Amour : chimique ou magique

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Salut mes p'tits loups. Je me demandais comment vous voyez l'amour ? Pour vous c'est "magique" ou chimique ? les deux ?

Car beaucoup de gens sont surpris par ma facon de voir les choses.
Pour moi l'amour c'est une drogue. Je m'explique... Notre cerveau relâche tout ce qui est endorphine, dopamine, etc... qui fais qu'on ce sans bien, amoureux et que quand la personne nous manque ce qui nous manques en faite c'est ces hormone du bonheurs. Je crois aussi que si les gens penses etre amoureux ( et qui par la suite ce rendent compte que non ) sont juste des personnes en quete de cette drogue.




photo de l'auteur Adri3435
Adri3435
Homme de 25 ans
Poitiers
Je pense aussi que l'amour est quelque chose de chique. Et aussi que l'Amour (le beau le grand) n'existe pas.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je ne sais pas trop. Je pense que cela dépend des différentes formes d'amour.
Pour moi l'amour que porte une mère à son enfant, c'est purement magique et dévastateur. Il y a bien les hormones qui y jouent énormément, hors il y a des mères qui mettent leur bébé dans des sacs poubelle, qui les tuent ou qui les abandonne à n'importe quel âge. J'ai vu des mères faire des choses incroyables pour s'assurer de la sécurité et du bonheur de son enfant quitte à se sacrifier soit même. Il peut y avoir une partie dû aux hormones, mais y a cette espèce de puissance que je ne parviendrais pas à qualifier chez les mères qui entrent dans des forces terribles quand on veut du mal à leurs gosses. Ça m'a toujours effrayé et fasciné à la fois.

L'amour familial, je pense que c'est un peu '' formel '' car la société se sert de la famille comme de base donc voilà. Ce qui n'empêche des membres d'une même famille ou recomposée de s'aimer sincèrement ! ( ou de sa haïr... aussi )

Pour ce qui est de l'amitié, je pense que c'est une forme d'amour mais sans hormones déjantées. On entretient aucun lien de sang ou de parenté mais on peut se sacrifier pour l'autre. Sans rien demander en retour, ou de sexe, ou d'attention particulière si ce n'est que son amitié. J'pense que c'est une forme d'amour très très épuré.

Après pour ce qui est de l'amour entre deux personnes, un couple, je pense que c'est majoritairement hormonal.
http://www.slate.fr/story/59785/ocytocine-hormone-calin ( Petit lien sur les hormones en question )
Parce que y a le sexe dedans, et beaucoup de personne pensent que le sexe dans un couple c'est le pilier de base...
Moi je ne suis pas trop d'accord là dessus, car je vais prendre un cas super à la marge pour ne pas être crédible ! ( Je me casse tout seul... )
Bref, comment ils font deux asexuels en couple pour survivre ? Ben... Il mangent, il boivent, et ils font les courses comme tout le monde, j'ai envie de dire.
Le sexe, c'est un très bon défouloir mais c'est aussi une énorme source de tension, car on ne choisit pas d'aimer quelqu'un parce que sa libido nous convient. Parfois, faut simuler pour ne pas vexer, parfois il faut voir ailleurs, parfois il faut se débrouiller seul, parfois on s'emmerde... Et vu que énormément de couple prône la fidélité et sanctifie la baise, ils peuvent s'en retrouver sexuellement frustré et faire capoter leur couple  à cause de ça. ( Là, je suis en train de déraper sur un sujet du style : Divorce, chimique ou magique ? Erm... C'était pas du tout mon intention -w-" ).
De toute manière pour faire perdurer un couple y a la communication, et la confiance mutuelle qui sauve ( et un peu de sexe en supplément ).

D'ailleurs, je le remarques, mais quand on est en manque ( sexe, libido, et l'tralala ) et bien on tombe plus facilement amoureux que quelqu'un qu'on aurait pas envie d'aimer au premier abord. Je pense que la libido interagit avec ça et nous fait mélanger amour et pulsions sexuelles justement pour répondre aux besoins de notre corps. J'ai mis je pense car je n'ai qu'un Bac L, je ne suis pas un scientifique.  u_u

Puis j'ai envie d'aborder sur un sujet autre le temps de trois lignes ? Du coup, est ce que nos relations sociales seraient elles aussi chimiques ?
Okay on est habitués à être conditionnés en groupe en société, mais quand je lis l'article que je vous ai mis, et bien... L'ocytocine permettrait en effet d'adapter notre comportement à une situation sociale donnée. 
Parfois la science c'est bien foutu mais qu'est ce que c'en est flippant O___O"

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J'apporte ma pierre à l'édifice: des chercheurs en psychologie ont montrés que des sujets qui venaient de sortir d'une histoire sentimentale subissaient les mêmes effets physiologiques et psychologiques du sevrage que pour n'importe quel autre drogue. Je n'ai malheureusement plus les références de cette étude pourtant passionnante !
Après, comme toute étude, on peut remettre en cause ses conclusions: sur quels critères les chercheurs ont-ils définis une relation sentimentale ? (depuis 1 mois ? 2 ans ? 5 ans ?), et il me semble également que ces symptômes de sevrage étaient moins intenses que pour un sevrage d'addiction avec substance (c'est-à-dire, cocaïne, héroïne, amphétamines, etc.).

ps: quand je parle d'addiction sans substance, je fais référence à une nouvelle classification des drogues qu'utilisent les psychiatres:
Addiction sans substance => jeux en ligne, sport, jeux de hasard
Addiction avec substance => consommation de psychotropes (héroïne, amphétamines, etc.)

photo de l'auteur ChatdeMars
ChatdeMars
Homme de 20 ans
Lille

5 remerciements
SheWolf a écrit :
Pour moi l'amour c'est une drogue. Je m'explique... Notre cerveau relâche tout ce qui est endorphine, dopamine, etc... qui fais qu'on ce sans bien, amoureux et que quand la personne nous manque ce qui nous manques en faite c'est ces hormone du bonheurs. Je crois aussi que si les gens penses etre amoureux ( et qui par la suite ce rendent compte que non ) sont juste des personnes en quete de cette drogue.


Tu viens juste de résumer en quelques mots ce que je ressens depuis des mois, merci beaucoup ! 

photo de l'auteur Florebis
Florebis
Homme de 30 ans
Île de France
Hello 

Je vais pas trop en dire donc pour moi l'amour euhhhhh je dirai les deux.

En effet, l'amour est magique car il donne un sens a notre vie nous donne envie de faire des choses incroyables on arrive a se surpasser. C'est un peu comme un conte de fée sauf que sa se termine souvent mal. 

Puisque, être amour rend notre bonheur dépend de l'autre sa mes arrivé de broyer du noir et quand l'être aimer apparaît tout vas bien et je suis comme sur un nuage. Et puis sa arrive d'être en manque d'amour et on deviens jaloux et on déprime.

Donc je dirai que c'est a double tranchant raison plus pour profiter au maximum 

A bon entendeur salut 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J'aurais tendance à croire en l'amour «raisonnable» (pour mon cas uniquement, hein). N'ayant jamais été amoureuse et n'étant pas sûre de l'être un jour, je pense plutôt choisir par affinités une personne avec qui jme sens suffisamment bien et en confiance pour construire quelques chose... donc peut-être pas l'amour avec un grand A, mais de l'attachement et de la bienveillance. Ni chimique ni magique, ni une drogue. Juste une façon particulière de faire sa vie, mais ce n'est qu'une hypothèse de ce qui pourrait me convenir..

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J'ai passé un bac de chimie donc je comprend parfaitement ton point de vu x) je pense personnellement que de toute manière tout est physique et chimie dans ce monde. Maintenant je pense aussi qu'il faut laisser place à l'esprit dans certains contexts. L'amour est en effet la réaction en chaine de plusieurs substances chimiques produites par le cerveau, comme à peu près tout sentiment en réalité. Mais c'est quelque chose dont on ne se rend pas compte et que l'esprit traduit en sentiment et je pense que c'est ça l'important. Si on ne faisait que répondre aux besoins chimiques, la vie serait bien triste :') 

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit