L'émotivité.

photo de l'auteur SuperNova
SuperNova
Non binaire de 27 ans
Nantes

10 remerciements
Selon vous, l'émotivité, la sensibilité, sont elles des qualités ou des défauts ? Comment la percevez vous ? Est-ce que ça vous dérange ? 

Argumentez =3


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut, moi je suis réputé pour être quelqu'un d'hyper-sensible (probablement du à ma jeunesse particulièrement violente), si on lève la voix sur moi : je peux me mettre à pleurer, surtout si c'est un homme qui lève la voix. Les gens qui se disputent dans la réalité : ça me brise le coeur, j'ai vu cela toute ma vie.
Mais on me dit que ma sensibilité extrême est une qualité, car je me montre particulièrement attentionné, tendre avec les gens. Je pleure aussi facilement devant une série ou un film (encore il y a deux jours devant un épisode de "FBI..."). 
Ma mère est comme ça. Mais je ne sais pas trop quoi en penser. Pour moi, la sensibilité est quelque chose de très important, dernièrement j'ai vu mon père qui m'en as fait voir de toutes les couleurs, pleurer : c'était arrivé qu'une fois il y a quinze ans ! Ca m'as marqué et je ne l'oublierais jamais. C'est en vérité, malgré sa grande-gueule et son gout pour se servir de ses poings, un être assez sensible et fragile.
L'émotivité et la sensibilité peuvent révéler la profondeur réelle des gens. 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Comme chaque chose l'émotivité, ou plutôt la sensibilité plus globalement, peut à la fois être un défaut et une qualité. 
Le tout est de savoir gérer cette aptitude et de savoir s'en servir à bon escient. 

Je suis quelqu'un de très sensible, empathique aussi... Et oui cela peut être très difficile à vivre. 
Nous ne sommes pas toujours compris des autres, alors qu'inversement on essai toujours de se mettre à la place des autres. 

Avec le temps on apprend à gérer ses émotions, et à en faire une force. Mais ça demande du temps et du courage. 

Pour finir, il faut aussi sortir des jugements types de notre société sur les émotions.... Un homme à autant le droit de pleurer qu'une femme par exemple ! 
Pleurer n'est pas un signe de faiblesse, ce sont juste des émotions qui "sortent" de façon physique. 

Garder et enfermer ses émotions est la pire des choses à faire.
Je conseil à tous d'apprivoiser sa part de sensibilité, avec le temps elle devient une alliée précieuse pour comprendre les autres et se comprendre soit même :)

photo de l'auteur Elyphis
Elyphis
Femme de 22 ans
Rouen

1 remerciement
Je suis aussi hyper émotive ou "sensible" particulièrement quand je suis stressée. Comme Frencesio je peux me mettre à pleurer hyper facilement (mais vraiment dans des situations de stress genre entretiens, ce qui est embarrassant). Pour moi c'est plus un défaut qu'une qualité. Je trouve ça juste embêtant au quotidien, voilà.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je suis quelqu'un d'émotif et sensible, mais dans le "bon sens" du terme, je dirais. Je suis pas mal capable d'avoir de l’empathie, et du coup, j'suis pas dans l'excès. Je ne pleure pas devant les films ceci dit (ou très très peu), mais certaines musiques/chanteurs me tirent les larmes, c'comme ça.

Donc de mon point de vue, c'est une qualité. Mais les personnes sensibles au point de pleurer pour une chenille morte, c'est chiant, voilà voilà !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je pleure énormément, depuis que je suis gosse je suis une véritable fontaine !

Fut une période pendant mon adolescence où je retenais mes émotions pour ne rien laisser figurer, mais avec les aléas de ma vie devenue une tragédie moderne je me suis habitué à accepter le fait que pleurer et bah, ça fait du bien ! Et que fuck les gens qui me verraient craquer (bon ça j'évite quand même, ou généralement ce sont des proches), on est tous humain après tout.

Par contre quand je pleure pour un rien par simple contrariété, stress, devant quelque chose de plus ou moins triste ou beau (voir pas du tout) ou alors le soir après avoir pourtant passé une bonne journée, je me questionne sur l'utilité d'une telle sensibilité, ou du coup hypersensibilité. Avoir les larmes aux yeux lorsque je vois un enfant par exemple peut avoir plusieurs significations avec moi, soit c'est parce qu'il me rappelle mon enfance avec nostalgie, soit il me fait rire, soit il me donne aussi un pincement au cœur quand je pense au fait que je n'en aurai peut être jamais. Ouais, ça part loin.

Bref, il faut assumer ses larmes quand elles sont naturelles et nécessaire ça prouve que l'on a encore un cœur, mais pour ce qui est du côté dramatique et handicapant perso je m'en passerai bien. Je réserve ça pour le jeu d'acteur !

Par contre j'apprécie cette qualité chez une autre personne, c'est un plus qui fait qu'elle pourrait mieux me comprendre et moi aussi. Un être insensible n'attire personne, bien que parfois je me demande si ce ne serait pas plus simple de ne plus rien ressentir...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je ne pleure jamais.

(sisi j'ai un coeur)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
On peux effectivement être touché sans pleurer, et si tu y arrives sans tant mieux en soi ! Ça fait moins de gaspillage niveau mouchoirs. ;)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bah oui, les mouchoirs je les garde pour d'autres utilités voyons ! :D MDR

Effectivement, personnellement, c'est le contraire de vous tous. J'ai eu une enfance difficile aussi, mais du coup, j'ai tout intériorisé, et ça m'a laissé plus la rage qu'autre chose, voire un grand vide, ce qui fait que je ne peux pas, ou très très difficilement pleurer, parce que honnêtement, je garde une distance émotionnelle avec tout je crois ^^

Mais objectivement, je crois que c'est mieux d'être comme vous, parce que au moins, vous pouvez "extérioriser" et vous ne cumulez pas en vous ^^

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Pas mal pas mal, faut dire que j'ai tendu une grosse perche (oups) ! :p

Je te comprends, j'ai été comme ça pendant longtemps. Tellement que je n'avais plus aucune empathie envers mes proches parfois, juste un je-m'en-foutisme total. Et c'est bien pour ça que j'apprécie plus le fait de pleurer maintenant quand j'en ressens réellement le besoin. Intérioriser ça finit toujours par éclater, et je ne suis pas sûr que la colère soit la meilleure des solutions malheureusement... Mais trop extérioriser n'est pas forcément plus bénéfique non plus sur le long terme je trouve. Pleurs ou non, on a tous une certaine sensibilité plus ou moins accrue. Il faut juste une certaine mesure et savoir s'auto-gérer comme ce que disait aussi Flob69007.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
et t'aimes ça les grosses perches coquinou ;) mdr

Je pense que comme dit l'adage, il faut un juste au milieu dans toute chose ! In medio stat virtus !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ouais... Par expérience, et en voyant comment ça se passe autour de moi, intérioriser ses émotions c'est le jackpot pour développer une bonne petite maladie... voir une très grosse, de type cancer ... !
Peut être est-ce difficile à appréhender pour certains, mais les émotions joue un grand rôle dans notre santé, psychologique évidemment mais aussi physique...

En tout cas c'est ce qui ressort de ma propre expérience et de ma connaissance à ce sujet.

Donc vraiment pas une bonne idée de ne jamais rien laisser sortir :/...
Je pense qu'il y à un équilibre à trouver. Un peu comme une cocotte minute, il faut laisser sortir la pression en trop pour ne pas qu'elle explose, mais en garder pour qu'elle cuise les aliments...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
ta métaphore sur la cocotte m'a tué MDR

(mais je suis absolument d'accord "sur le fond")

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Astarothius86 a écrit :
et t'aimes ça les grosses perches coquinou mdr Je pense que comme dit l'adage, il faut un juste au milieu dans toute chose ! In medio stat virtus !

Effectivement, mais je n'irai pas plus loin dans les métaphores et le hors-sujet, haha.

------------

Bonne analogie pour la cocotte minute ! :)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je dirais même plus : "anal-o(r)gie"

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Mdrrr :p, c'est l'image la plus parlante que j'ai trouvé ^^.
Merciiii :D.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je vais mieux choisir mes mots la prochaine fois. x)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
*applaudit*

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Tu devrais créer un topic sur la sensibilité... anale tiens, tu pourras y écrire autant de cochonneries que tu veux ! :p

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
c'est très "profond" ce que tu viens de dire :) mdr

bonne idée !

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit