J'aimerais connaitre votre avis là dessus.

photo de l'auteur SuperNova
SuperNova
Non binaire de 27 ans
Nantes

10 remerciements
Voilà, j'ai une petite question qui me trotte souvent dans la tête en ce moment. Je poste ça ici parce que je pense que c'est quelque chose de tout de même personnel. 

Comment réagissez-vous face aux coups durs ? Qu'ils soient financiers, amoureux, amicaux, en rapport avec le boulot, la recherche d'emploi, etc ? Que faites-vous ? Que faites vous pour sortir de ces spirales infernales ? Êtes vous obstiné à vouloir vous en sortir seul, ou acceptez vous de mettre votre fierté de côté et de vous faire aider par un tiers (un ami, ou une aide professionnelle) ? Parce qu'on a beau être indépendant, ça ne suffit pas toujours quand on fait face à de telles difficultés. Vous laissez-vous submerger par les différents sentiments que ces événements provoquent, et quels sentiments provoquent t-ils chez vous ?


photo de l'auteur Stelmaria
Stelmaria
Femme de 20 ans
Paris

4 remerciements
Lors de coups durs ... Je me laisse assez souvent submerger, et je perds vite pied.
Bien souvent c'est l'isolement, la culpabilité, et la perte de contact avec l'extérieur, le renfermement sur soi ! 
J'ai un peu du mal à relativiser en fait.
Pour y faire face, je fais de la musique ou du dessin cela me permet de me vider l'esprit ^^

photo de l'auteur golphy
Golphy
Homme de 37 ans
Alger

9 remerciements
Alors pour ma part et de façon générale lors d'une situation difficile, je me laissé très facilement déborder par le stress, j'envisage 1001 scénarios, souvent le pire mais aussi des solutions sans pouvoir vraiment prendre la bonne décision, puis je suis comme paralysé car trop stressé pour pouvoir agir, je me renferme complètement sur moi-même c'est un mécanisme que j'ai tjrs eu, le fais de me refermer sur moi-même et ca empire souant lorsqu'on me le fait remarquer, puis voyant que les choses ne bouge pas, difficile pour que ça change tout seul hein, je relativise et je commence étape par étape sans vraiment me soucier du résultat final et généralement ca s'arrange de façon naturelle.

Par contre en ce qui concerne les problèmes de cœur la j'ai bcp bcp plus de mal et lorsque je sens que je touche le fond, que mon renferment sur moi commence à à devenir insupportable pour moi (ca peu prendre bcp de temps) c'est là où je commence à réagir et me donner des coups de pieds au derrière (dsl :-D) pour me réveiller et ne pas sombrer dans la déprime profonde, mais je dois dire que c'est ce qui est le plus dure à surmonter pour moi, je n'ai pas encore trouvé la formule magique :-( qui d'ailleurs n'existe pas :-( :-( :-(

Pour finir, je pense que le plus important est de relativiser et de prendre du recule face à nos problèmes, de façon à voir plus claire et ne pas commettre des erreurs qui peuvent empirer la situation, même si c'est plus facile à dire qu'à faire.Voilà en gros, j'espère avoir répondu plus ou moins à ta question, de plus je crois que chacun réagit face à ses problèmes de façon différente et même les ressent différemment, en disant cela je ne dis pas que c'est plus facile ou plus difficile, c'est juste que suivant notre personnalité les mécanismes sont différents.

J'espère que ça ira mieux pour toi ;-)

Voilà voilou :-)

photo de l'auteur Animaddict
Animaddict
Femme de 26 ans
Lyon
Pareil que Stelmaria. J'ai tendance à ne pas savoir gérer. Trop de pression et je craque. Je me renferme sur moi même, ne voit plus personne, pleure souvent et très mauvaise réaction : j'augmente ma consommation de fumette pour ne plus trop penser. 

En général je fini par m'autofoutre un pied au cul quand ca dure trop longtemps mais il est vrai que j'ai un caractère un peu pro dépressif ahah

Autant je rigole souvent et aime faire rire le monde autour de moi, autant lorsque je suis dans ses phases là il faut pas me faire chier lol  

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bah ça dépend de la gravité ou ça peut aller. Si on me parle mal ou on me cherche pas à comprendre, je peux très mal réagir voir devenir violent. Par exemple un vol.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut :) Bah la même que les autres, je stress et suis assez pessimiste donc j'ai tendance à m'enfuir dans mon univers pour oublier (les jeux vidéos, les soirées haha). Mais le stress à souvent tendance à me booster plutôt que me paralyser du coup je me démène pour essayer de trouver des solutions :) 
Par expérience broyer du noir ça t'enfonce plus qu'autre chose et ça aide pas du tout... Du coup si un ami me tend la main je la prend bien évidemment puisqu'ils sont la pour ça, sachant que je suis là pour eux quand c'est eux qui sont dans des situations de coup durs :) J'espère t'avoir un peu aidé et Bon courage !

photo de l'auteur Mills
Mills
Homme de 22 ans
Lyon
Avant aussi j'arrivais pas à gérer, je stressais, imaginais le pire de ce qu'il pouvait arriver puis un jour supercalifragilisticexpialidocious j'ai totalement changé de point de vu. Maintenant quand j'ai un coup dur c'est plus du genre "Pourquoi s'en faire ?Y a surement pire, prenons une tasse thé et attendons juste que ça passe"

Pour les peines de coeurs ma meilleure amie est là, la carte bleu ainsi que les multiples magasins où on peut dépenser. Le principe de cette thérapie repose sur le fait de ne plus pleurer par rapport à son coeur mais par rapport à son compte en banque ! Je vous assure ça marche très bien!

J'essaye toujours de m'en sortir seul, mais je suis pas du genre à avoir un problème pour demander de l'aide si je vois que je ne peux pas y arriver. Voilà Voilà 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Faut que je gère aussi la phobie du jugement des autres, mais franchement c'est difficile. On se dis qu'on aime pas la vie. Vaut mieux se tirer une balle dans le crâne. Mais bon qu'est ce qu'il y a comme solution appart la colère et le suicide. Faut être entouré...
Mais comme ce n'est pas le cas, je m'isole.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
[quote]Mills a écrit :
Maintenant quand j'ai un coup dur c'est plus du genre "Pourquoi s'en faire ?Y a surement pire, prenons une tasse thé et attendons juste que ça passe"

La même chose que Mills à ceci près qu'avant moi je me renfermais mais ne le montrait pas aux autres.. mon objectif était surtout d'étouffer ce mal, ce "stress" jusqu'à ce qu'il ne prenne plus le dessus. 
Aujourd'hui je vois le bon côté des choses:
1. C'est une leçon de la vie
2. Je ferai mieux la prochaine fois
3. Il y a pire que moi 
4. Puis la tasse de thé.

De manière générale je m'en sors toujours, pas vraiment le choix, avec des buts à atteindre etc..  Always positive vibes !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Breath a écrit :

 La même chose que Mills à ceci près qu'avant moi je me renfermais mais ne le montrait pas aux autres.. mon objectif était surtout d'étouffer ce mal, ce "stress" jusqu'à ce qu'il ne prenne plus le dessus.  Aujourd'hui je vois le bon côté des choses: 1. C'est une leçon de la vie 2. Je ferai mieux la prochaine fois 3. Il y a pire que moi  4. Puis la tasse de thé. De manière générale je m'en sors toujours, pas vraiment le choix, avec des buts à atteindre etc..  Always positive vibes !

Y a des gens pire mais bien entouré et riche la majorité...

photo de l'auteur wilden
Wilden
Homme de 24 ans
Nantes

10 remerciements
Modérateur
Je garde tous pour moi, et quand ça explose je vais voir un professionnel...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Il faut séparer les éléments .
Déjà la plupart des coups durs peuvent être évités en réfléchissant un peu.
Par exemple accepter la réalité sur une personne en amour, genre si quelqu'un trompe ou ment et bien il suffit d accepter la réalité et ne pas chercher des excuses.
Pour la recherche d emploi c est pareil. Il suffit de choisir une filière pour les études qui plaît et qui a des débouchés pro a la fin.
Après il ne faut pas baisser les bras quand on cherche un boulot, chaque jour il faut fouiller partout.

Bref quand on se donne les moyens on peut éviter les coups durs.

photo de l'auteur Silver
Silver
Homme de 19 ans
Nantes

3 remerciements
Sympa le sujet, ça m'a donné a reflechir !
Après je reagis differemment selon le problème, quand je deprime, pour ma part, je garde tout pour moi et refuse systematiquement l'aide des autres, pourtant j'ai l'impression de passer mon temps a me plaindre haha, et au final on finit par m'aider (indirectement ou directement).
Du coup moi-meme je suis perdu face a cette question car j'ai beau refuser cette aide qu'on me propose quand je vais mal (quel que soit la cause de ce malheur), si on finit par m'aider c'est qu'inconsciamment c'est moi qui déclenche cette aide.
Après les problèmes financiers, la recherche d'emploi je ne me pose pas la question, je suis mineur. Il y'a juste mon avenir et mon futur metier qui m'inquiete mais ça je ne sais même pas quoi en penser donc j'esquive le sujet.

Bref en clair quand je vais mal, bah j'essaie de m'en sortir de moi-meme mais je pense que je devrait admettre que l'aide me fait beaucoup de bien et que seul on arrive a peu de choses.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Avec ce sujet et d'autres du même genre sur Beto, je me rend compte que je suis loin d'être le seul névrosé.

Moi aussi lors de coups durs, ou plutôt de phases parce que chez moi ça dure très, très longtemps, je me renferme voir m'enferme chez moi telle une grosse larve et devient généralement un peu parano/schizo sur les bords à propos de tout. Je ne vis plus vraiment, je survis. Je me pose 50 000 questions, je réfléchis beaucoup, également à des solutions pour m'en sortir. Mais comme on ne peux souvent s'en sortir que par soi-même, j'échoue très souvent me rendant encore plus triste et désespéré. C'est un horrible cercle vicieux qui dure depuis des années, parfois je m'en sors mais la plupart du temps je coule complètement, perdant en plus des amis sûrement trop fatigués de supporter mes dépressions chroniques et mes plaintes.

Rien qu'à me relire, je comprends pourquoi d'ailleurs. Je sais qu'il n'y a pas d'autres alternatives que de s'aider soi-même quand on est pas ou peu entouré. Alors je prend mon mal en patience, attendant d'avoir assez d'énergie pour enfin changer les choses plus radicalement, ce que je compte faire car malgré tout j'ai encore de l'espoir. Heureusement d'ailleurs.

But hey, #itgetsbetter ! ;)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je me dis : ca va aller, ca fini toujours par aller. et puis au bout d'un moment je me dis : bon allez ! bouge toi le cul connasse ! tu penses vraiment que les choses vont s'arranger si tu reste la sans rien faire !?

Au bout de 7ans de dépréssion on apprend a vite ce remettre en selle si on ne veut pas couler

photo de l'auteur Silver
Silver
Homme de 19 ans
Nantes

3 remerciements
En fait j'pense qu'il faut tout le temps garder la tete haute car le plus important c'est d'etre heureux ;)
Même si c'est super dur a appliquer.
Mais ta solution SheWolf est pas mal haha !

photo de l'auteur Bloomyk
Bloomyk
Homme de 32 ans
Marseille

2 remerciements
quand un coup dur se présente, je me dis que si ca m'arrive c'est que ca devait m'arriver... je suis un peu fataliste; mais je me laisse pas faire et cherche à rebondir... selon le domaine du coup dur, je me venge ou non... histoire de repartir tranquille en ayant tourné la page définitivement (surtout en amour), je ne me laisse plus faire.
Sinon je relativise un maximum et essaie de voir les choses rationnellement... si cela s'est produit c'est qu'il y a une raison et j'en cherche la source..! Ca permet d'être en paix au final et de ne plus avoir à se torturer l'esprit

Et pour finir, je chante comme un perdu, ca me sert de décompresseur ultime et je suis inatteignable quand je chante ;)

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit