Publicité
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur
Bonjour, bonsoir,

Alors aujourd'hui nous allons parler du racisme.
Déjà qu'est ce que le racisme ? 
Idéologie fondée sur la croyance qu'il existe une hiérarchie entre les groupes humains, les « races »

Beaucoup penses que le racismes s'arrête a la couleur de peau hors l'antisémitisme est une forme de racisme. Au fond peut-on considérer les homophobe comme des racistes ? Car au final ils ce sentent supérieur a nous, ils refusent qu'on est les mêmes droits que eux, ils nous voient un peu comme une race.

D'ailleurs on ne dit plus " race " mais " ethnie ". Quand j'ai appris ça je me suis dis " est ce que l'ethnicisme existe ? " Et oui mais chez amis. Pour résumé en gros l'ethnicisme c'est une forme de racisme envers les métisses car venant deux ethnies différente nous ne pouvons pas les classé ( que ce soit du au pays d'origine des parents, différence de couleur de peau, de culture )

Pour ceux qui en douterai le racisme anti-blanc existe belle et bien. Ma meilleure amie en a était victime sous mes yeux.
D'ailleurs ce n'est pas un peu aberrant le fait que si on dit " je suis fière d'être blanc " ou même " fière d'être français " nous passions pour des raciste alors que si un noir dit " je suis fière d'être noir " personne ne dit rien. Ou encore si un algérien dit " nique la France " tout le monde approuvent mais si un français dit " nique l'Algérie " c'est un raciste. C'est connue il y a que les blancs qui sont raciste...


1) Que pensez vous du racisme ?
2)
 
En avait vous déjà était victime ?
3) Avez vous déjà été accusé a tord d'être raciste ?


Les réponses me concernant :
1) Je penses que c'est simplement du a la peur de l'autre, de l'inconnue et de l'éducation ( quand on a des parents raciste ils feront tout pour que nous le soyons aussi ) Je ne suis pas contre le racisme du moment que la personne ne devient pas violante ou fait du harcèlement normal. Je sais aussi que parfois le racisme peu être du a un tromatisme causé par une ethnie en particulier, moi par exemple j'ai souvent des propos raciste en vers les maghrébins car pendant 3ans environ ceux de mon quartier m'ont pourris la vie, et mon lancé des menaces en tout genre ( bien sur j'ai conscience que je généralise, ça ne me dérange absolument pas d'être ami avec un maghrébin ).

2) Oui mais assez rarement, il n'est pas écrit sur mon visage que j'ai des origine turque.

3) Oui ! Plusieurs fois même. De toutes façon c'est pas compliqué les gens faisant parti d'une ethnie minoritaire et le revendiquant pensent souvent qu'on s'en prend a eux ( verbalement principalement ) et qu'on leurs refusent de choses car ils sont " pas comme nous " ! 

Date de publication : 27/10/2014 à 03:59
#167741
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
1) Le racisme si on s'en réfère à l'étymologie même du mot est une idéologie qui considère que l'humanité est divisée en plusieurs races. Jusque là rien de péjoratif dans l'étymologie même, mais de base le mot a été inventé pour désigner ceux qui pensaient qu'il y avait des races inférieures et c'est là où ça devient des propos inacceptables. Quant au métissage, n'est-t-il pas la forme de racisme la plus insidieuse dans le sens ou dans certains cas, deux cultures se rencontrent et l'une des deux personnes doit perdre son identité pour pouvoir se marier, voir fréquenter l'autre ? Attention je ne vois aucun mal au métissage bien au contraire, à condition qu'on sache se mélanger tout en conservant et transmettant sa propre identité à autrui, ce qui dans certaines situations est loin d'être le cas.

2) J'ai été victime de plusieurs formes de racisme, déjà l'homophobie au collège même si ce n'était que des rumeurs (qui en réalité étaient véridiques). Ensuite je l'ai été lorsque j'ai découvert que j'avais des origines juives ashkénazes du côté de mon arrière-arrière grand-mère maternelle (ce qui fait donc techniquement de moi un juif) que j'ai dû revendiquer déjà par un processus de conversion faisant de moi quelqu'un de "trop juif" pour les non-juifs et de "trop goy" pour les juifs séfarades dont les parents de certains interdisent de me fréquenter moi et les non-juifs sans la présence d'un "vrai juif".

3) Suite à 6 mois d'activisme et de militantisme contre l'antisémitisme dans une association plus que tolérante par rapport à certaines, j'ai été accusé par un inconnu sur Facebook d'être un islamophobe en puissance et d'avoir brûlé le Coran. Cela m'a désespéré dans mon combat qui m'a souvent démontré que lutter contre le racisme attise encore plus de racisme... alors comment régler cette question une bonne fois pour toute ?
#167743
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Pour régler ça il n'y a pas de remède miracle, il faut prendre le temps de parler aux gens, de leurs ouvrir l'esprit. Certain le fond d'eux même 
#167744
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
1) Je pense que le racisme est quelque chose très complexe et qui ne se résume pas seulement aux insultes racistes mais va bien au-delà, notamment dans notre rapport aux autres. Par exemple, vouloir le bien des Français au détriment des autres nationalités (aussi bien dans la France qu'au niveau international, c'est à dire vouloir et faire en sorte que la France soit une puissance mondiale par exemple) n'est-ce pas une forme de hiérarchisation des peuples et par conséquent une forme de racisme ? Je n'ai pas la réponse mais je trouve la question intéressante.

Ensuite je pense qu'en France il y a une tolérance vis à vis du racisme qui est à plusieurs vitesse, avec une certaine hiérarchie.
L'antisémitisme, le racisme anti-noir et anti-arabe sont très mal vu et condamnés par la grande majorité des Français (j'aime à le croire) tandis que le racisme envers les asiatiques et, pire, le racisme envers les Rom est tout à fait accepté et négligé.

Après tout ça est un produit de l'histoire de France, qui rappelle à l'esclavage, la collaboration et la colonisation donc finalement assez compréhensible, mais est-ce une bonne chose? je n'en suis pas sûr.

Ça ramène aussi au racisme Anti-blanc, qui existe mais qui n'a jamais eu d'application d'aussi grande envergure que les autres racisme, ce qui explique notamment pourquoi on peut dire qu'on être fière d'être noir, juif ou autres mais blanc car ces "catégories" de populations ont une histoire commune jalonnée de massacres, persécutions, discriminations et un  lourd passif de racisme effectué en majorité par les blancs.

Après mon avis personnel est que l'on n'a pas à être fière de ce que l'on est mais de ce que l'on fait.

2) Étant blanc je n'ai jamais été victime de racisme, mais souvent témoin. Notamment mes parents qui étaient racistes mais qui sont aujourd'hui plus tolérant grâce à moi je crois.

3) Même si il fut un temps ou j'affectionnai particulièrement les blagues racistes, je pense que personne n'a jamais pensé à moi comme un raciste, en tout cas on m'a jamais accusé.
#167751
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
1) je pense que le racisme délibéré est stupide, bien sûr, malheureusement beaucoup de préjugés sont enracinés. Par contre, pour moi le racisme se limite à la hiérarchisation des races (bien qu'aujourd'hui, le métissage des races font que le mot «race» ne veut plus dire grand chose, tellement l'humanité s'est nuancée).

2) je n'en est pas été victime, ni ici ni dans les pays africains. C'était plutôt même de la «discrimination» positive : comme j'étais française, j'étais forcément riche et j'avais forcément trop la classe.

3) oui, plusieurs fois. La première j'avais 10 ans, on me dit c'est qui Laetitia ? Alors je la pointe du doigt et je réponds «c'est la noire». Ça a méga vexé la fille en question et j'ai du soutenir pendant 10mn que c'était pas méchant. La dernière fois cetait l'an dernier, j'ai demandé à une noire comment elle se maquille quand on a sa couleur de peau. On ne m'a rien dit mais sa soeur noire aussi m'a regardé très méchamment. Bref, j'ai tout le temps l'impression de marcher sur des oeufs... il faut dire «gens de couleur», «personne de petite taille» «personne a forte corpulance» «gens du voyage»... à la limite je trouve ce procédé davantage insultant, car il contourne un banal fait, comme si la vérité directe était monstrueuse. C'est ennuyant je trouve.
#167752
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
Sujet super intéressant SheWolf, d'autant plus sur Beto :P
Ca tombe bien j'ai un cours entier sur le racisme, les préjugés, les discriminations... cette année (pour la deuxième fois d'ailleurs) du coup j'sais pas si j'oserai commenter, ça risque d'être VACHEMENT long xP
#167768
photo de l'auteur Robot
Membre désinscrit
- Modification par Mookie le 27/10/2014 - 14:27:48
Le racisme primaire (je montrerais dans un second temps ce que je considère comme du racisme inconscient) est pour moi une peur non réfléchie car fondée sur un dogme liée au manque de culture et d'éducation de la personne. De plus chaque être peut être victime de racisme , ce n'es occidental comme concept. Alors dans un monde mondialisé culturellement comme celui qu'es notre belle planète , le racisme est présent partout et sous diverses formes et ça résulte toujours qu'un manque de culture.
Ce manque est explicable différemment et ne peut pas s' appliquer à toute une population donne de façon uniforme mais des causes communes sont distinguables. Par exemple le racisme nord américain sera principalement axe envers les populations hispaniques ou originaires d'Afrique. Le racisme observé en Afrique sera dirigé vers les albinos et les colons (leurs descendants bien sûr , les colons étant morts depuis des lustres) blancs en Afrique du Sud notamment. 
Même si il revêt différentes formes , le problème reste le même : l'incapacité à instinctivement se méfier de ce qui semble différent avant de comprendre que ça n'a aucune raison de rester en l'état et de rester dans la peur. 
Mettez un bébé (mettons trois ans) élevé dans un population caucasienne exclusive face à un enfant venu d'une population native du continent africain et vous verrez que les deux bébés seront tout les deux extrêmement surpris. Et c'est normal. Si en revanche on conforte les bambins dans leur peur de l'autre le racisme va naître. 
Même en aillant conscience de ceci beaucoup de gens se disent ouverts et non racistes (avouer publiquement un état d'esprit raciste ne se fait d'ailleurs pas , signe de la réprobation morale qui en découle au 21 ème siècle) auront des pensées instinctives liées à leur culture. Les plupart des gens d'origine caucasienne surveillerons leurs affaires si elles sont seules dans une rame de métro remplie d'individus d'une autre origine ethnique alors que le vol est universel. Merci qui ? Merci Jackie et.. non merci au préjugés ;)
Alors bien sûr ça nous touche (ou pas ) à des degrés divers (de l'instinct de protection contre le vol au "Tiens il est Jamaicain , il doit courir vite") et que ce soit conscient ou pas on est tous susceptibles de basculer dedans. Tout est affaire de relativisme et de combat contre les pensées de ma sorte. 

Faut vaincre le racisme pour un monde idéal mais c'est presque vain tellement il se cache partout. Sans parler des autres discriminations sexistes etc...
Sans oublier que certains bien pensants voit le racisme partout. Et d'autres nulle part.
Oui demander à une personne noire de quel pays d'Afrique elle vient est stupide , dans le sens où bien souvent elle est née en France et que l'on ne pose la question que parce qu'elle n'es pas blanche...

Y'a trop a dire là dessus je m'arrête ici.
#167771