La bisexualité, comment assumer?

Forum Bi - Créé le - 36 Participations

La bisexualité, comment assumer?

Bonjour à toutes et à tous! tout d'abord je me présente, mon nom ici est Malfique, je suis sur betolerant depuis plusieurs mois et je souhaite faire plus de rencontres amicales qui, je l'espère, aboutira vers une relation sérieuse!
Beaucoup de personnes n'assument pas leur bisexualité, tout comme moi à l'époque, de peur que certains disent "tu ne fais pas de choix" ou bien "tu veux avoir une porte de sortie". J'ai vécu ce genre de reproches et, effectivement, ce n'est pas facile! Si certaines personnes hésite à l'avouer, je serai ravie de les écouter et j'essayerais de les aider du mieux que je peux!
En tout cas, profitez du soleil!! 🌞
Rencontre bi
0 vote

Salut c'est très gentil de ta pars de proposer une de tes épaules :).
Avant tous, je te l'accorde que la bisexualité reçoit 2x fois de clichés et nous ne somme pas trop respecté même si la bisexualité existe depuis l'humanité :(.
J'avoue que j'évite encore à dire tous haut que je suis Bi surtout quand je vois comment son traité les homo, alors les Bi, je n'ose même pas imaginé. (En plus ma famille est très homophobe(ils sont religieux). Et sans oublier qu'un gars avec des origines arabes recevant des clichés comme terroriste, voleur, profiteur et j'en passe et des meilleurs, alors je n'ai pas trop envie qu'il m'insulte d'avantage.
Je suis d'accord pour dire que se sont tous des cons et que c'est ma vie et je la vie comme je veux, ce dont je fais. Mais je ne m'amuse pas à le dire à tous le monde. :)

PS: Je suis très content de vivre en France car dans certains pays les homo/bi sont emprisonné et/ou tuer
0 vote

Zéro stress pour les relations amicales et amoureuses ????
0 vote

Ce qui n'est pas évident quand on est bi, c'est qu'il n'y a pas cette complétude que l'on a avec quelqu'un quand on est hétéro ou homo. Il manque toujours l'attirance pour la personne que l'on a pas, même si c'est carrément atténué si on est avec quelqu'un que l'on aime.
Je n'ai jamais entendu dire que les bis soient sujet à plus de blagues/embrouilles que les gays/lesbiennes, mais j'imagine qu'il y a les mêmes blagues au moins.
Courage les amis, je suis sûre que les temps seront meilleurs pour nous avec un travail d'information :)
0 vote



4 remerciements
RoxaneC : Je me permets de réagir à ce que tu dis : "Ce qui n'est pas évident quand on est bi, c'est qu'il n'y a pas cette complétude que l'on a avec quelqu'un quand on est hétéro ou homo. Il manque toujours l'attirance pour la personne que l'on a pas, même si c'est carrément atténué si on est avec quelqu'un que l'on aime."

Etant bisexuelle je comprends ce sentiment, enfin je le comprenais quand j'étais en pleine période de découverte de ma sexualité.
Mais ce n'est plus le cas et j'ai l'impression que beaucoup de personnes se définissent la bisexualité comme : une personne qui a besoin d'être satisfaite des "deux cotés".
Or, pour moi, être bisexuelle c'est pouvoir tomber amoureuse d'un homme ou d'une femme, étant en couple je ne sens aucun manque/désir au niveau du sexe opposé. Je suis simplement tombée amoureuse d'une personne qui me comble totalement. Je dis tout cela car j'ai entendu pas mal de personnes dont certaines sur ce site, qui ont des avis négatifs sur les bisexuelles, soi disant jugées instables...
2 votes

J'ai toujours bien vécue ma sexualité mais c'est vrai qu'on ne peut pas passer à côté des commentaires Biphobe de certaines personnes... Mais je veux vivre en étant moi !
Courage à ceux et celles qui n'ont toujours pas eu la force de s'assumer.
0 vote

Bonjour
Je me sent concerné par ce sujet. Je me suis découverte bi il y a quelques années , je n'ai jamais réellement eu de soucis avec ça jusqu'à il y a 2 mois une amie de longue date avec qui je plaisantais souvent sur le sujet et qui le prenait très bien à su que j'étais bi . Depuis ce jour là plus aucunes nouvelles de sa part ! Ca m'a fait bizarre et de ce fait je constate qu'en l'on est vite mis de côté quand on est pas " comme tout le monde"
0 vote

Bonjour,

il m'arrive souvent de dire aux filles que je drague que je suis homosexuelle et non bi pour ne pas qu'elles pensent que c'est une phase ou que je ne fais que me chercher ou suivre une mode, ah ah.
Cela peut être difficile à assumer mais au final c'est une orientation que j'estime plutôt pratique, je suis contente de l'être.
0 vote

Bonjour, je viens justement essayer de comprendre ce fait de me sentir incomplète. Mariee 3 enfants et heureuse avec mon mari mais Tjs un manque. J ai lu certains "les bi veulent le beurre et l'argent du beurre" peut être en effet pour certains, pour moi on a juste besoin de se sentir entièrement comblée. (Petit ajout mon mari est au courant de ma démarche de compréhension.) Il n y a dc pas de désir d infidélité vraiment juste le besoin d être moi.
0 vote

Quand tu es bi, tu es comme tout le monde. Tu dois assumer comme quelqu'un assume d'avoir les cheveux roux, comme quelqu'un assume d'avoir une voix trop aigu, comme quelqu'un assume quelque chose dont il n'est pas responsable en fait.

Bon courage.
0 vote


Citation de Thornful
Quand tu es bi, tu es comme tout le monde. Tu dois assumer comme quelqu un assume d avoir les cheveux roux, comme quelqu un assume d avoir une voix trop aigu, comme quelqu un assume quelque chose dont il n est pas responsable en fait.

Bon courage.


Tout à fait d'accord. Mais comment faire avec les personnes qui nient l'existence de la bisexualité ?
J'ai déjà eu à faire à un homme gay qui ne voulait pas entendre parler de bisexualité. C'était comme si j’essaye de lui expliquer que je suis brune et tout ce qu'il pouvait dire c'est "NON, les cheveux bruns n'existent pas !". Selon lui si tu n'es pas exactement 50/50 tu n'est pas bi. Il a même été jusqu'à me demander avec combien de filles et gars je suis sortie. C'est quoi cette façon de voir ??? Si tu te sens bi, tu es bi.

Mais à part deux trois personnes un peu débiles je ne ressens pas d'animosité de la part des gens quand le sujet est abordé.
0 vote

Oui y'a deux trois débiles qui vont dire aux cheveux roux : "SORCIÈRES!". Tant que ce n'est pas dérangeant car sans rapport de puissance ni hiérarchique, tu laisses couler, s'il ne prend pas la peine de t'écouter, ne prend pas la peine de lui accorder ton attention.
0 vote

Citation de Con2vivial

J ai déjà eu à faire à un homme gay qui ne voulait pas entendre parler de bisexualité. C était comme si j’essaye de lui expliquer que je suis brune et tout ce qu il pouvait dire c est NON, les cheveux bruns n existent pas ! . Selon lui si tu n es pas exactement 50/50 tu n est pas bi. Il a même été jusqu à me demander avec combien de filles et gars je suis sortie. C est quoi cette façon de voir ??? Si tu te sens bi, tu es bi.

Mais à part deux trois personnes un peu débiles je ne ressens pas d animosité de la part des gens quand le sujet est abordé.


Je te comprends tellement, j'ai eu un peu la même situation et j'avoue que moi, avec mon habituelle sens de la répartie, j'ai fini par ne plus savoir quoi répondre.
Malgré tout, je me dis que les bi ne sont pas les seuls à faire face à ce genre de situation. Certaines personnes disent que l'homosexualité n'existe pas, que c'est qu'une phase (alors qu'on sait que même les peuples antiques reconnaissaient l'homosexualité - j'ai dit reconnaître, pas accepter, pas tous du moins - ). Pour la bisexualité, c'est le même genre, sauf que comme on est un peu le cul entre deux chaises, on y a le droit des deux côtés. En tant que bisexuelle, j'ai eu le droit à "mais c'est qu'une passade, tu n'aimes pas vraiment les femmes, puisque tu as déjà été avec un homme" (et inversement aussi) ce qui n'est pas vraiment logique et en général, ceux qui sortent ça ne comprennent pas vraiment le principe de la bisexualité. Le gros problème, c'est ça en fait : c'est que les gens ne comprennent pas et font rapidement des amalgames (comme forcément, tu es bi, tu aimes les hommes et les femmes, mais une fois que tu es avec un homme tu vas te sentir obligé d'aller retrouver une femme et inversement. Parce que dans la tête de beaucoup, bisexuelle = bigame 😅 )
0 vote

Citation de Robot #248746

C'est un peu étrange cet argument, si c'est quelque chose que tu n'as pas choisi pourquoi avoir à "l'assumer" ?


0 vote

Parce que le regard des autres peux faire comprendre que l'on est pas dans la norme.


0 vote

Citation de franckright #303057

On s'en fiche du regard des autres. C'est nous qui vivons la relation, pas nous plus les autres. Puis ce que les gens disent en dit plus sur eux que su la personne qu'ils incriminent ou critiquent.


0 vote

Quand le regard se fait violence, parfois verbale, parfois physique ton postulat ne tient pas. Tu peux constater celà ou que tu sois.

Sais tu ce qu'est Stonewall dont on fête le cinquantenaire ?


0 vote

Citation de franckright #303060

A fortiori quand le regard se fait violence. Forcer quelqu'un à assumer ce qu'il ne peut pas assumer car il ne le choisit pas par la violence, ça s'appelle du harcèlement. Donc dire que assumer c'est mieux pour ne pas être violenter c'est s'abaisser au harcèlement tout simplement. Ca regarde que la personne concernée, si elle est bi elle est bi. C'est sa vie.


0 vote

Sauf que dans la réalité ca ne se passe pas comme ça.


0 vote

Citation de franckright #303065

Si, on assume pas ce qu'on choisit pas. C'est un fait.


0 vote

Visiblement tu ne comprends pas. Pas de problème :)


0 vote

Citation de franckright #303068

Mais enfin. Exprimes toi clairement ou tais toi.


1 vote

Citation de franckright #303068

Assumer, tu le fais quand tu poses un choix ou que tu fais quelque chose consciemment.


0 vote


Citation de franckright #303073

Dans ce cas là, si. Assumer sa bisexualite a cause de potentielles violences c'est tout simplement capituler devant des gens qui n'ont même pas à se mêler des affaires des autres. C'est un mauvais exemple. Faut laisser vivre les gens, au lieu de dire " tu DOIS faire ton CO" , "tu DOIS assumer ta bisexualite". Chacun évolue à son rythme et a ses réactions.


0 vote

En quoi assumer est-il capituler ?

Il faut laisser vivre les gens, on est d'accord mais ça arrive dans quel endroit ça ? Vivre sa bisexualité n'est-ce pas l'assumer de fait ?


0 vote

Citation de franckright #303075

C'est le terme accepter qui est adéquat pas assumer. On assume des responsabilités, on assume des actes. Mais on ne peut techniquement pas assumer le fait d'être bi. On l'accepte.


0 vote

Oui c'est un prolème de sémantique. Disons que tu acceptes que parce que les autres te font sentir qu'il faut que tu le fasses pour soi même c'est inutile. :)


0 vote

Bonsoir,

Il y a 25 ans, j'ai aimé un homme. Aujourd'hui je suis marié et j'aime ma femme.

Je suis fidèle, que dois-je assumer? que parfois mon esprit est troublé?

Disons que c'est mon jardin secret...

Bonne soirée.


2 votes

Citation de PascalC #303419

+1 Je plussoie


0 vote

Il y a aussi le fait que il y a un certain nombre de gays et lesbiennes sont detestables et se conduisen mal avec les bis, comme si ils voulaient leur faire payer le fait de l'être. Et ça il faut vraiment que ça cesse. Même en 2019, certains sont incapables d'être respectueux un minimum. Quand on leur dit qu'on est bi (je parle des G et L) ils disent "c'est une phase" "imposteurs" "vous avez le c_l entre deux chaises", le truc c'est que y a des heteros qui disent aussi ça. Mais beaucoup moins. La bisexualité est vue comme qq chose de cool, car certains considèrent que ça permet de garder son """"cote hétéro", tout en tentant. Et oui, la bisexualité est mieux vue chez les heteros que chez les autres. C'est un fait.


0 vote

Meilleure réponse

Bonjour,

Je suis contente que le sujet soit abordé.

Je me sais bi depuis l'âge de 14 ans et j'en ai 33.

J'ai aimé un homme et j'ai vécu en couple avec une femme et je veux faire ma vie avec un homme.

Je me fiche de ce que pense les autres.

Je suis heureuse, bien dans ma peau et c'est l'essentiel.

Marc Olivier Fogiel dit je ne suis pas fière d'être gay mais je n'ai pas honte et je pense la même chose.


3 votes

Je plussoie ton post Zaziebulle.

Chacun à son parcours qui lui est propre et nul ne doit en juger. Les cheminements en terme de sexualité peuvent se montrer complexes. Tant mieux pour les gens pour lesquels le chemin est tout tracé mais au fond, chacun compose comme il peut pour trouver la meilleure interaction possible avec ses congénaires.


0 vote

Citation de Zaziebulle #303435

après je pense qu'on peut être fier d'être bi ou autre.


0 vote

Citation de Sunshine07 #303437

Je ne vois pas tellement quelle fierté l'on peut en tirer, mise à part celle, toute personnelle, d'assumer correctement sa sexualité. Mais c'est alors une fierté intime que les autres ressentent, mais qui n'a pas besoin d'etre dite.


0 vote

Citation de mimoza #303438

On peut tout simplement être fier d'être ce qu'on est.


0 vote




Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit