Pour ou contre la Gay Pride?

Place aux débats - Créé le - 46 Participations

Pour ou contre la Gay Pride?

Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Bonjour, bonsoir
Tout est dans le titre, alors a vos clavier. :)

Ps : Si vous pouviez argumenter ça serai génial pour pouvoir lancer un vrai débat. Merci :)
A plus

0 vote

La gay pride c'est la honte de notre différence perso je trouve, pas besoin de se pavaner une plume dans le "bip" pour revendiquer sa différence. Ca ne m'étonne pas que chez les esprits fermés ça les rebute encore plus. Par contre niveau music ça déboite !
0 vote

A trop vouloir être toléré, on a tendance à se faire remarquer dans le mauvais sens du terme.
Il n'existe pas d'hétéro pride, pourquoi vouloir faire une gay pride?

En plus bien souvent ça ressemble plus à un "attroupement de tantouzes" qu'autre chose. Bien souvent les homos se transforment en clichés à pattes lors de ces rassemblements, est-ce vraiment le meilleur moyen pour se faire accepter? je ne pense pas. Soyons nous mêmes au quotidien, ça aidera sûrement plus que de tels évènements.
0 vote

Oh, gros débat qui me semble très intéressant !

Alors, déjà pour contextualiser (rapidement, simplement, sans trop de détails), faut dire que la marche des fiertés remonte à longtemps (fin des années 60). A la base, il y a eu une émeute suite à la descente de la police de New York dans un bar gay; émeute qui a duré plusieurs jours. Petit à petit, les gens ont commencé à revendiquer leurs droits et leurs libertés (parce que beaucoup l'ignorent, malheureusement). Petit à petit, cette marche est devenue une sorte de défilé qui, en fait, était tout simplement un mouvement politique organisé. C'est ensuite que c'est devenue une parade avec de la musique, des drag queens, des chars, etc.
En gros, voila. C'est une version simplifiée, vous pouvez évidement faire des recherches pour plus de détails, etc.

Donc moi je suis et pour et contre. Je m'explique.
Comme je le dis, de base, la marche des fiertés est un mouvement visant à protéger les droits et libertés LGBT. Evidemment, je suis totalement pour. (Soit dit en passant, je vous conseille le film "Milk" qui est très intéressant étant donné qu'il parle de politique LGBT.) C'est un mouvement qui se perpétue encore aujourd'hui et qui honore ce soulèvement et continue le combat. Encore aujourd'hui, la marche des fiertés délivre un discours, défend des droits de plus en plus et fais bouger les choses. La marche des fiertés informe aussi certaines personnes au niveau de choses qu'ils ignorent (y'a pas mal de trucs de prévention, par exemple). Du coup, j'y vois beaucoup de bonnes choses, et surtout des belles origines et un réel message…

Mais voila le problème: le message est vite détourné, oublié, camouflé. Pourquoi ? Parce que la marche est en effet devenue une parade plus qu'autre chose ! Oui, les gens se pavanent dans des tenus qui ne sont pas forcément valorisante (gens presque à poil dans des tenus de cuir, par exemple), mais tout ça ne fait que montrer les divers facettes de la "communauté" (j'aime pas trop parler de ça, car même si c'est vrai et que c'est rassurant, au final avoir des communautés ne fait-il pas qu'un clivage est toujours là, alors qu'il ne devrait pas y en avoir ?). On voit donc beaucoup de clichés… Après les drag queen et tout, c'est une belle part de la culture, tout de même: beaucoup de show, d'amusement, et tout. Faut voir ça comme ça. Le truc c'est que la majorité des gens ne voient ça que comme ça: ils viennent pour la musique, ils viennent pour boire, pour danser, et beaucoup ignorent les thèmes et messages qui sont communiqués car ils veulent simplement passer du bon temps… C'est donc ça que, moi, je trouve pas correct. Bien sûr c'est l'occasion de s'amuser, mais il ne faut pas oublier ce que ça signifie, car du coup ça perd tout son sens quoi… Et c'est vraiment rageant, parce que y'a eu un vrai combat derrière, et je trouve que c'est un peu souillé tout ça, et personnellement ça me tient à coeur.

Quoi qu'il en soit, je rebondis aussi sur ce qui a été dit au niveau des clichés et de la "non représentation" de la "communauté" sous son "vrai jour" (c'est à dire habillé normalement, pas dans des tenus x ou y). Je suis d'accord pour dire que ça donne pas forcément la meilleure image pour les LGBT, mais par contre, faut avouer que tout ceux qui assument ça et se montrent sous un nouveau jour, dans une tenue qu'ils aiment, dans laquelle ils se sentent bien etc. eh bien on peut pas dire qu'ils n'ont pas de cou*lles ! Et rien que pour ça, faut quand même dire chapeau, et arrêter de tout pointer du doigt car ça ne nous plaît pas ou que ça ne va pas avec notre façon de concevoir les choses… Et c'est là un autre problème: pour une "communauté" (rhalala, je déteste vraiment dire ça) qui se bat pour ses droits, sa liberté, et la tolérance, moi j'ai noté un trop gros taux de manque de tolérance et de respect :/

Quoi qu'il en soit, merci pour ce sujet très intéressant SheWolf :)
0 vote



1 remerciement
La Gay Pride, c'est un peu le Carnaval des pédés :roll:

Perso ce n'est pas ma tasse de thé. Je ne sais pas comment c'est dans les autres villes et pays, j'y suis allé une fois à Paris... l'ambiance était bonne, il n'y a pas à dire (bien que je ne sois pas resté en fin d'après-midi), mais ce n'est pas représentatif de l'ensemble de la communauté LGBT. Il y a déjà beaucoup plus de gays que de lesbiennes qui ont défilé, et la Gay pride reste très démonstrative. Pour ma part je ne me sentais pas à mon aise, de voir ces personnes afficher leur orientation sexuelle, pour moi ça ne va pas de soi. A ce que je sache, il n'y a pas de Black Pride ! Comment peut-on faire passer l'homosexualité pour une normalité si on marque autant notre différence ? A-t-on vraiment besoin de la Gay Pride pour se dire "Je suis quelqu'un de normal" ?
0 vote

Tout a fait d'accord avec vous :eurk: je pense qu'il n'y a pas pire pour ce ridiculisé et de stigmatiser l'homosexualité :-(
0 vote

Anamorph, tu dis: "Comment peut-on faire passer l'homo ... pour une normalité si on marque autant notre différence ? A-t-on vraiment besoin de la Gay Pride pour se dire "Je suis quelqu'un de normal" ?"

je suis tout à fait d'accord… le truc c'est qu'il y a une réelle culture de la différence au sein de certains membre de cette "communauté"… C'est dommage !
0 vote

J'ai déjà été à plusieurs Gay Pride et je dois dire que ça m'a assez plu.

Certes, y a de la musique à fond, de la techno, des gens à moitié à poil qui se trémoussent,... . Mais je trouve qu'il y souffle quelque chose de particulier, il y a beaucoup de gens qui viennent juste pour la marche, des couples homo comme hétéro qui ont juste l'air d'être bien. Mon côté fleur bleu dirait que c'est un peu comme une ambiance d'amour libre qui flotte dans l'air. Et pour celles que j'ai faites on avait le droit à un discours du président de l'association LGBT sur l'histoire de la marche des fiertés et sur la progression des droits.
Enfin je n'avais pas l'impression de faire seulement partie d'un troupeau de guignols qui se baladaient pour se faire remarquer. Y en avaient sûrement, de ces guignol,s mais pas plus que la moyenne je dirais.
Finalement beaucoup de gens faisaient "normal" dans ces marches ^^'.
On a bien sûr eu quelques drag queen (et franchement je suis impressionnée à chaque fois par le temps qui a dû être consacré à la fabrication de leur tenue et par leur talons vertigineux) et je peux vous dire que les gens qui regardent passer sont ravis de les prendre en photo. On peut penser que ça fait safari, je pense que c'est simplement qu'on n'a pas tous les jours l'occasion de rencontrer des gens aussi bien sapés ^^ (ce sont les même réactions qu'en présence de cosplay par exemple).

Après bien sûr chacun le voit comme il veut, moi je n'ai pas eu l'impression de voir une communauté marcher pour ses droits, j'ai vu des gens marcher pour l'égalité. C'est ce que je retire de la Gay Pride mais je comprends totalement vos points de vue. Finalement la Gay Pride c'est le jour qui permet à certains de renverser la tendance, ceux qui se sentent habituellement cachés mènent la danse en se trémoussant et les autres les suivent en marchant tranquillement.
0 vote


1 remerciement
Bah au moins t'as l'ambiance. :D C'est devenu un événement culturel en somme. Pour moi, la Gay Pride est là pour populariser la "communauté" LGBT. Je ne suis pas contre en soi, mais tel que les choses se déroulent, y a de quoi avoir peur. Dans l'après-midi, je trouve que ça fait vraiment carnaval, avec les défilés, la musique et tout, donc ça reste sympas, mais par contre le soir c'est quand même décadent. Car en plus de la beuverie, t'as tout le monde qui couche avec tout le monde. (Je parle pour Paris cependant, c'est peut-être différent ailleurs :roll: )

Ce que je trouve dommage, c'est que ça ne soit pas plus représentatif de l'intégralité de la communauté, pour moi c'est très exubérant et tous les homos ne sont pas comme ça. Et ça nourrit les clichés gays qui existent déjà quoi :roll:
0 vote

Car en plus de la beuverie, t'as tout le monde qui couche avec tout le monde.

Ah bon, bah j'ai jamais vu ca a aucune Gay Pride sur Paris. C'est sur si tu termine ta soirée dans une Backroom, la ca baise dans tous les coins, mais pas plus que dans n'importe quel club echangiste.

Bon plutot que de grand discours, un p'tit poeme que j'ai ecris apres avoir assisté à l'une de mes premieres GayPride. C'est pas de la grande poesie mais bon ^^. Poeme dédié à l'orateur.


Sous la fine toile tissée
Le vent doucement s’est glissé
Comme surgit de l’obscurité
Les couleurs se sont élevées

Vers le ciel j’ai regardé
Le soleil par son éclat briller
Pour enfin dévoiler
Ce que nous sommes en réalité

Des passants énervés
D’autres étonnés
A tous, arrêtez
Un instant, écoutez

On ne choisit pas cette marginalité
On apprend simplement à l’accepter
Et spontanément d’un seul souffle, il fit résonner
A jamais dans ma mémoire gravé, le verbe aimer


Merci Jean Gab.
0 vote


Moi j'penses que ça avait un sens avant , maintenant qu'on est socialement mieux accepté , y'en a plus besoin. De plus c'est un ramasis de clichés. Bref je penses que ça ne sert plus.

Y'a pas de marche pour la défense des juifs , des musulmans , etc donc pas besoin de continuer pour ça...
0 vote

Je sais pas trop quoi en penser,
y a le coté festif sympa, ça peut rendre visible une communauté,
mais ça a aussi un coté "les gays le reste de l'année faite pas chier, vous avez la Gay pride ... !!! "

Après faut ce dire que rien n'est jamais acquis définitivement, vu les droites et Ext droites qu'on a ...
0 vote

Pour le côté festif : Ok
Pour le reste : non.
C'est peut être un peu sévère comme avis..
0 vote

Par définition, on ne peut être fier que de ses choix et de ses actes.
On peut donc être heureux ou malheureux d'être homosexuel, mais sûrement pas en être fier...

Outre ce contre-sens sémantique, la gay pride s'appelle bien GAY pride et non pas homosexual pride. Le mot GAY fait référence à la communauté gay qui n'est absolument pas représentative des homosexuels, bien qu'elle le revendique en permanence de manière totalement illégitime. La gay pride est donc une manifestation communautaire, or de mon point de vue le communautarisme c'est l'inverse de l'égalitarisme. Le communautarisme revendique l'égalité entre communautés de personnes alors que l'égalitarisme revendique l'égalité entre les citoyens. Par définition, ces 2 visions sont en opposition.

Moi, je pense justement que l'acceptation de l'homosexualité passe par la destruction du communautarisme gay qui ne nous fait que du tort en nous opposant en permanence aux hétérosexuels. Eux peuvent se marier et pas nous, eux peuvent faire des enfants et pas nous, eux peuvent fonder une famille et pas nous, etc...

Le problème c'est que les gens confondent l'égalité en droits et l'égalité tout court. On ne peut pas donner davantage de droits à certains sous prétexte qu'ils sont nés avec des "tares", car c'est la porte ouverte à toutes les pleurnicheries communautaristes, dont la gay pride fait finalement partie selon moi...

Un peu comme si les nains se mettaient à manifester pour qu'on leur octroie des compensations financières sous prétexte qu'ils sont nés ainsi et qu'ils en souffrent au quotidien.
0 vote

Pour ma part je suis de l'avis que si les gays/bi etc veulent vraiment convaincre les hétéros qu'ils sont des gens normaux, ils vont devoir s'intégrer dans la société avec leur orientation sexuelle sans pour autant en faire une parade...je trouve cela un peu paradoxal "je suis normal, je veux vous choquer, mais acceptez-moi comme normal" enfin...

Comme dit plus haut (et je me l'étais déjà dis à moi-même) si les hétéros/blacks n'ont pas de parades pourquoi est-ce que les gays en auraient une? Et puis bon c'est vrai que l'image qui se fait passer par ce genre de parades c'est pas toujours la plus équilibrée, réelle et représentative de ce qu'est être gay...pas étonnant effectivement que certains hétéros s'endurcissent. Et c'est dommage je trouve.

Je suis également de l'avis que pour lutter efficacement contre l'homophobie il faudrait que les gays soient plus intelligents par rapport à leur image et qu'ils travaillent à occuper des postes clés, que ce soit dans les gouvernements et autres postes importants, où ils puissent briller et montrer au monde qu'ils sont normaux, humains, et que leur orientation sexuelle a le droit d'exister et que cela n'est pas un mal en soi, que le mal, c'est l'être humain qui agit comme un animal, et ce hétéro ou non.

:)
0 vote

Je viens de lire la plus part des commentaires et des avis qui finalement se rejoignent un peu tous, en ce sens où le côté festif est certes appréciable mais le côté "exhibitionniste" est regrettable.

Je tenais donc à réagir et à souligner certains points qui m'ont assez marqué et laissé perplexe, néanmoins je tenterai de rester assez objectif, puisque je n'ai pas participé à une gay pride (du moins pas encore). Pour les plus courageux, bonne lecture ^^

Tout d'abord il est intéressant de faire la distinction dans l'intitulé de cet événement : GAY PRIDE. Comme nous le savons tous, la gay pride est une manifestation qui avait à l'origine une visée politique (merci de l'avoir rappelé KarmaPolice). L'intitulé "gay" sous-tend une réalité qui est celle d'une orientation sexuelle, cela va de soi. Ainsi comme beaucoup l'ont signalé il y a une idée de communauté que beaucoup d'entre nous déplorent ( et cela peut ce comprendre).
"La communauté" présuppose une appartenance à un réseau organisé, dans lequel des individus retrouvent un sentiment d'identité et d'appartenance. J'entend bien lorsque certains écrivent que pour mieux se faire accepter il faudrait atténuer se sentiment communautaire. Or là est le problème, la société elle même favorise se communautarisme; je m'explique.

Pour reprendre un exemple parlant (évoqué par Mookie) certes il n'existe pas de marche de revendication juive, puisque être juif aujourd'hui dans notre société française n'est pas ou plus vu comme un défaut ou une "tare". La société a accepté les différences religieuses (bien qu'il y est encore des contestations), mais elles ne sont pas pour le moins stigmatisantes.
Or la est la différence avec la "communauté" homosexuel(le). L'homosexualité est encore un tabou dans la société, un sujet qui divise il n'y a qu'à prendre l'exemple du mariage pour tous. Certes certains homosexuel(le) y avaient vu une débat qui n'avait que peu d'intérêt et d'autres qui pensaient que c'était un droit légitime dans le sens que la société proclame une égalité parfaite entre les individus et que formant part de l'humanité, des être pensant et raisonné, ils peuvent prétendre à se droit , ce qui pourrait justifier cette effervescence autour de la question du mariage.
Bref, tout ça pour dire que nous sommes incité à nous regrouper pour cause d’homophobie ou bien parce que tout simplement certains d'entre nous n'ont pas cette chance d'avoir un entourage tolérant et d'autres qui se sentent un peu perdus. Alors la gay pride serait cette journée dans laquelle les homosexuel(le)s se réunissent pour revendiquer le fierté d'être gay.

Puisque n'oublions pas que "Pride" veut bien dire "fierté" ainsi, cette marche de la fierté serait comme une réponse à ces attaques qui pour certaines sont incessantes. Alors certes les costumes, les drag queen, tous ça est un peu exagéré, mais c'est un moyen d'expression pour revendiquer l'acceptation totale de leur personnalité.
Nous pouvons dire aussi que c'est sans doute un ramasser de clichés, et que cela contribue d'avantage à la stigmatisation des gays. Mais si nous suivons l'attitude que certains proposent, celle de finalement se fondre dans la masse est "prouver", montrer que nous sommes normaux, cela arrangerait-il les choses ?
Pensez vous sincèrement que finalement caché le problème, puisqu'en fait c'est bien une question de société, arrangera les choses ?

Je doute de cela, le communautarisme n'est pas un seul fait gay, pour avoir une amie black, et pour ma part avoir des origines autres que française, je peut vous dire que la communauté black et mexicaine par exemple existent toujours, un rassemblement conviviale dans lequel les individus ayant un sentiment d'appartenance se regroupent. En soit, ce qui peut être regrettable dans ce communautarisme gay c'est l’exhibition de cette différence.
Mais je le rappelle, l'homosexualité n'est pas rentrée dans les mœurs, naître gay est encore grave dans la mentalité de certains individus, alors qu'être black et avoir des parents blanc par adoption ne choque personne. Voilà sans doute pourquoi les gays cherchent tant à se montrer pour rendre ça banale ou du moins rendre ça acceptable, en fin je suppose.

On peut rétorquer que ce n'est pas une journée qui va faire changer la vision de la société, mais peut- être se rassemblement tant à montrer cette différence qui existe, parce qu'elle existe et personne ne peut la contester.
Les beaux discours de normalité je pense qu'il faut essayer de les amoindrir. Qu'est-ce que vous appeler normal ? Est-ce que par normal c'est cette norme que les hétéro imposent ? C'est prouver qu'on est un mec, un vrai et qu'on a les "couilles" (excusez moi de l'expression) de se comporter comme un vrai mac sans "manières" ?
Je suis tout à fait d'accords pour dire que nous ne sommes pas tous des mecs efféminés (et je n'ai rien contre eux, et dans un sens je suis un peu admiratif d'eux, sérieusement, qui serait capable de se balader dans la rue avec tous les regard sur soi entrain de se faire juger constamment ? très peu je suppose). Marquer sa différence dans une société qui se veut égalitaire est je trouve quand même important, suivre le fil conducteur d'une norme est assez regrettable et restrictif sur tout, nous cherchons sans cesse à nous différencier que se soit pas les vêtements, par la culture. Finalement l'orientation sexuelle est une différence, la montrer c'est prouver qu'elle existe, qu'elle doit être acceptée et non cacher pour satisfaire le petit bonheur de ceux qui pensent que les gays sont tous des "tapettes" et oui parce que de ceux là il y en a toujours et ils ne se cachent pas.

Alors pour être heureux vivons caché ? Certainement pas, affirmer son homosexualité est quelque chose de fort, cela montre déjà une force de l'esprit dans le sens où nous faisons preuve de courage (moindre certes) mais en faisant notre "coming out" comme ont dit dans le jargon, c'est être capable d'encaisser les remarques désobligeantes et les regards impertinents de la société.

Ainsi, je pense que la gay pride n'est pas un véritable problème en soi, ce n'est pas tellement ça qui dérange au fond, mais plus tôt les questions que cela soulève. Certain peuvent être contre parce que cela ne les représente pas, et je comprend tout à fait, on ne se sent pas tous "grande diva". Mais je pense qu'elle peut quand même servir cette cause qui est de montrer que l'homosexualité n'est pas une tare, que les personnes qui défilent sont -pour reprendre cette expression que je déteste -"normales" et qu'il faut continuer à montrer qu'être gay n'est qu'une orientation sexuel, nous n'allons pas envahir le monde, créer une élite gay qui viserait à surpasser les hétéros !
Mais au contraire, apprendre à accepter la différence, voilà sans doute ce que montre la gay pride, un exhibitionnisme de différences pour le mieux vivre ensemble. Et comme tout mouvement à ces répercussions positives et négatives, il faut savoir tirer le positif de ce mouvement, parce que je pense que pour beaucoup se rassemblement retrouve son origine dans la proclamation d'une différence qui s'affirme et s'assume pleinement.
0 vote

Beaucoup de choses ont été dîtes depuis mon dernier poste, et je ne compte pas rebondir sur tous ces messages (notamment le message très concis et clair de Zippo ou celui de Angel qui aborde pas mal des points en détails) ou leurs divers aspects.

Une chose cependant attire mon attention, en mettant tous ces débats de société, de politique, de communautarisme et d'acceptation de côté:
A mon avis, la Gay Pride, au fond, dans son essence même, dépasse toutes ces questions. Bien sûr, elles sont bien présentes, mais ce que j'entends par là c'est que, selon moi, son importance réside également ailleurs.
Je m'explique en rebondissant sur ce terme: "pride." Cette fierté, ce celle de la marche en elle-même (on retourne aux racines politiques), et non pas de la façon dont les personnes marchent (donc il s'agit pas de leurs vêtements ou de comment ils sont): la fierté c'est de s'assumer, d'être qui on est, point. C'est pas censé représenter la communauté, c'est censé représenter une personne telle qu'elle est en tant qu'individu (individu qui représente un certain aspect de la communauté). Je pense qu'on a tendance à extrapoler et que c'est pas une bonne chose. Enfin bref, tout ça pour dire que, à mon avis, le but de la gay pride c'est pas tant de montrer que les gays sont fiers d'être des drag, des bears ou whatever (comme certains semblent le croire)… non, à mon avis, c'est tout autre chose: à mon avis, il s'agit avant tout, de part cet aspect festif, cet aspect "on est tous une bande de copains" (c'est vachement sociable ces journées là, moi j'en garde de super souvenirs), y'a l'esprit communautaire qui ressort pour une chose qui, je crois, est essentielle: la gay pride, c'est faire naître, c'est faire croitre, c'est faire prendre conscience à des gays qu'ils peuvent être fiers d'eux. A mon avis, c'est CA. C'est développer une conscience et acceptation/conscience de soi. La gay pride, c'est aider ceux qui ont besoin de se sentir accepter, d'être informé, de voir un peu ce qu'il se passe dans le monde et la communauté vis à vis de questions qui les touchent. Je me rappelle de ma première pride… Au final j'avais pas énormément dansé ou bu ou quoi, j'étais surtout éblouit de tout ce que je voyais et de tous ces discours, tous ces prospectus distribué, la prévention qui était fait, etc.

A mon avis, c'est ça, le vrai truc. C'est aider les gens à développer une fierté personnelle vis à vis de tout ça pour accepter qui ils sont et pour revendiquer leurs droits. Pas tout le reste qu'on pointe du doigt.
C'est en tout cas, selon moi, ce qui doit se retirer de tout ça.
Après, les gens superficiels feront toutes les choses qu'on a précédemment commenté, évidemment (il faut de tout pour faire un monde après tout), mais je pense qu'il est important de pas se détourner de ces choses-là.

Je finirais par dire que je suis totalement d'accord avec la personne qui a dit qu'avoir la gay pride ça faisait un peu genre "vous avez ce jour-ci, fermez-là le reste du temps", tout comme je trouve ça con d'avoir une journée de la femme (c'est ridicule comme concept, on devrait même pas à avoir ce genre de truc que je trouve sexiste…) fin bref, c'est un autre débat mdr.
0 vote

Bonjour, bonsoir à toutes et à tous ! ;-) !

Pour ma part, j'ai assisté à ma première Marche des Fiertés, cette année, à Marseille.

Il y avait une bonne ambiance. J'ai vu des parents lesbiens et d'autres parents gays et ces 2 couples avaient 1 enfant, tout petit ! ;-) ! D'habitude, où que j'aille, j'en vois 0 et je le déplore au + haut points que ces parents lesbiens et gays avec enfant(s)  se cachent autant, hélas....

Cela défilait tranquillement et tout le monde n'était " costumé " comme vous le dite si bien. Il y avaient des personnes avec 0 costume.... En habit dit : " normal ".

il y avait même quelques minutes de silences pour les personnes mortes ou qui ont le V.I.H / S.I.D.A., hélas......

Il y avait le drapeau Raimbow de 50 mètres de long qui a défilé à Paris, d'après ce que l'on m'a dit.

Je n'ai vu aucune pancarte ; mais, beaucoup de drapeau de la + petite à la + grande taille ( 50 mètres, environ : celui de Paris ).

Pour tenter d'avoir + de Droits, + d’Égalité, + de Liberté, + de Tolérance, + de Fraternité : les personnes qui sont contre pour diverses raison que proposez - vous d'autres que la Marche des Fiertés L.G.B.T. ? Proposez ! On vous écoute ! ;-) ! Une pétition ? Des manifestations ? Autre(s) ? Si autre(s) : quoi, svp ? ;-) !

Car, pour moi, + on est de monde dans un rassemblement, + on peut faire bouger les choses. Êtes - vous d'accord avec cela ou pas ?
0 vote

A la base, c'était pour montrer aux gens que les homos étaient "normaux", des humains, comme tout le monde, puis les gens ont commencé à faire n'importe quoi.. Des propos hétérophobes, des gens hyper provocants à moitié nus (Ou carrément nus.), certains sont limite en train de forniquer... 
Puis ils viennent dire "On veut être acceptés", alors qu'ils accentuent cette différence.
Donc, il n'y a même pas besoin d'argumenter, totalement contre -Quoi que, ça fait un spectacle assez amusant de personnes pathétiques, ça peut être amusant à regarder-. 
Sachant que nos copains Médias savent ressortir les pires choses, comptez pas sur un "mais y a des gayprides qui sont clean. !", vu que tout le monde ne prendra que le mauvais, c'est l'habitude des pays riches, ne voir que le côté pourri d'une pomme.
0 vote

Et en quoi ces personnes devraient se cacher pour ne pas se montrer telles qu'elles sont ? N'ont-elles pas le droit à l'extravagance ?
Les revendications, c'est d'être acceptés, acceptés comme on est. Personne ne te demandera de parader en slip avec des plumes, juste de respecter ceux qui le font, et quelle que soit leur orientation.
0 vote

100 % d'accord avec toi, Oyodoo ! ;-) ! Cela pourrait un beau post de conclusion, n'est - ce pas ?? !! ;-) ! ^^ !
0 vote

Le respect et la tolérance c'est pas quelque chose qui s'impose en hurlant dans la rue, et encore moins en se baladant à moitié à poil ou en tenue de cuir le cul à l'air.
Le gens n'ont que ça à la bouche, le respect et la tolérance, mais ils ont complètement oublié ce qui est respectable et tolérable dans le rapport aux autres.
Moi quand je vois les tarés excentriques qui pullulent dans les gays prides, j'ai pas envie de voir ces gens-là "élever" des gosses, ni même payer via mes impôts tous les avantages financiers dont ils bénéficient s'ils sont mariés (et qui a la base sont censés les aider à fonder une famille).
Faisons plutôt une "marche pour le respect et la tolérance" où on s'habille et on se comporte comme n'importe qui, là ça aura du sens.
0 vote

Il me semble que le sujet avait déjà été posé sur Beto, j'y avais même répondu mais je n'arrives pas à retrouver la discussion.

Je ne suis ni pour ni contre, bien au contraire ;)
En fait, je pense cela encore nécessaire étant donné le niveau d'intolérance ambiant en France mais aussi dans le reste du monde. Cependant, je dois dire que je suis gêné par le comportement de certains et certaines lors de ses manifestations, notamment le fait de se dénuder ou de se travestir de façon exagérée.
Car le problème est que les gens peu au fait de ce genre de manifestation et moins bien informés jugent alors les LGBT sur ces quelques exemples sans regarder la majorité. En clair, la minorité devient plus importante médiatiquement que la très large majorité qui elle célèbre plus simplement la diversité et le respect.

Après les tords sont partagés, les uns en font trop et se posent en portes-parole de la communauté LGBT en imposant leur style et les médias ne cherchent pas plus loin que cela et transmettent le message sans traitement.
0 vote

Je suis ni pour ni contre également,mais je trouve qu'il y en a trop ! Perso j'irai en voir que une par curiosité mais pas les autres ,je me laisserai vite ! 
Bref je disais donc qu'il y en a trop ,et je ne sais pas si vous l'aviez remarqué mais il y a quand même bcp de gay dans les series ou même les films donc les gays sont quand même déjà aimé,fin pas rejeté vu qu'ils peuvent faire la même chose que les autres ! Et du coup avec toutes ces gay prides dans toutes les grandes villes,je trouve que c'est trop une insistance ,comme si tout le monde devait nous apprécier et je trouve ça lourd ,surtout que franchement on est pas les plus à pleindre il y a quand même pas mal de pays en faveur des gays et donc avec ces défilés je trouve que l'on insiste trop et que du coup les gens ne nous voit pas forcément de façon positive ,ce que je peu comprendre car en même temps les gay prides c'est quand même une grosses majorité d'extravagance et en plus on insiste encore plus rien qu'avec le fait qu'il n'y est pas hétéropride etc alors la différence c'est top mais trop de différence tue la différence ! Donc si il y en avait moin se serai mieux car defois j'ai l'impression que vu que l'on parle tellement de notre communauté j'ai l'impression que l'on passe facilement trop pour des martyrisé de la vie  ! 
0 vote

L'occasion ne s'est jamais présentée, mais je crois que je n'irais pas à une gay pride. Le côté exhibitionniste me dérange un peu. Je crois que ça donne du grain à moudre à tous les gens qui pensent que homo= cage aux folles irresponsables. Et accessoirement à tout ramener au niveau politique au "lobby gay communautaire" en oubliant volontairement que la majorité d'entre nous sommes isolés et non militants.
En plus, je ne vois pas en quoi il faut être fier d'être homo/bi/trans. Il n'y a pas plus de raison d'être fier d'être homo que d'être blond, grand, noir, beau, etc.
Et je pense que des gens comme Tim Cook font plus pour l'acceptation des différence sexuelles que toutes les parades de chars colorés que vous voudrez. Il dit "je suis le patron d'une des boites les plus puissantes de la terre, et je suis homo. Et alors? Je suis comme vous"
Ce qui manque à mon avis, c'est des personnes  haut placées, des grands patrons, des sportifs de haut niveau qui disent "Oui, je suis homo. Non seulement ça ne m'a pas empêché d'être le meilleur dans mon secteur, mais en plus vous m'avez admiré pour ce que j'ai fait ou ce que je représente. Alors c'est quoi votre putain de problème?"
Personnellement, je ne m'identifie pas du tout a ce que je peux voir défiler aux gay pride. A la limite je ne  me sens pas concerné. Il y a un  petit côté freak qui me met mal à l'aise.
Mais le mérite de cette manifestation, c'est de montrer qu'il y a quand même du monde à se sentir concerné par les questions de l'acceptation de l'homosexualité. 
Dans un monde parfait, ce n'est pas le droit à la différence qu'il faudrait réclamer, mais le droit à l'indifférence. Et on est loin de l'indifférence en ce qui concerne la gay pride.
Mais dans un monde parfait, le Nutella ne ferait pas grossir.
0 vote

Est-ce que vous vous opposez de la même manière aux carnavals, où les gens sont bien souvent déguisés de façon extravagante ?
Qu'est-ce que cela peut bien vous faire que des gens profitent d'un défilé pour revendiquer leurs droits tout en s'amusant ? En quoi cela fait de ces gens de mauvais parents ?
0 vote

[/color][color=#000000]
TheAngel31 a écrit :
Je viens de lire la plus part des commentaires et des avis qui finalement se rejoignent un peu tous, en ce sens où le côté festif est certes appréciable mais le côté "exhibitionniste" est regrettable. Je tenais donc à réagir et à souligner certains points qui m'ont assez marqué et laissé perplexe, néanmoins je tenterai de rester assez objectif, puisque je n'ai pas participé à une gay pride (du moins pas encore). Pour les plus courageux, bonne lecture ^^ Tout d'abord il est intéressant de faire la distinction dans l'intitulé de cet événement : GAY PRIDE. Comme nous le savons tous, la gay pride est une manifestation qui avait à l'origine une visée politique (merci de l'avoir rappelé KarmaPolice). L'intitulé "gay" sous-tend une réalité qui est celle d'une orientation sexuelle, cela va de soi. Ainsi comme beaucoup l'ont signalé il y a une idée de communauté que beaucoup d'entre nous déplorent ( et cela peut ce comprendre). "La communauté" présuppose une appartenance à un réseau organisé, dans lequel des individus retrouvent un sentiment d'identité et d'appartenance. J'entend bien lorsque certains écrivent que pour mieux se faire accepter il faudrait atténuer se sentiment communautaire. Or là est le problème, la société elle même favorise se communautarisme; je m'explique. Pour reprendre un exemple parlant (évoqué par Mookie) certes il n'existe pas de marche de revendication juive, puisque être juif aujourd'hui dans notre société française n'est pas ou plus vu comme un défaut ou une "tare". La société a accepté les différences religieuses (bien qu'il y est encore des contestations), mais elles ne sont pas pour le moins stigmatisantes. Or la est la différence avec la "communauté" homosexuel(le). L'homosexualité est encore un tabou dans la société, un sujet qui divise il n'y a qu'à prendre l'exemple du mariage pour tous. Certes certains homosexuel(le) y avaient vu une débat qui n'avait que peu d'intérêt et d'autres qui pensaient que c'était un droit légitime dans le sens que la société proclame une égalité parfaite entre les individus et que formant part de l'humanité, des être pensant et raisonné, ils peuvent prétendre à se droit , ce qui pourrait justifier cette effervescence autour de la question du mariage. Bref, tout ça pour dire que nous sommes incité à nous regrouper pour cause d’homophobie ou bien parce que tout simplement certains d'entre nous n'ont pas cette chance d'avoir un entourage tolérant et d'autres qui se sentent un peu perdus. Alors la gay pride serait cette journée dans laquelle les homosexuel(le)s se réunissent pour revendiquer le fierté d'être gay. Puisque n'oublions pas que "Pride" veut bien dire "fierté" ainsi, cette marche de la fierté serait comme une réponse à ces attaques qui pour certaines sont incessantes. Alors certes les costumes, les drag queen, tous ça est un peu exagéré, mais c'est un moyen d'expression pour revendiquer l'acceptation totale de leur personnalité. Nous pouvons dire aussi que c'est sans doute un ramasser de clichés, et que cela contribue d'avantage à la stigmatisation des gays. Mais si nous suivons l'attitude que certains proposent, celle de finalement se fondre dans la masse est "prouver", montrer que nous sommes normaux, cela arrangerait-il les choses ? Pensez vous sincèrement que finalement caché le problème, puisqu'en fait c'est bien une question de société, arrangera les choses ? Je doute de cela, le communautarisme n'est pas un seul fait gay, pour avoir une amie black, et pour ma part avoir des origines autres que française, je peut vous dire que la communauté black et mexicaine par exemple existent toujours, un rassemblement conviviale dans lequel les individus ayant un sentiment d'appartenance se regroupent. En soit, ce qui peut être regrettable dans ce communautarisme gay c'est l’exhibition de cette différence. Mais je le rappelle, l'homosexualité n'est pas rentrée dans les mœurs, naître gay est encore grave dans la mentalité de certains individus, alors qu'être black et avoir des parents blanc par adoption ne choque personne. Voilà sans doute pourquoi les gays cherchent tant à se montrer pour rendre ça banale ou du moins rendre ça acceptable, en fin je suppose. On peut rétorquer que ce n'est pas une journée qui va faire changer la vision de la société, mais peut- être se rassemblement tant à montrer cette différence qui existe, parce qu'elle existe et personne ne peut la contester. Les beaux discours de normalité je pense qu'il faut essayer de les amoindrir. Qu'est-ce que vous appeler normal ? Est-ce que par normal c'est cette norme que les hétéro imposent ? C'est prouver qu'on est un mec, un vrai et qu'on a les "couilles" (excusez moi de l'expression) de se comporter comme un vrai mac sans "manières" ? Je suis tout à fait d'accords pour dire que nous ne sommes pas tous des mecs efféminés (et je n'ai rien contre eux, et dans un sens je suis un peu admiratif d'eux, sérieusement, qui serait capable de se balader dans la rue avec tous les regard sur soi entrain de se faire juger constamment ? très peu je suppose). Marquer sa différence dans une société qui se veut égalitaire est je trouve quand même important, suivre le fil conducteur d'une norme est assez regrettable et restrictif sur tout, nous cherchons sans cesse à nous différencier que se soit pas les vêtements, par la culture. Finalement l'orientation sexuelle est une différence, la montrer c'est prouver qu'elle existe, qu'elle doit être acceptée et non cacher pour satisfaire le petit bonheur de ceux qui pensent que les gays sont tous des "tapettes" et oui parce que de ceux là il y en a toujours et ils ne se cachent pas. Alors pour être heureux vivons caché ? Certainement pas, affirmer son homosexualité est quelque chose de fort, cela montre déjà une force de l'esprit dans le sens où nous faisons preuve de courage (moindre certes) mais en faisant notre "coming out" comme ont dit dans le jargon, c'est être capable d'encaisser les remarques désobligeantes et les regards impertinents de la société. Ainsi, je pense que la gay pride n'est pas un véritable problème en soi, ce n'est pas tellement ça qui dérange au fond, mais plus tôt les questions que cela soulève. Certain peuvent être contre parce que cela ne les représente pas, et je comprend tout à fait, on ne se sent pas tous "grande diva". Mais je pense qu'elle peut quand même servir cette cause qui est de montrer que l'homosexualité n'est pas une tare, que les personnes qui défilent sont -pour reprendre cette expression que je déteste -"normales" et qu'il faut continuer à montrer qu'être gay n'est qu'une orientation sexuel, nous n'allons pas envahir le monde, créer une élite gay qui viserait à surpasser les hétéros ! Mais au contraire, apprendre à accepter la différence, voilà sans doute ce que montre la gay pride, un exhibitionnisme de différences pour le mieux vivre ensemble. Et comme tout mouvement à ces répercussions positives et négatives, il faut savoir tirer le positif de ce mouvement, parce que je pense que pour beaucoup se rassemblement retrouve son origine dans la proclamation d'une différence qui s'affirme et s'assume pleinement.



Tu as tout dit TheAngel31, le débat est clos :D (t'inquiète j'ai pu tout lire). Plus besoin d'argumenter puisque tu as dis ce que je voulais dire. Cependant j'aimerai souligner que la Gay pride est très importante, car il y a encore des personnes qui ne savent pas que des personnes LGBT existent. Parfois dans les écoles, on enseigne le fait que seul un garçon et une fille ont le droit de s'aimer car ils sont aptes à faire des bébés, dénigrant ainsi ceux qui ne correspondraient pas à cette norme. La Russie est un bel exemple de cette pensée où il est interdit d'enseigner aux enfants que l'homosexualité existe. La chasse aux homosexuels est malheureusement devenu banale dans ce pays.

Comment croyez vous aussi que moi, qui suis français, d'origine africaine, je puisse vivre et avoir des droits comme tous citoyens français ? N'oublions pas l'histoire (apartheid) ! Il y a eu beaucoup de combats, de manifestations et de revendications par les populations noires. Grâce à leurs actions, on a pu passer du statut "d'esclave" au statut "homme libre et égal à tout autre". Aux Etats-Unis, il y a encore des manifestations "noires" car il y a malheureusement encore un racisme prononcé et des personnes qui prônent la "suprématie blanche".

En France, il n'y a pas vraiment de manifestation de personnes d'origines africaines car de ce côté là, il n'y a pas trop de problème même si le racisme est toujours présent. Si un jour, il devait y avoir une montée du racisme noir, je ne pense pas que l'on resterait bouche-bée et c'est sur qu'il y'aurait une "black pride".

Si on prend l'exemple des populations d'origine africaine ou autres, on peut se dire que la gay pride est en droit est légitime puisqu'ils visent à exprimer un mécontentement et exprime de toutes personnes LGBT voulant vivre en sécurité dans leur propre pays. Rappelons nous que l'homosexualité (en général) n'est pas acceptée de tous. 1/4 voire 1/3 de la population a un regard hostile envers cette sexualité qui est "nouvelle" pour elle. Rappelons-nous qu'il y a un taux élevé de suicides chez nos jeunes homos, qui se suicident justement à cause d'une société intolérante ou peu accueillante à leurs yeux.

La gay pride ne doit pas cesser d'exister car la France retomberait dans l'ignorance. Même si les méthodes sont quelques peu fantaisistes ou crash pour les extrêmes (je trouve ça original pour ma part), elles attirent au moins du monde et on est sûr de ne pas passer inaperçu ;p. C'est en attirant plus de monde, que l'on pourra sensibiliser la société :).
0 vote

Oyodoo a écrit :
Est-ce que vous vous opposez de la même manière aux carnavals, où les gens sont bien souvent déguisés de façon extravagante ? Qu'est-ce que cela peut bien vous faire que des gens profitent d'un défilé pour revendiquer leurs droits tout en s'amusant ? En quoi cela fait de ces gens de mauvais parents ?

Réfléchis 2 secondes à ce que tu écris.
Le problème ce n'est pas l'extravagance. C'est l'image de détraqués sexuels que renvoient certains en se dénudant ou en se baladant habillés de leurs accessoires SM. C'est exactement le contraire de ce qu'il faut faire si on veut que les gens considèrent notre sexualité comme socialement acceptable. Tu crois qu'il pense quoi le mec qui regarde des types défiler à quatre pattes, en cuir, le cul à l'air, promenés par "leur maître" avec une laisse ? Tu crois qu'il va penser quoi si ces gens-là réclament le droit d'élever des enfants ? Tu crois qu'il va se passer quoi dans sa tête si un jour son fils lui annonce qu'il est homosexuel ?
0 vote

J'estime que les gens ont plus de discernement que ça.
Quand je lis dans les infos qu'un couple hétéro a congelé plusieurs de ses enfants, je n'associe pas tous les hétéros à cela. Je continue de considérer que les hétéros sont aptes à élever des enfants, qu'ils sont socialement acceptables, et j'accepterais tout à fait que mon fils m'annonce qu'il est hétérosexuel.
0 vote

Sauf qu'on ne peut pas mettre hétéros & homosexuels sur le même pied d'égalité, désolé Oyodoo, c'est encore une fois des arguments non recevables.  (L'hétérosexualité est considérée normale par presque toute la population mondiale, l'homosexualité non. Un exemple : Un arabe fout la merde, un français fout la merde. Tu verras l'information annoncée comme "Un jeune arabe a foutu la merde." & "Un jeune a foutu la merde." Imaginons, un couple hétéro, & un couple gay, qui ont tous deux congelé leurs enfants. Ce sera annoncé de la même manière. Les gens se diront "Ah, c'est un couple de tarés à enfermer." & "Les homosexuels sont tous des tarés à enfermer." L'amalgame se fait toujours envers ceux qui ont un problème d'intégration, pas avec quelque chose de déjà intégré.) Un carnaval, c'est le but, c'est festif, sortir maquillé, déguisé, chanter, danser.. 
La gaypride, c'est montrer aux gens qui ne connaissent qu'une façade ou pas du tout l'homosexualité, & de montrer que ce sont des humains comme les autres. Sauf que là, ça montre des gens hétérophobes, à moitié dénudés, etc. Bref, beaucoup d'images salissantes. (Du moins, c'est ce qui est le plus facilement montré.) Les pratiques SM ne sont pas spécifiquement attachées à l'homosexualité, ça fait partie de la vie privée, des pratiques sexuelles. Rien à voir avec l'homosexualité. Donc qu'est-ce qu'on attribue comme image aux homosexuels ? De grosses putes qui ne pensent qu'à baiser. C'est dit de manière crue, mais c'est l'image que les gayprides font remonter. Y a rien d'homosexuel, dans ce que j'ai vu de négatif, néanmoins, les gens sont forts pour faire des amalgames, donc faut pas s'attendre à ce que les gens l'acceptent en montrant de pareilles absurdités. 
0 vote

Oyodoo a écrit :
J'estime que les gens ont plus de discernement que ça. Quand je lis dans les infos qu'un couple hétéro a congelé plusieurs de ses enfants, je n'associe pas tous les hétéros à cela. Je continue de considérer que les hétéros sont aptes à élever des enfants, qu'ils sont socialement acceptables, et j'accepterais tout à fait que mon fils m'annonce qu'il est hétérosexuel.


Sauf que toi des hétérosexuels tu en connais plein donc tu sais que la congélation de bébés c'est un acte isolé qui n'a vraisemblablement pas de lien avec la sexualité des parents.
A l'opposé, pour la majorité des gens, ils connaissent à la rigueur un ou deux homosexuels dans leur entourage, et sinon tout ce qu'ils apprennent sur l'homosexualité c'est la gay pride au JT. Alors forcément ils ont une image de merde de nous.
Enfin bref, si tu n'arrives pas à comprendre ça c'est que tu es aveuglé par ton communautarisme, parce que je suis sûr que tu es davantage un idéaliste qu'un imbécile.
0 vote

Bon d'accord tu as certains cas dans les gay pride mais de nos jours elle a plus vraiment le sens qu'elle avait a l'epoque ( ou elle a ete cree ) . Aujourd'hui c'est plus une fete pour montrer qu'on peut tous vivre ensemble qu'on soit homo hetero bi trans ...

Quand je lis " des mecs habille avec une plume dans le *** , perso j'ai fait quelques gay pride j'ai jamais vu ça . En boxer a la limite ...

Yrenix : de toute façon quoi que tu fasses tu vas avoir des amalgames donc si tu t'arretes à ça autant ne jamais sortir de chez soi .  Je suis d'accord sur le fait qu'il y a des points negatifs mais il y en  a aussi des positifs .  Autant je suis pas pour ceux qui se montre en cuir avec des laisses  mais ça montre que les lgbt ont comme les heteros les meme envies et qu'on a les meme delire sauf que c'est avec une autre personne . Surtout que de nos jours si tu choques pas les gens , croit moi ils s'en foutent .
Quand tu vois aussi , beaucoup de gens font du cosplay a la japan expo et certain(e)s sont tres denude , c'est pas pour autant qu'on dit que c'est du X ou autre .

Regenesis : Tu aura beau montrer que tu es irréprochable , on te trouvera toujours des defaults . Je suis d'accord sur le fait que ça met une mauvaise image mais perso je considere que l'adoption d'un enfant doit etre reglemente que ça soit pour les homo ou hetero .  Quand on fait une demande , ça concerne pas tous le monde . Pour finir , ils sont comme ça pendant la gay pride mais pas dans la vie de tous les jours . Perso j'ai jamais vu un mec en laisse dehors hors de la gay pride . Tu peux pas te limiter seulement a ça . Dit toi que certains tu les vois tu les consideres comme normaux mais au final c'est des psychopathes .
0 vote

Regenesis a écrit :
Oyodoo a écrit : J'estime que les gens ont plus de discernement que ça. Quand je lis dans les infos qu'un couple hétéro a congelé plusieurs de ses enfants, je n'associe pas tous les hétéros à cela. Je continue de considérer que les hétéros sont aptes à élever des enfants, qu'ils sont socialement acceptables, et j'accepterais tout à fait que mon fils m'annonce qu'il est hétérosexuel. Sauf que toi des hétérosexuels tu en connais plein donc tu sais que la congélation de bébés c'est un acte isolé qui n'a vraisemblablement pas de lien avec la sexualité des parents. A l'opposé, pour la majorité des gens, ils connaissent à la rigueur un ou deux homosexuels dans leur entourage, et sinon tout ce qu'ils apprennent sur l'homosexualité c'est la gay pride au JT. Alors forcément ils ont une image de merde de nous. Enfin bref, si tu n'arrives pas à comprendre ça c'est que tu es aveuglé par ton communautarisme, parce que je suis sûr que tu es davantage un idéaliste qu'un imbécile.


crois moi tu as pas besoin du JT pour qu'ils aient une image de merde des lgbt lol .
0 vote


1 remerciement
Je ne suis pas sûr que la Gay Pride joue en faveur des homosexuels aujourd'hui.
Beaucoup d'hétéros ne connaissent pas ou très peu de gays, leur seul référentiel se résume à la télévision et à la Gay Pride.
Pas la meilleur façon pour casser les clichés (volages, cage aux folles, accros au sexe, pervers, SM, ...).

Les homosexuels seront totalement intégrés dans la société le jour où leurs comportements sur la place pubique seront similaires à ceux des hétérosexuels.

Oui aux Gay Prides pour leurs messages de tolérance,
Oui à l'ambiance festive,
Non à tout le folklore grotesque qui tourne autour.

Je crois qu'on peut faire une marche des fierté festive autrement qu'en se baladant les fesses à l'air !!!
Le slogan "nous sommes tous pareils" semble bien déplacé lorsque certains tendent à confondre les backrooms avec la rue.

Convenez que le message véhiculé par ces marches n'est pas vraiment clair aux yeux du publique !!!
Et nous passons une fois de plus pour des bêtes de foire :-(.



 
0 vote

Regenesis a écrit :
Enfin bref, si tu n'arrives pas à comprendre ça c'est que tu es aveuglé par ton communautarisme, parce que je suis sûr que tu es davantage un idéaliste qu'un imbécile.


De quel communautarisme parles-tu ? Je ne participe pas à ces marches, car ça n'est pas quelque chose qui m'attire, et que je ne pense pas y trouver ma place.

Cependant, des avis tels que les vôtres m'insupportent. Je ne vois pas pourquoi la gaypride ne serait pas un événement festif. De plus, vous ne cessez de la résumer qu'à quelques éléments, comme si tous les participants se résumaient à ça.
Comment voulez-vous sortir des amalgames aux yeux des gens quand vous en produisez vous-mêmes ?

Derrière l'idée du « tous pareils » se trame aussi celle du « tous différents », de la diversité. Non, il n'y a pas un modèle homosexuel, il y a des homosexuels, au pluriel, qui gardent le droit de s'exprimer, lors d'un événement festif qui plus est.
0 vote

Oyodoo a écrit :  De quel communautarisme parles-tu ? Je ne participe pas à ces marches, car ça n'est pas quelque chose qui m'attire, et que je ne pense pas y trouver ma place.  

CQFD. Tu aurais dut t'arrêter là

Oyodoo a écrit : Cependant, des avis tels que les vôtres m'insupportent.  

Lol. Superbe preuve de tolérance. C'est un débat. Si les idées des autres t'insupporte, je tu te fais du mal en participant.

Oyodoo a écrit :  Je ne vois pas pourquoi la gaypride ne serait pas un événement festif  

On a jamais dit le contraire.  Si il n'y avait que le côté purement festif, ça ne me dérangerait pas. Mais le problème c'est que ce n'est pas que ça. C'est aussi un événement politique et revendicatif. Et quant on prétend parler pour le plus grand nombre, on agit comme le plus grand nombre. C'est pareil pour tout. Le gens de la base de la CGT ont eut envie d'égorger Thierry Lepaon parce qu'après l'histoire de la rénovation de son appart à 100 000 €, les gens ont pensé que tous les délégués syndicaux étaient pourris. 
Bah moi j'ai pas envie qu'on parle en mon nom en string en cuir clouté avec de la techno à donf. Ça m'emmerde.

Oyodoo a écrit :  . De plus, vous ne cessez de la résumer qu'à quelques éléments, comme si tous les participants se résumaient à ça. Comment voulez-vous sortir des amalgames aux yeux des gens quand vous en produisez vous-mêmes ? 

Voila, c'est exactement de ça dont il s'agit. Si l'amalgame se fait aux yeux des gays, imagines le type d'image que cela donne au gens non informés. Je pense justement que ce type de manifestation est contre productive en ce qui concerne l'image des gays. 

Oyodoo a écrit : Derrière l'idée du « tous pareils » se trame aussi celle du « tous différents », de la diversité. Non, il n'y a pas un modèle homosexuel, il y a des homosexuels, au pluriel, qui gardent le droit de s'exprimer, lors d'un événement festif qui plus est.

Non derrière l'idée du "tous pareil" se cache l'idée "du tous pareil" parce qu'en définitive, c'est la seule image que retiendront les gens de l'homosexualité.
Encore une fois, je pense que l'outing sauvage de Philippot fais plus pour la "cause" homosexuelle que n'importe quel char fleuri. Même si je suis contre ce procédé méprisable, force est de constater que ça a fait fermer leur gueule à pas mal de gros cons obtus. 

[b]Hagoune75a écrit :beaucoup de gens font du cosplay a la japan expo et certain(e)s sont tres denude , c'est pas pour autant qu'on dit que c'est du X ou autre . 

Il n'y a aucune revendication sociale derrière un cosplay. Tout le monde l'assimile à un délire purement festif. Les gens qui participent à un cosplay ne descendent pas dans la rue en exigeant que l'ensemble de la population change sa façon de penser sur les mangas.
C'est comme la congélation des bébés (le côté festif en moins), il n'y a aucune revendication derrière ce geste, juste un gros problème mental. A moins que ça ne soit revendication subliminale pour réclamer une augmentation des places en crèche, je ne vois pas.
0 vote

Petit rappel pour qu'un débat se passe bien, n'hésitez pas à poser des questions quand vous n'êtes pas d'accord avec quelqu'un et ça avancera mieux qu'un " tu as tord", " ça m'insupporte " , " Non, pas du tout ".
0 vote

Oyodoo a écrit : De quel communautarisme parles-tu ? Je ne participe pas à ces marches, car ça n'est pas quelque chose qui m'attire, et que je ne pense pas y trouver ma place.

Et moi il m'arrive de participer à ces marches, parce que j'aime le côté festif et parce que je n'attache aucune importance aux revendications formulées donc finalement je me fiche de savoir si c'est le bon ou le mauvais message qui passe. De mon point de vue l'homosexualité devrait rester une pratique marginale tolérée, mais c'est un autre débat. En revanche, si j'étais attaché au mouvement LGBT comme tu sembles l'être, je ne participerai pas à ces marches.
0 vote

Greg686ws a écrit :
CQFD. Tu aurais dut t'arrêter là

Non. Étant venu pour exposer mon avis, je le fais pleinement.

Greg686ws a écrit :
Lol. Superbe preuve de tolérance. C'est un débat. Si les idées des autres t'insupporte, je tu te fais du mal en participant.


Donc il ne faut pas être intolérant à l'intolérance. Ça devient un peu méta.
Dois-je aussi devenir tolérant au racisme et à la peine de mort, par exemple ?
Ensuite, ça m'insupporte mais je ne vous empêche pas de vous exprimer. Contrairement à vous, que ce soit à mon envers ou à celui des participants aux marches dont nous débattons. Nous avons tous droit de nous exprimer.

Greg686ws a écrit :
On a jamais dit le contraire.  Si il n'y avait que le côté purement festif, ça ne me dérangerait pas. Mais le problème c'est que ce n'est pas que ça. C'est aussi un événement politique et revendicatif. Et quant on prétend parler pour le plus grand nombre, on agit comme le plus grand nombre. C'est pareil pour tout. Le gens de la base de la CGT ont eut envie d'égorger Thierry Lepaon parce qu'après l'histoire de la rénovation de son appart à 100 000 €, les gens ont pensé que tous les délégués syndicaux étaient pourris.  Bah moi j'ai pas envie qu'on parle en mon nom en string en cuir clouté avec de la techno à donf. Ça m'emmerde.


Oui, c'est un événement avec plusieurs facettes. Et moi j'ai pas envie que l'on parle en mon nom comme des gens le font ici, ça m'insupporte.

Greg686ws a écrit :
Voila, c'est exactement de ça dont il s'agit. Si l'amalgame se fait aux yeux des gays, imagines le type d'image que cela donne au gens non informés. Je pense justement que ce type de manifestation est contre productive en ce qui concerne l'image des gays. 


Ou alors on commence par ouvrir nous-même les yeux et l'esprit, plutôt que de vouloir imposer une vision à tout le monde.

Greg686ws a écrit :
Encore une fois, je pense que l'outing sauvage de Philippot fais plus pour la "cause" homosexuelle que n'importe quel char fleuri. Même si je suis contre ce procédé méprisable, force est de constater que ça a fait fermer leur gueule à pas mal de gros cons obtus.


C'est un tout. Je préfère me sentir représenté par une personne nue tenue en laisse que par Philippot.

Regenesis a écrit :
De mon point de vue l'homosexualité devrait rester une pratique marginale tolérée, mais c'est un autre débat.


Là on arrive clairement vers l'homophobie.

Un article qui explique bien tout cela est d'ailleurs paru aujourd'hui : http://www.huffingtonpost.fr/thierry-heems/etre-homosexuel-ne-peut-pas-se-reduire-a-un-enorme-cliche_b_7931238.html
0 vote

Écoute, je ne sais pas à quel endroit ça coince pour toi dans nos explications. Ta réponse n'apporte aucun nouvel argument au débat.
0 vote

Oui, alors que si je me rangeais de votre côté, sans pour autant apporter un seul élément (ce qui est le cas de beaucoup de messages sur ce sujet), là ça serait accepté.

Pour répondre sur le fond, maintenant, si tu jettes un nouveau coup d'œil à mon message précédent, tu peux voir qu'il apporte les éléments suivants :
- L'idée de n'empêcher personne de s'exprimer
- Qu'avant de vouloir se faire accepter, certains devraient penser à s'accepter eux-mêmes
- Un article qui apporte potentiellement de nouvelles idées au débat
0 vote

C'est surtout que tu déformes les choses. On parle pas de manière intolérante, on dit juste que les côtés négatifs seront les plus exposés aux gens qui ne connaissent pas ça, je sais pas si t'as un souci avec le langage français, mais c'est clairement marqué & totalement compréhensible. T'éviteras aussi de dire "vous", puisqu'un seul t'as dit ça, merci bien. T'es complètement à côté du débat, là, tu comprends de travers & tu réponds tout autant de travers. J'comptais laisser couler, j'suis pas du genre à continuer le débat avec des personnes qui partent en vrille, mais bon, sait-on jamais.
0 vote

L'intolérance réside dans le fait de ne pas accepter certaines de ces personnes qui défilent, ou dans le fait de vouloir voir disparaître ces manifestations, en raison de ces gens que l'on ne tolère pas (un avis qui est émis dans un sujet annexe, https://betolerant.fr/forum/7297/que-proposent-les-personnes-contre-les-gayprides?).
Je ne pense pas avoir de problème avec le français, le mot vous est d'ailleurs une marque de vouvoiement, je ne pensais pas qu'il s'agissait là d'impolitesse, j'en suis fort désolé.
Je ne vois pas en quoi je suis à côté du débat en prétendant que tous ces gens ont le droit de s'exprimer comme ils sont. En disant qu'il n'y a pas un seul modèle de lesbiennes/gays/bis/trans, vous, mais de multiples, et qu'ils ne souhaitent pas forcément s'effacer devant le vôtre, s'y fondre.
0 vote

Parce que, justement, les points négatifs plus tôt exposés dénoncent des comportements qui n'ont aucun rapport avec l'homosexualité. Avoir des fantasmes, c'est propre à tout le monde, préférer certaines choses au lit, c'est propre à tout le monde, mais ça n'a rien à voir avec la sexualité (L'orientation sexuelle, petit lapsus contradictoire...), ça reste donc dans ton lit, & pas dans une manifestation qui n'est pas dans le même thème. (Au temps pour moi, j'ai pas l'habitude de voir des gens dire vous, donc je pensais que tu visais tout le monde, dont moi, à tort. Mes excuses.) C'est justement ça, que t'as pas compris, ça ne représente pas l'homosexualité. Les pratiques SM n'ont strictement rien à voir avec l'homosexualité, le sexe en lui-même n'est pas la définition d'homosexualité. Si, t'es à côté du débat, tu comprends pas les choses dans leur contexte, malgré diverses explications de ma part. C'est pas les personnes qu'on n'accepte pas, c'est leurs fantasmes & autres choses appartenant à la vie privée d'un couple. (Même si l'hétérophobie n'y a pas sa place, juste parce que c'est de l'hétérophobie.) 
Donc, j'en reviens à ce que j'ai dit : Les gens, ceux qui vont regarder la télé, ne vont voir que ce que les médias vont montrer : Des obsédés sexuels. (Parce qu'ils sont forts pour montrer ce qu'ils veulent bien montrer.) C'est pas question d'être contre pour être contre, mais si c'est pour empirer la mauvaise vision des gens, autant ne rien faire. Tu vois où je veux en venir ? 
0 vote

Ah! intolérant et homophobe, les 2 mots creux vedettes du 21ème siècle.
On ne peut plus émettre la moindre critique sur certains sujets, sans être mis au ban par des gens qui, et c'est bien le comble, s'érigent en grands défenseurs de la tolérance.
0 vote

Yrenix a écrit :
Parce que, justement, les points négatifs plus tôt exposés dénoncent des comportements qui n'ont aucun rapport avec l'homosexualité. Avoir des fantasmes, c'est propre à tout le monde, préférer certaines choses au lit, c'est propre à tout le monde, mais ça n'a rien à voir avec la sexualité (L'orientation sexuelle, petit lapsus contradictoire...), ça reste donc dans ton lit, & pas dans une manifestation qui n'est pas dans le même thème.


Je trouve ces propos dangereux dans le sens où des homophobes en utilisent des similaires pour justifier que les homos ne devraient pas avoir le droit de se tenir la main ou de s'embrasser en public, car la sexualité relèverait de l'intime, etc.

Sinon je comprends très bien ton discours, et j'entends bien que cela te gêne que ta sexualité soit sans cesse assimilée à des gens qui ne te ressemblent pas. Mais les gens qui veulent comprendre savent déjà que l'homosexualité ne se résume pas à ça.
Ceux qui le croient et le prétendent sont ceux ayant un avis déjà très tranché sur la question, et pour lesquels seul un miracle permettrait de leur faire entendre que, non, les homosexuels ne sont pas des gens qui vivent avec des plumes dans le cul au quotidien.
0 vote




Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit