Sida - Enfin une réelle solution ?

photo de l'auteur Kazuki
Kazuki
Homme de 24 ans
Paris

1 remerciement
Je viens de voir cet article, qui pourrait peut être à terme résoudre le problème du sida.

A priori deux chercheurs israëliens auraient trouver une manière de tuer les cellules porteuses du sida :

"?Deux biologistes de l'université hébraïque de Jérusalem, les professeurs Abraham Loyter et Assaf Friedler, travaillent au développement d'un médicament dont l'ingrédient actif est un peptide, une très petite protéine, qui favorise l'intégration dans la cellule infectée de nombreuses copies du génome du VIH. Résultat : la cellule s'aperçoit qu'elle est malade et va donc se suicider. Un mécanisme d'autodestruction, ou apoptose, selon le terme scientifique, qui, en provoquant la mort de la cellule, empêche la propagation du virus dans le corps du malade."

le lien de l'article ici : l'article?
source : lepoint.fr   

Espérons qu'ils y arrivent pour tous les malades atteint du sida. :) 


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Quand on guérira une personne définitivement, on en reparlera....

ça fait 5 ans que y a des articles de ce genre qui disent trouver des résultats prometteurs


Puis petite précision , quand tu dis malade atteint du sida, c'est un propos totalement erroné, on dit personnes sero-positives au VIH.

Avoir le SIDA signifie que tu es au dernier stade de la maladie et que le virus a pris le contrôle total sur ton système immunitaire. En gros, la moindre maladie bénigne ou dite "opportuniste" peut devenir fatale. 

Hors aujourd'hui avec les traitement, le SIDA n'est plus une possibilité puisque le virus est en état de latence en quantité tellement minime , on appelle ca le seuil indétectable, <20-100copies/ml en prenant en compte que tous les virus ne sont pas infectieux, beaucoup sortent inertes lors de leur réplication. CAD , ils sont incapables de se répliquer, un peu comme un humain infertile.

En somme, le virus étant incapable d'agir librement, force de se cacher dans les recoins de ton organismes "de manières toujours et encore mystérieuses pour les scientifiques",  ton immunologie ne présente plus aucun déficit majeur, il se stabilise au quasi même niveau qu'une personne sero-négative, ce qui te permet de vivre presque tout aussi bien et aussi longtemps que tout le monde et la transmission devient quasi inexistante.

VIH =/= SIDA 


Cordialement.

photo de l'auteur Kazuki
Kazuki
Homme de 24 ans
Paris

1 remerciement
Je ne vois pas trop l'intérêt de ce pessimisme dans ton message, l'important n'est il pas qu'il y est des avancées? 

"ça fait 5 ans que y a des articles de ce genre qui disent trouver des résultats prometteurs"
Oui et ? C'est même bien qu'il y est des articles régulièrement, ça montre que des chercheurs essaient du moins de trouver une solution... 

"Puis petite précision , quand tu dis malade atteint du sida, c'est un propos totalement erroné, on dit personnes sero-positives au VIH. "

Je vois pas en quoi c'est erroné, le sida étant une maladie, effectivement le sida est la dernière phase du VIH. Quand bien même ça reste une maladie. 

Je ne prétendais pas m'y connaitre assez pour en débattre, je ne suis pas chercheur, donc je ne pense pas avoir l'intelligence de pouvoir dire si cette solution marchera ou non, je partageais seulement une information qui pourrait intéresser les membres de ce forum.

Cdt. 

photo de l'auteur Ranargata
Ranargata
Homme de 29 ans
Lille

7 remerciements
Effectivement, c'est le principe de la Recherche, publier des articles chaque fois qu'une avancée (même toute petite) est mise en évidence. Il est même possible de faire état de solutions qui n'ont pas été concluantes de façon à ce que la communauté scientifique puisse consulter les résultats, rebondir (ne plus la tester ou l'améliorer) et que l'on puisse avancer petit à petit. C'est comme ça dans tous les domaines de recherche. Donc en effet dire que "ça fait 5 ans que y a des articles de ce genre qui disent trouver des résultats prometteurs" ça n'a pas de sens. Chaque travail scientifique est en mesure d'apporter sa pierre à l'édifice.
Merci Kazuki pour ce post. Il aurait été intéressant de pouvoir consulter l'article scientifique. J'en ai trouvé un dans AIDS Research and Therapy dont les deux derniers auteurs sont Friedler et Loyter mais il date de 2010 donc ce n'est pas celui-ci (et le premier auteur est A. Levin). Dommage que l'article du point que tu mentionnes ne donne pas le journal où les recherches sont publiées.

photo de l'auteur fatalitas
Fatalitas
Homme de 51 ans
montreuil

4 remerciements
mouais je suis seropo depuis 24a j ai vu mon toubib y a une semaine et si il y avait un truc nouveau qui marche je le saurais  donc les gars pas la peine de s enflammer!!!

photo de l'auteur Valoo07
Valoo07
Homme de 27 ans
Versailles

11 remerciements
Pour tous : voici le papier
http/onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/cmdc.201600190/epdf
Par contre pas trouvé la version entière encore....

Sinon étant biologiste spécialisé en virologie je me permet de poster ici.

Fatalitas => ce sont des vancés scientifiques en recherche fondamentale dc le temps que ça arrive au thérapeutique ya en moyenne 15-20 ans donc c'est normal !!

Sinon oui c'est peut-être la bonne cette fois ci même si j'en doute. Il y a autant de variant du VIH en 1 individu qu'il existe de variant de la grippe dans le monde entier ! (en moyenne chaque fois que le VIH se réplique il y a au moins une mutation sur son génome ce qui est énorme ! (sachant que les hot-spots de mutations sont ceux sur les protéines les plus externes ce qui empêche le fonctionnement normal des anticorps).

Personnellement je pense qu'on aura le VIH à l'usure cad qu'avec les médicaments actuels on arrive a limiter énormément l'infection par le VIH (elle est quasi nulle par mère-enfant actuellement si la femme est sous anti-rétroviraux !) pour ne plus avoir de nouvelles contamination mais ceux qui sont séropositifs devront vivre avec.
Une seule personne a été guérie du VIH actuellement (il a eu une leucémie en mm temps et suite à la transplantion de cellules de möelle osseuse ils ont modifiés certaines cellules immunitaires pour les rendre imperméables au VIH).

Sinon il y a des intéressés je peux mettre mes cours + ppt des profs sur le VIH en partage (cours de l'Institut Pasteur niveau licence/master). Si certains veulent me poser des questions hésitez pas par MP ;)

PS : J'espère que mon message ne fait ni trop prétentieux ni trop "je ramène ma science", ce n'est pas son but évidemment !

photo de l'auteur fatalitas
Fatalitas
Homme de 51 ans
montreuil

4 remerciements
pas de problèmes merci pour les éclaircissements  et 24a de miseres je vais tres bien ...merci la science!!!!

photo de l'auteur Valoo07
Valoo07
Homme de 27 ans
Versailles

11 remerciements
Si certains le désirent je peux essayer de me procurer l'article by the way ;)

photo de l'auteur Ranargata
Ranargata
Homme de 29 ans
Lille

7 remerciements
Merci Valoo07.
Ton lien m'amène à un papier de K. Chandra "Covalent Inhibition of HIV-1 Integrase by N-Succinimidyl Peptides" de Juin 2016. C'est celui dont parle Kazuki ?
Ouai c'est chiant sur Wiley on a pas d'accès au full paper, et à mon labo j'ai l'accès aux contenus complets seulement sur la plate forme Science Direct ...
Si toi tu as accès au travail, ça peut être sympa  :p

photo de l'auteur Valoo07
Valoo07
Homme de 27 ans
Versailles

11 remerciements
Nope pas accés au travail mais on peut tjrs envoyer un mail à l'auteur ^^ ils ne refusent pas en règle général si cela vient d'un universitaire ou étudiant en bio ^^

photo de l'auteur Ranargata
Ranargata
Homme de 29 ans
Lille

7 remerciements
Haha il faut croire que je n'ai pas eu beaucoup de chance avec cette méthode par le passé alors ;)

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit