De la malchance ou je suis trop exigeant ?

photo de l'auteur Epean
Epean
Homme de 22 ans
Nantes
Salut tout le monde ! Vous allez bien ? 😀

Bon c'est à compliqué à tout expliquer mais je vais essayer d'écrire tout ça le plus clairement possible.



Pour commencer, je suis arrivé sur Nantes en espérant vivre une vraie vie avec des amis que je pourrait garder durant toute l'université et même après et surtout un copain avec qui je pourrai construire quelque chose. Il faut savoir que je n'ai jamais eu de relations amoureuses ou sexuelles ce qui me pèse. Aujourd'hui, j'ai bientôt 22 ans et depuis un ou deux ans, je ressens le besoin de rencontrer enfin quelqu'un.

Sauf que voilà, j'ai l'impression d'être trop exigeant. Je ne connais pas mon style de mec mais je sais que la première chose qu'il me faut c'est qu'il me plaise physiquement. C'est stupide, je sais qu'on peut être beau et con et à côté être moins beau et génial. Sauf que je ne sais pas, j'ai l'impression que je ne pourrai pas imaginer quelque chose de sérieux avec quelqu'un qui ne me plaît pas. Et à côté, je n'arrive pas à tenir aux gens qui ne m'intéressent pas. Le caractère est aussi important même si ça on le découvre par la suite.

Ensuite, je ne suis jamais tomber réellement amoureux d'un homme cependant, j'ai été accro à deux reprises. J'entends par là, que je me suis laissé espérer et que j'ai dû mal même en souffrant à me les enlever de la tête. Le premier, je l'ai rencontré en 4è. La première année, il me plaisait mais sans plus. Ce n'est qu'au voyage de la fin de l'année que j'ai commencé à ressentir quelque chose.
Au final ça a duré 5 années vu qu'on était également ensemble au lycée. ça a fini par mal se passer et j'en ai énormément souffert si bien qu'au final c'était imbuvable. J'ai fini par m'en détacher qu'en terminal lorsque j'ai tout mis au clair avec lui.
Les deux années qui ont suivi, j'ai été attiré par des mecs mais je les oubliais rapidement. Ce n'était pas trop compliqué mais la solitude commençait à peser. Je n'arrivais pas à rencontrer qui que ce soit. Puis cette année, j'ai rencontré quelqu'un. Le mec est génial et j'ai flashé direct sur lui mais il est hétéro. Je l'ai toujours su et je n'ai jamais voulu craquer pour lui mais aujourd'hui je ressens les même souffrances que j'ai ressenti au lycée.

Au final, dans les deux cas, j'ai fait les mêmes erreurs. J'ai trop vite espérer et je n'ai pas cherché à me calmer. Je les ai vite considéré comme des personnes exceptionnelles ce qui fait qu'au final j'aime également également leur défaut.

Or aujourd'hui j'en souffre. Tout me montre qu'il ne voudra jamais de moi et je n'ai plus de quoi espérer. Je cherche à tout prix à faire de nouvelles rencontres mais au final je n'arrive pas à accrocher assez avec une personne au point de l'oublier. Or Mardi, j'ai vécu ce que je ressentirai le jour où il sera en couple. ça fait terriblement mal, ça me rend dingue. Je sais que le temps m'ait compté avant de ressentir ça de nouveau et rien que l'imaginer avec une fille ça me fait terriblement mal. Si bien que j'ai envie de tout abandonner pour changer de Fac ou du moins de villes pour ne plus jamais le voir.

Sauf qu'au final, je cherche quelqu'un qui serait presque son portrait craché que ce soit physiquement ou au niveau du caractère ce qui est...impossible. Et même lorsque quelqu'un me plaît je finis par me fixer sur leurs défauts. Je plaît à deux personnes dont un avec qui je m'entends à merveille et je peux faire une liste de ses défauts. J'ai déjà pensé à sortir avec lui en me disant qu'au final, je finirai par ressentir plus que de l'amitié pour lui mais j'ai peur qu'au final je me serve de lui pour oublier la solitude ou pour montrer au mec dont je suis accro qu'au final je m'en suis éloigné.
D'ailleurs la deuxième raison est stupide.

Bref je me demande si au final je suis beaucoup trop exigeant (ce que je pense être) et donc comment faire pour ne plus l'être. Ou si je n'ai tout simplement pas trouvé la bonne personne celle qui pourrait me plaire physiquement et au niveau du caractère ?

Que faire pour ne plus ressentir tout ça ? Car sérieusement, tout ça me fait mal, j'ai dû mal à vivre avec cette douleur et je ne pourrai pas le supporter un an de plus. (Je pense même arrêter la FAC pour être certain de changer de ville.)


photo de l'auteur Takabo
Takabo
Homme de 21 ans
Toulouse
Tu parles de deux personnes à qui tu plais. Tu n'as pas grand chose à perdre à essayer une relation avec l'un d'entre eux.
Et si tu as peur de l'utiliser pour ne pas être seul, préviens le :)
De toute façon , pour passer outre tes problèmes tu devras te lancer et oser.
Rester dans sa zone de confort et critiquer n'aide pas toujours ^^

Si tu es honnête avec toi même et avec la personne avec qui tu veux tenter une relation , c'est perfect ;)
Tu dis " j'ai déjà pensé à sortir avec lui".
Réfléchir c'est cool mais rien ne vaux l’expérience.
Ose, lance toi et tu verras .
Tu sais déjà qu'il te plait alors ça part sur une bonne base non?

photo de l'auteur Pangolux
Pangolux
Homme de 28 ans
Luxembourg
Si d'aventure la solution de Takabo n'était pas envisageable, changer de ville pourrait aussi être une bonne idée, en tout cas meilleure que d'arrêter la fac pour ça. C'est vrai que Nantes est une ville géniale, mais Rennes par exemple n'est pas loin, c'est très étudiant, et c'est très bien aussi.
T'es arrivé à Nantes en espérant vivre une "vraie" vie, et manifestement tu es déçu, tu pourrais aller ailleurs pour recommencer à vivre tout court.

photo de l'auteur Oaime
Oaime
Homme de 47 ans
Lyon

3 remerciements
J'ai passé ma vie d'ado et de jeune adulte à entretenir des amours à sens unique et non déclarés pour des garçons de mon entourage pas intéressés, car hétéros. J'en ai bien pris soin, les ai bichonnés, caressés dans le sens du poil - ces amours, pas les garçons qui en étaient l'objet ! - et au final, j'en ai beaucoup souffert, même si c'était par ailleurs exaltant de se sentir amoureux...
Au final, je n'ai pas l'impression d'avoir perdu du temps, mais objectivement, c'est clair que j'ai emprunté avec entêtement et à plusieurs reprises des voies sans issue...
C'est beau d'être idéaliste, mais comme ta situation ne te convient pas, ne te complais pas dedans.
Tu pourrais verbaliser ce que tu ressens avec le garçon dont tu es amoureux histoire de crever l'abcès et de pouvoir partir sur autre chose.
Et pourquoi pas effectivement avec l'autre garçon qui semble pouvoir t'offrir ce que tu cherches vraiment, c'est à dire une relation à deux.
Bon courage !

photo de l'auteur Jygo81
Jygo81
Femme de 29 ans
81
Salut

Je vais essayer de donner mon avis...

Peut-être que tu devrais essayer essayer de parler ou d'écrire à celui qui te plaît ? Es-tu sûr qu'il est hétéro (peut-être qu'il est bi ?)
Sinon, pour celui à qui tu plais, si tu te vois tenter quelque chose avec lui, c'est que peut-être, effectivement, tu es prêt, un minimum... ? Vu que tu n'as jamais eu de relation sentimentale, je ne suis pas sûre que ton "cerveau" pense à rendre jaloux celui qui te plaît par dessus tout ... !
Je sais que ce n'est pas facile d'oublier quelqu'un. Le temps ou la distance n'aident pas forcément je crois... oublier quelqu'un par quelqu'un d'autre ne parait pas "réglo" mais pourtant, je pense que ça peut fonctionner... à condition qu'on soit un minimum intéressé... ?!
Bon courage en tous cas

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit