j'en ai marre d'être amoureux

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Le sex pour moi c'est après la période de séduction et de romantisme ce qui me limite fortement dans mes rencontres. J'ai toujours été amoureux d'un garçon, je suis un vrai coeur d'artichaut, le plus long a été 5 ans à être amoureux sans qu'il ne se passe rien... Là "le nouveau" ça fait 1 an... je le trouve beau, gentil, drôle, intelligent, cultivé, instruit mais un peu froid (forcément lorsqu'il voit une publication FB et qui ne like pas je suis vexé donc pour moi il est froid...) je vais le voir dans une semaine, (il habite Paris) tous les amis que je verrai savent que je suis raide dingue de lui mais je n'arrive pas le sortir de ma tête et être "normal" donc j'en ai marre. J'aimerais être comme mes amis qui ne pensent qu'au cul et sont (presque) heureux célibataire, moi je suis toujours en train de pleurnicher parce que je suis seul et que j'ai besoin de tendresse etc... Même moi je ne me supporte plus. J'aimerais ne plus être amoureux de personne et être débarrassé de l'envie de tendresse. Je n'arrive pas ne pas penser à lui c'est obsessionnel. Avez vous des conseils, des trucs à essayer? Je suis prêt à faire n'importe quoi pour ne plus être comme ça  


photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
A priori, être amoureux, ça n’a rien de négatif. C’est un état d’être qui nous transporte et que l’on recherche tous. Maintenant, chez certaines personnalités dépendantes, il y a confusion entre l’Amour et le besoin de combler un manque affectif. Là ça peut poser problème effectivement, car le moteur n’est pas tant l’Amour (par définition libre, inconditionnel et indépendant), que le besoin impérieux de connexion pour éviter d’avoir à ressentir un vide ou de se sentir abandonné ou rejeté. Donc tu aurais peut-être à gagner de t’interroger sur tes motivations réelles à rester dans cet état amoureux.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Enneathusias à bien cerné la question, l'affectivité et la tendresse particulièrement se donne par le sentiment amoureux, qui comme toute passion doit être sous tendue par des vertus, en l'occurrence la force, car les vertus sont de réelles aptitudes à tenir ses passions, sans quoi elles nous échappent et parfois nous détruisent ... 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Oui mais alors si ce n'est de l'amour c'est de l'affection effectivement que je recherche et c'est très difficile à trouver :( 

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
A mon avis, tu devrais être davantage dans l’introspection, si tu veux vraiment évoluer vers moins de dépendance affective, comme tu le suggères dans ton premier post. Pour quelqu’un d’autre, ça pourrait être un mauvais conseil, mais pour toi qui semble être un homme de cœur (lire ici : dont le centre de cœur est dominant, au sens de  l’ennéagramme), plus de réflexion sur soi et sa vie intérieure est tout indiqué, afin d'apprendre à te recentrer et non plus déporter ton centre de gravité vers un autre.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
oui dans l'amour, l'affection peut être une forme de compassion ou de respect et même de condescendance, si ces sentiments volontaires sont dépendant de l'amour, ils n'en reste pas moins à mis chemin de l'amour passion, non pas à cause du sujet qui aime, mais de la personne aimée, puisque c'est elle en fin de compte qui suscite ce sentiment...  

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Oui mais concrètement ça veut dire quoi? Faire le point sur mon passé? (c'est déjà fait). Quand je pense à ce garçon je me laisse aller à m'imaginer rire, courir, sourire, l'embrasser, me mettre dans ses bras, lui parler, l'écouter, j'idéalise la vie à deux quoi. Même lorsque je me dis "Seb il est plus jeune que toi (33 ans), il habite Paris, il est très différent de toi et tu ne lui plaît pas je n'arrive pas enlever le tout petit espoir qui est en moi et qui me dit: "ha, là il a prouvé qu'il était gentil donc peut être que..." et même si il me disait qu'il n'y a aucun espoir qu'on soit heureux ensemble je n'arrive pas l'oublier, il va me falloir du temps comme à chaque fois... et le temps passe... et je suis malheureux et ça m"emmerde lorsque j'y pense et que je réagi un peu... ggrrrrr 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
...notre imagination en terme de sentiment est comme la fumée d'un capiteux encens, les images se bousculent en tournoyante ivresse et parfume le temps d'un espoir de tendresse, mais bientôt ce n'est plus qu'une vague de regret qui empli notre cœur d'un malheureux secret...

photo de l'auteur Roxus
Roxus
Homme de 21 ans
Nice

1 remerciement
On a quasiment tout dit ce que je voulais dire haha sauf une dernière petite chose :
Tes amis qui ne pensent qu'au cul semblent souvent heureux ... semblent. Tu sais, c'est toujours beaucoup plus facile de montrer que l'on arrive à cohabiter avec la solitude, que l'on est heureux plutôt que de voir la vérité en face et d'avouer que l'on enchaîne les nuits de solitude. Je trouve que c'est très courageux de ta part d'arriver à t'ouvrir comme ça, parce que dans le fond, la solitude on en souffre pour la majorité d'entre nous, c'est juste que certains le montrent plus que d'autres.

En tout cas je te souhaite le meilleur possible 

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
Citation de Sebounet : Oui mais concrètement ça veut dire quoi? Faire le point sur mon passé? (c'est déjà fait). Quand je pense à ce garçon je me laisse aller à m'imaginer rire, courir, sourire, l'embrasser, me mettre dans ses bras, lui parler, l'écouter, j'idéalise la vie à deux quoi. Même lorsque je me dis "Seb il est plus jeune que toi (33 ans), il habite Paris, il est très différent de toi et tu ne lui plaît pas je n'arrive pas enlever le tout petit espoir qui est en moi et qui me dit: "ha, là il a prouvé qu'il était gentil donc peut être que..." et même si il me disait qu'il n'y a aucun espoir qu'on soit heureux ensemble je n'arrive pas l'oublier, il va me falloir du temps comme à chaque fois... et le temps passe... et je suis malheureux et ça m"emmerde lorsque j'y pense et que je réagi un peu... ggrrrrr 



Qu’il est doux cet état amoureux, n’est-ce pas ? On aimerait s’y perdre pour toujours, loin de la grisaille du quotidien. Pourtant et tu le sens bien toi-même, c’est aussi au risque de  se perdre à travers l’autre ou à travers un imaginaire, celui de l’autre idéalisé, un miroir inversé de soi. Donc, concrètement, il s’agit de se réapproprier son intériorité, y compris dans ce type de relations. Il y a des outils qui pourraient t’y aider, comme l’ennéagramme et le MBTI. Deux outils d’investigation de la personnalité, de ses motivations et de ses  dynamiques évolutives. Si tu souhaitais des références, je t’en donnerai volontiers.
 
PS : je dois m’absenter là. ++

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Merci Roxus :)merci aussi Gillou. Je vais regarder MBTI ;) 
 Mes amis "branchés cul" sont vraiment gentils avec moi bien qu'ils se soient souvent "moqué" de moi et pensant que j'etais le seul comme ça. Aujourd'hui eux m'avouent que tout n'est pas parfait même si ils vivent une sexualité débridée et n'ont jamais de vie amoureuse. Je verrai la semaine prochaine à Paris chez un ami (on sera 8) le garçon dont je suis amoureux, il le sait, il est gentil mais... En fait je préférerais qu'il me dise "je ne t'aime pas, tu ne plaît pas, oublie moi" c'est dur mais je peux faire mon deuil, là je vais être mal à l'aise toute la soirée et je ne regarderai que lui... ça m'énerve!!! Mais il est tellement mignon :p :p :p j'ai envie de le prendre dans mes bras et l'embrasser des heures, lui dire des mots doux etc et toutes les conneries de ce genre... ça m'énerve!!!!!!!!! Ce sentimant amoureux que je traîne depuis tout petit je n'en peux plus, si il faut fumer un arbre je le ferai, j'aimerais un traitement choc. Le comble c'est que personne n'a jamais été amoureux de moi, c'est peut-être ça mon problème. En tous cas merci à tous les 3 même si il manque le tactile c'est tout de même agréable de pouvoir parler et d'être soutenu :)merci.   

photo de l'auteur Minos
Minos
Homme de 21 ans
Paris

1 remerciement
Citation de Sebounet : j'en ai marre d'être amoureux Le sex pour moi c'est après la période de séduction et de romantisme ce qui me limite fortement dans mes rencontres. J'ai toujours été amoureux d'un garçon, je suis un vrai coeur d'artichaut, le plus long a été 5 ans à être amoureux sans qu'il ne se passe rien... Là "le nouveau" ça fait 1 an... je le trouve beau, gentil, drôle, intelligent, cultivé, instruit mais un peu froid (forcément lorsqu'il voit une publication FB et qui ne like pas je suis vexé donc pour moi il est froid...) je vais le voir dans une semaine, (il habite Paris) tout les amis que je verrai savent que je suis raide dingue de lui mais je n'arrive pas le sortir de ma tête et être "normal" donc j'en ai marre. J'aimerais être comme mes amis qui ne pensent qu'au cul et sont (presque) heureux célibataire, moi je suis toujours en train de pleurnicher parce que je suis seul et que j'ai besoin de tendresse etc... Même moi je ne me supporte plus. J'aimerais ne plus être amoureux de personne et être débarrassé de l'envie de tendresse. Je n'arrive pas ne pas penser à lui c'est obsessionnel. Avez vous des conseils, des trucs à essayer? Je suis prêt à faire n'importe quoi pour ne plus être comme ça  

Sebounet, tu as vraiment pas a te remettre en question! le besoin de tendresse c'est normal! et crois moi, les gens qui penses "qu'aux cul" sont les personnes qui me repousse le plus! tu as la chance d'être "vrai" dans tes sentiments! (et d'en avoir...)  le seul conseil que je peux te donner, c'est de rester comme tu es! :)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Merci Minos mais j'aimerais trouver quelqu'un comme moi ;) et comme c'est difficile j'ai tendance à vouloir changer :( 

photo de l'auteur Minos
Minos
Homme de 21 ans
Paris

1 remerciement
Les parcours les plus difficile sont souvent ceux qui offre la plus belle récompense à l'arrivé! ;)
(ho la vache, j'suis poético-philosophe moi! :o)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ouais ben moi j'ai pris le forfait: "super heureux mais pas avant 90 ans" si je pouvais avoir un échantillon dans les mois même années à venir cela m'aiderait bien pour tenir jusque-là ;) 

photo de l'auteur Minos
Minos
Homme de 21 ans
Paris

1 remerciement
Mais on a tous confiance en toi! tu vas trouver! :D

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Merci Minos, ton soutient me fait déjà plaisir. J'ai tout de même de la chance d'avoir des amis géniaux, ils ne me comprennent pas toujours mais sont adorables :) 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Coucou :) , va le voir le type qui te fais craquer et parle en avec lui. Et si tu te prend un râteau au moins tu seras c'est quoi ce qu'il ne collait pas ;) . 
Pour ma part c'était un peu différent, mais moi je me suis inscrit à be tolerant j'ai rencontré un type au mois de septembre, alors c'était une rencontre amicale. Mais après l'avoir vue, je n'avais plus de c'est nouvelles donc j'ai finis par comprendre tous seul que je ne l’intéressait plus. Et puis en prenant un peu de reculs, j'ai finis par comprendre que j'étais peu être un peu compliqué à cet époque là, disons que j'étais trop au taquet sur la messagerie privé et je commençais à assumer ma bisexualité donc peut être un peu fragile et chiant au bout du compte. Et puis lui et moi vivions dans deux univers très différent:  lui s'assumait pleinement, alors que moi je commençais tous juste.
Par contre le mec était très gentil.
Tous ça pour dire qu'il faut parfois raté quelque chose pour mieux réussir l'autre.
Après moi c'était la première fois que je rencontrais quelqu'un en temps que bisexual, donc c'est sur, quand on se loupe juste une fois c'est facile à dire. Mais l'échec est épuisant je reconnais.
Aller Seb courage ;) .
Désolé pour les fautes.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Merci pour ton conseil Dolodo, je verrai demain (samedi) le garçon qui me plaît, il sait que je suis "amoureux" de lui, je lui ai même acheté un cadeau mais je pense maintenant ne plus lui donner, il sera comme moi à une soirée (on sera 8) et il vient avec un garçon mais personne ne sait si c'est son nouveau copain, le cas échéant et si ils s'embrassent ou ne serait ce que de se toucher la main je pense que je vais m'effondrer... j'aurais le coeur déchiré, en plus il vit à Paris et moi à 700km mais même avec ça je n'arrive pas me raisonner et passer à autre chose, en plus lui est un mec cool comme les autres, moi je suis coincé et fleure bleue... j'en ai marre d'être comme ça! Si il existe un traitement pour ne penser qu'au cul et ne plus être amoureux je le veux! 

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit