la médiatisation (un bien ou un mal)

photo de l'auteur villedesbli
Villedesbli
Homme de 40 ans
blois

7 remerciements
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

la médiatisation : qu'est il bien de médiatiser , à quels fins et comment ?
avez vous étez victimes de la médiatisation ou connaissez vous quelqu'un qui l'à été ?
sommes nous responsables de ses " travers " ?
avons nous le droit et çi oui comment pouvons nous faire pour la " contenir " ?


photo de l'auteur golphy
Golphy
Homme de 37 ans
Alger

9 remerciements
Bonjour, je n'ai pas bien compris se que tu entend par médiatisation mais je vais tenter de répondre à ton sujet, eh bien cela dépend de l'objet à médiatiser car il y a toujours le revers de la médaille qui n'ai pas loin, tu peux réussir à débloquer une situation ou dénoncer une injustice  garce a cela par exemple il y a eu le cas d'un enfant qui a été victime d'agression par des gars de son carie, ils ont utiliser un chien pour lui faire peur et grâce à une personne qui à dénoncer cela sur les réseaux sociaux et la mobilisation des internautes les voyous en question on était arête, c'est un petit exemple mais qui en dit long, d'un autre côté cela peut briser des vie ou desservir une cause surtout si tu t'attaque a beaucoup plus fort que toi, une personnalité politique, médiatique ou autre et les exemples ne manque pas, ensuite il y a le sujet en lui même la façon dont il est accueilli par le grand publique, si la majorité des gens trouvent cela trop tabou ou pire sont hostile, cela fait plus de mal que de bien a la cause que tu veux défendre ou dénoncer car il y a un travail de terrain qu'il faut faire au préalable comme par exemple le mariage pour tous, au point de vue des individus cela se passe de la même manière il y a toujours un rapport de force qui s'exerce que se soit au travail ou même en milieu familial ou amical.

Je ne sais pas si j'ai répondu au sujet ou si j'ai étai hors sujet comme à mes habitudes :-D

photo de l'auteur villedesbli
Villedesbli
Homme de 40 ans
blois

7 remerciements
médiatisation comme
Le terme média désigne, dans l'acception la plus large, tout moyen de diffusion?ou naturel
?ou technique,
permettant la communication, soit de façon unilatérale, soit de façon multi-latérale par un échange d'informations. ...http://fr.wikipedia.org/wiki/Média  
donc le fait "d'inscrire" dans un média
pas de hors sujet pour toi :D

photo de l'auteur golphy
Golphy
Homme de 37 ans
Alger

9 remerciements
Merci Villedesbli :-) et toi ton point de vu sur cela, car je crois pas avoir tout aborder juste toucher du bout du doit la question que tu nous pose :-D

photo de l'auteur greg686ws
Greg686ws
Homme de 42 ans
PLOERMEL

4 remerciements
L'information c'est bien.
La médiatisation c'est mal.
Quant on prétend mélanger les deux, on obtient  LCI ou BFM TV. Et là, c'est super mal.

photo de l'auteur golphy
Golphy
Homme de 37 ans
Alger

9 remerciements
Je ne suis pas vraiment d'accord avec cela, les médias sont un instrument de communication et de diffusion de l'information,  ce n'est qu'un moyen ou canal de transmission, ce qui est mal c'est les conflits d'intérêts qui sont en jeux, les lobis, groupes de pressions, propagande aussi, on aborde des sujets de façon outrancier dans la plus par du temps sans réel intérêt est on en oublis d'autres parfois plus important, suivant les intérêts du moment où les pressions exercices, le 20 h de TF1 est un bonne exemple c'est plus folklorique que journalistique je dirais :-D

photo de l'auteur greg686ws
Greg686ws
Homme de 42 ans
PLOERMEL

4 remerciements
Lol, Je savais que ça allait réagir.


Non, les médias ne sont pas qu'unmoyen ou un outil de communication. Foutaises. Les médias (radio, télé, presse, internet, ) sont avant tout des outils industriels répondant à un modèle économique et à une logique de rentabilité. Ce sont des organismes vivants qui obéissent à certaines règles bien définies afin d'assurer leur propre survie. Et dans le pire des cas, ne pas déplaire à un pouvoir politique en place, ou potentiellement bientôt aux affaires. Les règles peuvent légèrement varier d'un support à l'autre, mais le principe fondamental reste le même : faire du score, de la part de marché, du clic, du tirage.

Et encore cela ne joue qu'indirectement : l’audience d'un média ne sert principalement qu'à réévaluer le tarif de vente de la page de pub,
seule véritable source de rémunération la plupart du temps.

Il y a une infinité de sujets traitables, et pas de place ou pas assez de temps pour tous les aborder. Le simple fait de faire un choix implique une décision stratégique, principalement basée sur deux principes fondamentaux :
1) La très célèbre loi du « mort kilométrique ». A savoir qu'un mort par balle à Marseille tiendra le haut du pavé médiatique pendant des jours, alors que tout le monde s'en tape d'une inondation meurtrière au Bangladesh. 
2) On ne froisse pas un annonceur. Jamais. Plutôt crever dans d’atroces souffrances dignes des pires fléaux de la bible. Un rédac chef préférera s'arracher une burne avec les dents et la coller dans un mixer plutôt que de perdre une quatrième de couv' Dior. Parce qu'il sait que sans ça, il ne peut plus travailler.

Partant de cela, on voit bien que les médias ne sont pas que de simples tubes par lesquels transitent les informations. Les médias filtrent, censurent, mettent en avant, bref, tentent de choisir pour vous, et pour des raisons qui n'ont absolument rien avoir avec l'intérêt ou la pertinence de l'info traitée.

Les moyens de diffusion d'information libres de toute pression politique ou économiques sont rares, et souvent peu accessibles. Et je vous vois venir, vous allez me parler d'internet. Majoritairement, internet se contente de recopier des informations comme un perroquet attardé, sans vérifier ses sources ni faire un vrai travail d'investigation. Ou alors c'est un site appartenant à un média classique ayant les moyens de faire ce boulot. Retour à la case départ.

A partir du moment ou on parle de médiatiser un sujet, le risque que ça parte en sucette est majeur. Le quidam quelconque ne maîtrise ni les réseaux qui permettent de médiatiser, ni les raisons profondes qui font qu'un sujet va se retrouver en première page.

Quant à savoir si nous sommes responsables des dérives de la médiatisation, j'ai entendu un reporteur de BFM se justifier à propos de l'info spectacle bouche trou. Son argumentaire se résumait à peu prêt à ça « bah, on donne au gens ce qu'ils on envie de voir ». Je crois que c'est malheureusement en partie vrai.

Quant à contenir les effets néfaste d'une médiatisation ou sur médiatisation, je ne crois pas qu'on puisse y faire grand chose une fois pris dans la tourmente, à part faire le dos rond. Voir l'"effet Barbra Streisand" comme contre exemple de tentative de désamorçage...

photo de l'auteur villedesbli
Villedesbli
Homme de 40 ans
blois

7 remerciements
Villedesbli a écrit :
la médiatisation : qu'est il bien de médiatiser , à quels fins et comment ? avez vous étez victimes de la médiatisation ou connaissez vous quelqu'un qui l'à été ? sommes nous responsables de ses " travers " ? avons nous le droit et çi oui comment pouvons nous faire pour la " contenir " ?

pour connaitre mon point de vu tu n'avait juste qu'à décripter ce que j'ai écrit c'est un bon moyen d'entrainement pour comprendre ce qui ce trouve dans les médiats où autre

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je pense que si la médiatisation n'est pas forcément une mauvaise chose en soi, Greg686ws a quasi tout dit. Avec tout ce qu'il peut se passer en une journée, le simple fait qu'on décide de parler d'un fait divers plutôt qu'un autre suggère un tri subjectif de l'information, donc un parti pris : dès lors les médias ne sont plus dans une position de neutralité.  Pour moi, l'actualité telle qu'elle est aujourd'hui, en France, ne sert ni plus ni moins qu'à être instrumentalisée par les médias justement.

Les problèmes liés aux communautés en sont un parfait exemple : l'information, c'est émettre des généralités à partir d'un fait divers tout en encourageant à "éviter l'amalgame".  Parlons-en justement de cette fameuse phrase  : il n'y a que moi qui prend cette phrase justement comme une incitation inconsciente à amalgamer ? C'est un peu comme dire "t'énerve pas"  à quelqu'un qui est furax... alors que le simple fait de mettre en avant un fait divers sur une communauté qui se fait assez casser du sucre dessus relève déjà de l’amalgame pour moi. Pour ne citer que l'histoire de la femme en bikini soit disant agressée à Reims : cette histoire est floue, pas nette, mais fait le bonheur des médias qui donne une raison aux gens de cracher leur venin sur toute une communauté ; aurait-on parlé de ce fait-divers si la femme en bikini avait été agressée par d'autres femmes caucasiennes ?

Bref, les médias en France sont bon à jeter aux ordures. Les Britanniques s'en sortent à la limite mieux d'après ma sœur, le journal anglais étant d'avantage porté sur l'international et pas que pour parler des mêmes guerres/conflits.

photo de l'auteur golphy
Golphy
Homme de 37 ans
Alger

9 remerciements
Oui c'est une façon d'agir on met un p'tit comme. puis on attend la bonne prise qui passe par la pour sauter dessus la pêche a était fructueuse ;-) ou dans un autre registre poser une question sans émettre le moindre avis puis se justifier par une pirouette :-), comme on dit il faut de tout pour faire un monde :-) je peux ne pas être d'accord si cela ne colle pas avec ma façon de voir les choses, pour moi un outil reste un outil un ordinateur est avant tout un outil, mais une fois entre les mains des hommes il peut servir pour faire du bien transmission le savoir, travailler, betolerant looool ou le contraire piratage, propagande... Etc les médias reste avant tout un outil ni plus ni moins, si je suis cette logique de voir le mal partout eh bien tout absolument tout est mal, même l'eau :-D.La ou je suis d'accord à 100% avec vous c'est le modèle mercantile qui a pris le dessus sur le travail journalistique, ça c'est une réalité, je cite "Il y a une infinité de sujets traitables, et pas de place ou pas assez de temps pour tous les aborder. " effectivement pas de temps pour tous les aborder mais il n'y a qu'à zapper entre les différentes chaînes d'info pour voir que c'est exactement les mêmes infos qui sont repris, il n'y a que le logo qui change.


Je cite encore "Les moyens de diffusion d'information libres de toute pression politique ou économiques sont rares, et souvent peu accessibles. Et je vous vois venir, vous allez me parler d'internet" j'aurai aimé les connaître, prendre les gens de haut ne favorise pas le dialogue quoi que les médias savent faire je vous l'accorde.


La aussi "A partir du moment ou on parle de médiatiser un sujet, le risque que ça parte en sucette est majeur...." Solution ? ... mieux vaux ne surtout pas en parler, là aussi les médias maîtrisent le sujet sur le bout des doit.


Très bonne soirée ;-)

photo de l'auteur greg686ws
Greg686ws
Homme de 42 ans
PLOERMEL

4 remerciements
Golphy a écrit :
Oui c'est une façon d'agir on met un p'tit comme. puis on attend la bonne prise qui passe par la pour sauter dessus la pêche a était fructueuse 

Plutôt, oui. La preuve. Mais ce n'étais pas mon intention en écrivant mon premier commentaire. Je voulais juste faire une petite vanne en passant.
Et ce n'est pas la peine de me sauter dessus.
Les médias ne sont pas un simple outil de communication de l'information. Je persiste et je signe. Ça n'a jamais été le cas. De Gutenberg à Google, le but des médias est de contrôler l'information, et certainement pas de la transmettre à l'état brut pour le plaisir d'instruire la populace. La contrôler et la filtrer, pour le compte  des pouvoirs religieux, politiques ou financiers suivant les pays ou les époques. 

Et non, je ne vois pas le mal partout. Il est là, c'est tout. Je l'ai déjà dit ici, mais j'ai travaillé dans la presse, et notamment pour Ouest France (Premier quotidien payant, et de loin). A la rigueur, ils se foutent littéralement de savoir ce qui rempli les pages info de leur canard. Ce qui compte c'est la pub. Si ils avaient la possibilité de vendre un journal avec uniquement de la pub, ils le feraient. Et le contenu de certains article est orienté pour abonder dans le sens de certains grand annonceurs. C'est un fait. Patrick LE LAY l'a très bien résumé: " Ce que nous [TF1] vendons à Coca-Cola, c'est du temps de cerveau humain disponible ". Il ne fait qu'énoncer une vérité. Et si Coca Cola refuse que son image soit associée à un documentaire sur l'homophobie - par exemple - alors le documentaire en question ne verra pas le jour. Point final. 

Mais tu as raison sur un point. les journaux télévisés sont pratiquement tous identiques. En particulier sur les chaînes d'info en continu. En effet, si le contenu n'est pas important, pourquoi se casser le cul à faire dans l'originalité. On n'a qu'à envoyer des types en scooter commenter pendant des heures la couleur de la porte d'entrée du preneur d'otage. En plus c'est un journaliste stagiaire, si il se fait flinguer, c'est moins grave.

Golphy a écrit : Je cite encore "Les moyens de diffusion d'information libres de toute pression politique ou économiques sont rares, et souvent peu accessibles. Et je vous vois venir, vous allez me parler d'internet" j'aurai aimé les connaître, prendre les gens de haut ne favorise pas le dialogue quoi que les médias savent faire je vous l'accorde.

T'es gonflé de dire que je prends les gens de haut! Parce qu'avec un argumentaire de quatre ligne du type "ce qui est mal c'est les conflits d'intérêts qui sont en jeux, les lobis, groupes de pressions, propagande aussi," la guerre c'est mal, la misère c'est super pas bien et le Nutella ça fait grossir, tu prends pas les gens pour des cons toi peut-être? Je vais quand même répondre à ta question. Je pense que seuls les médias autofinancés sont à peu près potables. Il y a par exemple médiapart, mais qui n'est pas 100% objectif sur certain sujets de politique française. Charlie hebdo a une ligne éditoriale indépendante. Et puis il y a "Point de Croix magazine", mais tout le monde se fout de son analyse politique sur l’hégémonie du fil en pur laine Mohair. Le mieux, et la seule vrai solution à mon sens, est de lire tout ce qui se dit sur un sujet pour se fabriquer sa propre idée. Ce qui veut dire être capable d'entendre des argumentaires qui ne font à priori pas partis de sa sensibilité. (*) J'essaye de m'informer en lisant de "Minute" à "l'Huma", en passant par la presse étrangère quant c'est possible. Mais tout le monde ne peut pas le faire car ça coûte cher, et tout n'est pas disponible partout. Internet permet de glâner de nombreuses info, mais sans jamais être sûr qu'elle ont été vérifiées (ou que c'est un canular/propagande/erreur de bonne foi)

Golphy a écrit :
La aussi "A partir du moment ou on parle de médiatiser un sujet, le risque que ça parte en sucette est majeur...." Solution ? ... mieux vaux ne surtout pas en parler, là aussi les médias maîtrisent le sujet sur le bout des doit.

Je me suis peut-être mal exprimé, mais je ne dis pas qu'il ne faut pas parler de tel ou tel sujet. Je dis que l'on ne peut pas prévoir la tournure que ça va prendre si on n'a pas les outils qui vont bien.  Je ne sais pas si c'est un très bon exemple, mais cette [biiip] de Frigide Barjot à voulu s'auto médiatiser lors du débat sur le mariage pour tous. Elle a amusé les médiats pendant un temps, puis lorsque le côté grotesque du personnage a lassé, ils lui ont redonné une seconde vie en "enquêtant" sur sa vie. Résultat ->expulsion de son logement. Ce qui a fait quelques articles supplémentaires  à vendre. Voila ce que je disais. 

Edit: Voir cet article sur le Monoxyde de dihydrogène et la page Wiki? correspondante.
Ça étaye mon argumentaire. Avec le bon média et les bonnes formules, on fait avaler n'importe quoi à beaucoup de gens. La il s'agit d'un bon gros canular, mais ça peut également être une campagne de dénigrement plus fine à l'encontre d'une personne, d'un projet de loi, ou d'une tentative d'évolution dans la société. Que ça soit l'avortement, l'abolition de la  peine de mort ou le mariage pour tous, on a vu fleurir des allégations immondes à l'encontre des défenseurs de ces projets ou des idées elle même.
Et l'eau c'est mal!
?
(*) re Edit: Voir ce que Michel Onfray dit à ce sujet. Pour une fois je suis assez d'accord avec lui: Intervew Onfray Europe 1




 

photo de l'auteur golphy
Golphy
Homme de 37 ans
Alger

9 remerciements
Hahaha merci pour cette clarification :-) et désole si j'ai pu paraître agressif. Tu es juste tomber sur un gros poisson pas très intelligent peut être et on ne lui demande pas de l'être, le poisson loooool

Je ne suis toujours pas d'accord compte a la définition ou plutôt vision que tu as du terme média, je me rapproche plus de la définition ci-dessous:
Wikipedia : Le terme média désigne tout moyen de diffusion :ou direct (comme le langage, l'écriture, l'affiche) ;ou par un dispositif technique (comme la radio, la télévision, le cinémaInternet),permettant la communication, soit de façon unilatérale (transmission d'un message), soit de façon multi-latérale par un échange d'informations.

Un outil reste un outil, c'est la façon de l'utiliser qui peut être mal saine, compte a l'information c'est autre chose et le lecteur lambda a besoin de filtres, de complément d'infos, de synthèse aussi ...etc un vrais travail journalistique quoi, pour pouvoir s'informer correctement et je ne m'exclu pas en disant cela, mais la aussi divers influence entre en jeux.

Pour ce qui est du reste, je suis complètement d'accord avec toi le sytème (de tout temps) mis en place pour contrôler l'information à travers les média fait qu'il y a parfois désinformation, focalisation sur un sujet, manipulation, orientation, endoctrinement, ... Etc suivant la position de chacun et les intérêts du moment, je pense que tu seras d'accord avec cela.

Ce qui doit être remis en cause c'est le système lui-même et non ses outils, c'est l'impartialité de l'information qui doit être mis en avant mais c'est impossible à réaliser car l'homme cherchera toujours ces propres intérêts, le seul moyen pour le grand public de s'informer reste comme tu l'as si bien dit de croiser les infos afin de se reprocher de la réalité mais qui a le temps pour cela? Moi j'ai arrêté tt simplement de le faire je ne m'intéresse presque plus a l'actualité car elle est trop partiel et surtout partial, rajouté à cela l'arrivé d'Internet et des modes de communication instantané cela est très difficile à réaliser, tu m'as parler que le but des média était de contrôler l'information et non la donner à l'état brut, la aussi il peut y avoir de grandes dérives en publiant des infos sans les filtres nécessaire sans un réel travail d'analyse et de synthèse en gros le travail d'un journaliste, si c'est juste balancé telle qu'elle, cela devient encore plus dangereux, je pense à Facebook par exemple qui est devenu une véritable source d'information pour le grand publique et on y trouve de tout sans compter que cela peut être très dangereux, justement à cause du travail en amont qui n'a pas été réalisé, et l'approvisionnement des sources d'informations malgré la diversité de l'accessibilité à l'info.

Petit parenthèse je crois que le cousin de mon père avait travaillé pour ce journal, il y a 20 ans de cela :-), pour ce qui est de la Nutella non seulement ça fait grossir mais c'est dangereux pour la santé surtout à cause du sucre et de l'huile de Palm (acides gras saturés) je referme la parenthèse :-)
Pour ce qui est du fait que je soit gonflé, oui je peux l'être dans la mesure ou on me laisse plains de points d'interrogations dans le cerveau sans aucune réponse, je préfère que les choses soit dites clairement vois tu et la aussi désolé si j'ai pu être grossier mais ce n'était pas par méchanceté et non je ne prend pas les gens pour des cons je préfère les ignorer, je veux juste comprendre et faire avancer un peux le débat, surtout que ton point de vu est très intéressant étant toi-même du domaine, mais parfois la prise de position est très tranché ne laissant pas la place au débat ou dialogue, C'EST COMME CELA POINT , et c'est là où je ne suis pas d'accord à chacun son avis et si grâce à une argumentation bien faite les gens peuvent changer de position pourquoi pas, je suis ouvert au changement mais seulement lorsque je suis convaincu, j'ai la tête dure comme le requin taureau :-D Tu a pris un très bonne exemple, la prise d'otages, lors de l'affaire Charlie hebdo j'ai été horrifié de voir la couverture médiatique qui a était faite sur les lieux des prises d'otages, mètre en danger la vie des gens juste pour avoir qlqs images est tout simplement scandaleux, même la l'info spectacle a prit le dessus sur les règles les plus fondamentales d'éthique, de moralité et de sécurité.
Pour ce qui est de l'eau oui on peux s'y noyer sauf pour les poissons ;-) ou en mourir par hyperhydration ou hydrocution :-( c'est mal ca aussi 

photo de l'auteur greg686ws
Greg686ws
Homme de 42 ans
PLOERMEL

4 remerciements
Bon, finalement, nous ne sommes en désaccord que  sur la définition du terme "média", ou en tout cas ce que l'on met derrière ;) . Je considère comme média non seulement l'objet ou le moyen (tel que décrit dans la définition wiki), mais aussi l'ensemble des principes et des entités qui régissent son fonctionnement. D’où nos points de vue légèrement différents. En gros, pour moi, Vivendi est un média qui fait accessoirement de la téléphonie et qui vend de la flotte, dans la mesure ou il a son mot à dire sur le contenu des sujets qui remplissent les supports dont il est propriétaire, et que ses positions influencent le monde politique et économique. Voir l'affaire des guignols de l'info... Ce que je tente de dire maladroitement depuis le début, c'est surtout que le but d'un média n'est pas de distribuer de l'information, mais c'est d'engranger des bénéfices (financiers, politiques, idéologiques, industriels) en sélectionnant, filtrant, et éventuellement déformant lesdites infos. C'est leur nature même.
Mais c'est peut-être là que je suis un peu outrancier.
Et puis c'est pas de ma faute, j'adore la polémique. Et la mauvaise foi. Je trouve très intéressant d'argumenter sur une idée qu'on ne défend pas à 100%. Jouer l'avocat du diable permet de pousser son fonctionnement logique dans ses derniers retranchements.
Je ne sais plus qui a dit "on a jamais tort quand on sait argumenter" (Ah si, c'était dans le film "Thank you for smoking")

photo de l'auteur golphy
Golphy
Homme de 37 ans
Alger

9 remerciements
Très bien, donc la on est d'accord :-), je comprend mieux tu englobe l'outil et les entités qui l'utilisent, c'est une façon de voir les choses même si ce n'est pas la mienne, qui préfère donner la définition juste pour chaque mot et non englober des concepts dans un mot :-D

Tu dis "Et puis c'est pas de ma faute, j'adore la polémique. Et la mauvaise foi" oui ça doit être du a la déformation professionnelle que tu a subis a cause de ton métier loooool enfin je dois reconnaître que moi aussi j'ai abusé avec ma mauvaise foi ;-) j'avais compris mais je voulais juste que tu utilise les mots justes (a mon sens) sur se que tu disais :-p pour ce qui est de ta phrase "on a jamais tort quand on sait argumenter" c'est l'art de la rhétorique soutenir une thèse jusqu'au bout du bout du bout ;-)
 

Pour ce qui est du problème de l'accaparement d'un groupe d'individus ou d'entités sur l'information et qui la diffusent sur les médias ;-) eh bien malheureusement cela est transposable sur tous ce qui fait nos sociétés "modernes" industrie de tout genre agroalimentaires, culturelles, d'informations ...etc institutions santé, éducation, sociale, finance ...etc le maître mot est devenu la rentabilité et le fric bien sur ;-) tous les moyens sont bon pour cela et je pense que le système actuel est a bout de souffle et n'arrive plus à se renouveler, il est indéniable que nous ne pouvons plus continuer ainsi, nous ne sommes pas des vaches à lait, j'aurais préféré rester sur le poisson mais je n'ai pas trouver :-( un coup de pousse peut être :-p



Parton du postulat que malgré les dérives actuels de la médiatisation (et encore le mot est trop faible) , comment peut-on répondre au sujet principal de ce topic "qu'est il bon de médiatiser? ...etc" Aye j'ai osé poser la question et je m'attend tout, même au fait que le poisson puisse être noyé :-D 

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit