Au cinéma de mon Whisky est-ce tabou ?

photo de l'auteur pierre2lune
Pierre2lune
Homme de 48 ans
Orange 84100

23 remerciements
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Bonjour  / bonsoir à Vous. .

Avant tout, " au cinéma de mon Whisky " m,est inspiré par une chanson du grand Jacques Brel..

L,acool peut ont en parler vraiment ? Enfin je veux dire que je n,ai pas lu de post à ce sujet ?
Depuis plusieurs mois,  mes potes me disent que j,ai un problème avec l,acool ! Vrai,  tous les soirs,  un , deux ou trois Whisky biens tassés " on ze rock's " & je me sent mieux, comme plus léger,  libéré des chaînes, des pudeurs qui m,entravent.Ça n,est pas que je plane,  je me sent "humainement " plus libre de m'exprimer,  de ne plus avoir les contraintes que nous imposent la société,  la morale, les autres,  mêmes,  celles & ceux que j,aime le plus  & alors là,  je leur donne " ma chemise " heureux véritablement..Je me fous alors complètement des conventions,  de ces silences & non dit qui selon moi, entravent nos véritables sentiments humains vers les autres.

La Musique,  les saveurs de la Vie , les gens, me semblent être plus extraordinaires. .
J,ai pris conscience que j,ai peut être " un problème " avec l,alcool, mais  sans vouloir m, en défendre,   je souhaite auprès de Vous, livrer mes véritables sentiments avec ça  : 

Il me semble qu,avec mon Whisky,  je me sent plus humain, plus vrai tel que ma " représentation "  imposée par la société. Suis-je simplement alcoolique qui ne veut se l'avouer ou, penser qu,il me faut "ça " pour me donner des burnes véritablement envers celles & ceux que j,aime ? 

Vrai, ça me pèse de livrer ainsi ce questionnement "existentiel " voire tabou, mais depuis que je suis arrivé ici, Betolerant m'a permis de m,y exprimer,  de Vous lire & de me rendre compte, combien ce site m'est devenu essentiel sans faire le faux cul, sincèrement. 

Merci à celles & ceux qui voudront m,éclairer de leurs avis,  ici ou en mp :)




 


photo de l'auteur Munchie
Munchie
Femme de 35 ans
bordeaux

1 remerciement
Salut très cher !

Intéressant sujet que tu fais bien d'aborder car il concerne des tas de personnes.

Alors pour essayer de te répondre objectivement (et surtout c'est sans jugement hein ! :)) , la consommation que tu décris correspond à la définition que fait l'OMS de l'alcoolisme. A savoir une moyenne de deux verres par jours sur une période de 14 jours.
Mais je crois qu'avant tout il y a plusieurs questions à te poser :
Ta consommation va-t'elle en augmentant ?
Es-tu capable de faire un jour par semaine sans alcool sans que cela augmente ta consommation les autres  jours ? (ça c'est un bon test et qui peut devenir une bonne habitude aussi)
Est est-ce que ta consommation d'alcool a des conséquences négatives sur tes interactions sociales ? (ça il faut le demander à tes amis, ceux qui considèrent que tu as un "problème", l'alcool exacerbe les sensations (et c'est un peu pour ça qu'on l'aime aussi) alors je ne crois pas que tu puisse être objectif pour  répondre à cette  question)

De façon plus personnelle (genre si tu étais assis là sur mon canap') , je te dirais : "Penses au pire", peut-être que c'est juste une habitude sans conséquences mais si tout ça s'accroit et que tu deviens un alcoolique, un poivrot comme on dit ... tu n'auras que deux options :
Le subir et et finir par te dé-sociabiliser (parce que l'alcool, comme toutes les drogues, à l'excès conduit toujours à l'isolement) ou te mettre un grand coup de pied aux fesses et "arrêter de boire" et ça aussi c'est très chiant et très compliqué à vivre le sevrage et puis après tu n'as plus le droit de boire du tout ... quel gâchis quand on est bon vivant ;)
(Bon c'était exagéré mais j'ai dit le pire hein ! et c'est à ça qu'il faut penser les drogues quelles qu'elles soient sont piégeuses elles procurent des sensations cool jusqu'à que la quantité que tu en consomme ne suffise plus à te les procurer et là tu en consommes plus et toujours plus jusqu'à devenir dépendant sans t'en rendre forcément compte. C'est pour ça qu'au delà des stats, du nombre de verres, je crois que c'est la dépendance qu'il faut évaluer)

Ce que je te recommanderai c'est, en plus de questionner tes proches , de faire le test d'un jour à jeun par semaine ou/et te limiter à 2 verres quotidien, tu sauras vite si tu ressens un manque ou non et si donc tu as un lien d'addiction avec l'alcool.
Voilà, ce n'est que mon avis, je ne suis pas médecin ni particulièrement sage et j'aime bien boire un coup de temps en temps.
Je pense vraiment que ce sont les excès qui ne sont pas bons, vérifies que tu n'es pas en train d'en faire... mais si tu poses la question ici c'est qu'elle te trotte dans la tête et ce n'est peut-être pas pour rien.

Lot of bisous :xB);-)

photo de l'auteur greg686ws
Greg686ws
Homme de 42 ans
PLOERMEL

4 remerciements
C'est vrai pour l'alcool comme pour le pétard, les médicaments ou autres drogues: Si c'est devenu un besoin pour se sentir bien, on est sur une pente glissante.
Le risque est qu'à force, on rentre dans un phénomène de tolérance, et qu'il faille augmenter les doses pour ressentir le bien-être procuré avant par un ou deux verres, qui finissent par devenir cinq ou six, puis dix, puis la bouteille.

Comme l'a dit Munchie,, si tu te pose la question, c'est sans doute que tu perçois que ton rapport à l'alcool n'est peut-être pas tout à fait normal.

C'est difficile de te donner un avis tranché ou des conseils pratiques, car chaque personne est différente, et les risques et conséquences ne sont pas les même pour tout le monde. 
Je suis moi même malade alcoolique et abstinent depuis un peu plus de 5 ans, et je m'occupe d'une petite asso d'aide aux personnes dépendante. Si tu ressens le besoin d'en parler par MP, je suis à ta disposition

photo de l'auteur pierre2lune
Pierre2lune
Homme de 48 ans
Orange 84100

23 remerciements
Bonsoir Munchie & Greg' :)

Un grand Merci avant tout & à la hâte,  car plus de batterie sur ma tablette, je Vous réponds ce soir ou demain matin.
Merci infiniment de Vous ! 

photo de l'auteur pierre2lune
Pierre2lune
Homme de 48 ans
Orange 84100

23 remerciements
[quote]Citation de Munchie : Mais je crois qu'avant tout il y a plusieurs questions à te poser : Ta consommation va-t'elle en augmentant ? Es-tu capable de faire un jour par semaine sans alcool sans que cela augmente ta consommation les autres  jours ? (ça c'est un bon test et qui peut devenir une bonne habitude aussi) Est est-ce que ta consommation d'alcool a des conséquences négatives sur tes interactions sociales ? (ça il faut le demander à tes amis, ceux qui considèrent que tu as un "problème", l'alcool exacerbe les sensations (et c'est un peu pour ça qu'on l'aime aussi) 
Bonjour ma chère Munchie  :)

En fait,  depuis de nombreuses années,  j,aime boire un verre de Whisky  en fin de journée,  j,apprécie "  ce moment là ", surtout lorsque j,ai le sentiment d,avoir bien tafer ou que j,ai réalisé l,essentiel qui était en cours. Un bon Jazz , ma clope ( & v'oui un autre de mes péchés mignons ) & enfin ça y est je me pause.

" l,essentiel est fait, l,urgent est en cours, pour les miracles attendre un peu " (  je ne sais qui l,à écrit  ? )

Cette atmosphère,  m,est propice pour être mieux à l,écoute de mes proches & ou selon mes potes. Pour répondre à ta question à propos de ma consommation : non pas vraiment,  mais cela dépend de mon humeur, bonne ou mauvaise. Seul, je n,apprécie pas un autre verre, d'autant que je réponds à mes messages après mon repas ( sans boire de vin ) Comme pour les clopes, selon que je sois invité & si personne ne fume ou ne boit d,alcool, je peux m'en passer, mais la clope aie aie aie,  j'ai le manque, sauf quand il y a un jardin ou balcon.

Oui je peux ne pas boire un soir & n'avoir pas la moindre sensation de manque, ni augmenter le lendemain. 

Si l'alcool peut avoir des conséquences négatives sur mes interactions sociales  ?

Parfois oui, car selon la situation,  je peut m'emporter & ça peut aller jusqu,à des colères Homériques. Blem' majeur : je reprends du Whisky  ! Mais jamais je n'ai eu " l'alcool mauvais " , je veux parler de violence ou insultes envers les autres, mais vrai, il altère ma diplomatie & ma modération habituelle, si en plus, celui/celle où ceux qui sont en face, persistent à me contredire à tort ou à raison. 

Un exemple " quand j'ai raison "  : 
Lorsque malgré tous mes conseils les plus sages, raisonnables , mon investissement amical à trouver les meilleures solutions & obtenues, mais dont il/elle doit se rendre aux rv ou effectuer les démarches qui incombent. 
S'ils n,ont étés ni écoutés ni suivis & que celui ou celle, persiste à se plaindre, à me redemander son aide avec son " pauvre de moi "  là oui, j'explose  davantage avec un verre ou plus !

Quand j'ai tort : "le boss à toujours raison "  ;) yo mais ! 
Récemment,  j,ai remonté les bretelles à un pote,  pensant qu,il se foutait de moi & comme un con  je l,attendais en fin de journée ( 2 Whisky après plus d,une heure à l,attendre )  pour des raisons importantes.  Hors " le malheureux " n'avait pas mon nouveau numéro de portable, car j'avais oublié le lui donner & de plus, super geek ( enfin le contraire !) je l'ai involontairement mis en appel masqué  ! Résultats,  il recevait bien mes appels, mais le pauvre en plus, ne connaissait pas mon adresse ! Bien évidemment,  dès que j'ai réalisé ma méprise,  je lui ai présenté mes excuses .

Ces deux exemples m'incitent à boire plus, ce qui me questionne, ainsi que mes potes. 

Tu le sais peut être,  je travaille dans les domaines artistiques & donc, fréquente un grand nombre d,artistes /plasticiens. Nombre d,entre eux passent me voir ou chez eux & là est le/mon blem' , car je reprends un autre verre pour les accompagner. Nous avons souvent des débats enflammés sur l,Art bien sûr,  mais sur la société qu,ils remettent en question. Ils fument tous " leurs ouinges" & parfois,  j'accepte une ou plusieurs taffes, ce qui a pour conséquence, de me faire totalement éclater de rire, déjà que mon humour est hors norme sans ça. .;) ils me disent tous,  que j'ai la chance de ne pas en avoir besoin pour m'éclater & que je suis "ouingé " naturellement  ;)..Là oui, pas mal de verres avec eux .

( Ils m'apprécient par ailleurs, car ils sont bluffés lorsque je suis dans leur atelier & au-delà de ma 1ere lecture émotionnelle, sur leurs nouveaux travaux, je parviens à en ressentir les mystères,  les codes,  les messages ,& parfois même,  à leurs conseiller des retouches ou l'emploi d'autres couleurs ou matières. .Sans alcool, jamais en pareil cas, d,autant que c'est en journée ' à la meilleure lumière, pour les tofs & prendre des notes )

Barbara disait dans l'une de ses chansons  : 
" pour écrire des poèmes, on ne boit pas de l,eau. .l'un s'appelait Verlaine,  l'autre  c'était Rimbaud.."

Enfin, désolé,  c'est long : 
Si j'ai posté ce sujet, oui ma chère Munchie,  je réalise que ces derniers mois, à l'approche des expos & avec les potes artistes mais également, des problèmes perso,  je bois tous les soirs mon verre mais parfois plus, seul ou en compagnie, beaucoup plus.

photo de l'auteur pierre2lune
Pierre2lune
Homme de 48 ans
Orange 84100

23 remerciements
Bonjour cher Grég :)

Avant tout, je tiens à t'exprimer ma reconnaissance envers ta Personne, je suis infiniment touché par ta main tendue & l'accueille bien sûr. Tu t'honores davantage à mes yeux, en témoignant ici sur un tel sujet. Merci de Toi. Je suis par ailleurs, très heureux que la Concorde nous soit revenue, suite à un autre sujet.

Je pense avoir répondu, à l'ensemble des questions que Munchie à eu la gentillesse de me poser :)
Bien évidemment,  je vais venir vers toi en MP, car de par ton expérience & ton investissement,  tes conseils ainsi que ton écoute,  me seront précieux. 

Te souhaite une belle journée & à très bientôt. 
Kenavo :)

Pierrik  ( Pierre en Breton ? )

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
[Quelle souffrance de te lire avec tes virgules apostrophiques. Franchement, fais un effort!]

Alcoolique on l'est tous dès que l'on consomme de l'alcool. On l'est tous à des degrés différents et selon les effets que l'on recherche.

Après, il ne faut pas tout intellectualiser non plus.. Tu as le droit à ton ptit verre ou tes ptits verres tant que tu gardes le lien social et que tu conserves un certain équilibre.
 

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit