Addict au sexe ou pas?

photo de l'auteur passionequality
Passionequality
Non binaire de 22 ans
Aix En Provence
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Bon je me lance ?
J’ai du mal à savoir si je suis addict au sexe :

Critère composant l’addiction :

1/Plaisir dans l’acte : j’en ai toujours

2/L’acte empêche de faire d’autre activité :
oui c’est très chronophage surtout dans la recherche de partenaire (en vrai ou sur des sites de rencontres) sinon quand c’est avec une partenaire c’est 2-3 fois par jour en moyenne ; Masturbation 1 fois par jour max.
j’ai jamais raté un événement important pour l’acte… mais presque :p
D’ailleurs le fait que ça puisse me mettre en retard m’excite…

3/Penser touchant à l’acte : J’y pense assez souvent, dès que je vois une fille que je trouve charmante (comme un ado sorti d’une bd de Riad Sattouf)

j’essaye de faire d’autre truc que j’aime dans mes temps libres ( Créer, sport, me cultiver) mais dans la vie de tout les jours (cours/travail/balade dans la rue) c’est très chiant.

J’ai également une théorie qui est que je crois que les filles que je drague sente cette forte envie en moi (sur les sites ou en vrai) et ça la fait fuir…
J’ai du mal à vérifier cette info par moi même, et quand j’ai demandé à des filles avec qui je suis sorti elles m’ont dit que je me faisais des idées et que j’étais normal juste que j’adore ça quoi…

Apparemment mon père et son propre père aurait le même soucis..

J’ai déjà fait des efforts qui ont payés mais je dois avoir plus de résultat car ça n'arrange pas mes périodes "dépressives" (liés à d’autres soucis) et pendant les études c'est très chiant, ça fait un rythme de vie trop en dents de scie…

Je ne touche pas trop au porno si vous vous posez la question

Histoire de fouttre le bordel je pense que cette impression d’addiction se mélange avec une dépendance affective..

Voilà si quelqu’un à étais dans le même cas…Je serais ravi d’échanger sur ce sujet qui me bouffe la vie ?

Vive la belle verte et bonne journée à vous ?


photo de l'auteur mawalou
Mawalou
Femme de 26 ans
nimes

2 remerciements
je saurais pas te repondre si t'es accro au sexe ou pas parce que pour moi c'est juste question de libido. Y'en a qui en on plus que d'autre et c'est tout.
Je dis pas qu'il ne puisse pas y avoir des personnes accro mais dans ce cas on parle d'addiction vraiment sérieuse pas juste de désir.

Après si les filles sentent cette forte envie en toi quand tu les drague... ben tu ferais bien de revoir tes techniques de drague x) toutes les filles ne recherchent pas la même chose (un soir, plan cul, couple, rien du tout) donc si tu lui fais sentir que t'as uniquement envie de coucher avec elle, y'a moyens que tu te fasse refoule en effet.
Et je tiens quand même à repréciser que la drague ça se fait à deux et dans le respect mutuel (y'a des mecs qui l'oublient)

Mais si t'as des tendances dépressives un professionnel t'aidera à y voir plus clair

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
Salut PassionEquality,

Si la recherche de sexe occupe trop de place dans ta vie, qu’elle occupe l’essentiel de tes pensées, c’est bien possible.

Voici ce qu’en dit, le psychanalyste Serge Hefez sur le site Psychologies.com :

Ce qui définit l’addiction, c’est en effet la compulsion. La personne dépendante est une personne qui tente de résister à ses envies et qui n’y arrive pas. Elle se sent habitée par une force qui lui impose de faire certaines choses. Et là, effectivement, nous ne sommes plus dans le registre du désir mais dans le registre du besoin. Et d’un besoin qui s’impose, qui agit contre la volonté consciente de l’individu. Par rapport à l’addiction sexuelle, c’est quelqu’un qui va dire : « Je ne pense qu’à ça tout le temps, je ne pense qu’à faire des rencontres, je suis tout le temps sur Internet, ça m’obsède, ça m’envahit et c’est trop ». C’est quelqu’un qui se définit lui-même comme souffrant de ces symptômes.


Tu relies avec lucidité ton désir sexuel et une dépendance affective. Si tu es accro à la recherche de partenaires, la dépendance affective donc le manque s’empare de ta libido pour en faire un instrument de compensation compulsive.

Une pleine conscience de ton ressenti dans les moments où ces pensées et ces actes t’emportent t’aideront peu à peu à reprendre la main. La communication avec la partenaire, les échanges émotionnels, etc. sont aussi importants dans le cheminement. Tu peux faire un travail sur toi en parallèle avec un thérapeute pour t’aider à mieux comprendre l’origine de cette dépendance affective.

photo de l'auteur Anonymousse
Anonymousse
Homme de 21 ans
Marseille

11 remerciements
Citation de Passionequality
J’ai également une théorie qui est que je crois que les filles que je drague sente cette forte envie en moi (sur les sites ou en vrai) et ça la fait fuir…


C'est pas du tout l'impression que tu dégages en photo en tout cas 😉
(INFP-A pour moi 😎)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Tes tendances dépressives sont assez intéressantes... Car une des caractéristiques possibles des troubles de l'humeur (bipolarité notamment) c'est justement l’hyper sexualité.... si en plus c'est de famille....
Tu noteras que dans la vraie hyper sexualité, le plaisir n'est pas toujours là.... on est vraiment dans le cas d'une addiction.

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit