je crois que je suis bisexuelle

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonjour,
Je suis nouvelle sur ce site, je souhaite comprendre ce qui m'arrive car je suis complètement perdue, je ne sais plus qui je suis. Cela fait plusieurs mois que mon attirance pour les femmes est à l'égal des hommes. Cette attirance pour les femmes je la refoule depuis l'adolescence pour rester dans la "normalité". Je n'ai eu que des échecs avec les hommes peut être en est ce la cause. Tout ça me fait peur mais en même temps j'ai envie de passer à l'acte. J'aimerai pouvoir en parler à ma meilleure amie mais je ne connais pas sont opinion sur l'homosexualité on a jamais vraiment eu l'occasion d'en parler, j'ai peur qu'elle me regarde avec dégoût. Comment pourrai-je aborder le sujet pour connaitre son opinion sans parler de moi ?


photo de l'auteur Imadreamer
Imadreamer
Femme de 24 ans
Lorraine

1 remerciement
Bonsoir Bliwip95,

C'est toujours un peu délicat d'aborder le sujet quand on n'est pas sûr de l'opinion de l'autre à ce sujet. J'aurais envie de dire que si c'est ta meilleure amie, elle ne veut que ton bonheur et t'acceptera telle que tu es.
Si tu souhaites jauger un peu le terrain, il faudrait trouver une manière détournée pour aborder la question en général, amener le sujet dans la conversation. Par contre, là j'avoue que ça dépend vraiment des situations. Ça peut être en parlant de quelqu'un que tu connais qui est homo, et voir comment elle réagit, ou un fait d'actualité sur le sujet, etc... Je ne sais pas si ça peut t'aider...
En tout cas, bravo, c'est déjà un grand pas de s'avouer tout ça et de vouloir être enfin complètement toi-même et pas te conformer à la "normalité". Je t'assure que ça va te faire un bien fou ! Tiens-nous au courant ;)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je ne sais pas si je lui en parle avant de passer à l'acte ou après. Le problème est que je ne veux pas que ça se sache par le biais d'autres personnes que moi donc je ne veux pas faire de sortie dans ma ville trop risqué. Je ne l'ai avoué qu'à moi-même et je veux préserver ma fille de tout ça car je suis actuellement en instance de divorce et son père fait n'importe quoi ce qui la perturbe beaucoup donc je veux rester cachée mais l'endroit le plus proche est à plus de 100km, enfin au moins là je risque surement moins de rencontrer des personnes que je connais. Pas facile tout ça et c'est dommage qu'au jour d'aujourd'hui ça reste encore tabou

photo de l'auteur Lanaawyn
Lanaawyn
Non binaire de 21 ans
Nîmes

3 remerciements
Bonsoir Bliwip95,

Tu peux aborder le sujet l'air de rien, en déclarant à propos de quelqu'une d'extérieur à votre cercle de connaissance: une passante, la boulangère, la factrice, le charme qu'elle dégage, pour tester un peu ses réactions. Ou bien évoquer un livre, film LGBT+, le drapeau, un acteur gay... Un signe simple.

"je sais ne plus qui je suis" --> celle aussi que tu as refoulée auparavant. Pas d'inquiétude cela n'arrive pas qu'aux autres :). En tout cas tant mieux que tu sois en instance de divorce, cela te permet de te mettre en retrait du passé et te questionner suffisamment. Cela ne te feras qu'avancer!
En revanche lorsque tu auras suffisamment de confiance, de fierté, tu pourras sensibiliser ta fille à cela j'imagine, car, ce n'est qu'une question d'habitude!
C'est tabou mais comme tu l'as souligné, tu peux trouver des lieux conviviaux telles que les assos et certains bars peut-être, avec des femmes de diverses générations.

photo de l'auteur VanilleXena
VanilleXena
Femme de 29 ans
Sivry

3 remerciements
Bonsoir Bliwip95,

Je vais éviter de trop répéter les autres d'aborder le sujet, avec ta meilleure amie, en parlant d'une autre personne ou d'un fait, voir ses réactions mais aussi sur le fait que si elle est vraiment ta meilleure amie elle sera là, même si je suis d'accord que sa réaction est tout aussi stressante que celle de la famille. Il te faudra probablement une grosse dose de courage pour parler de tout ça.
Pour ce qui est de lui dire ton envie, je pense que c’est après, quand tu lui as dit que toi, tu es perdue, tu ne sais pas où tu te retrouves là-dedans.

Pour ta fille, je pense que tu dois d’abord être en accord avec toi-même et ce que tu es pour lui en parler. Et j’irais même plus loin, si elle est jeune, attend que tu ais une relation qui semble stable et certaine. C’est peut-être plus simple – Et finalement, peut-être même si elle est plus âgée, si elle est déjà perturbée par le divorce et les actions de son père. – Peut-être juste éviter de clôturer le sujet homosexualité, bisexualité, ... si elle en parle d’elle-même (ignorant son âge, c’est délicat) et déjà montrer une ouverture d’esprit, en essayant d’éviter l’idée « l’hétérosexualité c’est la norme ».

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J'ai déjà abordé le sujet de l'homosexualité avec ma fille car peu de temps après la rentrée scolaire un soir elle est rentrée en me disant que 2 frères avaient 2 mamans, elle n'y avait jamais été confronté donc nous en avons discuté, ça lui a fait bizarre au début car pour elle c'est un papa et une maman et puis maintenant ça ne la gène plus. Je ne l'ai jamais éduqué dans la "normalité" le monde est tellement divers et varié.
Je ne lui imposerai pas dans l'immédiat une vie de couple que ce soit avec un homme ou une femme . Il faut déjà que je rencontre des femmes homos avec qui je pourrai discuter et faire un travail sur moi-même et m'accepter tel que je suis

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
bonjour Bliwip95 pour quelqu'un de perdue je trouve que tu as la tête sur les épaules et que tu te pose déjà les bonnes questions pour un avenir calme et posé dans ta peau de bisexuelle. Peu importe bi ou homo le fait est que tes expériences masculines n'ont pas beaucoup fonctionné et que la question des femmes se fait ressentir plus proche que jamais...j'ai juste une petite remarque à faire sur les conseils des lieux homo...il faut savoir que ce sont des lieux de fête et de sorties avec beaucoup de personnes qui attendent des moments de légèreté et de consommation"dans la chair" si tu vois ce que je veux dire....alors ce n'est peut être pas encore le bon endroit pour savoir où tu te situe....mais l'idée d'en parler sur ce forum...je trouve que c'est une bonne approche.
personnellement j'ai aimé les filles dès l'âge de 5 ans et j'avais un chéri pour être comme tout le monde...mais c'était pour faire rire les adultes...en fait j'étais une petite fille amoureuse de ma copine de classe (elle ne l'a jamais su) et d'une copine de village....et là nous deux on le savait et parfois on échangeait des calins encore très pures...
A l'adolescence une histoire en trio moi et une fille puis un garçon pour cette fille en parallèle de son histoire avec moi...ça pendant 10 ans.
Puis célibataire et vie amoureuse avec des hommes (peu et relation sérieuses et fidèles).
Ensuite relations amoureuses avec des femmes (peu aussi mais fidèles de mon côté et dans l'idée que ça pouvait être sérieux).
Pendant tout ce parcours je me suis rendue compte au fil de ma vie que je n'étais pas dans les normes (même si ça aurait été mon choix et mon souhait de l'être car sinon c'est plus compliqué dans la vie...) mais étant jeune ce hors norme ne me posait pas de problème...plus tard j'ai ressenti une grosse frustration de cette différence...car des attirances stériles envers les femmes rencontrées au hasard sur mon chemin (rateaux car hétéro) et le milieu homo est pour ma part trop festif et masculinisé au niveau des femmes.
Donc le chemin de la bisexualité n'est pas le plus facile.....alors ne te pose pas trop de question car tu risque de te faire souffrir inutilement intérieurement.
Pour ta meilleure amie....je serais à ta place avec le recule, j'attendrais.....mais c'est toi qui verra la mieux...les conseils sont pas mal sur ce site...je pense que ta situation de divorce doit être finie avant de parler de ça car tous les coups sont permis et utilisés dans les divorces. Pour ta fille la discrétion est bien aussi à mon avis...
Un divorce c'est déjà beaucoup pour un enfant...même pour un ado...quelque soit l'âge.
Je te souhaite beaucoup de chance et de bienveillance dans ton parcours.....et pour rencontrer des femmes je pense que organiser loin de chez toi un beeting (je crois que c'est comme ça que ça s'appel ?) par ce site ça pourrait être sympa pour toi...une sortie dans un petit café dans une ville un peu éloigné de la tienne...avec des filles du site...discrétion assurée...et tu lance le sujet......pourquoi pas ??

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit