Les ingénieur(e)s font Ils/elles peur ?

avatar ancien membre
Ancien membre
05/02/2018 à 01:20

Salut a tous et a tous ! Selon vous, les ingénieur(e)s font ils peur ? Imaginez-vous, discutant avec cet(te) bel(le) inconnu(e) quand vient ce moment au cours de la conversation ou vous venez naturellement à poser la question fatidique : " et sinon , qu'est ce que tu fais dans la vie?" et là il/elle vous répond tout aussi naturellement, voir un peu timidement : " Je suis ingénieur(e) dans tel domaine . Et toi ? " Et là, vous sentez un vent de panique (ou d'ennuis, c'est vous qui voyez ) vous traverser. Vous êtes soudain pris du plus grand des désintérêt et sans même vous en rendre de compte, la seconde d’après vous vous retrouvez AFK ou pire encore ... vous êtes déconnecté !! Horreur !!! Sans avoir daigné mettre réellement fin a la conversation vous avez disparu dans une faille temporelle . Mais que s'est il bien passé ? Et bien je vous le demande...
avatar ancien membre
Ancien membre
05/02/2018 à 07:43

Dans un jules vernes l'ile mystérieuse il me semble qu'il y a un ingénieur qui leur apporte du feu non ? Donc pour moi un ingénieur c'est une personne capable de répondre à beaucoup de questions et d'agir intelligement
avatar ancien membre
Ancien membre
05/02/2018 à 07:54

Avoir un(e) copain(e) ingénieur(e) peut être intéressant pour changer les ampoules électriques, mais coté salaire ce c'est plus aussi intéressant que par le passé. Pour les amours il vaut mieux un(e) jardinier(e) qui sait grimper aux palmiers et parler aux fleurs de l'oreiller. Bon après cela dépend quelle école est l'ingénieur(e), il y en a de beaucoup plus prestigieuses que d'autres. En France être élève ingénieur assure presque à coup sur d'obtenir le diplôme, c'est positif. Quoiqu'il faille toujours en vérifier l’existence parce qu'il y a parfois des arnaques, les DRH savent bien. Ce diplôme permet d'être un bon stagiaire, c'est un bon début. Mais ne rapporte pas encore d'argent, un bon ingénieur est un ingénieur en CDI. Toute présomption de sérieux dans ma réponse ne serait que pure coïncidence, quoi que...
avatar ancien membre
Ancien membre
05/02/2018 à 07:57

Citation de Mandragore69
Dans un jules vernes l ile mystérieuse il me semble qu il y a un ingénieur qui leur apporte du feu non ? Donc pour moi un ingénieur c est une personne capable de répondre à beaucoup de questions et d agir intelligement
Depuis qu'on a inventé la pierre à feu on a plus besoin d'ingénieurs mdr [img]] Bon derrière la conception de l'outil il y a certainement des ingénieurs, mais la question est de savoir si on couche avec ou pas ^^
avatar ancien membre
Ancien membre
05/02/2018 à 10:11

J'avoue être pas mal déconcerté par la question. Tu m'aurais dit commissaire aux comptes, à la rigueur XD mais, au pire, j'aurais eu un moment de doute sur la capacité de l'autre à être fun qu'une simple conversation peut balayer. Bon, après, j'ai un cercle d'amis chercheurs ou ingénieurs donc j'ai pu constater qu'ils savaient s'amuser, qu'ils lisaient autant que moi, regardaient plus de séries, jouaient parfois d'un instrument de musique ou savaient super bien cuisiner. C'est pas parce que quelqu'un est plus malin que toi qu'il est moins fun ou moins spirituel ou moins sensible. Ça c'est une logique revancharde de traumatisé des maths à l'école qui va se dire "il y a d'un côté les premiers de la classe et de l'autre les artistes, je suis pas premier de la classe, je suis plus un être créatif et sensible" - bullshit
avatar ancien membre
Ancien membre
05/02/2018 à 10:37

Salut à tous :) C'est une très bonne question qui est posée. Étant ingénieur, j'ai aussi vécu cette situation où l'on me prends pour un ovni venu d'un autre monde mais contrairement à l'auteur, même si j'ai droit à des commentaires où les gens me disent qu'ils ne comprennent pas bien ce que je fais et que ça a l'air "génial" ou "super compliqué", en général, les discussions se poursuivent. Par contre, la plupart des gens que je croise ont fait des cursus plutôt littéraire (souvent traumatisés par les mathématiques). Je sens que leurs intérêts divergent des miens et qu'il y a une sorte de "fossé" qui s'installe (comme si nous vivions dans des mondes vraiment vraiment différents). Inversement, avec les gens dans les voies scientifiques (médecine, prépa, (étudiant-)ingénieur de catégorie B ou C (Je n'ai encore vu personne du groupe A ou A+)), je trouve beaucoup plus de points communs. Du coup, je me demande si le fossé que l'auteur ressent n'est pas lié à ce fossé culturel, exacerbé par le fait qu'être ingénieur c'est rare, ingénieur et femme encore plus (les hommes étant sur représenté dans la plupart des écoles), et ingénieur femme et gay vraiment très rare ? Sinon, le titre d'ingénieur est beaucoup plus large que "ingénieur physique" contrairement à ce que les interventions laissent suggérer. S'il est vrai que le salaire des ingénieurs physique est pas excellent les premières années (surtout pour les catégories B et C, qui se font pas mal avoir), ceux des ingénieurs en data science par exemple sont significativement meilleurs, et ceux en ingénierie financière très très bons. Enfin, récemment, je discutais avec une alumni de mon école qui nous expliquait qu'être ingénieur et avoir une vie de couple c'est pas de tout repos, même si c'est très intéressant et qu'on peut aller où on veut dans le monde. Ça demande des sacrifices car le conjoint n'a pas autant de mobilité et qu'il faut faire des concessions (c'est vrai dans les deux sens) (des sacrifices plus importants du fait qu'on est ingénieur). Peut être que les gens qui "disparaissent dans une faille temporelle" voient aussi cet aspect là des choses et se disent qu'il n'est pas imaginable de faire sa vie comme ça, et préfèrent plus de stabilité.
avatar ancien membre
Ancien membre
05/02/2018 à 10:52

J'allais oublier, je compatis avec toi Graham, car c'est très frustrant de se dire qu'on a réussi à décrocher des écoles d'ingénieur qui sont reconnues et donc finalement qu'on a """"réussi professionnellement"""" alors que notre vie amoureuse est loin d'être aussi réussie.
avatar ancien membre
Ancien membre
05/02/2018 à 10:58

Bof, y'a plein de gens qui ont "raté leur vie" professionnelle et qui ont une vie personnelle à chier aussi ;) Témoignage intéressant. Je n'avais pas pensé à la mobilité. Effectivement ça dépend du contexte dans lequel tu exerces.
avatar ancien membre
Ancien membre
05/02/2018 à 11:11

Je dis pas le contraire, c'est encore plus dur pour les gens qui sont dans ce cas. En général, les gens qui sont ingénieurs ont du pas mal travailler pour arriver à obtenir leur école pour pouvoir justement obtenir être heureux, c'est en ça que c'est frustrant. Pour la mobilité, ça dépend aussi pas mal du domaine, c'est pas une fatalité, j'ai pas mal d'amis qui souhaitent intégrer les grands corps de l'état ou le conseil et l'actuariat afin de pouvoir rester ici. Personnellement, je sais pas encore trop. Cet été, je vais tester le travail à l'étranger et je verrai en fonction. Dans le cas de la personne que je citais, elle et son mari sont ingénieur de mon école, ce qui compliquait encore plus l'affaire.
avatar ancien membre
Ancien membre
05/02/2018 à 12:28

si cette personne te repond plus suite a cela. Voit le comme une incompatibilité pour elle qui te fait finalement gagner du temps. C'est pas ton métier le soucis ;) Definir quelqu'unE par rapport a son métier c'est ne pas être tres ouvertE d'esprit :) Bon courage
avatar ancien membre
Ancien membre
05/02/2018 à 14:21

Speudo, 19 ans écrit : « Étant ingénieur, j'ai aussi vécu cette situation où l'on me prends pour un ovni » Hum… déjà (diplômé) ingénieur à 19 ans ça sent l’arnaque (ou bien l'homme exceptionnel) ^^ « le titre d'ingénieur est beaucoup plus large que "ingénieur physique" contrairement à ce que les interventions laissent suggérer. S'il est vrai que le salaire des ingénieurs physique est pas excellent les premières années (surtout pour les catégories B et C, qui se font pas mal avoir), ceux des ingénieurs en data science par exemple sont significativement meilleurs, et ceux en ingénierie financière très très bons. » Oui, mais parce que la France est de moins en moins un pays industriel. Il y a actuellement plus d’ingénieurs dans les pays du sud que dans ceux du nord (des vrais car dans les pays anglophone tout le monde ou presque est engineer même le préposé aux toilettes). « récemment, je discutais avec une alumni de mon école qui nous expliquait qu'être ingénieur et avoir une vie de couple c'est pas de tout repos, même si c'est très intéressant et qu'on peut aller où on veut dans le monde. Ça demande des sacrifices car le conjoint n'a pas autant de mobilité et qu'il faut faire des concessions » Les journées à rallonge sont plus ou moins le cas dans tous les métiers à responsabilité ayant à gérer du personnel. Et les déplacements ou l’expatriation sont en effet monnaie courante. Il existe une méthode pour surmonter ces difficultés, que je te confie à condition qui ne le répète à personne : ils maintiennent le contact par les moyens contemporains qui adoucissent la distance, et ont un (ou des) amant(e)s sur place ^^. Lorsqu’ils sont mariés et ont des enfants, cela nécessite une certaine organisation logistique lorsque la famille vient pendant les vacances scolaires. Mais comme ils sont ingénieux ils savent faire ^^
avatar ancien membre
Ancien membre
05/02/2018 à 18:52

Ahhhhh les bons gros idées reçues et stéréotypes et préjugés en fonction du métier >< C'est tellement dommage. Moi, je m'en fou, si une personne aime son métier, qu'elle se passionne, c'est l'essentiel :)
avatar ancien membre
Ancien membre
05/02/2018 à 19:11

Citation de Lindos
Hum… déjà (diplômé) ingénieur à 19 ans ça sent l’arnaque (ou bien l homme exceptionnel) ^^
Je suis étudiant en école d'ingénieur, le mot a sauté quand j'ai rédigé mon message. Il me reste un an d'étude encore et j'ai bien passé mon bac à 15 ans, c'est donc normal si j'ai quelques années d'avance. Citation de Lindos
dans les pays anglophone tout le monde ou presque est engineer même le préposé aux toilettes
Certes, il y a ingénieur et ingénieur, mais je trouve dommage de vouloir rabaisser ceux qui exercent ces métiers, ça ne fait plaisir à personne d'entendre ce genre de chose. Je trouve que les deux remarques faites ne sont pas très gentilles :/ ... Citation de Lindos
... ils maintiennent le contact par les moyens contemporains qui adoucissent la distance, et ont un (ou des) amant(e)s sur place ^^
Peut être certains, mais je pense pas qu'on puisse faire de généralisation. Après, je suis peut être encore jeune, mais je crois qu'il y a aussi pas mal de gens qui ont des valeurs et qui ne tromperont pas leur conjoint, même si c'est dur.
avatar ancien membre
Ancien membre
05/02/2018 à 23:46

Même en France, un ingénieur de métier n'en a pas forcément le titre.
avatar ancien membre
Ancien membre
06/02/2018 à 13:37

Seleniumwd, "je trouve dommage de vouloir rabaisser ceux qui exercent ces métiers, ça ne fait plaisir à personne d'entendre ce genre de chose. Je trouve que les deux remarques faites ne sont pas très gentilles :/ ... ... Peut être certains, mais je pense pas qu'on puisse faire de généralisation. Après, je suis peut être encore jeune, mais je crois qu'il y a aussi pas mal de gens qui ont des valeurs et qui ne tromperont pas leur conjoint, même si c'est dur." T'inquète j'apprécie le talent et le sérieux. Mais trop se prendre au sérieux et craindre de se faire rabaisser me rappelle ma jeunesse. Si je n'avais pas moi-même une formation d'ingénieur je ne me permettrais pas de les taquiner. Ton petit oubli dont je me doutais était pain béni pour te bizuter ^^ Il est évident que cela ne devrait rien changer. En tout cas hors du travail il est essentiel de ne pas se prendre au sérieux, sinon on devient vite ennuyeux. J'espère que tu ne seras pas trop faché (mais un peu tout de même mdr).
avatar contributeur de Anteros38
Anteros38
06/02/2018 à 19:02

La question soulevée est pertinente. Tout d'abord le terme d'ingénieur est généraliste, englobant un grand nombre de domaines scientifiques et un large panel de fonction d'encadrement. Les métiers sont vastes. J'aime penser que les formations d'ingénieur ne nous rendent pas plus intelligents mais apportent une capacité à réfléchir de façon globale, à prendre une certaine hauteur par rapport à un problème donné. Il est vrai que les projets à l'international occupent désormais une grande place, la vie de famille s'en trouve inévitablement affectée. Dans le cadre des rencontres, j'ai souvent fait l'expérience de voir la conversation s'éteindre à l'annonce de mon métier, ou à l'inverse voir l'intérêt repartir pour l'aspect financier. Dire qu'on occupe un poste d'ingénieur s'avère être un excellent révélateur de personnalité et d'éviter la perte de temps avec des histoires sans avenir. Je ne vais pas mentir, cela ferme bien des portes et le célibat prend des allures de voyage au long cours. Depuis quelque temps je privilégie les rencontres dans ma catégorie socio-professionnelle, là où le jugement se fait moins sentir. Dommage.
avatar ancien membre
Ancien membre
06/02/2018 à 22:42

Citation de Seleniumwd
Salut à tous :) C est une très bonne question qui est posée. Étant ingénieur, j ai aussi vécu cette situation où l on me prends pour un ovni venu d un autre monde mais contrairement à l auteur, même si j ai droit à des commentaires où les gens me disent qu ils ne comprennent pas bien ce que je fais et que ça a l air génial ou super compliqué , en général, les discussions se poursuivent. Par contre, la plupart des gens que je croise ont fait des cursus plutôt littéraire (souvent traumatisés par les mathématiques). Je sens que leurs intérêts divergent des miens et qu il y a une sorte de fossé qui s installe (comme si nous vivions dans des mondes vraiment vraiment différents). Inversement, avec les gens dans les voies scientifiques (médecine, prépa, (étudiant-)ingénieur de catégorie B ou C (Je n ai encore vu personne du groupe A ou A+)), je trouve beaucoup plus de points communs. Du coup, je me demande si le fossé que l auteur ressent n est pas lié à ce fossé culturel, exacerbé par le fait qu être ingénieur c est rare, ingénieur et femme encore plus (les hommes étant sur représenté dans la plupart des écoles), et ingénieur femme et gay vraiment très rare ? Sinon, le titre d ingénieur est beaucoup plus large que ingénieur physique contrairement à ce que les interventions laissent suggérer. S il est vrai que le salaire des ingénieurs physique est pas excellent les premières années (surtout pour les catégories B et C, qui se font pas mal avoir), ceux des ingénieurs en data science par exemple sont significativement meilleurs, et ceux en ingénierie financière très très bons. Enfin, récemment, je discutais avec une alumni de mon école qui nous expliquait qu être ingénieur et avoir une vie de couple c est pas de tout repos, même si c est très intéressant et qu on peut aller où on veut dans le monde. Ça demande des sacrifices car le conjoint n a pas autant de mobilité et qu il faut faire des concessions (c est vrai dans les deux sens) (des sacrifices plus importants du fait qu on est ingénieur). Peut être que les gens qui disparaissent dans une faille temporelle voient aussi cet aspect là des choses et se disent qu il n est pas imaginable de faire sa vie comme ça, et préfèrent plus de stabilité.
Salut salut ! Y a des réponses assez intéressantes et j'en suis ravie !! Pour en revenir au fossé lié au coté culturel je n'y avait pas pensé mais je ne le ressens absolument pas. J'ai à la fois une formation littéraire, technique et scientifique et j'aime toucher a tout ( musique,sport, dessin, jeux vidéo et j'en passe) donc de ce coté là, en général ça ne pose aucun soucis Des femmes ingénieur et gay je n'en ai pas croisé jusqu’à présent x) j'espère que ça viendra vite .
avatar ancien membre
Ancien membre
06/02/2018 à 22:48

Citation de Veluma
si cette personne te repond plus suite a cela. Voit le comme une incompatibilité pour elle qui te fait finalement gagner du temps. C est pas ton métier le soucis ;) Definir quelqu unE par rapport a son métier c est ne pas être tres ouvertE d esprit :) Bon courage
Merci !!
avatar ancien membre
Ancien membre
01/09/2019 à 11:24

Ingénieur....moi ça me parle pas...mais c'est pas pour autant que ça me ferais fuir...à choisir je préfère un ingénieur qu'un geigneur

avatar contributeur de Dime
Dime
01/09/2019 à 11:34

Si l'on est bien dans sa vie et dans sa profession, ça ne devrait pas jeter un froid dans la discussion.

Par contre, une différence de niveau de vie flagrante dans un couple homo peut etre problématique. Cela donne d'entrée un certain pouvoir à l'un des deux, ce qui peut ne pas au gout du plus faible, surtout s'il n'est pas passif, lol ( veuillez pardonner ma trivialité, il faut bien rire un peu.).

avatar contributeur de Kitsune
Kitsune
01/09/2019 à 11:51

liste des metiers qui engendre chez moi une tension soporiphique compulsive de la cornée :

  • enucléeuse de petit poids à farcir

  • chasseuse de tête à reduir pour pigmés de l'ile de pacque de l'amazonie central subsaharienne

  • assistante en coloscopie

  • vendeuse de bible des temoins de jéhova

  • démarcheuse de lunette de WC

  • correctrice de fautes de français

  • (...)

en ce qui concerne les ingénieurs, un de mes meilleurs potes est ingénieur et c'est peut être le seul avec lequel je peux parler de truc un peu limite, sans tomber dans la superstition mais où le questionnement dérive tentôt en débat philosophique, tentôt en réflexion scientifique et pour ça je l'adore.

après, je me doute qu'a partir d'un certain niveau d'étude les gens se comportent comme des "je sais tout" et étalent leurs science comme de la confiture. du coup, ils ne font que rabacher bettement ce qu'ils ont apprit, incapable d'une reflexion personnel mais citant à tour de bras ...

pourtant il y a des gens instruit qui restent open et ces gens là sont une gourmandise pour le coeur et l'esprit !

avatar contributeur de NoLandsMan
NoLandsMan
01/09/2019 à 12:28

Tout ça déclenche en moi des sentiments de gêne et d'embarras, mais je dois repousser les haineux et dire...que je suis ingénieur et je suis fier.

Je me rappelle bien du jour quand j'ai découvert que je suis fait pour être ingénieur. Je me sentais tellement différent de mes camarades qui avaient choisi le bon chemin en excellant en économie ou en droit. J'étais harcelé parce que j'étais différent, avec mon look d'intello et mes réponses correctes en séance de physique. Je me sentais seul et j'angoissais à tout moment. Ce n'est pas facile d'avouer aux gens qu'on préfère les maths et de voir leurs visages horripilés avec une aversion profonde. Parfois, je disais à mes amis proches que je préfère les maths et la littérature. Le jour où j'ai fait mon coming out à mes parents, c'était comme si on m'a percé le thorax. "Maman, papa...je dois vous dire quelque chose...c'est important...je...je...je veux être ingénieur," bafouillai-je un jour. Le visage de mon père se serra et ma mère tourna le dos et commença à sangloter. "Tu es probablement confus, mon fils. C'est certainement une phase. Et je prie pour toi pour que tu retrouves le bon chemin: un jeune homme comme toi est fait pour être médecin," réponda mon père avec un ton demi rassuré. Exacerbé, je répondis "Non, papa. Ce n'est pas une phase...je suis fait pour être ingénieur...je suis né comme ça." Une peur profonde se traça dans les yeux de ma mère. "Si tu fais ce choix, tu vivras avec un maigre salaire pour l'éternité. Que crois-tu que je ressens lorsque j'entends que mon fils dire qu'il préfère être condamné? tu es encore jeune et le futur est devant toi, mon cher." Je poussa un soupir plein de frustration. "Ce n'est pas un choix, maman. Et puis Dieu dit que 'celui qui laboure sa terre sera rassasié de pain; mais celui qui poursuit des choses vaines est dépourvu de sens.' Préfères-tu que je sois heureux ou que je sois perdu pour le reste de ma vie?" La situation finit mal. Je pris mes valises et je quitta la maison. Aujourd'hui, j'ai rejoint une association d'alumni ingénieurs. Je me sens aimé étant ce que je suis. Je combats pour les droits des ingénieurs. Il y a encore des choses à faire. Même dans la communauté des ingénieurs, il y a une stigmatisation, surtout vis-à-vis les ingénieurs qui font de la recherche scientifique. Je rêve d'un monde où la profession de quelqu'un ne soit plus un critère qui définit toute sa personnalité. Merci de m'avoir lu. Peace.

avatar contributeur de NoLandsMan
NoLandsMan
01/09/2019 à 12:32

Citation de kitsune

je me doute qu'a partir d'un certain niveau d'étude les gens se comportent comme des "je sais tout" et étalent leurs science comme de la confiture. du coup, ils ne font que rabacher bettement ce qu'ils ont apprit, incapable d'une reflexion personnel mais citant à tour de bras

Ce site est un site de tolérance, c'est dans le titre. Ce que tu dis est à la limite ingéniophobe. Il ne faut pas condamner tout le groupe par les faits de quelques abrutis qui ne savent pas ce qu'est être ingénieur.

avatar ancien membre
Ancien membre
01/09/2019 à 12:36

Moi ce que je trouve rebutant c'est pas le métier mais les gens qui ce permette d'avoir trop de critères chelou alors qu'ils ce sont pas vu eux-mêmes avant ... 😅 y'a tellement de gens comme ça dans la vie (et ici) mdrr

avatar ancien membre
Ancien membre
01/09/2019 à 12:40

Et puis dans le mot "ingénieur", ça recoupe tellement de choses hétérogènes ...

avatar contributeur de Kitsune
Kitsune
01/09/2019 à 12:41

Citation de BarelyInsane

il y a des questions que je n'ai jamais osé poser à mon pote et du coup je profite de l'occasion parce qu'on est sur un forum et que du coup, comme tu viens de t'outer ...

il parrait que les ingénieurs élèvent leurs propre troupeaux d'algoritme . est ce que c'est vrai ?

il parrait que les ingénieur utilisent des équations insolubles en guise de préservatif ?

il parait que les ingénieur sont considéré par les forces de police comme des armes de cathégorie 5 parce qu'ils sont capable de ficeler des dossier qui peuvent bloquer le service publique !!!!???

je sais que ce sont des question un peu intime mais ce sont des questions que beaucoup de gens se posent sur les ingénieurs

avatar contributeur de Kitsune
Kitsune
01/09/2019 à 12:43

ps ; je ne suis pas ingenieurophobe, la preuve, je connais un ingénieur !!!

avatar ancien membre
Ancien membre
01/09/2019 à 17:42

Hello,

Etant moi-meme ingénieur sorti une école ingé, je savais pas que le fait detre ingeneur faisait fuir ou meme peur aux gens.

Je travaille dans l'agroalimentaire, je m'occupe le poste l'ingénieur qualité.

Un ingénieur est la pour mener un projet afin de resoudre un problèmes . il peut etre seul comme chef de projet, s'il s'agit quelques choses de son domaine. Mais c'est rare. souvent un projet necessite plusieurs disciplines, RD, commercial, Qualité, marketing , logistique et finance. Personne n'est irremplaçable dans une ertreprise, Donc, il serait peut être plus intéressant de considérer un ingénieur comme un salarié comme tout le monde, pas d'halo.

Au travail , à partir de Bac+3, avec l'expérience tout le monde peut être ingénieur...

En plus,

avatar ancien membre
Ancien membre
01/09/2019 à 17:43

J'ai eu un amoureux qui était ingénieur, enfin je pense qu'on s'aime encore mais... (c'est compliqué) Et je n'ai jamais eu de complexes vis-à-vis de lui car j'ai de toutes façons plusieurs diplômes dans divers domaines. J'avais même tendance, lors des débats-câlins, à vouloir prouver que c'était moi le plus malin 😊

avatar ancien membre
Ancien membre
01/09/2019 à 17:46

Citation de Urukan

un ingénieur n'est pas forcément le plus malin, il a juste d'expertise de don domaine, l'expertise ne veut pas dire l'intelligence, mais plutôt de l'expérience :)



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr