Oublier une personne du jour au lendemain

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonjour,
J'aimerais avoir quelques avis, est-t-il possible de lâcher une personne du jour au lendemain sans explications et sans regrets, ni remords surtout si la personne était soi-disant amoureuse?
Pour ma part je trouve que c'est vraiment quelque chose d'horrible de lâcher quelqu'un qui t'aime sans raisons valable.


photo de l'auteur lulul
Lulul
Homme de 26 ans
Limoges

4 remerciements
Sans remord et sans regret, à mon avis cette personne ne peut pas être amoureuse dans ce cas là.

Ça vient de m'arriver, hier, je suis cassé de l'intérieur. Mais savoir qu'une personne peut être aussi dégueulasse du jour au lendemain, alors qu'elle a été tellement gentille et chaleureuse pendant plusieurs mois. Ça fait vraiment froid dans le dos.

Y'a de quoi perdre foi en l'humanité.

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Mais c'est exactement ça, c'est à cause de ces gens là que le monde va mal! Il y a plus d'humanité..

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonjour,
C'est également ce que je suis entrain de vivre aujourd'hui nous sommes le 13 juillet cela aurait fait 13 ans que nous étions ensembles. Le 9 mai elle m'a annoncée froidement qu'il falloir qu'on se sépare et que je devais me trouver un appartement. Bref je passe les détails. Le 4 juin j'ai déménagé. Depuis elle ne en parle plus plus aucun signe. je suis devenu invisible à ses yeux je suis une étrangère. Et la ca fait mal de voir à quel point elle m'ignore moi je l'aime toujours. J'ai décidé de respecter son choix car elle m'a dit qu'elle n'avait plus aucun sentiment pour moi.
Je ne comprends pas son attitude.
Et tout comme toi je m'interroge comment peut on dire ne plus avoir de sentiments pour une personne au bout de 13 ans sans le dire sans en parler avant. Intérieurement je suis brisée il m'arrive le matin De me lever et de pleurer je n'arrive pas à tourner cette lourde page. J'aimerais tellement comprendre.
J'ai décidé de continuer ma route seule même si j'en souffre. Je m'en suis accrochée à mon travail que j'aime. Et je sors beaucoup afin de me refaire des "amies" Même si je n'en ai as envie. Je me dis qu'un amour chasse l'autre alors qui sais... autant tout faire et provoquer les choses. J'ai 52 ans chaque instant est précieux j'ai envie de partager d'aimer et d'être aimée encore.
Ne baisse pas les bras passe à autre chose !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Personnelement je trouve que la vie amoureuse est parfois décevant.

Peut être que beaucoup de personnes ne seront pas du même avis mais pour moi tomber amoureux d'une personne puis tomber amoureux d'une autre à cause d'une rupture n'est pas le genre de chose que j'aimerai vivre. J'ai envie de partager des secrets intime à une seul personne et de me dire que cette personne c'est LA personne au monde avec qui je veux partager ma vie.

Mais le monde est fait de telle sorte que des relations peuvent être brisé facilement même sans que ce ne soit de la faute de personne. Vivre une période de rupture serai quelque chose d'hyper douleuse pour moi, j'en ai pas encore fait l'expérience car je n'ai toujours pas été en couple une seul fois.

Seul le temps peu corriger ça, le cerveau humain fini par s'habituer à la situation mais il ne faut pas le même temps pour tout le monde

Bonne journée

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
bonjour,
j'ai déjà vu ça et perso, c'est la plus mauvaise situation à vivre, pas d'explication et du jour au lendemain, je t'aime puis je ne t'aime plus et ensuite plus aucune nouvelle, un vrai étranger.
la plupart des gens sont mal élevés, égoïstes ...
il faut avoir beaucoup d'occupation, boulot, amis, passions ... et du temps pour passer à autre chose

difficile de tomber sur la perle rare, même si elle doit forcément exister quelque part.

bon courage à toi

photo de l'auteur Patrick
Patrick
Homme de 54 ans
TOULOUSE
Bonjour,
Tout d'abord,desole que tu ais eu a vivre cette experience.C'est cruel,mechant et inutile.
Ensuite puis je me permettre de suggerer ceci..tu as eu la force et le privilege d'aimer,d'etre amoureux/se..tu es deja priviligie.Mais si ce sentiment noble a ete trahi,tu restes toutefois la "belle "personne au couer beau,fragile,vulnerable mais tellement grand et genereux..tu n'as rien perdu de ton integrite,c'est ton ex-partenaire qui helas n'a rien compris.
Tout quitter sans rien dire ni faire est lache,inhumain car laisser un etre qui aime dans le desaroi se posant des tonnes de questions,culpabilisant est monstrueux.
Pour repondre a ta question,je ne pense pas que l'on puisse oublier tout de cette facon meme si on est celui ou celle qui part..on a simplement pas le courage ni la generosite d'ame d'assumer sa position.
Une fois encore c'est toi qui est a admirer,par l'autre.
Patrick

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
13 ans de vie commune.. elle aurait dû vraiment t'en parler avant, je trouve ça lache, ne t'en fait pas tu trouveras quelqu'un! Il faut du temps pour tourner la page.
Moi même je vis ça, j'ai essayé de récupéré mon ex pendant 1 an ( je n'étais pas du tout en tort mais bon l'amour rend aveugle ) ba elle m'a lâché du jour au lendemain sans explications malgré que j'ai patienté, j'ai l'impression d'avoir perdue mon temps, je me pose des questions h24.
Lâcher une personne sans explications pour moi il faut vraiment avoir aucun cœurs. Je ne pourrais pas me regarder dans le miroir en sachant que je sais que la personne souffre c'est vraiment inhumain.
Je le souhaite à personne.

photo de l'auteur CrazyT
CrazyT
Homme de 25 ans
Cancon
J'ai aimé, j'ai fait tout ce que je pouvais, je me suis plié en 4, en dix en milles même parfois... Je l'ai soutenu, je l'ai épaulé, je l'ai sorti de la merde je ne sais combien de fois. Il me draguait et me laissais entendre qu'il se sentirais prêt à faire sa première fois avec moi, à essayer quelque chose à deux... Puis il à rencontré un gars plus jeune, pianiste, qui gagne un peu mieux sa vie et me fais ses louanges parce que le gars à fait le tour de paris pour se raser alors que j'aurais fait le tour de la France pour juste le rencontrer. Deux jours plus tard, le sms tombe, comme de l'acide dans les veines de mon cœur : "Adieu, je lui laisse sa chance."

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Il y a vraiment des gens sans valeurs.. je trouve ça horrible de lâcher quelqu'un surtout si la personne elle t'aime plus que tout.

photo de l'auteur givenrich
Givenrich
Femme de 20 ans
Bruxelles
Se forcer à oublier la personne parce qu'on sait qu'il n'y a rien à faire ou plus rien à faire pour que ça fonctionne, c'est douloureux.
On se lasse de tout, on pense trop et on perd toute estime de soi.
Y en a certains qui disent que l'on peut oublier cette personne avec une autre. J'ai envie de dire: "pourquoi pas?"
Rester bloquer sur cette personne parce que le fait de déprimer un peu, ça fait du bien, ce n'est pas la meilleure façon de survivre à cet échec.

photo de l'auteur dodiWok
DodiWok
Homme de 22 ans
Saint-Maur-des-Fossés

1 remerciement
Bonjour,
Je me permets de venir ajouter mon grain de sel en vous proposant cet humble court-métrage, Arrival, qui est parfaitement dans le thème.

https://www.youtube.com/watch?v=https://www.youtube.com/watch?v=R47uiGLivP0

Cette histoire me laisse penser que c'est la Mémoire , une des grandes fautives, accompagnée bien sûr de la Routine .

Une personne vous quitte soudainement, probablement parce qu'elle vous a oublié, vous et votre relation, sous les nombreuses obligations de la vie... La mémoire, particulièrement en amour, joue de vilains tours...
Est-ce rattrapable, comme semble le suggérer ce film ?

Si vous voulez oublier, le seul conseil que j'ai est de détruire toute chose qui porte en elle un souvenir de votre partenaire... Mais c'est aussi détruire une partie de soi.

J'en profite pour vous adresser un témoignage qui me tient à cœur.

Il y a une personne que j'ai rencontré grâce à ce site, il y a plusieurs mois. Comme elle habitait loin, nous avons passé beaucoup de temps à nous découvrir virtuellement. Nous nous plaisions à discuter et à savourer des moments de complicité, même à plus de 600 kilomètres de distance.
Nous nous sommes finalement rencontrés (dans la réalité) en fin mars, et le moins que l'on puisse dire est que nous nous sommes plu, et notre complicité s'en est trouvé renforcée. J'ai commencé à me laisser porter par mes sentiments, allant jusqu'à le visiter dans sa ville de province, en bus... Nous avions planifié de nous revoir en fin d'année étudiante, puis de faire un beau voyage en août. On avait beaucoup travaillé dessus, d'ailleurs, la partie "organisée" était presque finie.

Nous nous étions mis d'accord pour rester dans une relation ouverte, libre, notamment à cause de la distance. Mais libre signifie-t-il vide de sens, de structure ? Vide d'amour ? Je n'apprécie pas la jalousie, ni l'exclusivité, tant et tant d'autres manifestations d'une volonté de possession de l'autre. Mais comment réagir lorsqu'il commence à me parler de son ex-copain, avec qui il a partagé une longue histoire, et qu'il souhaite revoir ? Probablement, ne pas réagir du tout aurait été mieux que ce que j'ai montré - car j'ai débuté, en quelques sortes, à nourrir un bouquet de sentiments tels que la jalousie, la culpabilité, le manque de confiance, l'amertume... à les lui jeter en pleine figure, sans qu'il ne comprenne...

A ce moment-là a débuté la longue et triste "descente" de mon nuage, chose que je n'ai jamais réussi à supporter, dans toutes mes relations.

Nos échanges se sont amoindris, et la demande est d'ailleurs venue de moi, car je ne supportais plus que nos échanges effrénés de SMS ne portent rien d'autre en eux que des lettres tapées sur un écran tactile. La magie vécue lors de notre rencontre avait disparu pour moi. Pour lui, je commençais à me demander si elle avait jamais existé ?

Après coup, je pense que de façon assez nauséabonde, je cherchais à ce qu'il souffre par ma faute. Je ressentais une douleur et je savais qu'il ne la ressentirait jamais. Mais mon empathie eut raison de ce poison, pendant un temps je crois, car je le voyais déjà mal en point, et pour des raisons qui n'avaient rien à voir avec moi.

J'ai enduré nos tourments propres en sachant que nous nous retrouverions bientôt. Peut-être, un dénouement heureux et simple naîtrait de notre voyage futur. Puis un événement presque anodin, un message de trop ou quelque chose du genre déclencha en moi cette prise de conscience : peu importe qui ai-je aimé au début, le souvenir de ces instants de bonheur exaltant s'est laissé imbiber d'un cancer froid et mélancolique.
J'ai failli à l'amour qu'il pouvait me donner, exigeant de lui quelque chose d'inconcevable. J'ai fermé les yeux à ma mémoire empoisonnée et je l'ai laissé tomber, comme la plus insignifiante m.rde du monde. Et nous nous sommes dis, toujours virtuellement, "Adieu" de la façon la moins sereine qui soit.

J'aimerai que ce témoignage esquisse la réalité de ce que la mémoire est capable de ronger et de pourrir, lorsqu'elle est mal utilisée. C'est vrai, j'ai ressenti un immense bien-être à couper les ponts totalement.
Mais je sais au fond de moi que cette abdication, cette reddition était la plus lâche des choses à faire à quelqu'un qui nous a donné sa confiance depuis longtemps.

Cette même part de moi m'a convaincu que je ne valais pas assez à ses yeux pour que cette décision ne lui fasse de mal. Pourtant, avec le recul que j'ai, plus d'un mois après, je me dis que les choses ne sont pas aussi virtuelles. Ces souvenirs restent inchangés, seule notre aptitude à les voir peut s'affaiblir. Ce que j'ai fais a laissé sa cicatrice, comme tout acte en ce monde.

Maintenant, il ne m'appartient plus que d'écrire ce pavé. Et faites bien attention à vos souvenirs, à votre mémoire. Prenez-en soin comme la prunelle des yeux de votre partenaire.
A ceux qui ont essayé de le comprendre, merci pour votre patience.

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit