La confiance soi - Page n°2

avatar ancien membre
Ancien membre
22/10/2016 à 13:53

Oui je suis à fond dedans j’avoue :D  Courage à tous ceux qui en ont besoin :p
avatar ancien membre
Ancien membre
22/10/2016 à 15:59

J'avoue que la confiance en soi n'est pas une qualité qui m'attire, elle me repousse même. Les gens qui ont confiance en eux ne m'intéressent jamais, je ne sais pas vraiment pourquoi. On n'est jamais en phase eux et moi. Je perçois souvent une difficulté à assumer pleinement ses faiblesses, ce qui est sans doute une bonne chose pour se relever des obstacles que l'on traverse, mais moi c'est ce que j'aime chez les gens. Les gens qui ont confiance en eux me disent souvent que "je me contemple un peu trop dans ma tristesse et que je n'évoluerai jamais comme ça", ce qui est peut-être vrai. Mais je ne sais pas pourquoi, j'aime ça, la tristesse chez les gens, alors que je trouve les gens qui dégagent une confiance en eux indéniable si heureux qu'ils en deviennent lisse, presque sans personnalité bizarrement (alors que ce sont les personnes qui généralement en impose le plus en société (sans faire l'amalgame du confiance en soi = personne extravertie qui veut à tout prix se faire remarquer)). Après il y a surement des gens qui ont justement assez confiance en eux pour pouvoir parler et débattre sur les faiblesses qu'ils rencontrent, mais je n'en ai jamais rencontré. Et quand j'aborde quelque chose qui touche à l'intime, à un défaut, avec une personne dite confiante, elle se referme automatiquement.  Il y a un garçon que j'ai rencontré récemment avec qui j'ai passé un week-end pour notre troisième rencard. La sauce n'a pas pris à cause de ladite confiance en soi. C'est un homme très charismatique, spontané, drôle, souriant, qui peut s'adresser à n'importe qui dans la rue, qui a le tact du commerçant dans n'importe quelle circonstance. Bref, le truc de base qui m'ennuie d'avance tellement c'est "propre". J'ai fait du forcing pour savoir quelles étaient ses faiblesses, je voulais que notre relation soit différente des autres, je voulais qu'il m'offre autre chose que le comportement universel qu'il peut avoir avec tout le monde, pour créer un lien unique. Une fois qu'il était à l'aise, il m'a confié qu'il dégageait tellement de charisme de part sa confiance en lui que tout le monde venait lui manger dans la main, et que par conséquent, il doutait souvent de l'affection que les autres lui portent, même ses amis. Tout ça pour dire que chaque qualité à son revers de médaille et que le mec, non seulement doute de ses relations mais en plus a créé lui-même ce questionnement d'authenticité, car c'est par son comportement imposant qu'il a créé ce type de relations. J'avoue que ladite confiance en soi m'attire encore un peu moins depuis que j'ai entendu son discours. Et le lendemain, lorsque j'ai ramené le sujet alors qu'on prenait un verre en centre ville, il s'est replié d'une façon brutale. Moi personnellement, ce n'est pas quelque chose que je travaille, et j'arrive même à en jouer. On m'a souvent dit que ce qui était attirant chez moi, c'est le côté "j'ai du charme mais j'en ai pas conscience". Et j'avoue que je ne voudrais pas perdre ça. De la même manière, je joue avec ma nonchalance, ma moue boudeuse, mon cynisme, mon snobisme. L'anti héro est "à la mode" en ce moment, j'ai l'impression que l'on s'amuse de plus en plus des défauts, donc le manque de confiance en soi peut aussi être un réel atout. De plus, on n'a pas de problème de réputation, d'estime de soi quand on se trouve nullissime, on peut tout aborder avec n'importe qui en pensant que ça n'aura pas de conséquence bien néfaste vu à quel point l'image que l'on dégage actuellement est mauvaise. Et cette absence de barrière justement qui donne confiance en soi, parce que l'on se sent plus libre. C'est un cercle vertueux. Je ne sais pas si quelqu'un comprend mon délire, mais globalement, il ne faut pas chercher la confiance en soi, il faut justement se défaire de cette idée d'être quelqu'un de confiant pour se sentir libre. C'est en voulant à tout prix l'acquérir que l'on passe à côté, parce que l'on mettra toujours en perspective ses défauts  de manière négative. Genre se dire "il faut que je sois comme ça, que j'articule plus, que je parle plus fort, que je me tienne droit et que je sourie", c'est justement se dire "je n'article pas, je ne parle pas assez fort, je me tiens mal et j'ai une gueule de déterré". Alors que par le je-m'en-foutisme, on ne met pas l'accent sur ses défauts et on les perçoit non pas comme quelque chose à combattre mais comme des éléments qui font simplement partie de soi. Genre, avant, pendant un rencard, quand un mec me faisait du pied pour me faire comprendre que tu lui plaisais, je ne savais pas comment réagir, et je me renfermais sur moi-même en me disant "il a l'audace de tenter une approche, donc je dois faire quelque chose en retour, il attend quelque chose de moi. Je suis nul putain, je sais pas quoi dire, faire. Merde fais un truc." et du coup vu l'absence de réaction, le mec enlevait gentiment son petit pied et la fête était finie. Et un jour, spontanément, j'ai détourné justement cette absence de réaction en jouant sur la froideur totale et en balançant de façon assez sarcastique "Ah tiens, tu me fais du pied, la phase de séduction a commencé". Le mec qui prenait l'initiative de faire le premier pas s'est senti très mal à l'aise et j'ai eu l'impression de dominer la situation face à lui, donc je me sentais confiant. Mon impassibilité totale du à mon manque de confiance s'est justement transformé en force.  Le mec s'est retrouvé vulnérable et était donc dépouillé de tout comportement social type (dont celui qui dit de faire du pied discrètement pour faire comprendre que la personne nous plait). Et c'est à partir de là que l'on a eu un échange plus naturel, car le mec n'avait plus un comportement précis a joué, il n'était plus dans l'optique de me séduire à tout prix (donc de se vendre quelque part), il devait juste être lui. Et ce cheminement marche à chaque fois. Le but est de jouer de ses défauts, de les mettre encore plus en avant pour les détourner (et l'autodérision donne énormément de charme, et donne aussi l'impression d'une personne confiante car totalement décomplexé et en phase avec sa personnalité). 
avatar ancien membre
Ancien membre
22/10/2016 à 16:12

C'est pas faux TheDude, Mais ne pas avoir confiance en soit et être dans cette aspect de tristesse que tu évoques c'est peut être plus attirant pour quelques personnes, mais pour celle qui subissent cette tristesse et ce manque de confiance en eux, c'est comme une prison... Je ne pourrais pas dire combien de fois j'ai juste "fui" une conversation ou autre. à cause du manque de confiance (et aussi beaucoup de peur de l'avoue ^^'). Bah dans ce genre de situation, c'est comme si je m' "emprisonnais" moi même... Je sais pas si tu vois ce que je veux dire (j'ai beaucoup de mal à expliquer...). Mais Tout ça pour dire, que franchement des fois j'aimerais avoir plus confiance en moi, mais je peux juste pas faire l'extraverti. x',D Je le suis, mais que quand je connais bien la personne... Et C'est pour ça que j'ai fui pas mal de rencontre et autre... Et c'est dommage d'un point de vus car tu te dit que le manque de confiance en toi, te mes des obstacles sur ton chemin...
avatar ancien membre
Ancien membre
22/10/2016 à 16:32

Marrant ta remarque TheDude (j'ai souris en lisant) et j'avoue qu'il y a du vrai. Une confiance comme la mienne te fait perdre ton coté "humain" aux yeux des autres. Mes proches et amis ne me trouvent pas assez "humain" par exemple car je suis complètement fermé à toute sorte de faiblesse, toute sorte de tristesse ou "humanité" dans le sens où pour moi l'humain c'est synonyme de fragile. Par exemple aucun de mes proche n'a jamais entendu me plaindre ou demander de l'aide ou même conseil. Car dans ma tête je suis beaucoup trop fort pour demander quoi que ce soit... (ce qui me renforce constamment aussi car tu, toujours débrouillé seul) et dans la tête des gens ça crée une peur surement et certains même me disent qu'ils ne trouvent pas ça attachant. Pourtant je suis souvent celui qui aide et renforce les autres. Et oui j'ai eu des gens qui m'ont dit "tu es plat, car tout le temps au top de la forme, c'est ennuyant". "Tu ne semble jamais avoir aucun problème ou faiblesse, toujours entrain de rire..." Ma foi, on ne plait pas à tout le monde :D Mais j'avoue aussi aimer les gens qui ont des fragilités ou qui me parlent de leur fragilité. Je pense pas aimer quelqu’un qui soit aussi "hermétique" que moi haha et même dans les films c'est toujours beau des gens qui ont leur fragilité, car seuls les "méchants" sont les durs lol. Mais je tiens à rassurer que nous avons tous nos fragilités et des moments de tristesse. Même les gens les plus durs, les plus forts ont leur moment de chute :D Mais bon je ne remplacerai ce coté de moi pour rien au monde car je suis accro à ce sentiment d'être fort, invincible etc. C'est très bon pour la santé et le moral je trouve :p 
avatar ancien membre
Ancien membre
22/10/2016 à 16:37

J'aimerais juste rectifier un truc! : 3 Metaman tu as dis que tu souriais toujours et tout. Mais les personnes "faible" et mélancolique souris aussi! rien que pour cacher justement cette aspect de fragilité! Je prend exemple sur moi, je me considère plus comme quelqu'un de "fragile" que "fort" mais pourtant, la grande majorité des gens, me vois toujours souriant au top de ma forme ect...
avatar ancien membre
Ancien membre
22/10/2016 à 16:44

Oui mais moi je te parle des vrais sourires qui viennent du cœur. Je suis très authentique. Je souris pas pour faire semblant ou pour montrer quoi que ce soit, c'est vraiment naturel, ça vient seul. C'est la raison pour laquelle sur mes photos je suis sérieux, je ne fais pas de faux sourires. Et malheureusement dans ce monde on t'apprend à être faux, à sourire au lieu d'être heureux. C'est pour ça beaucoup de gens sourient mais c'est faux et perso je trouve que ça se voit, en tout cas moi je le vois. Tu peux pas falsifier le bonheur :p  Une citation que j'adore : [img]]
avatar ancien membre
Ancien membre
22/10/2016 à 16:52

La confiance soi? [img]]
avatar ancien membre
Ancien membre
22/10/2016 à 17:00

Pour moi la confiance en soi dépend de la situation, en cours jpeux être une grande gueule qui participe tt ltemps mm pr dire des bêtises mais en entreprise c'est différent jme dis que si je fais mal les choses ça aura un impact. Avec les gens c'est un peu pareil si jles connais j'aurais confiance en eux et du coup en moi aussi mais si je les connais pas c'est différent il faut que je les sondes pour savoir leur humour, leurs façon de penser.... C'est difficile d'avoir confiance dans n'importe quelle situation et je pense que c'est même impossible!^^ mais dis toi qu'on est tous pareil et qu'on a tous le même problème!
avatar ancien membre
Ancien membre
22/10/2016 à 17:19

@Minos : J'avoue que je ne ressens pas cela comme une prison donc je n'arrive pas forcément à comprendre ton sentiment. Moi ma tristesse, c'est ma liberté justement. Quand j'en parle ouvertement alors que je vois tout le monde essayer de la cacher, je me sens libre, j'ai l'impression m'assumer totalement quelque part. Tu fuis une discussion parce que tu te dis que tu ne seras pas à la hauteur, c'est ça ? Tu anticipes la réaction de la personne en fait ? Il faut aussi prendre de la distance avec soi-même et se dire en quoi tu ne seras pas à la hauteur. Sur quoi se base ton manque de confiance en toi, est-ce qu'il est fondé au moins ?  @Metaman : Je perçois très bien le genre de gars que tu es, j'ai eu des rencards avec pleins de personnes de ce type (sans vouloir te figer dans une case). Ahah ! Tu as totalement compris mon point de vue en fait, avec le terme humain, c'est exactement ça. Le défaut, c'est ce qui rend humain, et se montrer "parfait", ça créé une sorte de distance entre toi et les autres je trouve. Les qualités, on les assume pleinement, alors que les défauts, on les cache (forcément, puisqu'ils nous desservent). Et si je deviens intime avec quelqu'un comme toi, et que je ne perçois aucun défaut chez cette personne, j'aurai l'impression qu'elle entretient avec moi la même relation qu'elle pourrait entretenir avec son pote, le facteur ou la boulangère. Quand on a plein d'humour par exemple, c'est facile d'être drôle devant son pote, le facteur et la boulangère. Mais si tu ne montres pas à moi ce qui peut t'attrister, bah rien ne me différencie de la boulangère au final, et j'aurai cette impression que notre relation est aussi superficielle que celle que tu entreprends avec ladite boulangère. Alors que si tu me parles de quelque chose d'intime, qui te touche réellement, je sais que j'aurai un lien particulier avec toi, parce que c'est quelque chose que tu ne vas dire au premier venu.   Les autres sont indispensables pour régler tes problèmes, on ne peut les régler seuls (je parle des vrais problèmes bien sûr), parce que justement ces mêmes problèmes découlent de l'existence des autres ("L'enfer, c'est les autres", Sartre toussa). On doit forcément incorporer l'autre dans son problème, car sans l'autre, il n'y aurait pas de problème justement. On le fait tous, directement (quand je parle de mon problème à un ami) ou indirectement (exemple bête. Tu te fais largué et tu décides de faire du sport intensivement pour éliminer ta frustration. C'est le résultat que tu vises par l'exercice de ce sport qui va t'apporter un bien être. Mais ce résultat, il aura de l'importance de part le regard des autres (soit d'un point de vue physique parce que tu seras agréable à regarder et que tu vas te taper plein de gars/meufs qui vont te faire passer à autre chose, soit d'un point de vue compétitif car tu seras plus performant dans tel domaine que les autres.)).   Enfin là je pars un peu dans un débat philosophique sur l'importance de l'autre, même si c'est là dessus que se base la confiance en soi justement. 
avatar ancien membre
Ancien membre
22/10/2016 à 17:25

@TheDude: alors, si je vais pas parler c'est pour beaucoup de raisons, celle que tu as mentionner en est une raison, mais pas la principale ^^ Après, mon manque de confiance en moi vienne de diverses choses, il est bien fondé crois moi, mais après c'est un peu... comment dire, personnel? J'ai pas envie d'afficher une partie de ma vie comme ça en expliquant par A+B pourquoi j'ai un manque de confiance en moi sur une plateforme où tout le monde peu lire en plus x',DDD
avatar ancien membre
Ancien membre
22/10/2016 à 17:26

Non désolé. La tu es parti sur une interprétation en te basant sur mon texte. Je ne suis jamais faux, je ne cache rien. Et en couple avec quelqu’un je suis très communicatif, ouvert, vrai, direct etc. Je peux même pleurer devant un film haha. Mais oui c'est ça le problème des mots et du texte... tu peux pas tout exprimer et c'est sujet a interprétation. Je n'ai jamais dis ni pensée être parfait :D Mes défauts sont très visibles crois moi. Mais bref je vais arrêter les MOI JE car ça fais aussi partie de mes defauts haha
avatar ancien membre
Ancien membre
22/10/2016 à 17:31

mais MOI JE dis que c'est pas grave! x',D On aime les débat! que ça se base sur toi personnellement ou généralement ^^
avatar ancien membre
Ancien membre
22/10/2016 à 17:34

Si c'est fondé, alors tu as cerné le problème au moins. Au lieu de vouloir le régler à tout prix en prenant confiance en toi, pourquoi ne pas simplement l'apprécier pour ce qu'il est et le tourner en dérision ? C'est un exercice difficile mais ça apporte, indirectement, ladite confiance en soi, comme je l'ai dit dans mon premier message avec mon exemple.
avatar ancien membre
Ancien membre
22/10/2016 à 17:38

Je n'ai jamais dit que tu étais faux, si ? Ni parfait d'ailleurs. Disons que tu ne veux pas être imparfait (ce qui totalement différent à mon sens), sinon tu n'auras pas ce problème pour afficher tes faiblesses. 
avatar ancien membre
Ancien membre
22/10/2016 à 17:40

Je me dis souvent si j'ai suffisamment confiance en moi et que je suis à l'aise avec mon partenaire au point de transformer mon salon en salle de concert avec moi en vedette se défoulant sur mes musiques que personne ne connaît (oui, c'est mon genre de délire hahaha), alors c'est que j'ai trouvé le bon partenaire qui me donne suffisamment confiance en moi pour ne pas être gêné :D 
avatar ancien membre
Ancien membre
22/10/2016 à 17:44

Ah mais, je suis pareil! Une fois qu'on est bien avec quelqu'un on se permet plus de choses, et la folie l'emporte sur l'introvertion! x',D et on se tape de bonne barre par la suite! x',DDD
avatar ancien membre
Ancien membre
22/10/2016 à 17:48

Bremmus, personne ne te donnera confiance en toi. C'est un truc que tu dois prendre. Ca nait en toi. Tu dois rien attendre des autres. 
avatar ancien membre
Ancien membre
22/10/2016 à 17:51

Faux. C'est par le billet des autres que tu auras confiance en toi. C'est par eux que tu dois te remettre en question justement, savoir ce qui merde chez toi, et ainsi prendre confiance en toi. Rien ne naît de soi, tout découle de l'autre.  L’initiative vient de toi oui, mais la prise de conscience se fait par l'autre.
avatar ancien membre
Ancien membre
22/10/2016 à 18:01

je suis d'accord avec TheDude! Tout viens des autres... Si ils te font du mal, ta confiance en toi baissera forcément... Car tu auras peur que ça se passera à nouveau, mais si ils te font sentir bien, qu'ils t'ouvre au monde, ta confiance en toi s'en verra grandit.
avatar ancien membre
Ancien membre
22/10/2016 à 18:02

Je suis pas du tout d'accord: si tu te bases sur les autres ta confiance en toi sera minime et en plus ne durrera pas car tu laisses les autres te dire ce qui est bien ou pas ce que tu dois faire ou pas ou meme comment tu dois être. Aucun grand homme ayant accompli de grandes choses ne s'es basé sur les autres. Puis si tu ecoutes les autres tu seras perdu car un te dira "fais comme ca" un autre te dira "non comme ca. Puis ce qui est une qualité pour l'un est un defaut pour l'autre tu l'as dit toi meme. Perso je suis assez grand et sage pour voir ce qui est bien pour moi, comment je dois etre, ce que je dois changer ou pas. Jamais de la vie je demanderai l'opinion publique. Je trouve ton avis tres mauvais pour etre honete car si j avais ecouter les autres je pense pas que j aurai accompli quoi que ce soit. Puis ce n'est tout simplement pas possible d'avoir confiance en "SOI" si c'est pas du "soi" que ça vient. :D
avatar ancien membre
Ancien membre
22/10/2016 à 18:04

Je dois avouer que rien ne me remonte plus le moral que de voir les gens sourire, être reconnaissants après les avoir aidés/rendus service. :) Il y a ce sentiment d'utilité, de servir à quelque chose (je suis très dépendant des autres de ce point de vue), mais j'imagine qu'il faut de base avoir confiance en soi pour aller de l'avant et les aider (si tu n'as pas confiance en toi, tu ne le ferais pas).
avatar ancien membre
Ancien membre
22/10/2016 à 18:05

"Tout vient des autres"  lol bah courage alors. Tu te rends victime ou esclave des autres.
avatar ancien membre
Ancien membre
22/10/2016 à 18:06

Absolument pas! :o ta confiance en toi se base sur les autres, mais ta personnalité est déjà bien construite, tu n'as pas a être comme ci ou comme ça par rapport au autres, ils doivent t'accepter comme tu es. De plus, il ne te dirons pas ce qui est bien ou mal, car tu auras déjà ton propre avis.
avatar ancien membre
Ancien membre
22/10/2016 à 18:13

 Attention, il ne s'agit pas d'être une girouette et de se sentir bien quand quelqu'un te dit que tu es drôle, puis mal quand quelqu'un te dit que tu n'as pas de personnalité. Mais on ne s’aperçoit pas de ses défauts soi-même, c'est selon l'appréciation des autres que l'on en prend conscience. C'est naïf de penser que l'on se construit seul. Enfin la flemme d'argumenter. Je m'en remets à "Vendredi ou les limbes du pacifique" ou "Huis clos". Sans les autres, on n'est absolument rien. Ce n'est pas toi qui te dit "tiens je suis quelqu'un de gentil", comme ça tout seul. C'est suite à ton rapport avec les autres et suite à telles actions que tu en as pris conscience,  avec plusieurs remarques. Idem pour la franchise. Tout le monde se trouve franc à la base. C'est par l'appréciation des autres que l'on se rend compte si l'on est hypocrite ou non.  Ne pas accepter cela revient à dire que l'on est né avec tels défauts et telles qualités, et que l'on mourra avec quoi qu'il arrive. 
avatar ancien membre
Ancien membre
22/10/2016 à 18:26

Huis Clos, ce bouquin est vraiment cool ! Même si là je ne suis pas forcément d'accord avec ce qu'il amène comme idée dans le débat (la conclusion du bouquin c'est quand même "l'enfer c'est les autres"...). Sinon j'ai une position partagée sur le fait que la confiance en soi vienne de nous ou des autres : disons que je pense qu'il faut construire soi-même sa confiance en soi mais que pour y arriver, c'est plus facile si on a des personnes bienveillantes/de confiance sur lesquelles s'appuyer :)
avatar ancien membre
Ancien membre
22/10/2016 à 18:29

C'est marrant mais vous rendez vous compte que vous dites ne pas avoir confiance en vous et me faire des leçons de confiance en soi. C'est un peu comme si un milliardaire exposait ses idées, sa façon de penser qui fait de lui ce qu'il est et que les pauvres lui disent "ah non moi je suis pas du tout d'accord!". Evidemment c'est justement pour ça que tu es pauvre. C'est un exemple certes mais s'applique parfaitement ici.  Moi si je n'avais pas de confiance en moi j'écouterai ceux qui en ont. Il ne s'agit pas d'être accord avec moi ou pas, il s'agit de comprendre. Tu n'es pas d'accord car justement tu ne comprends pas et donc tu l'as pas. Ne vois tu pas que c'est justement cette façon de penser qui fait que tu n'as pas confiance en toi?  Je peux te trouver d'innombrables exemple, ma vie y compris où les gens disaient "tu ne vaut rien, tu ne seras jamais rien, bla bla" pourtant tu ils ont accompli ce qu'ils voulaient... Quand tu as VRAIMENT confiance en toi tu n'attends pas à ce que l'on soit d'accord avec toi, ou que l'on croit en toi, qu'on te complimente ou même qu'on t'accepte. En fait tu t'en fou complètement parceque tu te bases sur ton avis.  Je me met à déprimer là rien que le fait d'imaginer vivre ta philo de vie theDude. Sincèrement lol. Ton message est complètement contradictoire à mon expérience car je sais que je me suis construit seul et j'ai étudié les grands hommes qui se sont fait grands. Moi, je n'ai pas attendu qu'on m’apprécie pour m'aimer ou avoir confiance en moi: mais certainement c'était le cas une fois que j'en avais plus besoin de leur "validation" ou appréciation. Puis tu dis que tu te construit en fonction de l’appréciation des autre: pour moi c'est tellement faible car imagine partir dans un pays islamique par exemple où il y a des meurtres d'honneur. Ou tuer des gays ou des femmes qui exposent leur féminité est honorable et appréciable. Donc tu te basera sur les autres, leur avis et vu que tu ne place pas confiance en TOI, en ce que TOI pense être bon et juste, mais en l'avis des autres: tu seras très facilement manipulable. Moi c'est pas le cas: moi je me base sur moi et le pays entier peut être en désaccord je m'en fou mais complètement. Selon ta philo, ton opinion il n'y aurai jamais eu de "révolutions" d'aucune sorte. Ce qui à élevé l'histoire ce sont justement les gens qui ne se sont pas fier aux autres mais qui ce sont batis un ideal dans leur esprit, et l'ont suivi sans jamais lâcher. Ta philo, selon moi te mène droit au mur, il n'y a pas de stabilité: car une personne peut venir demain de ta vie et ne rien apprécier ce que tu es tu sera écroulé. Alors que si tu as confiance en toi tu dirais juste "le fait que tu n'aie pas de gout c'est ton problème" :D
avatar ancien membre
Ancien membre
22/10/2016 à 18:33

En fait tu t'en fou complètement parce que tu te bases sur ton avis.  Et "ton avis", il tombe du ciel ?  Sinon mec, tu te rends compte comme t'es prétentieux ? A moins que ce soit très mal dit. Là ça fait genre "je prêche la bonne parole parce que j'ai confiance en moi et pas vous". En tout cas, ma philosophie de vie m'a beaucoup aidé jusque là. J'étais maladivement timide et peu regardant sur le physique à vrai dire, et c'est en écoutant les autres (pas les jugements bêtes et méchant, mais les vrais jugements construits) que j'ai battu ceci. Si je n'en étais pas pris plein la tête, je n'aurai jamais évolué. On ne devient pas quelqu'un de "bien" tout seul. Tu ne t'es pas construit seul, c'est complètement faux. Si c'était le cas, tu aurais pu grandir dans n'importe quel pays et finir tel que tu es aujourd'hui. Or, si t'avais grandi ailleurs, avec une autre culture, d'autres influences, ce ne serait pas le cas, tu serais forcément différent, parce que ce sont d'autres personnes qui auraient eu un impact sur ta vie.  C'est ta philosophie à toi que je trouve triste. Dans ce cas, pas besoin de voyager, pas d'apprendre, de lire, d'aller au cinéma, d'écouter de la musique puisque tout ce que je veux être viendra de moi. Cela tient du non sens. C'est même pas que ta philosophie de vie est triste, elle est complètement erronée. Ce que tu défends est impossible. Toute personne qui ne prend pas autrui en considération redevient un animal (d'où ma référence à Robinson Crusoé tout à l'heure, qui, lors qu'il se retrouve seul sur l'île, n'a plus le regard de l'autre (donc son jugement) pour faire en sorte qu'il garde ses caractéristiques d'homme civilisé, d'où le fait qu'il redevienne un animal).  "Ta philo, selon moi te mène droit au mur, il n'y a pas de stabilité: car une personne peut venir demain de ta vie et ne rien apprécier ce que tu es tu sera écroulé." J'ai l'impression que tu ne lis même pas les messages en fait vu que le contre argument à cette phrase se trouve dans mon message du dessus (la girouette, toussa). 
avatar ancien membre
Ancien membre
22/10/2016 à 18:59

Citation de TheDude : En fait tu t'en fou complètement parce que tu te bases sur ton avis.  Et "ton avis", il tombe du ciel ?  Sinon mec, tu te rends compte comme t'es prétentieux ? A moins que ce soit très mal dit. Là ça fait genre "je prêche la bonne parole parce que j'ai confiance en moi et pas vous". En tout cas, ma philosophie de vie m'a beaucoup aidé jusque là. J'étais maladivement timide et peu regardant sur le physique à vrai dire, et c'est en écoutant les autres (pas les jugements bêtes et méchant, mais les vrais jugements construits) que j'ai battu ceci. Si je n'en étais pas pris plein la tête, je n'aurai jamais évolué. On ne devient pas quelqu'un de "bien" tout seul. Tu ne t'es pas construit seul, c'est complètement faux. Si c'était le cas, tu aurais pu grandir dans n'importe quel pays et finir tel que tu es aujourd'hui. Or, si t'avais grandi ailleurs, avec une autre culture, d'autres influences, ce ne serait pas le cas, tu serais forcément différent, parce que ce sont d'autres personnes qui auraient eu un impact sur ta vie.  C'est ta philosophie à toi que je trouve triste. Dans ce cas, pas besoin de voyager, pas d'apprendre, de lire, d'aller au cinéma, d'écouter de la musique puisque tout ce que je veux être viendra de moi. Cela tient du non sens.  "Ta philo, selon moi te mène droit au mur, il n'y a pas de stabilité: car une personne peut venir demain de ta vie et ne rien apprécier ce que tu es tu sera écroulé." J'ai l'impression que tu ne lis même pas les messages en fait vu que le contre argument à cette phrase se trouve dans mon message du dessus (la girouette, toussa). 
Ok voilà tu commences à démontrer tes failles et tes émotions prennent le dessus. Donc tu te met sur la défensive et tu juges (et modifie plein de fois ton message ce qui indique une forme de frustration.). Mais je tien à te répondre quand même car le message est important pour les autres. Mon avis vient de mon études sur les sujet, de l'expérience des grands hommes que j'ai eu l'occasion d'étudier et surtout de ma propre expérience. Je le vit depuis plusieurs années, je vois bien que c'est infaillible vu que justement cet avis, cette façon de penser me donne confiance en moi donc cela ne peut être faux.  :D  Et non tu as parfaitement compris que "je prêche la bonne parole" car c'est la bonne et je t'ai donné plusieurs argument, plusieurs exemples qui le prouvent. Je parle avec conviction et si pour toi c'est être prétention alors je le suis. Aucun problème dedans.  Pour info j'ai grandi dans un autre pays et il n'a rien à voir avec moi. De même que ma façon de penser n'a rien à voir avec mon pays ou mon entourage. Ma façon de penser et ma façon d'être vient de mon étude non pas mon entourage ni du pays. Et si l'entourage m'avait construit je serai alcoolique ou drogué, ou tout simplement très loin de ce que je suis car mon entourage ou mon pays n'a rien avoir avec comment je suis. Sinon dans un entourage ou dans un pays tout le monde serait pareil... Ma façon d'être n'es pas faite par les autres ni mon entourage mais par moi et ma compréhension des choses.  Tu dis: C'est ta philosophie à toi que je trouve triste. Dans ce cas, pas besoin de voyager, pas d'apprendre, de lire, d'aller au cinéma, d'écouter de la musique puisque tout ce que je veux être viendra de moi. Oui exactement, pas BESOIN non, mais je le fais parceque je le veut, je peux m'inspirer des choses ou personnes mais certainement pas être contrôle de force. C'est moi qui choisi ce que je suis :D PS: tout ce que je dis ici n'es certainement pas pour me justifier moi ou ni même pour parler de moi mais j'expose tout ça pour démontrer la confiance en soi et donc inspirer. Tu as le choix de voir un mec prétentieux ou alors tu as le choix de voir le message, la voie qui se trouve dans ce message. 
avatar ancien membre
Ancien membre
22/10/2016 à 19:06

Non, tu n'as pas donné d'arguments. Tu as dit que tu as accompli tout ce que tu es tout seul, mais pas comment du coup. De plus, tu parles des "grands homme que tu as étudié". Ils sont les autres, ils en font partie, donc ça contredit déjà tout ce que tu défends. Si ta façon d'être ne vient pas des autres, bravo, les hommes naissent donc réellement dans les choux.  PS. Mes modifications ne viennent pas d'une frustration mais juste d'un besoin d'être plus précis pour que tu puisses comprendre ma philosophie, la tienne étant différente. Je ne vais me retrouvé frustré pour un débat sur le regard des autres que j'ai déjà étudié dans tous les sens. 
avatar ancien membre
Ancien membre
22/10/2016 à 19:14

TheDude avoue que ton but n'es pas de comprendre, tu veux juste avoir raison. Tu ne cherche pas à comprendre. Et si tel est le cas inutile de parler. Une personne cherchant à comprendre pose des questions sérieuses, elle ne court pas traiter les gens de prétentieux, ou dire simplement "c'est impossible" ou des choses comme ça. Elle ne va pas dans la critique ou les préjugés. Elle ne lit pas les messages en partie et rejette toutes les phrases qui démontrent qu'elle a tord. Par dessus tout une personne n'ayant pas de confiance en elle ne peut avoir de grande crédibilité quand elle parle de confiance en soi: car si elle le savait elle l'aurait elle même. Tu ne demandes pas a un déprimé les secrets du bonheur. 


Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr