Y en a -t-il qui ont peur de l'engagement ?

avatar ancien membre
Ancien membre
23/03/2023 à 19:32

Le thème est annoncé dans le titre.

Je crois que j'en ai toujours eu peur, privilégiant les rapports légers et par essence sans lendemain. Et je suis toujours célib à 50 ans. Cherchez la cause. Néanmoins je suis peut-etre un solitaire ? J'ai peur du tracé, du chemin de fer que l'on suit aveuglément pour ne pas tomber du train. Et aussi de la promesse que l'on fait à quelqu'un. Bref.

Et vous ? Avez-vous peur aussi de l'engagement ? Et pour quelles raisons ?

avatar contributeur de Humana15
Humana15
23/03/2023 à 19:53

Citation de Dime #446827

De quel engagement parles-tu?

engagement ne veux pas dire bague au doigt...

je pense qu'en communicant (demande de consentement et expression de son état) a chaque étape, tout est possible ;)

avatar ancien membre
Ancien membre
23/03/2023 à 19:55

Citation de Humana15 #446836

Oui. Le processus est souvent trés progressif. Mais moi j'y met fin dès le début.

avatar contributeur de Humana15
Humana15
23/03/2023 à 19:56

Citation de Dime #446837

De quoi as-tu si peur?

avatar contributeur de Phénix23
Phénix23
23/03/2023 à 19:57

Pour ma part, je suis plutôt à la recherche d'une forme d'engagement mutuel, mais quelque chose d'authentique, un vrai lien d'âme. Je ne crois pas tellement aux engagements officiels (de type Pacs, mariage, etc.), puisqu'il suffit souvent d'une lassitude, d'une dispute, ou d'une épreuve de vie, pour briser le couple. Mon idéal romantique serait une sorte d'amitié très profonde, une admiration mutuelle, une affection réciproque, qui se jouerait des cadres et des convenances sociales. Je me rends compte que mes plus belles amitiés ont traversé une décennie, en se basant sur le respect et l'admiration mutuels, et sur la liberté. Ne pas se voir ou s'appeler pendant un mois ou deux n'a jamais été un souci. On se retrouve toujours avec autant de joie. J'aimerais que cela puisse être pareil en amour. Sinon, c'est une forme de servitude.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
23/03/2023 à 20:06

Bonjour Dîme, je me suis toujours engagé dans mes relations qu’elles soient amicales, amoureuses ou familiales.

L’engagement c’est pas forcément signé un pacte de sang, ou comme dit plus haut se fiancer / marier.

Pour moi l’engagement c’est donner de soi même quand on le peu pour l’autre et on le fait de nous mêmes quand on aime profondément qqn.

Mais je comprends ta peur car ça rend aussi vulnérable puisque l’engagement est quelque chose de très fort et on n’est jamais à l’abri d’être déçu par les autres

avatar contributeur de Derrick528
Derrick528
23/03/2023 à 20:09 - 23/03/2023 à 20:11

Citation de Dime #446827

Perso, cela fait une dizaine d'années que je recherche la personne avec qui j'aimerais avoir une relation sérieuse et je ne l'ai pas trouvée. Et ce n'est pas forcément du fait de mon caractère. Donc, comme toi, j'ai des relations sans lendemain (sexe, câlins) mais une présence me manque, j'avoue. Quand à l'engagement, j'ai été assez marqué d'avoir vécu avec mes parents pendant 25 ans et leur mariage n'a pas été une sinécure : ils ont failli divorcer deux fois.

Donc si j'aurais une relation sérieuse et durable, je ne voudrais pas m'unir officiellement avec la personne, car après il peut y avoir le risque d'une séparation officielle.

Et concernant les relations amicales pour plussoyer Némésis, j'ai qu'une seule amie : ma meilleure amie mais ce n'est pas vraiment un engagement même si on est clairement attachés l'un à l'autre, on a nos vies chacun de notre côté et on échange quand nous le pouvons.

avatar ancien membre
Ancien membre
23/03/2023 à 20:25

Citation de Cinserikey #446844

Pareil que toi. Mon modèle familial est souffreteux...

avatar ancien membre
Ancien membre
24/03/2023 à 00:06 - 24/03/2023 à 00:26

S'engager avec quelqu'un est une initiative formidable. Je pense que je suis une personne relativement fiable. Si je dis quelque chose, je le fais. Ce qui me perd néanmoins, c'est que je ne dis que très peu de choses. Tu veux sortir ce week-end ? Ma réponse : "je ne sais pas encore", "j'ai trop de choses à faire", etc. Au final, je ne m'engage que très peu. Le moindre aléa fait que je refuse de m'engager. Je crois que j'ai peur de m'engager dans une certaine mesure. Pour vivre en couple (parce que c'est le sujet), je crois que j'aimerais bien m'engager mais la vie de couple me semble beaucoup trop exigeante. Je ne sais même pas si je suis vraiment prêt et si j'en ai vraiment envie. C'est super de profiter de moments à deux, mais est-ce que je suis prêt à emménager dans un studio avec quelqu'un ? C'est un tout autre sujet...

avatar contributeur de Phénix23
Phénix23
24/03/2023 à 00:17

Citation de Alex78 #446883

Moi aussi j'ai un peu de mal avec l'idée d'une " vie à deux ", où il s'agirait de renoncer à son indépendance pour cohabiter avec quelqu'un. Mais je pense qu'on peut aimer sans contrainte.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
24/03/2023 à 00:31

Citation de Alex78 #446883

Citation de Phénix23 #446885

Pourquoi faire cette équation : engagement de couple = vivre ensemble ?

Je suis très indépendante et les relations que j’ai eu qui ont le mieux marché était quand chacun avait son chez soi et j’étais tout autant engagée.

Biensur on veut se conformer à la majorité de la société mais pour moi en tout cas ça ne fonctionne pas.

Le plus dure est de trouver quelqu’un qui partage cette vision de vie de couple

avatar contributeur Steph 3818
Steph 3818
24/03/2023 à 09:21 - 24/03/2023 à 09:25

Les cultures, @Némé, les cultures et toutes ces idées qu'on fait entrer dans nos cranes pendant notre jeunesse, ça laisse des traces auxquelles il n'est pas toujours facile d'échapper

J'en ai une plutôt bonne au sujet de l'engagement, je la racontais souvent à l'époque ou les "formations du personnel" autour du theme de l'engagement étaient à la mode, mon patron (qui payait évidemment une fortune pour ces séances) appréciait . . .

Cette définition est attribuée à Hervé Seyriex, un consultant assez connu du conseil en motivation d'entreprises

Le jour ou il l'a inventée, c'était pour sortir de l'ambiance ou tout le monde se déclarait "motivé", "impliqué", etc, par rapport à son taf et à l'entreprise lors des tours de table d'introduction, il a sans doute été un peu prix de court lorsqu'un participant lui a demandé de définir . . il a répondu :

Pour comprendre l'engagement, il faut penser à l'oeuf au bacon

Dans cette recette, la poule est impliquée, alors que le cochon est engagé . . .

Tu dois imaginer la tete des animateurs quand j'expliquais ça pendant le tour de table en tout début des séminaires . .

avatar contributeur de Dayzelle
Dayzelle
24/03/2023 à 09:21

Je partage ta vision Némésis Inu ! Pour moi hors de question de vivre sous le même toit; c'est chacun son toit, à prendre ou a laisser et ceci, je l'annonce très vite en début de relation. Pour autant cela ne m'empêche pas d'être engagée bien au contraire.

Je trouve qu'il n'est pas si rare de rencontrer des personnes dans la même optique. Ce n'est pas ce qu'il y a de plus classique, mais si j'exclue les baratineurs des 1ères rencontres (ceux qui te répondent bêtement "Moi aussi" mais qui au fond n'en pensent pas moins et finissent par te dire après plusieurs mois qu'ils faudrait penser à vivre ensemble 🙄 ), je rencontre quand même un certain nombre d'hommes qui ne veulent plus de vie sous le même toit. Je trouve que c'est bon signe car ça veut dire qu'ils ont compris eux aussi et que l'on partage déjà un point important ! 😁

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
24/03/2023 à 09:36

Citation de Steph 3818 #446909

lol oui j'imagine qu'il avait la même tête que la mienne quand j'ai lu la réponse!

Citation de Dayzelle #446910

oui maintenant ça commence à se faire connaitre mais ça reste une petite minorité.

il y a aussi le fait d'avoir confiance en l'autre: la distance ou ne fait de ne pas vivre sous le même toit demande d'avoir une pleine confiance en l'autre et ça peut de personne en sont réellement capable.

c'est accepté de ne pas avoir l'autres sous ses yeux H24 et d'accepté le fait qu'ielle ait une vie en dehors de toi et hors de (ton) contrôle.

avatar contributeur de Sharkie
Sharkie
24/03/2023 à 20:19

l'engagement pour moi c'est tout vivre à deux ... et j'ai besoin de mon espace : me retrouvé seule avec moi même, mon chez moi .... donc oui j'ai peur de l'engagement !!! je suis pour chacun chez soi et vivre les bons moments ensembles, les mauvais aussi mais chacun son espace. ça ne veut pas dire que je n'aime pas le personne mais c'est comme ça que je vois ma relation

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
24/03/2023 à 20:40

Citation de Sharkie26 #447046

il semblerait que nous soyons nombreux ici à partager ce mode de vie c'est cool!

avatar ancien membre
Ancien membre
24/03/2023 à 21:21 - 24/03/2023 à 21:21

Je n'ai pas peur de l'engagement.

Juste, je ne fonce plus comme avant.

Je prends le temps.

avatar contributeur de RêveuseParis
RêveuseParis
25/03/2023 à 06:12

Le seul Engagement qui se fait par Évidence, c est d Aimer et se faire Aimer sans qu il soit possible de faire autrement , que ce soit plus fort que tout et envers et contre tout 😍😍😍😍

S Aimer va au delà des contextes dans lequel cet Amour s inscrit, car, y a beaucoup d imprévisibles en Amour, qui font que l on ne peut pas toujours anticiper toutes les manières dont cet Amour peut se vivre ou pas....

avatar contributeur de RedRose
RedRose
25/03/2023 à 08:54

Citation de ReveuseParis #447073

Merci Rêveuse, je trouve que votre réponse est la meilleure à donner, pouur moi en tout cas.

Chaque relation est unique, chaque Amour est unique et se vit de différentes façons, parfois d'une façon que nous n'aurions jamais pu imaginer, pour autant que nous nous laissons porter...Et nous changeons et évoluons avec le temps aussi..

Pour moi, le seul engagement est celui d'aimer, pour une semaine, un mois, un an, 10 ans, mais aimer sincèrement et inconditionnellement.

Et je mesure chaque jour la chance que j'ai d'aimer celle qui se love bien au chaud dans mon cœur et d'être aimée en retour 💕.


La vie est trop courte pour se prendre la tête

avatar contributeur de Occamj
Occamj
25/03/2023 à 10:31

Bonjour,

Je vais jouer une fois de plus les trouble fêtes, accrochez-vous.

L'engagement à géométrie variable, "je veux bien aimer et m'engager, pour le meilleur, mais pas pour le pire", ça marche pour une minorité non indispensable.

Pour faire des enfants, les élever, faire commerce, bâtir les infrastructures, les maintenir au jour le jour, et avoir ainsi l'indispensable comme le superflu, il faut créer des associations de personnes contraintes.

Où l'on s'engage. Pour les trucs bien et les trucs chiants. Où l'on ne se débine pas au premier revers.

Oui, l'Amour c'est super, il guide mes pas. Mais il ne remplit pas la gamelle, et ne change pas les couches. Enfin pas directement.

En résumé: L'immense majorité des humains n'a pas le luxe de vivre en toute indépendance, au gré de ses humeurs. Retour sur terre!

Après un mariage de 20 ans, je crois toujours en la nécessaire et indispensable force de l'engagement. Sans elle, la société ne tournerait pas rond.

Des tas de gens font les choses parce qu'il faut les faire, pas de façon libre et certainement pas par amour. Et heureusement, parce que sinon, il n'y aurait pas grand chose de fait à la fin de la journée!


Jeannette et sa faucille

avatar ancien membre
Ancien membre
25/03/2023 à 10:40

Citation de Occamj #447082

En tant que parents nous sommes là pour accompagner nos enfants, neanmoins cela ne nous empeche aucunement de vivre notre vie avec ou sans le pere ou la mere.Les enfants ne sont en aucun cas des boulets que l'on se traine... ni le ciment du couple. La notion couple c'est au 2 de definir la règle....

avatar contributeur Steph 3818
Steph 3818
25/03/2023 à 10:47

Je pensais également à évoquer cette notion d'engagement par rapport à nos enfants

Autant l'engagement par rapport à d'autres personnes me parait relever de l'acquis (les regles plus ou moins explicites en vigueur dans nos sociétés en particulier, et qui peuvent changer d'un endroit à un autre et d'un individu à l'autre) autant celui par rapport à nos enfants me semble relever de l'inné, c'est une valeur universelle que nous avons au fond de nous mêmes de façon beaucoup plus profonde

avatar contributeur Reloteb
Reloteb
25/03/2023 à 10:58

Je suis aromantique. Donc , pour moi la question en terme d'engagement dans une relation amoureuse ne se pose pas vu que je ne peux pas être amoureux d'autrui.

Je cherche des amitiés sexuelles dans mon idéal (Le niveau au-dessus de sex friend) mais j'ai déjà du mal à trouver des plans sans lendemains comme je l'ai raconté à plusieurs reprises sur ce forum.

Je pense que l'engagement concerne tout domaine de la vie et pas uniquement les relations sociales.

Par exemple , il y a l'engagement dans une cause politique.

Je n'aime pas l'engagement sachant qu'un engagement n'est pas facile à tenir.

Je suis de ceux refusant de faire des promesses et qui avouent ne pas vouloir faire de promesse.

avatar contributeur de RedRose
RedRose
25/03/2023 à 11:00 - 25/03/2023 à 11:54

Citation de Occamj #447082

Hé bien je peux dire que j'ai la chance d'être libérée de ces contraintes, j'ai eu une vie de couple, avec ses hauts et ses bas, d'ailleurs plus de bas que de haut, et ai élevé mes enfants, qui sont maintenant adultes et volent de leurs propres ailes..

Certes, l'engagement comprend des contraintes, ça va de soi en fait, sinon ce ne serait pas un engagement..

Quand on y pense, on est donc tous engagé dans quelque chose : un bail locatif est un engagement, un contrat de travail, un simple abonnement internet en est un..

Vivre une relation amoureuse est aussi un engagement, même sans vie commune, et j'imagine bien que toute personne qui vit cette relation supporte également des contraintes, c'est un fait..

Pour autant, avec le temps et les expériences, on apprend à mieux savoir ce qu'on veut, ce qu'on ne veut plus, en conjugant Amour , respect de sa propre liberté et de celle de notre partenaire.

J'aspire à me libérer de plus en plus du carcan que la société nous impose..

Je ne sais pas si ce que je dis est clair, c'est un peu brouillon dans ma tête..

Edit

Citation de Reloteb #447090

Je suis de ceux refusant de faire des promesses et qui avouent ne pas vouloir faire de promesse.

Je ne fais moi non plus aucune promesse car on ne peux pas prédire ce que la vie nous réserve.

C'est bien pour ça que je refuse de me marier, je suis incapable de promettre d'aimer et chérir l'autre "jusqu'à ce que la mort nous sépare " OMG !


La vie est trop courte pour se prendre la tête

avatar ancien membre
Ancien membre
31/03/2023 à 17:53 - 31/03/2023 à 18:12

Citation de Dayzelle #446910

Je suis d'accord le chacun chez soi ✌️

Ce qui me chagrine c'est qu'au début de la relation on est d'accord avec mes choix,valeurs et principes ensuite ça veut me changer, ça me demande de déménager ou de vivre avec moi sous le même toit. Alors que j'ai été clair,nette et précise.

La fille qui prend le dessus sur la relation c'est non pour moi il faut une égalité. Des beaux parents envahissent c'est non aussi (ça m'est déjà arrivé). Mais surtout que l'on m'empêche de voir mes parents ou des amis quand je le souhaite. Sachant que je sais bien gérer le temps avec ma chérie et le temps avec mes amis. J'ai besoin d'une femme compréhensible et respectueuse la dessus. J'ai quand même besoin de ma liberté des fois et c'est pareil parfois je peux être appelé pour faire une partie de jeux vidéo en vocal certains soir. Si la fille ne sait pas quoi faire à ce moment là... Aïe aïe aïe

Les gens qui aiment rien aussi... C'est très pénible

avatar contributeur de Occamj
Occamj
31/03/2023 à 18:04

Vivre une relation amoureuse est aussi un engagement, même sans vie commune, et j'imagine bien que toute personne qui vit >cette relation supporte également des contraintes, c'est un fait..

Exactement. Relation amoureuse sans engagement = oxymore.

Pour autant, avec le temps et les expériences, on apprend à mieux savoir ce qu'on veut, ce qu'on ne veut plus, en conjuguant >Amour , respect de sa propre liberté et de celle de notre partenaire.

Bien d'accord. Mais j'insistais aussi sur le fait que notre prisme occidental du 21ème siècle fausse notre vision: l'immense majorité des humains n'a pas ce luxe (en pratique) de pouvoir décider, en toute liberté et connaissance de cause, de vivre dans cet équilibre harmonieux entre engagement et liberté. Même si vous pouvez le vivre, c'est pour peu de temps: jeunesse et vieillesse impliquent dépendance et donc engagement.

je m'occupe de ma maman: je m'engage.

Ma compagne est malade: je m'engage.

Je suis vieille et je peux plus faire mes courses: quelqu'un s'engage.

Vivre en monade, c'est une abstraction philosophique.

Pour moi la relation intime ne fait pas exception, mais je veux bien en discuter !


Jeannette et sa faucille



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr