Je ne comprends pas mon orientation sexuelle

photo de l'auteur Naiwha
Naiwha
Femme de 22 ans
Laval

1 remerciement
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonsoir et bonnes fêtes à tous et à toutes, ça faisait un moment que je voulais écrire ce post mais j'en avais jamais eu le courage jusqu'à maintenant. 
Donc voilà, il y a quelques années je me disais bisexuelle jusqu'à ce que je connaisse la pansexualité qui correspondait mieux à ce que je pensais être. (C'est à dire que, à mes yeux ce n'est pas le genre qui définis une personne et que de ce fait ce qu'il y a entre vos jambes n'est pas ce qui vous définis ni un problème pour moi.)

Mais depuis quelques années je remarque que je suis de moins en moins attirée par les hommes ou du moins : par leur virilité. De plus, je n'ai pas du tout le même comportement quand je suis avec (dans le sens discuter) une femme qu'avec un homme. J'ai beaucoup de mal à m'attacher aux hommes ou à leur prêter de l'attention et de l'affection tandis que c'est tout le contraire avec les femmes que j'ai tendance à couvrir de cadeaux, de tendresse , en plus d'être extrêmement timide. Ce qui fait naître en moi de nombreuses questions:
Est ce que je suis vraiment attirée par les 'hommes' sachant que la majorité d'entre eux sont virils et non efféminés ?
Est ce que je ne suis pas une lesbienne refoulée étant donné que je n'ai pas le même comportement avec les femmes qu'avec les hommes et que je suis surtout attirée par la féminité ? 

Je tiens à m'excuser d'avance si ce n'est pas très clair ou si les choix de mes mots ont été maladroits. :l 


photo de l'auteur lulul
Lulul
Homme de 26 ans
Limoges

4 remerciements
J'ai l"impression que tu réponds toi même à ta question :) 

Après, ce genre de chose, on le ressent à l'intérieur de soi, au fond de toi tu dois le savoir. 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je pense que tu te poses trop de questions. Il est pas vraiment important de donner un nom à ta sexualité, tant que tu est en paix avec toi même. 

D'autant plus que la sexualité c'est quelque chose de fluide, et que peut-être tu est plus attiré par le femmes maintenant, mais peut-être que ça changera (ou pas) 

photo de l'auteur Naiwha
Naiwha
Femme de 22 ans
Laval

1 remerciement
D'accord, merci pour vos réponses. 
Personne n'a déjà vécu ce genre de situation donc ? :'

photo de l'auteur Foufy
Foufy
Femme de 33 ans
yvelines

1 remerciement
Salut a tous,
salut Naiwha,
j'ai toujours été comme tu le décris, j'ai mis sur mon profil homosexuel, mais réellement je ne sais pas ce que je suis juste qu'une femme m'attire plus qu'un homme. Donc j'essaye de ne plus me prendre la tête et vis la vie comme elle viens. Mais pas besoin de mettre un nom sur ta sexualité!

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut! 
Je suis exactement dans la même situation que toi
Alors ne t'inquiète pas pour ça! 

Mais l'avenir te dira, et les personnes que tu rencontreras aussi comme pour moi. De plus rien ne dit que ça ne peut pas changer
Pas besoin d'être sur tant qu'on réussi à être heureux

photo de l'auteur Organ
Organ
Homme de 20 ans
Montpellier

2 remerciements
Ne cherche pas a mettre un nom sur ta sexualité , vit la pleinement , epprouve des sentiments pour ce qui a ton sens le merite , la reponse a ces questions ne changera rien a ce que tu es et ne t'apportera rien de plus.
Profite de la vie et ne cherche pas a comprendre ^^

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Va dans Paris intramuros dans les quartiers bourgeois (Lyon et Montpellier aussi?), tu vas avoir des doutes sur la virilité 'majoritaire' des hommes. Bref, trêve d'humour.

Peut-être que ce côté que tu n'aimes pas chez les hommes vient d'une peur. Ou ils ne t'intéressent naturellement pas. Tu aurais dans ce cas tendance à l'homosexualité "génétique". Rien n'empêche de penser une corrélation entre la virilité "visuelle" et l'émission d'un certain type de phéromones dont ton organisme aurait tendance à t'éloigner.

Si c'est une peur, essaie de la combattre, car avoir peur empêche de se sentir bien et peut gâcher des relations. Il y a des hommes "machos" qui peuvent être très justes, sympathiques, et bénéfiques pour toi. Inversement, tu devras peut-être des fois affronter des hommes efféminés à l'apparence inoffensive mais qui sont menteurs, perfides, hypocrites et vicieux - voire d'autres femmes. 

Si ce n'est pas une peur, laisse faire la nature. Mais essaie de ne pas t'enfermer dans une bulle qui causerait la terreur dès que tu en sors. Communique avec le maximum de personnes, surtout celles avec qui tu devras composer : tu en auras besoin pour le travail, des démarches et d'autres situations diverses de la vie.

L'essentiel pour te sentir bien et survivre parmi les humains, c'est de comprendre tes peurs. Car une fois que tu as compris, tu peux commencer à éloigner la frustration et agir sans être paralysée par la peur et les doutes. Si c'est ta tendance qui te fait peur, rationalise et relativise-là. A toi de trouver l'harmonie en toi, l'équilibre, en luttant contre la peur - car la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine mène à la souffrance.

Médite et laisse la lumière en toi s'exprimer et te guider vers la paix.

Ce ne sont que de modestes conseils, ceux-ci n'engagent que moi dans les conditions de température, de climat et de fatigue actuelles, ainsi qu'une citation de Maître Yoda.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Coucou :-)

J'ai longtemps voulu savoir si j'étais bi ou gay, et au final je m'en fous :-)
Pour à peu près toutes les personnes on peut les classer sur une échelle allant de 1 à 10 où 1 est purement hétérosexuel et 10 purement homosexuel. Mais au fond, le fait de le savoir changera-t-il quelque chose ?

Si tu ressens l'envie de coucher avec des hommes mais pas l'envie de te projeter en relation durable avec, c'est une orientation comme une autre.

Pour ma part, chacun est différent et ne dois pas chercher à se positionner dans telle ou telle catégorie.

Fais ce dont tu as envie et profite de la vie :-) Pourquoi perdre son temps à se poser des questions ;-) ?

J'espère t'avoir aidé un petit peu ;-)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
bonsoir,
je pense qu'ils ont tous résumer ce que je pense !!!! alors laisses toi aller et ne te colle pas d'étiquette!!!
c'est comme sur les sites quand ils demandent si on s'habille jogging basket ou classiquer ou jean, ça dépend des jours c'est tout !!!!
bonne soirée a toi

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Parfois, les personnes ont besoin de poser des mots sur certains aspects de leur identité, ça peut même être très important. Poser des mots, ça peut faire toute la différence entre se percevoir et être perçu-e comme une anomalie et se sentir valide et reconnu-e. Le langage c'est tout sauf anodin!!
Qu'on n'ait pas soi-même ce besoin, c'est tout à fait légitime et valide, mais dire aux autres que le besoin qu'ils expriment, eux, en la matière, est un faux besoin, ce n'est vraiment pas terrible.
Dans un monde où les différences ne susciteraient que l'amour et le respect et seraient compréhensibles de tous et toutes d'emblée, sans préjugés ni zones d'ombres, vivre sans "étiquette", pourquoi pas, mais dans la réalité, on n'a pas forcément la possibilité de réagir/de se sentir comme ça.
Bref, Naiwha, la manière dont tu décris ton attirance me fait penser qu'on manque encore de termes dans le spectre de l'orientation sexuelle! (ce qui me réjouit personnellement, toute cette belle diversité, mais ce n'est peut-être pas une si bonne nouvelle pour toi)
Il faudrait un terme pour les personnes attirées par la féminité d'une autre personne (je ne crois pas que ça existe déjà?)... 
La féminité, on la retrouve sans doute plus souvent chez les femmes, mais pas que! Si la féminité perçue chez un homme ou une personne agenre ou "genderfluide" t'attire aussi, il n'y a pas raison d'omettre cet aspect de ton orientation sexuelle :)

Soutien, en tout cas!

photo de l'auteur littlephenix
Littlephenix
Non binaire de 33 ans
Dourdan

6 remerciements
On aime pas un s.exe, on aime une personne avec plein de caractéristiques... Le mieux c'est juste de savoir écouter ce que nous dit notre cœur :)

On est même capable de tomber amoureuses d'une personne alors qu'on a jamais vu son s.exe c'est dire l'importance que ça peut tenir ^^! Bon au lit ça peut faire un petite différence certes :) !

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
Citation de EllieSonmi :  Il faudrait un terme pour les personnes attirées par la féminité d'une autre personne (je ne crois pas que ça existe déjà?)...  La féminité, on la retrouve sans doute plus souvent chez les femmes, mais pas que! Si la féminité perçue chez un homme ou une personne agenre ou "genderfluide" t'attire aussi, il n'y a pas raison d'omettre cet aspect de ton orientation sexuelle Soutien, en tout cas!


Ces termes existent : on dit d'une personne qu'elle est gynophile quand elle est attirée sexuellement par les femmes OU le féminin. De même, on dit d'une personne qu'elle est androphile quand elle est attirée sexuellement par les hommes OU le masculin. L'ambiphilie est la combinaison des deux.

Ces termes ont été inventées pour remplacer les mots binaires homosexuels et hétérosexuels et inclure les transgenres.

source : Androphilie et gynophilie

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Oh, super, Enneathusias! J'étais passée complètement à côté de ça. A vrai dire je n'ai entendu le terme de gynophile que dans des argumentaires transphobes (CW/TW pour la suite - on fait ça ici?) dans la bouche de TERFs (féministes excluant les personnes trans - qui parlaient d'autogynophilie pour invalider le genre des personnes trans...),
-
-
du coup je le redécouvre sous un jour nettement plus positif :)

Je crois que tu as ta réponse, ou au moins une partie de ta réponse, Naiwha :)

photo de l'auteur Ssourire
Ssourire
Non binaire de 26 ans
Saint Pierre (La Réunion)
Je suis dans la même situation et pour moi il n'est pas question de me dire homosexuelle car pour moi le plus important est la personne pour qui j'ai des sentiments et que je laisse la vie me surprendre et me montrer ce qu'elle va m'offrir. De plus, tout le monde ne se retrouve pas dans la binarité (genre, sexe...).

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
tout est dit. A mon avis tu te pose trop de question, je me suis toujours dit bi parce que j'étais dans la même situation que toi. Me mettre dans une case me faisait trop cogiter; et puis, à quoi bon, te mettre dans une case, les autres le font pour toi!  Aujourd'hui, je vois bien que je suis plus sensible au regard d'une femme et je préfère ma place dans une relation lesbienne (il n'y a pas que le sexe, la place dans le couple, le quotidien...), mais tu vois, j'en suis arrivée là à 35 ans et cela ne m'a pas empêché d'être heureuse avant! il n'y de vérité toute tracée, ni dans le sexe, ni en amour... tâche simplement d'être heureuse, trouve la personne qui éclaire tes journées et fait briller tes nuits, le reste n'a que très peu d'importance.

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit