aller interroger ce qui se passe sur le fond.

Tout en préservant le respect de soi, bien entendu...

Ce qu'il y a de "bien" dans l'apprentissage de la solitude la plus absolue, au-delà de son aspect "insupportable" parfois, c'est qu'elle nous permet de prendre conscience de ce qui compte, de ce qui est important. Quand on a tout sous la main c'est facile, on ne se rend compte de rien, on a l'impression que c'est acquis et on ne se pose pas de question. Mais quand on n'a plus rien ? On prend la mesure de l'essentiel...

Bien souvent aussi, sans faire dans la psychologie de supermarché, et surtout dans le cadre des relations (peu importe leur contexte), on va chercher chez l'autre quelque chose dont on se croit dépourvu soi-même mais dont on a besoin pour se sentir bien. Il y a, dans bon nombre de relations, un certain intérêt sous-jacent : que l'autre nous apporte ce dont on a besoin et on se sent bien avec lui/elle, qu'il ne le fasse pas ou plus et on le/la quitte. Au-delà du seul intérêt, pourtant, il y a aussi un vrai amour, une vraie amitié. Ce sont des choses qui se partagent inconditionnellement, qui laissent l'autre totalement libre. Pourquoi le retenir d'ailleurs : si l'amitié ou l'amour sont vrais, cela ne se perdra jamais.

Tout ceci est très utopiste évidemment, mais je le pose là pour susciter de ta part une certaine réflexion, pour t'inviter à remettre ton histoire propre en perspective. Et pour t'interroger sur toi-même : tu recherches tant en l'autre, ne crois-tu pas que ce que tu recherches est peut-être aussi déjà là en toi ? Et si c'est le cas, ce dont je suis certain, n'y a t-il pas dans la situation présente une opportunité à saisir ? Un quelque chose qui pourrait changer radicalement ta vie, une fois pour toutes ?

La seule question qui me vient à l'esprit en t'écrivant est : "s'autorise t-il à y croire, à considérer que vivre heureux lui est possible ? Et qu'il y a droit, au même titre que chacun d'entre nous ?"

Le fait est que, si tu souhaites nouer des liens, il te sera nécessaire de faire un pas vers l'autre. Cela n'a jamais fonctionné comme tu le souhaitais jusqu'à présent, je l'ai bien compris, mais as-tu entamé ce chemin dans le bon état d'esprit ? Les choix de vie que tu as faits, quels qu'en soient les raisons, permettent-ils de vraies et belles rencontres ? Si tu veux que l'autre fasse un pas vers toi, si tu veux qu'il te donne une part de lui, accepteras-tu toi aussi de lui donner une part de toi ? Si tu veux croiser les chemins d'autres personnes, accepteras-tu de te tracer toi aussi un sillon destiné à les rencontrer, plutôt que de rester isolé en désespérant que les autres ne viennent te retrouver là où tu te trouves ? J'ai compris que tu étais mobile, je m'exprime ici de façon symbolique, je parle plus d'un état d'esprit que de choses purement concrètes et factuelles.

Moi je suis convaincu que tu portes de magnifiques choses en toi, sincèrement. Mais qu'à cause d'une histoire de vie difficile et douloureuse apparemment, il y a quelque chose en toi qui ne se sent pas "digne" d'exprimer ce que tu portes de plus beau, ni digne d'être accepté pour ce que tu es. Sans doute as-tu connu de nombreux échecs, c'est très probable même, mais est-ce la conséquence de la nature humaine à proprement parler ? Ca je n'en suis pas certain : je crois plutôt que par dévalorisation de toi-même, involontairement tu as été chercher des situations et des personnes qui ne feraient jamais écho à ce que tu attendais.

Alors relève toi ! Il y a une place pour toi dans ce monde, "il te reste" à mettre toutes les chances de ton côté. Et pour cela, le moment est-il peut-être venu de mettre un terme à cette histoire de vie qui t'a tant détruit. Apparemment tu as tout quitté, or tu vois bien que partir ne nous libère de rien : ses racines, son histoire, on les emporte avec soi, quel que soit l'endroit où l'on s'en aille.

En fait, c'est toi et toi seul qui a en main la clé qui ouvrira la porte de ton destin... Que t'attend-il derrière la porte ? Bah de magnifiques choses en réalité ! Alors vas-y, fais-toi confiance... ;)

Marc.


0 vote

@Tous : Il est DCD le "Casse Couilles" ? (J'ai mis des majusculles hein ?)

C'est con pour toi - Patate - y'a pas une seule des "bonnes âmes" qui t'a répondu (bla, bla, bla ....) qui t'a tendu la main "in the real life" ...

Vous êtes bien un bande de "blaireux foireux" .... (et toi un "Emmerdeur" !)

RIP Patate.


0 vote

Si c'était vrai, tu te réjouirais toujours autant ?

Comme tu acceptes parfaitement que la schadenfreude s'applique également à toi je ne peux que te plussoyer.


0 vote

Si j'ai tant souffert c'est parce que justement ma barre n'etait jamais assez haute et par la suite, à force de voir ce qu'est l'etre humain de nos jours, je ne peux m'empecher de remonter cette barre ...

Je ne demandais pas l'irrealisable, juste de correspondre autant que possible à ces criteres, pas forcement d'etre a 100% chacun de ces criteres dont moi meme je ne peux l'etre incontestablement ...

Et justement, les qualités que j'evoque sont maigres et devraient etre une base dans la vie et la civilisation, mais pour des gens qui sont conditionnés à tout un mode de pensé et de vie, ca parait forcement enorme vu le comportement de l'homme et de la femme de nos jours.

Ce site internet est d'ailleurs un des pires et tres representatif de la societe de nos jours.

Tes belles paroles sont illusoires et hypocrites, ce n'est que du blabla que repete chaque personne pour se donner une image à elle meme ou aux autres alors que dans la realité il y a des tas de personnes comme moi rejetées et suicidées pour leur differences deplaisantes bien qu'elles aient des qualités qui apportent joie et tout le tralala comme tu le dis ...

Ca ne m'interesse plus de parler constamment avec des humains qui passent leur temps à se mentir à eux meme pour embellir les faits ... :(

Et je pense exactement la meme chose du reste de tes propos bien que certains soient une evidence ...

Je ne sais pas ce que je vais devenir, mais il est impossible pour moi d'emprunter le meme chemin que vous tous, je n'ai veritablement rien à gagner, alors vu le peu de temps qu'il me reste à vivre, autant que je le vive avec mes croyances et mon idéal de vie ...

Merci tout de meme pour la peine que tu t'es donné.


0 vote





Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit