Têtu en liquidation?

avatar ancien membre
Ancien membre
22/07/2015 à 22:31

Bonjour à tous, Je voulais connaître votre avis au sujet de ce que j'ai entendu au sujet du magazine "Têtu" ! Je trouve pour ma part que ça serait dommage de ne plus voir ce magazine! C'est le seul qui ose parler aussi librement de l'homosexualité, les autres en parle, mais contrôlés, pas plus d'un paragraphe!
avatar ancien membre
Ancien membre
23/07/2015 à 08:42

C'est dommage, c'est sur. Mais pas étonnant. Ils ont complètement raté le virage internet (comme la majorité de la presse papier). Et c'est un secteur largement déficitaire. Le coût de la fabrication et de la distribution d'un tel magazine est exorbitant. C'est quasiment obligatoirement une activité déficitaire. Donc a moins d'être absorbé par un groupe d’édition puissant, ou de bénéficier des largesses d'un mécène, ça paraît mal barré. Allez, répondez franchement. Qui ici à déjà acheté un Têtu chez son marchand de journaux? Hein? Mouais, c'est bien ce que je pensais.
avatar ancien membre
Ancien membre
23/07/2015 à 13:27

Moi, comme lecture de plage l'été. Ça m'ennuie de le dire mais je ne trouve pas le magazine très profond. Par contre je ne souhaite pas sa disparition. Je préfèrerai voir un mécène le financer et améliorer son contenu.
avatar ancien membre
Ancien membre
24/07/2015 à 09:46

La liquidation judiciaire à finalement été prononcée faute d'offres de reprise jugées pertinentes. [url=aire-de-tetu_4695669_3236.html[/url]? Le site continuera à vivre encore quelques temps.
Magicalwaves a écrit :  Ça m'ennuie de le dire mais je ne trouve pas le magazine très profond.
C'est vrai que ça faisait souvent Men's Health gay...
avatar ancien membre
Ancien membre
24/07/2015 à 19:53

Bon, le couperet est tombé: liquidation judiciaire. :( Je suis tombé sur cet article très pertinent et assez complet au sujet de la presse LGBT: "?" Pour moi la réponse est évidente: oui, il faut une presse LGBT qui soit visible. Se posent deux questions: - comment intéresser un public large et divers ? - comment trouver le financement ? Un point que n'aborde pas l'article: et si on rééquilibrait le système de subventions de la presse pour qu'il soit un peu moins lié au nombre de ventes ?
avatar contributeur de Anteros38
Anteros38
24/07/2015 à 22:01

Article très pertinent en effet Magicalwaves. Merci pour ce partage. Au delà de "Têtu", c'est toute la presse écrite qui traverse la tourmente depuis quelques années. L'arrivée d'internet a révolutionné notre monde,  touchant quasiment tous les secteurs, et ce, sans qu'on ait pu réellement prédir la puissance de la vague au début des années 2000. Notre façon d'accéder à l'information est très différente d'il y a 15 ans. Dans ce contexte, la presse LGBT, déjà déficitaire à la base car touchant un public restreint (10% de la population au maximum), était condamnée à s'éteindre sans mécénat ou nouveau modèle économique. Par ailleurs, force est de constater la disparition des convictions : les politiques et syndicats n'attirent plus grand monde, plus vraiment de grandes causes défendues, pas de réel sursaut démocratique pour enrayer les problèmes de notre époque, ... Ajouté à cela, le mariage pour tous est voté, la tolérance envers les LGBT grandit chaque jour, alors il n'y a plus véritablement de combats à mener. Pour un certain nombre, la presse spécialisée, rassemblant auparavant des individus autour de valeurs communes, rassemblant des personnes dans le but d'être plus fort dans le combat pour l'égalité, a perdu son sens aujourd'hui. Je ne suis pas un fan inconditionnel des communautés mais je ne partage pas cet avis car aucune cause n'est gagnée ad vitam aeternam, il faut veiller continuellement. Et nous sommes toujours plus fort en groupe que tout seul. Pour conclure, la disparition de "Têtu" crée un vrai vide dans le paysage médiatique. Cependant je rejoins d'autres avis : une amélioration du contenu aurait été la bienvenue.
avatar ancien membre
Ancien membre
26/07/2015 à 19:08

Magicalwaves a écrit :Un point que n'aborde pas l'article: et si on rééquilibrait le système de subventions de la presse pour qu'il soit un peu moins lié au nombre de ventes ?
Il n'y a pas de subvention dans la presse, sauf à considérer que la TVA à 2 % en est une. C'est la politique catastrophique des groupes de presses et des messageries qui ont cramé ce secteur. De plus la presse ne fait pas d'argent grâce à sas ventes. Sauf cas exceptionnel comme Charlie Hebdo, la presse fait des résultats  que grâce aux annonceurs. A la rigueur, elle peut coreller son chiffre d'affaire au tirage afin d'augmenter le tarif des ses pubs, mais ça n'a rien à voir avec les ventes. La presse papier est morte, vive internet... Par contre je suis de l'avis général. C'est dommage que le seul titre LGTB sérieux ( à ma connaissance) disparaisse.
avatar ancien membre
Ancien membre
26/07/2015 à 19:53

Greg686ws a écrit : Il n'y a pas de subvention dans la presse, sauf à considérer que la TVA à 2 % en est une.
En 2012 était distribué une enveloppe de 400 millions d'euros, avec le palmarès suivant: "
avatar ancien membre
Ancien membre
26/07/2015 à 20:58

Ah oui, effectivement.  Autant pour moi, je l'ignorais totalement. J'ai l'impression que ce n'était pas trop le cas quand j'y travaillais comme intermédiaire, mais c'était il y a un petit moment déjà.
avatar ancien membre
Ancien membre
26/07/2015 à 23:50

Dans la liste diffusée par Le Monde, Têtu n'apparait pas dans le classement. Ce qui veut dire que le montant des aides qu'ils ont reçu était inférieur à 142k€. A côté de ça, Télé Star, dont l'apport culturel et le travail journalistique est indéniable (hum...), touchait 5 millions d'euros. Ces subventions sont très fortement liées au volume de vente. Hors, un article ne fera pas le même volume de ventes selon le sujet traité et le coût d'un véritable travail d'investigation journalistique sur un sujet n'a pas lié au volume de vente. Il y a donc un problème de ce côté.
avatar ancien membre
Ancien membre
27/07/2015 à 00:06

J'ai acheté mon premier "TETU" la semaine dernière, sans avoir. Dommage que ce soit aussi le dernier.  Au delà d'un rédactionnel un peu léger (parisien, bobo, friqué) qu'on retrouve dans le Monde 2 par exemple et qui est certes dommageable à l'intérêt intellectuel d'un magazine gay, il manque par contre l'esprit confraternel et revendicatif que j'avais trouvé dans Gay-Pied (et dans Têtu du début si j'ai compris).  Manque de conviction et de débat, ce qui aurait pu créer l'intelligence. Ne plus avoir de porte-parole (d'ailleurs aussi confident),  cela me fait craindre qu'ensuite nous n'ayons plus la parole. Manque, manque ... Têtu je te connais à peine et tu me manques déjà. J'ai peur. Je vais m'engager, j'y pense. Bien à vous.


Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr