Je suis perdue sur mon identité et je n'assume pas mon corps.

auteur anonyme

Anonyme
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonjour, J’ai hésité à poster ici, mais je crois que j’en ai besoin.
Merci d’avance pour ceux qui liront/répondront.

Alors voilà, je ne me sens pas très à l’aise avec mon corps de femme. Je dirais même que j’ai l’impression que ce n’est pas vraiment le mien. Ça a mis du temps à ce que je prenne conscience de ce qui n’allait pas avec mon corps, au départ j’étais une fille au style assez féminin, et depuis plusieurs années maintenant je me sentais mal.

Même quand je trouvais un garçon mignon je ne me voyais pas du tout avec. Je ne comprenais pas d’où venait le trouble. Après plusieurs mois de réflexion j’ai décidé de me couper les cheveux très courts (ils étaient longs), j’ai fini par teinter aussi et je me suis sentie mieux tout de suite. Ça m’a donné confiance en moi et j’ai osé aller faire du shopping rayon mec dans les magasins, d’abord timidement, maintenant c’est une habitude et ma mère l’a totalement accepté et elle vient même avec moi donc ça m’a beaucoup aidé.

Je pensais que je m’assumais enfin en tant que fille masculine, et que j’étais lesbienne, J’étais déjà sortie avec un garçon mais j’étais très mal à l’aise, je me sentais fille et je n’aimais pas ça du tout. J’ai fait mon Coming-Out, tout s’est bien passé et je suis sortie avec une fille, masculine aussi. J’étais plutôt attirée par les filles qui sont masculines, et le corps des femmes me laisse plutôt indifférent. Mais au final c’était plus le ‘rôle’ que je pouvais avoir qui me plaisait, le fait de ne pas se sentir vraiment femme avec quelqu’un qui était comme moi, qui n’aimait pas sa part de féminité.
Mais quand je prends du recul je me rends compte que je n’aimais pas vraiment le corps des femmes, je préférais quand elle gardait son binder et je détestais me mettre nue devant elle, parce que ayant des formes vraiment féminines, je complexais par rapport à elle qui n’en avait vraiment pas.

Je ne peux m’empêcher de me poser la question si ce ne sont pas les hommes que j’aime au final, mais n’ayant pas envie de me sentir ‘femme’ je rechercherais ce qui s’en rapproche le plus, chez une fille et ou je suis le plus à l’aise dans mon couple,ou je me sens plus 'homme',  j’ai presque l’impression que c’est par ‘défaut’ que je vais vers les filles...
J’ai de gros doutes sur ce que je suis et ça me travaille beaucoup. J’ai l’impression de vouloir aimer les garçons, mais avec un corps de ‘garçon’.

Quand j’étais toute petite j’étais toujours avec les garçons, je jouais avec des jouets de mecs, au foot, aux dinosaures, mais aussi aux jeux de petites filles, même si je préférais quand même les jeux et la compagnie des garçons. Je crois que dans ma tête il y a un peu des deux, la féminité et la masculinité, mais je crois être plus masculine que féminine.

Au collège et au lycée, pour rentrer dans le ‘moule’ parce que j’avais du mal à être accepté, je m’habillais en fille et je me maquillais. C’est après le lycée que je me suis rendue compte de mon malaise qui n’a pas arrêté de grandir depuis.

J’ai l’impression de tâtonner pour trouver ce que je suis, mais c’est un peu le bazar dans ma tête en ce moment. C’est un peu comme des petites étapes que je franchis mais au fond j’ai toujours du mal avec mon corps, surtout mes seins.

Au départ je ne pensais pas du tout que je pourrais devenir masculine, je crois que tout s’est déroulé à peu près pareil, au départ je disais tout le temps que les fringues de mecs étaient mieux mais je ne pensais pas pouvoir en mettre, quand j’en ai mis je me sentais mieux. Pareil pour les cheveux, je me disais que court ça ressemblerait à rien que je n’étais pas faite pour ça, au final je me plais beaucoup plus maintenant, et pour les teindre ça a été pareil.

Je sais que j’ai envie de porter un binder pour sortir, mais ayant un peu de poitrine j’hésite beaucoup, mais j’ai l’impression que ça va faire comme le reste, et j’ai de plus en plus envie d’en mettre un, même si ça se verra quand même que j’ai de la poitrine ça sera déjà ça. Je regrette aussi mes formes trop féminines…

D’ailleurs pour les seins c’était pareil, je pensais pas pouvoir y faire quelque chose mais ma mère se les est fait réduire, j’ai commencé à me renseigner mais je crois que si je les fait réduite c’est pour mieux les mettre dans un binder et que ça soit ‘plat’ une fois bindé, autant dire que ce n’est pas vraiment une solution.

Je ne sais pas si c’est que je me trouve petit à petit ou si c’est juste passager. Je me suis renseigné sur les transitions tout ça, ça fait très peur mais dans les témoignages que je lis je m’y retrouve. En tout cas je me sens perdu, je ne sais pas si mon corps est vraiment le ‘mien’.

J’ai aussi beaucoup de craintes sur les transitions, l’acceptation, le regard des autres, la peur d’être rejeté… Mais je n’en suis pas encore là.

Voila voila, merci d'avoir lu, je me sens vraiment perdu en ce moment et je ne sais plus trop qui je suis ni ce que j'aimerais être...


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonjour, je viens de lire ta petite histoire qui semble effectivement bien complexe. :s

Tu as déjà traversé l'étape de l'acceptation de ta "masculinité", et de l'acceptation d'autrui aussi, ce qui est déjà beaucoup je trouve. :)
Le problème, d'après ce que j'ai compris, c'est que tu ne parviens pas à révéler toute ce masculinité et qu'elle dépasse ta féminité. Mais, a contrario, tu ne rejettes pas toute ta féminité. Or, avec une transition, d'après l'expérience que j'en ai (pas personnellement, mais bon x)), tu seras amenée à diminuer encore plus ce peu de féminité qui te convient.

Je pense donc que la première question que tu dois te poser est de savoir s'il est vraiment nécessaire, pour toi j'entends, de renoncer à ce peu de féminité pour être heureuse. :)

En espérant ne pas être à côté de la plaque, n'hésite pas à relever ce que je viens de dire. ^^

auteur anonyme

Anonyme
Tout d'abord merci pour ta réponse !

Eh bien je crois que je la rejette un peu au final, ma féminité et la féminité en général en fait. Après ce peu de féminité que j'ai dans ma tête,  ce n'est pas le cas de mon corps, comme je l'ai dit j'ai des formes très féminines, et vraiment j'ai de plus ne plus de mal avec mes seins.
Je ne pense pas que mon 'peu' de féminité me convienne, c'est vraiment étrange. J'ai presque l'impression que cette petite part qui est féminine au fond ne me générait pas si j'avais un corps d'homme.

Rien que le fait de penser que des hommes pouvaient être attiré par moi ça me dégoutait et c'est pour ça que j'avais pensé être lesbienne, mais je crois que c'est le fait que des hommes puissent être attiré par moi en tant que femme, mon corps ou autre, ça me dégoute réellement. Comme je le dit, je me vois plus avec un mec ne tant qu'homme, mais encore une fois je n'en sais rien du tout.

Je ne sais pas si y renoncer me rendra plus heureuse ou ce que je cherche vraiment, je n'ai aucune certitude sur quoi que ce soit en fait.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Hello,

en effet ça ne doit pas être facile tant de remise en question à ce moment. Ma réaction n'est que pure hypothèse, je n'ai pas la prétention de te connaitre et de dire qui tu es.

Si j'ai bien compris, tu aime les hommes uniquement en tant que ton "toi" masculin. Ce n'est pas si bizarre. Perso, en tant que lesbienne, je ne suis pas du tout attirée par les hommes. Mais si j'étais un homme, je me verrais plutôt bi... car la masculinité pourrait m'attirer mais pas en tant que "la femme" dans le couple. Pourtant, chez les filles, je recherche un côté un peu protecteur, et là par contre ça me parait incontournable de me sentir "femme" (bien que ça reste très abstrait et que ça veut pas dire la même chose pour tout le monde).

Tout ça pour dire qu'il n y a pas de règle générale et que les aspects de notre identité/sexualité sont trèèès vastes, qu'on peut être attirée par un sexe ou l'autre non seulement en fonction de nos goûts, mais aussi en fonction de comment on veut être perçu, la place qu'on veut occuper.

Pour la partie "hypothèse", peut-être que tu es trans. Que tu es un homme, dans le corps d'une femme certes, mais un corps que tu n'as pas choisi. Un homme qui aime les hommes. Et donc qui ne se sentirait pas à sa place si son petit copain le voyait en tant que "femelle", parce que ce n'est pas de cette façon là que tu veux être aimé.  Après, tous les trans ne ressentent pas le besoin de changer leur sexe physique et le vivent bien malgré un corps qui n'est pas assorti, à partir du moment où ils savent ce qu'ils sont... alors que pour d'autres la transformation physique est incontournable pour être bien dans leur peau. Y'a plein de cas différents.

Prend ton temps, il ny a rien d'obligatoire qui que tu sois. Tu trouvera toujours des gens pour t'écouter selon les choix que tu fera, quand au "qu'on dira t-on" et le regard des autres, le mieux est de te concentrer uniquement sur les personnes ouvertes d'esprit et ne pas te perdre dans le reste, mais ça requiert parfois un certain temps pour vraiment s'en détacher et vivre pleinement ta vie. Si tu fais une transition (pas forcément), c'est que tu l'aura vraiment décidé et donc tu arrivera à surpasser tout ça =)

auteur anonyme

Anonyme
Merci beaucoup pour ton message ! Ca me rassure !

C'est vrai qu'il n'y a pas de règle générale, mais c'est quand même bien de réussir à savoir ce qu'on veut et ce qu'on veut être quand on se sent un peu perdu.

Pour le ressenti c'est exactement ça, Je ne me sens pas à ma place quand on me voit en tat que femme, la ou c'était plus facile avec une 'fille' masculine comme moi c'est que j'avais un peu l'impression qu'on était deux garçons, même si son corps ne m'attirait pas vraiment, ce que nous vivions me mettait beaucoup plus à l'aise.
C'est un peu difficile à imaginer au début que la manière d'être 'aimé' compte, j'ai mis beaucoup de temps à me rendre compte du malaise que j'avais, je ne comprenais vraiment pas, je prend donc mon temps tout ceci est nouveau pour moi mais ça me soulage de voir que je ne suis pas seul dans ce cas et que des choses sont possibles.

Pour mon corps je ne sais pas trop, je pense que ça me donnerait plus confiance, c'est très dur de se sentir 'légitime' en tant qu'homme avec un corps féminin.

J'ai pris rendez-vous avec mon médecin ce matin, on en a discuté et ça me rassure, elle m'a conseillé de voir un psychiatre, en tout cas j'ai réussi à en discuter et ça soulage un peu :) Même si c'est pas évident de faire comprendre qu'on est peut être trans mais quand même attiré par les garçons.

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit