#SOLIDARITÉ LGBTQI : RECHERCHE D'APPART SUR PARIS

photo de l'auteur Nyhad
Nyhad
Femme de 19 ans
Paris

Bonjour à toutes et à tous !

Actuellement étudiante en première année de classe préparatoire littéraire sur Paris, je cherche activement un appartement dans la ville pour la rentrée prochaine, ce qui me permettrait de réduire (considérablement) mon temps de trajet, d'être plus efficace encore dans mes études, mais surtout d'être enfin libérée de ma famille et de la pression qu'elle me fait subir au quotidien (famille très homophobe et vie personnelle très surveillée par mes parents, mon outing a littéralement été une horreur).

Comme a priori ils ne m'aideront pas financièrement, j'ai un budget assez réduit : 370 euros (grâce à ma bourse et mon supplément au mérite). Je cherche dans l´idéal un petit studio meublé ou alors un appartement que j'habiterais en collocation avec une camarade de prépa (soit loyer de 370/380 chacune).

Vous souhaitant à tous un joli mois de mai,

Nyhad



photo de l'auteur faith141
Faith141
Homme de 43 ans
paris

Salut, pourquoi ne pas faire une demande au crous?

En expliquant ta situation, tu as de grandes chances d'avoir une chambre ou un studio.


photo de l'auteur Fregegui
Fregegui
Homme de 27 ans
Lille

Il existe des lois qui obligent les parents à subvenir aux besoins de leurs enfants cf Tanguy, film qui date mais n'est pas si éloigné de la réalité.

Le fait que tu sois étudiante pourrait en rajouter à un éventuelle procédure.

Tu peux te rapprocher d'un avocat. Il existe des lieux de consultations juridique où la première consultation est gratuite. Cela peut te permettre de faire le point sur tes droits et les devoirs de tes parents.

Alors, lancer une procédure contre ses parents n'est surement pas chose aisée, il peut intervenir des conflits de loyauté etc et clairement ça ne détendrait probablement pas les tensions entre eux et toi.

En tout cas, si tu n'étais pas au courant, tu sais que tu as cette option là.

Tu as également l'association Le Refuge qui a pour missions d'écouter, accompagner et héberger les jeunes homosexuel.le.s de 18 à 25 ans. Ils offrent aussi des services de médiation familiale.


photo de l'auteur Nyhad
Nyhad
Femme de 19 ans
Paris

@Faith141

J'ai déjà fait ma demande via la plateforme en ligne, mais j'ai peu d'espoir (l'attribution se fait rare et j'habite en banlieue proche même si je fais 1 h40 de trajet quotidien) tu penses qu'aller leur rendre visite au siège pour leur expliquer la situation pourrait jouer ?


photo de l'auteur Fregegui
Fregegui
Homme de 27 ans
Lille

pour avoir été boursier, je me permets de répondre, carrément oui, le CROUS est très à l'écoute, et évalue les dossiers au cas par cas des situations exceptionnelles. tu peux prendre rdv, ou écrire un courrier. je te conseille le rdv, plus direct, mais ils te demanderont peut etre un courrier ou quelque chose.


photo de l'auteur faith141
Faith141
Homme de 43 ans
paris

Tu peux aussi demander un rdv à l'assistance sociale du crous.


photo de l'auteur Nyhad
Nyhad
Femme de 19 ans
Paris

@Fregegui

Merci beaucoup pour ces pistes !! Mais je n'entamerai jamais une procédure contre mes parents, à part leur totale opposition à "ça" (ie. mon homosexualité, comme ils répugnent à l'appeller) et tout ce qui s'en rapporte, ce sont des parents aimants.

J'irai voir le film ! Pour le Refuge, je ne suis pas à la rue ni en situation de détresse extrême, même s'il y'a du chantage affectif, de la méfiance et de la pression psychologique


photo de l'auteur Nyhad
Nyhad
Femme de 19 ans
Paris

@Freguegui

Merci pour ce retour d'expérience, je ne savais pas que c'était possible, ça change vraiment la donne et ça redonne vraiment espoir !!

J'irai leur rendre visite et vous tiendrai au courant alors ! Merci encore à vous deux !!


photo de l'auteur faith141
Faith141
Homme de 43 ans
paris

Il y a aussi le site Appartager.com., pour trouver une colocation.


photo de l'auteur Fregegui
Fregegui
Homme de 27 ans
Lille

Ce que tu racontes concernant ce que tes parents mettent en place avec toi à l'air très compliqué, le Refuge ne s'occupe pas que des jeunes homos mis à la porte de leur foyer, il me semble qu'il peuvent intervenir concernant la discrimination et l'homophobie au sein de la famille des jeunes. Ils ont des lignes d'écoute simple également.

Il y a d'autres assos, par exemple des assos de parents qui ont eu un enfant homosexuel et qui ont eu du mal à l'accepter. Ca fait un peu asso d'homophobes repentis mais ça peut être intéressant. Par contre je ne connais pas le nom de cette asso, on m'en a parlé ici. Si quelqu'un peut l'indiquer ici ça serait cool ^^


photo de l'auteur Mehdi797
Mehdi797
Homme de 26 ans
Paris

@Fregegui

Les parents doivent subvenir au besoin de l'enfant mais a partir de 18 ans tu es considéré comme adulte du coup les parents n'ont plus d'obligation.

Sans oublier que dans ce cas ses parents ( sauf si c'est moi qui a mal lu), l'heberge et elle n'a pas vraiment de manque ( alimentaire ...), le seul probleme est qu'il la traque mais ce n'est pas considere comme quelque chose de forcement negatif ( meme si dans ce cas ça l'est).

@Nyhad

Pour l'appart il faut que tu precises ou tu voudrais etre car Paris c'est grand et les logements ( du crous ou non il y en a un peu partout), vu que tu es en proche banlieue de Paris ça risque d'etre complexe avec le crous ( Du moins celui de Paris) sinon tu as regarder dans les appli de colocation ?

Une autre possibilite serait de demande un hlm ou encore de te renseigne sur les aides possible pour les logements ( par exemple les APL qui pourrait completer ton loyer....)


photo de l'auteur Fregegui
Fregegui
Homme de 27 ans
Lille

Medhi797 : du coup j'ai parcouru un peu le net, j'ai pas forcément tout compris n'étant pas juriste, mais il y a bien une obligation à subvenir aux besoins matériels et essentiels ainsi que moraux et intellectuels. Elle est proportionnelle aux revenus des parents. Elle peut être financière mais également sous forme d'avantages en nature, par exemple un logement, études. Néanmoins il faut que l'enfant majeur soit en mesure de justifier qu'il ne peut subvenir intégralement à ses besoins par ses propres moyens. Poursuivre des etudes par exemple constituerait un frein à cela.

lien ici


photo de l'auteur Mehdi797
Mehdi797
Homme de 26 ans
Paris

@Fregegui

Oui s'il ne peut pas subvenir a ces besoins mais dans ce cas la ce n'est pas valable, elle peut trouver un travail etudiant ou autre ... Pour ce qui est des besoin materiaux elle les a ( mais a son age ses parents ne sont plus oblige etant donnée qu'elle peut travailler). Pour ce qui est des besoins moraux et intellectuels comment veux tu que ses parents l aide maintenant ? Ce qui est intellectuel ( livres par exemple il y a les bibliotheques Universitaire). Ce que tu dis est valable uniquement pour les mineurs ( car d apres la loi, il ne peuvent pas repondre a leurs propres besoins).

Ici n'oublie pas que c'est elle qui veut faire des etudes ( les etudes dans le superieurs ne sont pas obligatoires), sans oublier qu'en tant que boursiere elle a les frais de scolarite remboursé ( a part la secu 5,60 et une mutuelle si elle en prend une).

Comme il est marque dans le lien que tu as join :

Mais l’enfant majeur qui réclame une aide alimentaire doit être dans le besoin, c’est-à-dire dans l’impossibilité de pouvoir subvenir à sa subsistance par ses biens personnels ou par le travail.

Il appartient ainsi au créancier d’aliments (l’enfant majeur) de rapporter la preuve de ses besoins.


photo de l'auteur Fregegui
Fregegui
Homme de 27 ans
Lille

Ben écoute c'est pas tout à fait ce que je lis. Il s'agirait de la jurisprudence qui aurait institué cela principalement pour les étudiants majeurs. Après, j'imagine que c'est le juge qui décide de la recevabilité de la demande. Si j'insiste c'est pas pour @Nyhad qui ne pense pas y avoir recours, mais aussi pour les personnes qui liraint et qui se sentiraient concernées. Pour finir, ne connaissant pas la réelle faisabilité d'une telle procédure, c'est pour cela que j'orientais sur un conseil juridique gratuit qui est plus amplement habilité à répondre à ce genre de questions au cas par cas.


photo de l'auteur Fuong
Fuong
Homme de 41 ans
Bordeaux

Il y a d'autres assos, par exemple des assos de parents qui ont eu un enfant homosexuel et qui ont eu du mal à l'accepter. Ca fait un peu asso d'homophobes repentis mais ça peut être intéressant. Par contre je ne connais pas le nom de cette asso, on m'en a parlé ici. Si quelqu'un peut l'indiquer ici ça serait cool ^^

L'association en question c'est Contact. Y a pas que des homophobes repentis (même si...) mais aussi des parents un peu militants et des LGBT tout court.


Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit