je ne crois plus en rien

auteur anonyme

Anonyme

13 remerciements
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

bonjour,

je me lance sur un nouveau sujet, espérant que ça m'aidera à avancer.

je suis tombé sous le charme d'un garçon. nous parlions depuis un an, nous avons déjà fais des choses intimes. ensuite, il est parti en couple avec un autre.

depuis cette "rupture" je n'ai plus envie de rien. on a une différence d'âge en effet, mais j'aimerais plaire et parler à d'autres personnes mais je n'ai plus autant de motivations qu'avant. je n'y crois plus du tout, en rien. c'est vrai que je pleure de temps en temps, et peut être que je fais une petite déprime, qui j'espère, sera passagère. d'autant plus que le manque de lumière n'aide pas ^^.

mes collègues me disent fatigué. je n'ai plus d'objectifs dans ma vie. A ce jour j'ai réussi dans mon travail, je vis dans un bel endroit, je pense avoir assez dans ma vie pour être heureux, à part l'amour d'un garçon. 

je n'ai plus la niaque pour croire que je vais pouvoir trouver la bonne personne. 

je me laisse vivre, et je dois paraître heureux devant les autres, et pendant mon boulot.

je me porte plutôt bien la journée, mais quand je rentre le soir, le blues me tombe de suite.

je ne supporte presque plus d'être seul, même si j'en ai besoin. je travaille à l'idée de terminer ma vie seul, sans amour, et ça me blesse, j'ai du mal.

comment se dire qu'il faut que j'accepte mon célibat ? comment l'accepter et oublier les garçons ?

je suis perdu, et pourtant je suis content du reste de mon parcours professionnel et personnel. a part cet amour qui me ronge

comment vis t'on son célibat à 50 ans ? à 60 ans ? ou plus même si je ne les ai pas encore


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Quel âge as-tu anonyme et quel âge a ton copain? Tu n'es pas obligé d'être précis, tu peux donner des fourchettes.

auteur anonyme

Anonyme

13 remerciements
c'est terminé entre lui et moi, alors qu'importe la différence d'âge.
on va dire qu'il est en grandes études.
mais ce n'est plus ça qui me ronge. qu'il soit heureux, tant mieux pour lui.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Anonyme les âges relatifs peuvent permettre de mieux contextualiser. Est-ce-que tu es plus jeune ou plus vieux que lui?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
La différence d'âge importe peu, on s'en fiche de le savoir. Anonyme souvent les relations où la différence d'âge est assez conséquente crée une sorte de distance parfois qui empêche l'engagement sur le long terme. Cela dépend des mentalités et de ceux qui s'aiment mais efforce toi de rebondir et ne pas te complaire dans ce sentiment de tristesse que tu vis. Faut aller de l'avant et se dire qu'on n'est jamais destiné à finir seul que si l'on ne fait aucun effort pour s'en sortir :)  Courage !

photo de l'auteur WeDoNotSow
WeDoNotSow
Homme de 26 ans
Nantes

4 remerciements
Je pense aussi que l'âge permettra de mieux contextualiser comme a dit MonsieurS. Ce n'est pas pour te juger ou te réprimander, on est loin de faire ça. C'est juste pour mieux comprendre les circonstances et donner des conseils adaptés.
De toute façon, je ne suis pas convaincu que tu voudrais vivre le célibat pour le reste de ta vie. Je pense que tu veux l'imposer sur toi pour ne pas revivre le passé. 
Je vais pas prétendre que je connais tout ce qui s'est passé, mais sois fier en ce que tu as déjà accompli dans ton travail et dans ta vie. Ceci est largement suffisent pour te faire croire en toi et tes capacités. T'auras simplement besoin d'une clôture de cette ancienne relation, chose qui va venir avec le temps. Mais il ne faut pas que tu lâches complètement!
Bon courage! 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
puisque c'est un soutient mais aussi un débat que tu lances, je posterais mon avis sous deux formes, en tant que soutien, les autres participants ont donné des réponses de bon sens à ce problème, j'ajoutais simplement que la plus forte motivation à chercher l'amour, reste l'amour lui même, et que les contextes d'âge, de culture ou de lieux ne viennent que conditionner, mais ne détermine pas la relation entre deux personnes...
alors rassemble le meilleur qui est en toi et cherche la personne pour partager cette amour...

au nivaux du débat, il est évident que les circonstances d'une relations ouvrent à sa pérennité ou au contraire à sa fugacité, mais il est aussi important de chercher dans la relation amoureuse ce qui n'est propre qu'à elle, à savoir l'acceptation de notre condition personnelle, car rien de mieux que l'amour ne peut révéler notre "état de conscience", notre "mentalité"... 
cet état de conscience est en parti dû à notre caractère et en partie dû au conditionnement complexe de notre vie, de là surgit un comportement qui reflète souvent notre mentalité...

dans une rupture, les deux leviers : comportement et état de conscience se mettent à l'œuvre, le premier pour faire face à l'absence de l'autre, en comblant le vide comme il peut, souvent maladroitement et le deuxième pour reconstruire un sens de la vie, là aussi souvent dans le dénie...mais bref il ne faut jamais oublier que les deux leviers doivent faire effort dans le même sens, sinon c'est à coup sûr la dépression...

photo de l'auteur fatalitas
Fatalitas
Homme de 51 ans
montreuil

4 remerciements
salut a tous . alors moi je vie le meme bleme j ai bientôt 50a et mon petit ami ...bin c est mort aussi il a 26a, mais avant je l ai sorti de la drogue et l alcool .j avoue quand meme en sortir une certaine fierté ,il a un boulot et un beau mec ça va bien pour lui. et moi....bin je vais recommencer de toute façon je baisse jamais les bras!!!

auteur anonyme

Anonyme

13 remerciements
[quote]Citation de Fatalitas : salut a tous . alors moi je vie le meme bleme j ai bientôt 50a et mon petit ami ...bin c est mort aussi il a 26a, mais avant je l ai sorti de la drogue et l alcool .j avoue quand meme en sortir une certaine fierté ,il a un boulot et un beau mec ça va bien pour lui. et moi....bin je vais recommencer de toute façon je baisse jamais les bras!!

voilà ma peur, et on se retrouve seul, la nature nous a tout pris en amour, alors que l'on a tout fait pour lui ouvrir nos bras.
j'en veux à mère nature 

photo de l'auteur fatalitas
Fatalitas
Homme de 51 ans
montreuil

4 remerciements
oui mais on est encore là!! j ai ma devise perso "avancer encore avancer toujours avancer et ne pas se retourner" hé mec fonce dans le tas y en aura d autres!!!

photo de l'auteur Lesdixgagas
Lesdixgagas
Femme de 25 ans
Paris

3 remerciements
Tu dois adopter la positive attitude dis toi qu'il y'a des situations bien pire comme tu dis tu a un bon boulot et tu vis dans un bel endroit .. essaye de sortir plus entre pote et laisse le temps faire 
Essaye aussi de ne plus penser à cette personne donne toi de petits objectifs jour après jour petit à petit 
Et puis un jour tu rencontreras une nouvelle personne qui va te faire oublier l'autre et ainsi de suite .... Ça s'en va et ça revient quoi ahah 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J'ai vécu une jolie décente aux enfers de 2010 à 2015. Sauf que tout ne s'est pas résolu d'un coup, encore aujourd'hui j'ai des contre-coups et cette décadence sociale influe beaucoup sur mon comportement actuel. Depuis que j'ai rencontré mon copain grâce à ce site, il y a des personnes qui commencent à m'inviter à venir les voir, à venir passer du temps avec eux. Je revis, je m'extasie, même si hélas il m'arrive de repenser que j'aurais tellement voulu profiter de bon temps avec mon ancien réseau de connaissance. Ceci dit, j'ai cru que j'étais maudit par l'amour et par l'amitié, je me suis rendu compte que j'ai un copain qui a un réseau encore plus fébrile que le mien, qu'il est encore plus isolé que moi et en plus il n'a pas la même aisance que moi pour évoquer ses soucis. Ce qui me fait rendre compte que j'ai réussi à maintenir une structure réseau pendant ma décente aux enfers, qui est certes très très abîmé, mais qui réussit encore à produire quelque chose. Je m'en rends compte que 6 ans après ma chute. La clé était que si je n'accordais pas de confiance, alors je courrais à ma propre perte. Je la raccorde un peu plus facilement, en prenant un maximum de précautions pour éviter d'être trahi. Et pourtant certains continuent de me trahir, mais je suis un peu plus résilient par expériences [ = être capable de rebondir après un choc émotionnel ].

@Lesdixgagas la solution de sortir est cool, mais Anonyme a-t-il les amis pour le faire, et a-t-il suffisamment de libertés pour sortir avec des potes? Quand je parle de libertés, c'est à la fois de lui-même, c'est à dire capacité à accorder du temps, à se déplacer et parfois capacités financières mais aussi la liberté au niveau du code éducatif, notamment avec qui vit-il? Ce n'est pas pareil de vivre sous le même toit que ses parents et vivre seul.

photo de l'auteur fatalitas
Fatalitas
Homme de 51 ans
montreuil

4 remerciements
salut dis moi monsieur s ta chute c est a cause d un mec?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@Fatalitas: non à cause de filles.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de MonsieurS : J'ai vécu une jolie décente aux enfers de 2010 à 2015. Sauf que tout ne s'est pas résolu d'un coup, encore aujourd'hui j'ai des contre-coups et cette décadence sociale influe beaucoup sur mon comportement actuel. Depuis que j'ai rencontré mon copain grâce à ce site, il y a des personnes qui commencent à m'inviter à venir les voir, à venir passer du temps avec eux. Je revis, je m'extasie, même si hélas il m'arrive de repenser que j'aurais tellement voulu profiter de bon temps avec mon ancien réseau de connaissance. Ceci dit, j'ai cru que j'étais maudit par l'amour et par l'amitié, je me suis rendu compte que j'ai un copain qui a un réseau encore plus fébrile que le mien, qu'il est encore plus isolé que moi et en plus il n'a pas la même aisance que moi pour évoquer ses soucis. Ce qui me fait rendre compte que j'ai réussi à maintenir une structure réseau pendant ma décente aux enfers, qui est certes très très abîmé, mais qui réussit encore à produire quelque chose. Je m'en rends compte que 6 ans après ma chute. La clé était que si je n'accordais pas de confiance, alors je courrais à ma propre perte. Je la raccorde un peu plus facilement, en prenant un maximum de précautions pour éviter d'être trahi. Et pourtant certains continuent de me trahir, mais je suis un peu plus résilient par expériences [ = être capable de rebondir après un choc émotionnel ] 



photo de l'auteur Khloroforme
Khloroforme
Homme de 23 ans
Paris

29 remerciements
Lesdixgagas : Tu dois adopter la positive attitude



https://www.youtube.com/watch?v=gb4yPEMh24E

<3

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Mon histoire t'émeut @Inupiaq?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Si tu veux un compagnon de vie ... prend un chien, un gros chien ^^", entre les bêtises, les grattouilles, les sorties, le garder propre et garder ton chez toi également propre, tu n'aura plus le temps de t'ennuyer.
En plus quand tu rentre il te fait la fête. Avec lui tu mangera toujours un tête à tête. Et quand tu sera triste il sera toujours là pour toi. Et une fois acheté ton compagnon quadrupède, si tout ce passe bien, il partagera ta vie jusqu’à la prochaine décennie, voir plus :3. Alors ?  ;)  

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
T'inquiète ANONYME , tu vas t'en sortir. Ne baisse pas les bras et tu verras qu'il y a plein de gens bien que tu rencontrera dans ta vie qui te feront aller de l'avant et oublié cette période. Ne ferme pas les portes à ces personnes en te replian sur toi même . Je te souhaite beaucoup de courage et d'aller mieux au plus vite. 

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit