Les âmes soeurs: Réflexions

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Bonsoir,

J'essaie de me tailler un profil potable et il m'est venu une réflexion sur le concept des âmes soeurs, il faut croire que j'y pense pas mal.

Alors j'ai ce pavé de pensées, mais ce n'est pas ce que je veux sur mon profil,c'est bien trop long, je ne l'aurais pas lu à la place d'un autre, c'est pourquoi je veux le poster ici pour ceux qui ont envie de lire, de commenter et d'en discuter.

"  L'âme soeur:


" L'âme sœur est un concept qui évoque une compatibilité amoureuse qui serait parfaite entre deux individus. Le terme est employé dans la vie courante pour évoquer une relation de ce type et par divers courants New Age dans le sens d’âmes prédestinées à se rencontrer."

Il y a des gens qui croient à l'Âme soeur, d'autres qui croient aux âmes soeurs.

Je fais partie du second groupe.
J'écorche bien sûr le sens d'âme soeur: dans ma vision des choses un amour parfait a quelque chose d'imparfait, et je ne compte pas des masses sur le destin, qu'il s'occuppe de ses affaires.

En revanche, je pense que l'affinité entre 2 personnes relève d'un concours de circonstances avec pour chaque cas des variables qui seront du coup plus ou moins présentes:
- L'attirance physique
- Les points communs
- L'ancienneté de la relation
- Le fait d'avoir vécu un évènement fort ensemble
- L'état d'esprit des parties concernées (variant en fonction de leur situation, leur environnement, leurs problèmes par exemple.)
-Etc.

Tout ça est une question de timing, de synchronisation.

C'est dire que sur la frise chronologique de votre vie, vos goûts, votre âge et votre etat d'esprit variants, les potentielles âmes soeurs changent, s'active, se désactivent et se réactivent.

Sur les sites c'est bien souvent l'image qui va primer sur le reste des variables d'affinité: il est dur de faire jouer la variable des évènements forts vécus ensembles ou bien celle de l'ancienneté de la relation dans ces cas, autant veiller au possible de quitter le format virtuel.

Cela dit, le virtuel permet de parler à des gens loin (fait double tranchant) et le côté communautaire vient combler ce manque de spontanéité sur des sites comme celui ci.
Les relations de communauté se font sur le temps, un coup on se croise sur le chat, le forum, un meet,pour peu qu'on y mette du sien, voilà un super outil.

Allez à plus dans l'bus "

Posté tel quel.

Sur ce, je vais me retrouver un truc à écrire sur ce foutu profil ^^'


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je ne suis pas sûr qu'il soit nécessaire de reprendre les clichés dont on hérite pour penser nos relations. L'attirance pour une personne, l'harmonie dans un couple, le partage, ce sont des mots de tous les jours, sans doute, mais ce sont des sentiments qui sont vrais. L'idée d'âme sœur, au pluriel ou au singulier, ce n'est qu'une image créée par la littérature et notamment la poésie élégiaque, pour évoquer cette complicité, pour essayer de donner un sens à l'irrationnel du sentiment amoureux. Pour moi ce n'est pas si différent de dire qu'avec quelqu'un on est sur la même longueur d'ondes, sauf que dans l'idée d'âme sœur, il y a comme un idéal et un absolu qui peut devenir un obstacle : si l'on n'y croit vraiment, si on ne rencontre des gens qu'à l'aune de ce prisme, on risque de passer à côté de tout un tas des personnes peut être pas parfaites mais avec lesquelles on pourrait tout de même être heureux ; on risque de passer à côté de tout un tas d'âmes qui ne sont pas sœurs, frères ou grandes tantes, mais qui sont belles quand même.

En tous les cas, j'espère que tu trouveras la bonne personne ou une bonne personne et que tu connaitras une relation amoureuse réciproque.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je pense tout différemment. Moi ce sont bien les différences qui m'attirent, et non les points communs. Les points communs, c'est chiant. J'attends de quelqu'un qu'il me fasse me remettre en question, qu'il me permette de me redéfinir, pas quelqu'un qui me conforte dans mes idées, qui aime ce que j'aime, mange ce que je mange et autre. Je trouve que ça limite le débat d'avoir trop de points communs. C'est tellement mieux d'en avoir très peu, mais de se sentir forcer de creuser un peu pour aller vers l'autre, parce qu'au fond cette personne nous plait. Je trouve ça beaucoup plus excitant et beau d'avoir cette démarche éprouvante de devoir se battre pour se faire comprendre de l'autre, ça renforce les liens (l'écoute et la compréhension, donc le partage). 
Après, l'ancienneté de la relation, c'est un truc complètement bidon pour moi. On donne de la légitimité à un couple plus ancien alors qu'on juge fébrile un couple tout frais. Certes, c'est un facteur conséquent mais nullement décisif, car il faut en effet prendre en compte le contexte, et donc les événements forts (là je suis d'accord). Un couple qui partage des événements forts en un temps limité est plus solide qu'un couple qui reste par habitude parce qu'aucun obstacle ne s'est présenté justement. C'est plus facile.
J'ai fait un road trip avec un inconnu un jour (avec qui je parlais sur ce genre de site), qui s'est révélé être totalement différent de moi, on n'avait rien en commun. On a eu d'énormes galères. On est resté ensemble trois semaines  et pourtant c'est le lien le plus fort que je n'ai jamais créé, plus qu'avec ma meilleure amie d'enfance. Je n'ai jamais autant aimé un homme. On a forcé la rencontre, on s'est tous les deux aimé dans un contexte qui ne s'y prêtait pas. On a fait le choix chacun de partir avec un inconnu, donc je ne crois pas au destin. Et je crois même que les gens se reposent un peu trop sur ça et restent totalement inactif plutôt que de faire de belles rencontres en forçant un peu les choses. On peut certes tomber sur un homme bien par hasard, mais c'est uniquement de la chance.  

photo de l'auteur aragon
Aragon
Homme de 27 ans
Angers

8 remerciements
L'idée d'âme sœur est plus sur le côté de complémentarité que identique. Deux être différents avec peu de points communs sont fait pour être ensemble. C'est comme chat et chien, ils sont différents mais vont tellement bien ensemble.
Le but de notre existence sur terre est de nous élevé toujours plus haut, et il n'existe qu'un seul moyen, c'est de nous unir, unir nos différences pour apprendre.
Après une relation amoureuse se construit avec le temps et à chacun d'y faire un minimum d’efforts pour y parvenir :)      

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Pour ma part, je suis assez d'accord avec TheDude, ce sont les différences entre 2 personnes qui mettent en évidence la singularité et l'unicité du couple. 
En ce qui concerne, le concept d'âme sœur, j'y crois et je l'ai vécu avec une femme. Je ne suis pas quelqu'un qui de base croyais en tout ça. Mais cette relation m'a complètement changé, La symbiose parfaite entre deux personnes, entre deux esprits et finalement deux âmes. Je pouvais ressentir ce qu'elle ressentait, j'étais heureuse quand elle l'était, malheureuse quand elle l'etait. Passer du temps à deux sans jamais se lasser de l'autre, il y a une part de magie dans ce genre de relation, quelque chose d'inexplicable. Et c'est justement pour cela, c'est parce que c'est inexplicable et pratiquement incroyable d'être autant connecté a une autre personne de cette manière que l'on sait que ce terme d'âme sœur est le bon. Mais c'est également le genre de relation qui tourne très vite a la destruction par jalousie (surtout entre 2 femmes),ou autre et a ce moment là, ce n'est plus vivable pour nous et notre entourage. Ce sont des relations difficilement gérables et supportables qui font énormément  souffrir mais je ne regrette rien. Je pense que quand on rencontre l'âme sœur, on le sait au fond, c'est très vite reconnaissable alors ne vous en faites pas, vous le saurez ! ;) 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Pour ma part, je pense que le concept d'âme-sœur est totalement subjectif. Il dépend de tellement de critères différents. 
Pour certains, le concept les rassurera, pour d'autres, il les effrayera. 

Aussi, nous partons du principe que des âmes-sœurs se reconnaissent immédiatement et sont tout de suite compatible. Pourquoi ne pourraient-elles pas le devenir sur le long terme ? Comme quand on ne supporte pas une personne au premier abord mais que cette dernière fini par devenir une excellente amie.

Je n'aime pas non plus cette idée que l'on aurait besoin d'une autre "âme" pour devenir complet. Que l'autre moitié est quelque part dans le monde, qu'un seul être puisse être complémentaire. Je pense qu'on se suffit à soi même. 

La vie est faite de rencontres. Certaines resteront sur le long terme, d'autres quelques heures. Mais leur importance ne dépend que de nous même. Une personne croisée dans la rue peut avoir plus d'impact dans notre vie que notre ami d'enfance.

Tout ça pour dire que je pense qu'il ne faut pas courir après quelque chose de conceptuel. Une relation amoureuse ce n'est pas un conte de fées, c'est des hauts et des bas et une perpétuelle remise en question. Tout comme les autres relations au final,si tu prends tes amis, tes collègues ou ta famille pour acquis sans faire d'effort, ils se lasseront.

photo de l'auteur Khloroforme
Khloroforme
Homme de 23 ans
Paris

29 remerciements
Peut-on encadrer le commentaire du dessus?!

Je valide!

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Personnellement je pense que le concept de couple, mariage, relation amoureuse, âme sœur, ne soit pas naturel. Tout ça ce sont des concepts "crées" de toute pièce. Je doute fortement que ce soit un besoin ou que ce soit dans notre nature de chercher "l'âme sœur". Je pense que c'est un besoin crée comme beaucoup d'autres. Le mariage par exemple est une idée religieuse. Si on était né dans un tribu loin de tout on serait très loin de cette idée de mariage ou de prince charmant du genre Disney, ou encore d'âme sœur... Mais bon dans notre société c'est un concept bien réel, on est même conditionner a penser que c'est un besoin. Que être célibataire n'es pas naturel etc. Donc ceux qui ont accepté ca comme vrai sont déprimés seuls, pourtant certaines personnes vivent ça très bien.  Je pense que ce concept d'âme sœur ou de relation parfaite est juste une évolution d'anciens concepts tels que le mariage. On veut juste se compliquer la vie un peu plus :D

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit